Les Digipeaters APRS
Le réseau APRS ne vit que s'il existe des répéteurs numériques de proximité. Ces répéteurs peuvent être réalisés par tout un chacun qui utilise un logiciel assurant la gestion des trames UNPROTO. Par exemple, UI-VIEW de Roger G4IDE, offre le double avantage d'être à la fois un logiciel client ainsi qu'un logiciel serveur. Aussi, la répétition automatique des alias génériques RELAY, WIDE, TRACE ou des alias étendus WIDEn-n ou TRACEn-n est assurée par le programme.

D'autres logiciels, tournant sur d'anciens PC sous DOS, tels que DIGI_NED permettent la réalisation d'un répéteur APRS tout à fait opérationnel, mais, il sera nécessaire d'utiliser un autre logiciel client pour visualiser l'activité. Notons que DIGI_NED peut également tourner sous Linux.

Il existe également un firmware pour TNC2 qui permet la réalisation d'un répéteur APRS autonome à alias étendus ce qui est idéal pour un point haut. Ce firmware pour TNC2, ou clones, a été conçu par Marco IW3FQG et fonctionne parfaitement : nul besoin de PC avec l'eprom UIDIGI ! Attention, sous UIDIGI nous créons un répéteur, pas un client. Aussi, il sera impossible d'utiliser ce TNC2 pour visualiser l'activité APRS locale.



PORTA-DiGi d'après WA8INZ

Utilisation des digipeaters

Les répéteurs numériques utilisés en APRS n'ont que peu de choses communes avec leur aînés nodes Packet-Radio si ce n'est l'utilisation du protocole AX25. La raison principale est que les nodes AX25 sont des routeurs pour du trafic connecté de point à point sur de multiples fréquences, tandis que l'APRS utilise le mode UNPROTO non connecté sur une unique fréquence. Aussi parlons nous bien de DIGIPEATERS APRS et non pas de NODES APRS...

Pour synthétiser, en APRS, tous les digipeaters répondront aux alias "RELAY", "WIDE" ou "TRACE", ce qui nous évitera d'avoir à connaître l'indicatif d'un répéteur lorsque nous nous déplaçons en mobile ! Certains logiciels intègrent d'ailleurs un DiGipeater intelligent multi-ports qui gère les trames unproto (UI-View ou DiGi_NED par exemple). Certains matériels tels que le TM-D700 intègrent également un DiGipeater APRS non étendu.

Lorsque nous découvrons un logiciel APRS ou lorsque nous parcourons le manuel d'utilisation d'un transceiver spécifique APRS, nous sommes assez perplexe quant à la configuration des DIGIPEATERS ! C'est très confus d'où la nécessité de faire un peu de pédagogie avant que le ciel nous tombe sur la tête, hi !


Les DiGi simples avec path spécifiques

Configuration identique au packet-radio traditionnel.

Par exemple :
   F5PYF To CQ via F5KBJ,F5IX
   =4306.02N/00553.77E- POSITION APRS

Ici, la balise cheminera vers F5KBJ, sera répétée vers F5IX et F5IX la répétera une dernière fois. Le problème dans cette méthode est qu'il faut connaître les chemins exacts, et lorsque nous nous retrouvons en mobile sur une zone où les répéteurs nous sont inconnus, il ne sera pas possible d'échanger des données. Cette méthode reste très restrictive.


Les répéteurs de proximité  RELAY

Utilisés pour couvrir une zone locale, ces répéteurs ont pour alias "RELAY". Ceux-ci répètent les informations entendues vers d'autres répéteurs ayant pour alias "WIDE".

Lorsque le path de la balise unproto APRS contient "RELAY", celle-ci sera  répétée par tout DiGis ayant pour alias "RELAY". Il pourra y avoir plusieurs répéteurs "RELAY" dans une zone répétée par un "WIDE".

L'avantage est important : nul n'est besoin de connaître l'indicatif d'un répéteur sur une aire donnée puisque tous les DiGis auront le même alias !

Par exemple :
   F5PYF To CQ via RELAY
   =4306.02N/00553.77E- POSITION APRS

Cette dernière sera acheminée par tout répéteur de proximité portant pour alias "RELAY". Le répéteur qui acheminera cette trame substituera son propre indicatif dans le "header" de la trame.

Par exemple, si le DiGipeater F5IX dont l'alias RELAY a été déclaré dans sa configuration entend la trame, celui-ci va alors la répéter comme suit :
   F5PYF To CQ via F5IX*
   =4306.02N/00553.77E- POSITION APRS

Il y a donc substitution de l'alias par l'indicatif réel du DiGipeater, ce qui est tout à fait réglementaire.


Les répéteurs étendus WIDE


Ceux-ci, complémentaires aux répéteurs de proximité,  prendront l'alias "WIDE" et transmettront leurs informations vers d'autres répéteurs "WIDE". Encore une fois, nul n'est besoin de connaître l'indicatif exact du relais puisque "WIDE" est un alias générique.

Une station mobile pourra très bien adresser ses informations unproto via RELAY puis WIDE.

Par exemple :
   F5PYF To CQ via RELAY,WIDE
   =4306.02N/00553.77E- POSITION APRS

Un DiGi de proximité avec alias "RELAY" répétera vos informations vers un DiGipeater étendu "WIDE" après avoir substitué son propre indicatif dans le path. Selon les besoins et afin de sauter de DiGis en DiGis dans le but de couvrir plus de terrain, il sera même possible d'ajouter encore un ou plusieurs DiGis "WIDE".

Par exemple :
   F5PYF To CQ via RELAY,WIDE,WIDE
   =4306.02N/00553.77E- POSITION APRS


>L'alias générique WIDEN-N

Pour couvrir un secteur encore plus large, il est même possible de définir un nombre "n" de répéteurs "WIDE" où seront répétées les informations APRS. Il s'agit de l'alias "WIDEN-N".

Les deux "N" indiqueront le nombre de DiGipeaters WIDE ainsi que la direction utilisée pour le transfert de vos données. Par exemple, WIDE3-3 acheminera vos données vers 3 autres Digis WIDE et dans toutes les directions (360°).

Un  autre exemple concret :
   F5PYF To CQ via RELAY,WIDE3-3
   =4306.02N/00553.77E- POSITION APRS

Voir plus bas le tableau de définition des directions.
Attention, et c'est très important, le choix du WIDEn-n doit être utilisé avec modération car le DiGi où est répétée la trame ne substitue pas son propre indicatif. Aussi, dans le cas de l'utilisation de la messagerie, il sera extrêmement délicat de remonter vers la source. Mieux vaut utiliser l'alias générique étendu "TRACEn-n".


>L'alias générique TRACEN-N

Cette méthode est semblable à WIDEN-N à l'exception que les DiGipeaters substituent à chaque fois leurs propres indicatifs avant de retransmettre vos données. Il me semble que ceci est bien plus "réglementaire"...

Par exemple :
   F5PYF To CQ via RELAY,TRACE3-3
   =4306.02N/00553.77E- POSITION APRS

Les informations passeront d'abord via RELAY puis acheminées vers 3 TRACE consécutifs et dans toutes les directions (Nord, Sud, Est, Ouest).


La méthode SSID

Il est possible de configurer dans le path un SSID composé d'un nombre unique de 1 à 15 qui spécifiera le nombre de DiGis utilisés pour acheminer vos données APRS. Il sera même possible d'indiquer une direction d'acheminement des paquets :

PARAMETRE NOMBRE DE DIGIs DIRECTION
1 1 toutes
2 2 toutes
3 3 toutes
4 4 toutes
5 5 toutes
6 6 toutes
7 7 toutes
8 2 (ou plus) * NORD
9 2 (ou plus) * SUD
10 2 (ou plus) * EST
11 2 (ou plus) * OUEST
12 2 (ou plus) * NORD
13 plusieurs ** SUD
14 plusieurs ** EST
15 plusieurs ** OUEST


(*) Le premier Digipeater qui recevra vos données APRS spécifiera l'intégralité de la ROUTE avant l'acheminement.

(**) Le Digipeater qui reçoit vos données APRS spécifiera l'indicatif du prochain Digipeater avant l'acheminement qui sera effectué jusqu'à ce que vos données APRS arrivent à destination.



© 2019 Radioamateur.org - Reproduction interdite sans autorisation écrite de Radioamateur.org