Formation a la préparation de la licence radioamateur F6CRP Radioamateur.org formation, examen, licence, radioamateur, reglementation, technique
Technique - Résistance
La résistance


 

Dès que nous aurons traité ce sujet, nous pourrons passer à l'étude de circuits électriques.
Rien ne semble plus simple à traiter que la résistance, toutefois s'il est aisé de définir ce  que fait la résistance il n'en est pas tout à fait de même pour dire ce qu'elle est.


  Nous allons définir :

- la résistance en tant que phénomène physique
- la résistance en tant que composant
- les potentiomètres et rhéostats

La résistance  est la propriété qu'a un matériau de convertir de l'énergie électrique  en énergie calorifique.

La résistance représente l'action d'une propriété du matériau qui a pour effet de freiner le passage du courant


Ceci explique ce que fait une résistance mais pas ce qu'elle est. On trouve dans certains ouvrages une définition consistant à décrire la résistance comme un convertisseur d'énergie cinétique en énergie potentielle, ceci déborde quand même du cadre fixé de ce traité.

Les résistances dans nos montages (et elles sont nombreuses) nous serviront soit à limiter le courant circulant dans un circuit, soit à créer une chute de tension (ddp).

Comment cela se présente t'il physiquement ?
Voici un exemple

r2.gif (931 octets)

r3.gif

Quelle est l'unité de mesure
C'est l'OHM, 
Le symbole de la résistance est
R

W


Un Ohm, est-ce une grande valeur comme l'était un ampère ?

Non, un ohm est une résistance de faible valeur (tout est relatif), vous trouverez dans le tableau à droite les multiples usuels

1 ohm   =  1 W 
1 kilohm  =   1000 
W
1 megohm = 1 000 000
W


Les résistances portent un marquage de couleur, comment s'y retrouver ?

C'est extrêmement simple mais cela nécessite quand même un petit apprentissage.
Explications:
Le marquage, qui indique la valeur du composant en ohm, est composé de barres de couleur. A chaque couleur est affectée une valeur de 0 à 9, bon jusque là, ça va non ?
Bien, où cela se complique c'est qu'il va falloir introduire une notion de multiplicateur...
Non rien de méchant, notez :

La troisième couleur est la valeur du multiplicateur, càd le nombre de 0 qu'il faudra ajouter.

Seules les 3 premières couleurs sont significatives pour déterminer la valeur de la résistance, les autres indiquent la tolérance et autres paramètres non indispensables pour le moment.
Couleur Valeur  
  0 noir
  1 marron
  2 rouge
  3 orange
  4 jaune
  5 vert
  6 bleu
  7 violet
  8 gris
  9 blanc
Tolérances usuelles :
  • Rouge : 2%
  • Or : 5 %
  • Argent : 10%
Un exemple pour comprendre :
Voici une résistance    r1.gif (1657 octets)
La bague de droite, que j'ai voulu représenter en couleur dorée (sic!) représente la tolérance de la valeur càd l'écart en pourcentage autour de la valeur indiquée.
Commençons par la bague rouge, rouge = 2, la suivante est violette càd = 7 et la troisième qui est le multiplicateur = 4.
Posons ceci sur le papier, il vient :
27 0000 càd 270 000 
W ou encore 270 k
C'est aussi simple que cela...