Formation a la préparation de la licence radioamateur F6CRP Radioamateur.org formation, examen, licence, radioamateur, reglementation, technique
Technique - Transistormètre
Le transistormètre


Le transistormètre, outre sa capacité à vous signaler si le transistor en test est HS ou bon, vous fournit les principaux paramètres. Très en vogue il y a quelques années, son utilité mesurée pour l'amateur l'a remisé au coin oublié des appareils du labo amateur.

 

Voici comment cela se présente dans le commerce. Sans aller jusque là, nous pouvons réaliser un appareil qui nous rendra néanmoins quelques services.

Le principe de base utilisé dans tous les appareils consiste à faire circuler un courant de base Ib et à mesurer le courant collecteur Ic.
Le rapport Ic/Ib donne le gain en courant du transistor.
Comme ce gain n'est pas constant en fonction du courant débité, on peut faire varier le courant de base et noter à chaque fois la variation introduite dans le
b.

Comme nous avons à tester des transistors NPN et PNP, une commutation est prévue sur l'alimentation de manière à inverser les tensions.

Voilà le schéma de principe. Le transistor est alimenté par une source de tension, dans le collecteur un appareil de mesure indique le courant Ic, la base est polarisée par une résistance Rb. Si le transistor est bon, un courant Ic circule, cas contraire il est bon pour la poubelle. Un inverseur permet de commuter la tension pour le teste des transistors PNP. 
Il faut naturellement aménager le schéma pour le rendre opérationnel. Tout d'abord pour que les mesures soit fiables il faut utiliser des résistances fixes que l'on commutera en fonction des gammes de courant désirées. Ensuite il faudra prévoir également de commuter des résistances shunt pour l'appareil de mesure. On s'appliquera à choisir les résistances afin que la commutation tant du courant de base que de la lecture de Ic soit en rapport de 10 ce qui facilitera la lecture

Une réalisation simple :

Le QST (la revue des radioamateurs américains) a publié, il y a une vingtaine d'année un montage très simple est efficace de testeur. ici il ne s'agit que de dire si le transistor est bon ou pas, ce qui s'avère amplement suffisant dans 99% des cas pour l'amateur.
Si vous désirez connaître les caractéristiques d'un transistor, reportez-vous au lexique mondial des transistors et si vous souhaitez contrôler ces caractéristiques sur un de vos exemplaires, faites un montage de test.

Difficile d'imaginer plus simple non ?
La réaction est effectuée par l'intermédiaire du secondaire du transformateur, la tension BF est ramenée à la base par un condensateur de 0,1 µF.
La base est polarisée par le bais d'une résistance de 150k. On fera varier cette résistance de manière à provoquer l'oscillation.
Le transformateur utilisé est un transformateur de sortie BF que l'on trouve sur les vieux transistors, le haut parleur est un modèle standard 4 à 8 W. Pour tester des transistors PNP, il suffira d'inverser les bornes de l'alimentation. Si le transistor est bon , vous devriez entendre une jolie note BF dans le haut parleur.

Comme vous pouvez le constater, rien de vraiment révolutionnaire, le test avec un contrôleur universel est bien plus rapide...