Jump to content
Guest

Récepteur décamétrique

Recommended Posts

Guest

Je suis électronicien et j'ai très peur de m'équiper de matériel moderne onéreux ( quelques 100 Euros et plus ) car, de par mon activité chez des fabricants de composants réputés, je n'ai plus aucune confiance en la fiabilité des matériels finis à cause du câblage en CMS très mal maîtrisé dans tous les domaines d'application chez les sous-traitants, automobile comme avionique la plus pointue. L'informatique est assez peu touchée apparemment car il s'agit d'une électronique très ventilée et qui tiédit tout de suite dès l'allumage, chassant l'humidité. Ce qui menace l'électronique aujourd'hui, c'est d'une part l'humidité de l'air qui se condense sur les composants aux boitiers en plastique comme des éponges ( électrolyse et déplacement d'atômes de nickel, nickel-chrome, argent, etc... ), d'autre part le non examen des compatibilités des coefficients de dilatation entre les matériaux des circuits de câblage et ceux des composants ( nombreuses fractures qui ne se révèlent pas dans les contrôles de sortie mais après 1000 ou 2000 heures de fonctionnement ). Le câblage CMS est inspirée de la technologie de l'hybride mais c'est aussi l'hybride du pauvre, tout simplement.

Je pense que chacun comprendra ma démarche : qualité , performance de sensibilité et de stabilité, fiabilité, maintenance, évolution possible. Je cherche donc à m'équiper ou à fabriquer un récepteur simple et performant, facile à entretenir et à maintenir dans la gamme décamétrique AM et entre 76 et 108 MHz FM, avec double changement de fréquence, réglage d'accord par CV mécanique 3 ou 4 cages et bonne démultiplication, cadran à aiguille doublé d'un fréquencemètre pourquoi pas, pas de circuits intégré complexe non multisource, plutôt transistorisé sans CMS mais pourquoi pas à tubes des dernières générations, alimentation sur batterie possible même à tubes, dimensions et poids raisonnables, max 10 kg environ.

Est-ce que quelqu'un pourrait me conseiller dans cette voie en occasion car en neuf toutes ces conditions n'existent plus, ou bien quelque chose à construire à partir d'une étude existante, ou bien matériel ancien à rénover. Je dispose de tous les matériels de mesure indispensables et précis jusque 100 MHz min. Je lance donc cet appel aux souvenirs des gens qui ont une vue assez générale et complète dans le domaine de la réception radio sur les 20 ou 30 dernières années, les années 70 ont été les meilleures sur le plan qualité et conception à mon humble avis, les années 80 ont commencé à connaître la complexité, les années 90 l'impossibilité de dépanner, et les années 2000 la décadence complète avec l'avènement du câblage CMS qui a fait reculer la qualité d'environ 20 ans à cause de celle des composants et du câblage.

Merci d'avance pour votre aide. J'avais un R5000 Kenwood jusque récemment que j'ai ouvert, je l'ai refermé à cause des circuits intégrés spéciaux mais il s'agit d'un appareil aux performances remarquables néanmoins. Dommage, il m'a fait peur...

Share this post


Link to post
FG5FI

Bonjour,

Essayer de trouver un AME 7G 1680 cela devrait vous convenir comme récepteur Ondes Courtes.

Il n'y a pas de circuit imprimé et tout le câblage est en fil rigide à l'exception de l'alimentation des 3 lampes d'éclairage du cadran.

Je ne sais pas si l'équivalent existe pour la bande FM.

Cordialement

FG5FI Francis

PS : prévoir une brouette et un groupe électrogène pour l'utilisation en portable.

Share this post


Link to post
Guest

Bonsoir,

Je ne suis pas d'accord un tx actuel consomme moins est plus pratique d'utilisation et beaucoup plus performant. Toutes les documentations de maintenance sont disponnibles gratuitement donc plus facile a reparer. Comment comparer la selectivitée d'un tx actuel avec ceux des années 70 et de nos jours la selectivitée est le critère à regarder. Dans le temps on connais la fiabilté des anciens condensteurs la precision des anciens oscillateurs....

73

JPierre

Share this post


Link to post
Guest

Tout à fait d'accord avec vous quand aux performances et aux spécifications techniques, je n'irai jamais, mais jamais contre vos affirmations sur ce plan. Et heureusement car j'ai 35 ans de métier quand même dans l'électronique et je sais apprécier le niveau de performances des nouveaux matériels dans leur période de bon fonctionnement seulement !

Par contre vous ne m'assurerez rien quant à la fiabilité des circuits intégrés multi pattes, 24, 48 et plus, dédiés actuels qui sont des éponges au point qu'il faille les étuver avant de les poser et les braser sur les circuits imprimés chez les sous-traitants de câblage car le plastique des boitiers chargé d'humidité, à la montée en température, se fendille pour laisser la voie libre ensuite à toutes les pollutions. Je sors de chez un fabricant de composants en qualité d'ingénieur d'application et je puis vous faire une confidence à mon niveau : les matériels électroniques sont en danger à cause de la sensibilité à l'humidité de leurs circuits électroniques en stockage, voire en fonctionnement. Alors quand c'est moi qui paie, je préfère éviter les risques car vous irez me chercher des circuits dédiés pour des appareils qui ont 10 ans et plus...avec des boucles d'asservissement de phase et de fréquence, des compteurs, des mémoires garanties 10 ans et pas plus, etc ! Je préfère pour vous que pour moi si le dépannage vous passionne à ce point.

J'avais un R5000 Kenwood excellent comme matériel, je l'ai ouvert par curiosité et puis.... je l'ai refermé, point....ça me suffit comme ça, je ne suis pas maso non plus.

Quant à la fiabilité des condensateurs céramiques, vous pouvez venir me voir, je vous ferai une présentation des risques majeurs en CMS et vous repartirez convaincus sans aucun problème et pour longtemps !

Un condo céramique a un coefficient de dilatation linéaire de quelques ppm/°C, le circuit imprimé sur lequel vous le soudez "dur" à l'étain en CMS puique le plomb est interdit, est de quelques dizaines de ppm/°C, soit un rapport x10 quand même. Quand vous chauffez les deux à 260°C pour la brasure, à votre humble avis, que se passe-t-il au refroidissement sachant que le condo est un empilement de 24 à 1000 couches. Vous ne pensez pas qu'il va se passer des choses qui ne se verront pas au contrôle de sortie et qui se révèleront au bout de 1000 à 2000 heures de fonctionnement? N'y aurait-il pas des migrations d'atomes de métal d'une couche à l'autre par électrolyse qui viendraient transformer un condo en résistance chauffante de puissance mettant le feu au circuit imprimé ? Réfléchissez-y et on en reparlera quand vous voudrez.

Tant que vous y êtes, pensez aussi aux résistances qui se coupent et aux condensateurs tantale qui explosent depuis 30 ans sans qu'on n'y puisse grand'chose que de mettre un fusible en série pour éviter de mettre le feu au circuits coûteux...chez un très grand de l'informatique mondiale !

Sinon OK pour vos perfomances mais ce ne sont pas les mêmes que les miennes.

Désolé, je n'accepte pas la performance au prix de la non fiabilité ou de la fiabilité à la mode "logiciel informatique", ça se plante mais c'est devenu une mode et un jeu pour beaucoup !

Share this post


Link to post
Guest

Concretement il faut voir le rapport service/prix. J'ai possédé un R2000 tres bien 10 memoires. Je possede un FT897, et je reviendrais pas en arriere. j'ai de meilleures performances des memoires du scan la VHF l'UHF l'afficheur qui change de couleur....

Suite a une fausse manip de ma part j'ai cramé quelques CMS sur le port CAT ça se repare sans probleme et diagnostiqué rapidement grace aux docs.

Des composants plus petits ont un meilleur comportement en HF.

De toutes façon il n'y a pas le choix.

73

JPierre

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonsoir,

PARCHEMIN Jacques  Ecrit le 15/01/07 21:01

quelque chose à construire à partir d'une étude existante...

Si l'anglais ne vous pose pas de problème, allez voir ici :

http://www.elecraft.com/

Certes, c'est du "bandes amateur only", CW/SSB. Mais puisque vous semblez pouvoir construire et mesurer, il est par exemple possible de réaliser des convertisseurs HF (changement de fréquence) à placer devant le transceiver en question.

Si ceci retient votre attention, il y a un fil spécial K2 dans les présents forums.

Quant aux problèmes de fiabilité/durabilité du matériel dont vous parlez, vous avez très certainement raison, mais nous n'avons pas encore suffisamment de recul pour évaluer l'ampleur des dégats. Une chose est certaine : les circuits dédiés sont déja la cause d'un turn-over plus rapide du matériel. Néanmoins, nous allons atteindre bientôt deux décennies d'existence de matériel radioamateur "moderne" et pour l'instant ce n'est pas encore "la cata"! :o

Bien amicalement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest

Certes ce n'est peut-être pas encore la cata, mais je la vois venir avec l'info que j'ai avant beaucoup d'autres sur les composants qui sortent en ce moment, et je ne veux pas faire partie de la prochaine cata, ma retraite future ne me le permettra pas. Entre 95 et 2005 la qualité des composants a marqué un recul de 20 ans grâce au glissement vers le numérique et le grand-public dans le matériel professionnel. Toute les résistances couche métal ont été converties en oxyde métal, tous les condensateurs sont quasiment en céramique type 2 ou 3 avec des coeff de température de 20 à 60%, idem de la stabilité de la capacité en tension, mais vous ne vous rendez pas compte de la situation.....................je ne dirai pas tout ce que je pense car je deviendrai grossier !

Share this post


Link to post
F6CER

Bonsoir , voila un point de vue bien net , et un spécialiste catégorique . Une petite question cependant , je ne comprends pas pourquoi un ingénieur si au fait des techniques et des composants , et qui se rend si bien compte de la situation , a besoin d'aide pour étudier et réaliser un récépteur AM ou FM ?

Cordialement

Share this post


Link to post
Guest

Bonjour,

Il y a toujours eut des lots de composants de mauvaises qualitée. Je me souvient des premiers circuits integrés qui cramaient rien que dans les manipulations par la suite ça a été les problemes de latch up. De nos jours ces problemes sont cernés et on a beaucoup plus de fiabilité.

Je travaille sur des CI marqué (AD microchip) et avec ce que je leurs fait subir je dis qu'ils sont solide. L'enrobage semble être resté le même epoxy chargé et la fiabilité semble satisfaire même les kakis qui ont abandonné les boitiers ceramiques.

Faut pas être pessimiste...

73

JPierre

Share this post


Link to post
KIENTZEL Denis

Bonjour Jacques,

Je vous donne un mot clé: "heathkit". Je pense que vous devez connaitre, il y avait dans leur gamme tant des équipements radioamateurs, que HIFI ou encore mesure, correspondant au cahier des charges que vous spécifiez. Il y a même un musée virtuel en ligne, et même si ces matériels ne sont malheureusement plus commercialisés, il en passe souvent dans les petites annonces.

Sans compter les manuels, très bien faits, tant au niveau de la réalisation des appareils, que théorie ou dépannage.

Edited by F6GIB

Share this post


Link to post
Guest

Votre idée Heathkit est excellente, je l'ai eu aussi car cette marque faisait partie des " inaccessibles " dans mes jeunes années qui nous faisait aussi rêver, mais il y a assez peu de choses sur internet quant aux anciens matériels en général. En tout cas depuis que je cherche, je n'ai vu aucune annonce. Mais je vais persévérer et puis ensuite je prendrai le scope et le fer à souder car il est bien connu que la radio c'est très simple, mais ça prend parfois beaucoup de temps...

Share this post


Link to post
KIENTZEL Denis

Si vous avez la possibilité d'aller au salon hamradio, à Friedrichshaffen, fin juin, vous en trouverez certainement ...J'en ai vu chaque année, jusqu'à présent. :rolleyes:

Edited by F6GIB

Share this post


Link to post
TK5MO

Bonjour Jacques.

Je vous trouve bien pessimiste !

Votre remarque sur "l'avionique pointue..." qui selon vos dires serait concernée, m'étonne. Cette avionique fait l'objet de test de qualifications, et de certification... On ne met pas n'importe quoi à bord d'un avion de ligne (heureusement d'ailleurs). Je suis également étonné qu'un Ingénieur dans le domaine puisse affirmer un tel pessimisme. Dans mon job, les matériels électroniques (aéronautiques) fonctionnent H24, en environnement sévère (Foudre entres autres), et ... sont "pointus". Les CMS sont employés...

Comme le suggérait Françis (FG5FI), un bon AME7G 1680 serait l'idéal pour dissiper vos craintes sur la pérennité du matériel, et sa facilité de dépannage. J'en possède un, avec un bon stock de tubes de rechange. Ce RX est excellent, mais lourd (65Kg) et encombrant. Mais c'est quasi indestructible et facile à dépanner. Je l'utilise pour l'écoute AM Radiodiffusion, et c'est trés agréable (tonalité chaude des lampes). Mettez y une enceinte HI/FI sur la sortie HP, et vous ne serez pas déçu.

Par ailleurs la SSB est trés facilement décodée avec ce RX (présence d'un BFO), et pour la CW il y a un filtre à quartz trés sélectif.

Je l'utilise donc en Radioamateur, en lui couplant un émetteur (à tubes) Collins ART13... 35 Kg de plus sur la table :rolleyes:

Bon choix.

Dom

Share this post


Link to post
Guest

Je ne suis plus en activité depuis peu mais je vais vous dire une chose "discrètement" et je suis sûr de ce que je vous dis car de la profession moi-même : tous les constructeurs ( avions, moteurs et équipements d'avions ) utilisent des CMS bien sûr et ont beaucoup de difficultés à trouver des sous-traitants pour les câbler correctement en France, voire à l'étranger pour des raisons de baisse des coûts, car on en est là !!! L'avion est vendu en monnaie "dollar" qui est 30% moins élevé que l'Euro et on en vend plus que les US, comment ?

Les composants sont des produits standards, les mêmes que le grand public avec au pire une contrainte de répondre aux normes des équipementiers automobiles sur la céramique en particulier car sinon les avions ne tiendraient pas en l'air, eh oui. Les produits normalisés sous assurance qualité CECC achetés auparavant par les constructeurs de matériel militaire sont abandonnés par les fabricants car trop chers pour les clients. Ils se contentent du tout venant. Voilà la vérité, pas du pessimisme. Et je connais le métier pour pouvoir en témoigner ! La situation est la même dans le spatial avec un temps de retard.

Le CMS dérivé de l'hybride professionnel et militaire, où toutes les contraintes sont étudiées, était d'abord destiné au très grand public en 1990 sur des circuits qui auraient pu être en carton; il s'est répandu comme une trainée de poudre en 10 ans tel un boomerang à toute l'industrie électronique professionnelle pour réduire les coûts dans le militaire dont les budgets n'avaient pas suivis dans la même période et avec quasiment les mêmes sous-traitants de nos campagnes. Il faut que ceci soit claire dans l'esprit de tous vos membres ce qui ne semble pas être le cas lorsque je vous lis. Je peux vous faire une présentation des risques des CMS - encore pire avec le sans-plomb - et des boitiers plastiques en circuits intégrés, je ne baratine pas.

Alors je vous en pris, arrêtez de croire en tout, venez me voir en toute amitié et je vous en dirai plus que je ne peux écrire.

De là il ne faut pas exagérer non plus, je ne veux pas prendre des matériels de 60 kg fort beau certes, entre les deux il est possible de faire bien, propre, léger, à semiconducteurs discrets non CMS avec un peu de mécanique d'assistance ( CV, pas de PLL, pas de varicap ), simple et sans gadget. D'ailleurs je vais le faire moi-même, je ne vois pas d'autre solution aujourd'hui, j'ai accumulé des composants digne de confiance durant ma carrière et ils serviront enfin.

Merci de votre avis et de votre offre.

Share this post


Link to post
TK5MO

:angry: Ah oui :D

Et je connais le métier pour pouvoir en témoigner !

Merci de vos lumières, l'ennui voyez vous, c'est que vous tombez sur quelqu'un qui est du métier également.... Si vous connaissez si bien la "certification des avions" (comme le laisse supposer votre message net), expliquez moi pourquoi (le CEAT par exemple), procède a des essais de qualifications des équipements embarqués ? Voulez vous que je vous fasse parvenir mes deux classeurs de documentation sur les essais que j'ai suivi (à titre professionnel) à Toulouse ? C'est bourré de normes d'essais et de tests composants, avec situation en vibration et en zone hostile (mécaniquement et électriquement parlant).

Savez vous comment fonctionne un FADEC, un FMS et un circuit d'asservissement gouvernes ?

Vous dites :

Je ne suis plus en activité depuis peu mais je vais vous dire une chose "discrètement" et je suis sûr de ce que je vous dis car de la profession moi-même

Si vous souhaitez rester discret, il aurait fallu ne rien affirmer dés le début :blink: Votre nom est cité, alors je ne suis pas persuadé qu'il soit trés judicieux de semer le doute sur la qualité du matériel des équipementiers et avionneurs...

Ceux ci risquent de vous répondre , mais vont citer leurs statistiques de pannes( ces pannes sont consignés dans les CRM de bord par l'équipage PNT ), et dans les carnets de route.

Par ailleurs, le manuel d'exploitation avion (obligatoire à bord) contient une MEL (minimum équipement list), permettant à l'équipage technique (CDB ,OPL ,et OMN pour les avions anciens), de décider ou non du départ en fonction des défauts techniques (cellule y comprise).

Alors quand vous dites :

Alors je vous en pris, arrêtez de croire en tout, venez me voir en toute amitié et je vous en dirai plus que je ne peux écrire.

C'est sur je ne vous crois guère car, (en ce qui me concerne), et (ayant pas mal volé :( ), je pense que la fiabilité est excellente, et il suffit de consulter les statistiques de crash par défaillance matériel...

Enfin un avion est conçu et certifié dans tous les pays, et compte tenu de la guerre commerciale qui règne en ce domaine, vous imaginez bien que l'on ne risque pas de faire voler de la camelote, sous peine de se faire interdire l'espace aérien de certains pays... C'est ce qui se passe pour certains coucous mal entretenus. Mais la , on entre dans le domaine de la maintenance, ce n'est plus pareil !

Dois t on continuer quand vous dites :

Les composants sont des produits standards, les mêmes que le grand public avec au pire une contrainte de répondre aux normes des équipementiers automobiles sur la céramique en particulier car sinon les avions ne tiendraient pas en l'air, eh oui.

La céramique est un matériau composant les aubes de turbine réacteur. Ces aubes sont creuses afin de favoriser le refroidissement, et par ailleurs, vu les trés hautes températures (T4 et autres EGT /ITT pour les connaisseurs) du canal d'éjection. L'emploi de matériaux plus conventionnels (aciers) favorise le fluage à partir d'une certaine température, la dilatation est alors irréversible, et le réacteur HS. D'ailleurs en absence de limitation piste, le décollage est effectué en FLEX (poussée réduite), afin de préserver les parties chaudes des groupes turboréacteurs. La puissance à afficher est calculée en entrant une température sol "fictive" élevée, et en passant le calculateur moteur en mode FLXTO... Votre parallèle avec les bagnoles ne tient pas la route :rolleyes:

Bon, j'arrète la, mais je ne pouvais laisser dire des contre vérités sans réagir, car parmi nos lecteurs, il y a certainement des passagers et dans ce domaine, le travail effectué par les Ingénieurs concepteurs, les équipementiers, et les équipages d'essais et de réception, est admirable , que ce soit en Europe ou ailleurs.

Volez donc rassurés sur la technique, et n'oubliez pas que le critère de crash en mode AUTOLAND (atterrissage automatique.... électronique) est de 1 pour 10 Millions d'atterrissage. C'est la CAT III, ou on se pose sans toucher les commandes avec une visi de moins de 100m, et un plafond Zéro/zéro.... Roissy en hiver !

Depuis 1971, date du premier atterrissage automatique (Caravelle ), il n'y a jamais eu aucun crash dans le monde dans ce mode.

Bien amicalement.

Dom

Share this post


Link to post
Guest

Je vous dis et je vous répète que les composants livrés à quasiment tous les avionneurs français sont des composants standards en composants passifs en tout cas, c'est-à-dire qu'ils proviennent des chaînes de fabrication des composants courants des fabricants de composants sans contrôle particulier que les contrôle standards du fabricant, c'est ce que j'appelle tout venant. Ce n'est pas unsecret, tout le monde le sait, ce n'est qu'une question de prix.

Ce qui fait la sécurité sur le matériel fini en avionique comme en spatial, c'est la redondance des circuits mais pas la fiabilisation des composants. Le marché des composants fiabilisés est quasiment inexistant aujourd'hui. Je n'ai vu que les pacemakers avoir des composants triés, traités différemment du standard, dorés aussi et des queues de programme en spatial.

Quant à la céramique, je ne parle pas des aubes, ce n'est pas mon métier, je parle des condensateurs céramique CMS, oui c'est un composant difficile et à problème de part sa fabrication et son câblage en CMS. Je maintiens et il y a des dispositions particulières prises dans la réalisation de ceux-ci pour réduire la casse mais c'est un pis-aller.

Oui, en CMS, il y a eu des difficultés dues aux condensateurs céramique sur des cartes avec le format 1812 monté en bordure près de composants lourds, voires vissés à cause de la déformation des supports de câblage donc difficile à câbler si on ne respecte pas certains design de circuits imprimés.

En tout cas pour se résumer, il n'y avait aucun de ces problèmes en composants à piquer, les queus de composants absorbant les contraintes mécaniques. Personnellement je ne veux pas voir ces problèmes chez moi sur mon matériel, désolé, car ce sont des problèmes qui ne sont jamais résolus définitivement, on peut toujours les voir un jour réapparaitre...dans une fabrication, sauf si les circuits imprimés sont en céramique et non en époxy avec les boitiers de circuits intégrés en céramique également ou en métal avec sorties perle de verre.

Ce ne sont que les résultats d'une analyse technologique simple. Il faut se mettre à l'intérieur du composant et regarder ce qu'il subit, ensuite vous verrez comment il va réagir, c'est comme un être humain, il n'y a même pas de secret, ça coule de source. quand vous tordez de la céramique, elle ...casse, eh oui. Quand vous avez ces coeeficients de dilatation très différents, que se passe-t-il, il y a des contraintes qui tendent à plier la céramique du condensateur et il n'aime pas. La céramique fait quelques ppm/°C, le circuits imprimé quelques dizaines de ppm, si la brasure n'assure pas les déformations et les déplacements au refroidissement après brasure, ce n'est pas la céramique qui va compenser, elle va casser. Et le sans-plomb rendant la brasure plus rigide qu'avant, ça ne va en s'arrangeant pour l'avenir.

Je ferai donc de la radio avec des composants à piquer et un minimum de circuits intégrés pour ne pas payer la casse moi-même.

Sincèrement.

Share this post


Link to post
Guest

Sans parler des pièces frauduleuses qui peuvent circuler dans le commerce dans le monde de l'aéronautique.

On a bien vu l'hélicoptère de la reine d'Angleterre voler avec des pièces de contre façon !!! C'est lors d'une grande révision avec démontage total de l'appareil que les techniciens de la marque s'en sont rendu compte.

Je mets cette contribution pour une petite touche d'humour mais je ne rentrerai pas dans le débat car étant passioné d'aviation je n'en suis pas pour autant technicien !!! Hi :blink:

Mais je pense malgré tout que l'on peut avoir confiance dans les matériels de ces 10 dernières années qui sont à la fois récents et sur lesquels on voit bien que la durée les à mis à l'épreuve.

Maintenant il vrai aussi que l'on va vers une généralisation des ondes radio dans tous les domaines de la vie de tous les jours (tout est sans fil maintenant) et on est en droit de ce poser la question si il n'y aura pas de conflits.

Mais bon après on ne fait plus rien, c'est comme sortir de chez soi, on prend un risque à chaque fois.

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour,

F0FIJ  Ecrit le: 09/02/07 15:15

tout est sans fil maintenant...

:blink: Ce n'est pas l'impression que cela donne lorsqu'on regarde derrière les bureaux !

... et on est en droit de ce poser la question si il n'y aura pas de conflits.

Tout dépend de celui ou celle qui tient l'aspirateur !

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest

;) oui c'est vrai on est pas tous encore au tout sans fil !!! et heureusement.

Et pour l'aspirateur je suis bien placé car c'est moi qui le passe dans le bureau. Mais juste dans le bureau !!! ;)

Share this post


Link to post
F0ELS

bonjours,

la il ya trop de technique a mon gout ( cela n'engage que moi :D ).

fadec, fms ......... etc je ne connais pas.

Mais a dire quelque chose j'ai un eu plusieurs appareils de trafic differents et mon choix s'est arreter sur un 706 mk2g ( meme depanné un sans de difficulté ) :rolleyes:

il est vrai que plus nous avancons dans les anées et plus nous pouvons croire a de nouveaux sytemes.

Mais comment cela va vieillir ??????? mystere.

faudra voir.

Share this post


Link to post
F5PSR

Bonjour tout le monde,

Je vous dis et je vous répète que les composants livrés à quasiment tous les avionneurs français sont des composants standards

Hummm, si vous le dites...

Je conclue donc de votre thèse que le "standard" est parfait.

Je ferai donc de la radio avec des composants à piquer et un minimum de circuits intégrés pour ne pas payer la casse moi-même.

C'est un choix... On peut aussi faire avec un caillou, c'est encore plus solide.

Merci pour vos propos: récréatif votre discours. Belle distraction pour un Samedi soir, vous m'avez bien plus amusé que les gogos de la chaine ORTF1 avec leurs blagues à poil du début de soirée :rolleyes:

73 - Cédric

f5psr

PS: Au passage, un coucou à Dom: sois fort et ne crois pas en tout ! Wouarf ! Allez je vais au lit...en espérant ne pas faire de cauchemards de cms qui me pètent au nez où d'avions aux composants frelatés. Et pof, un chimique à claqué sous la couvrante, mais non, j'ai bouffé du Cassoulet ! Véneineux les fayots en cette saison. Va falloir faire gaffe à ça aussi... Des mauvais fayots et les zincs y vont tomber du ciel... La faute à la dilatation sans doute... Allez j'y vais au lit... pas trop vite quand même car dans le noir j'ai peur de finir cassé à l'interieur d'un pauvre composant martyrisé...

Share this post


Link to post
F0ELS

c'est pas bon tout ca. va falloir remedier a tout ca.

Mr parchemin jacques il en dit quoi ?

Share this post


Link to post
HB9TJM

Bonsoir !

Intéressant tout ça... il faudrait demander aux amateurs des pays chauds et humides, comment réagissent leurs matériel. En Europe nous avont encore un climat pas trop redoutable.

Perso, maintenant lorsque j'achète du matériel sono, TV, vidéo etc... je part dans l'idée que c'est du jetable. Pourtant 90% des pannes sont mécanique. L'on croirais que c'est étudié pour résister jusqu'a l'échéance de la garantie B) afin d'en acheter un flambant neuf une année et demi plus tard.

Pour l'instant je pense encore que le matériel radioamateur est mieux terminé que les appareils grand publique. Mais lorsque je tourne un potentiomètre et qu'on a la forte impression qu'il va nous rester dans la main, j'ai les poils qui se dressent !!

Meilleures salutations, Christophe Hb9TJM

Share this post


Link to post
FP5CJ
Entre 95 et 2005 la qualité des composants a marqué un recul de 20 ans

C'est incroyable ça! ;)

Alors, je comprend mieux maintenant le pourquoi de certaines sources de QRN venant des "TV" ou autres "engins electroniques modernes"... ;) )

73

JP

Share this post


Link to post
Guest

Sinon, comme passe temps, il y a le macramé.

J'ai rarement rencontré des amateurs de macramé angoissés.....

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...