Jump to content
F4FXL

REF or not REF ?

Recommended Posts

F6HQP

Impressionnant ....

un feu d'artifice rien que pour moi : du bleu, du rouge ...

merci, vous êtres trop fort ! je m'incline

laissez- moi la vie sauve ainsi que mes deux mains pour que je puisse trier mes QSL ...

F6HQP Marc

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour,

F6HQP  Ecrit le: 21/11/08 21:50

Impressionnant ....

un feu d'artifice rien que pour moi : du bleu, du rouge ...

merci, vous êtres trop fort ! je m'incline

laissez- moi la vie sauve ainsi que mes deux mains pour que je puisse trier mes QSL ...

F6HQP Marc

Rien que pour vous ? :P

Même si vous vous sentez mal à l'aise avec le passage sur le service QSL du REF-Union, vous ne devez pas être le seul, loin de là... Il concerne d'ailleurs aussi ceux qui ne l'utilisent pas mais le financent néanmoins, pour que d'autres en "profitent" copieusement.

Seules mes remarques sur votre attitude à personnaliser la discussion, en m'attaquant, et à fuir le sujet de fond vous concernaient personnellement. Le reste, concerne bien LE SUJET, à savoir "Le REF-Union, adhérer ou pas ?".

Vous avez d'ailleurs été précédé par d'autres dans ces tentatives de "noyer le poisson". Par exemple :

F6HZO  Ecrit le: 02/11/08 17:09

C'est facile il faut se présenter au moment des élections des membres du bureau, se faire élire ...

Tiens, il pense comme vous... :P

Et j'ai répondu ceci :

Vous allez maintenant nous expliquer en détail comment faire pour être éligible dans les plus brefs délais au niveau du CA national et de son bureau !

C'est facile, dites vous ? Expliquez-nous ! Soyez constructif.

Ou alors, vous vous êtes exprimé juste pour faire un peu de bruit de fond... :lol:

Mais tout comme vous, dès lors qu'on ne se contente pas de croire ce message "stéréotypé", il disparaît !

Il y a donc deux possibilités : soit vous êtes quelques-uns à tenir des propos que vous ne pouvez pas assumer, par imprudence, faute d'avoir un peu vérifié les choses au préalable, et il aurait été plus sympathique de l'admettre et d'en discuter, soit vous agissez pour faire passer "la doctrine maison", et dans ce cas c'est au moins, par défaut, une information intéressante sur les méthodes utilisées.

Allez, on ne sait jamais, j'essaie encore :

Qui pourrait répondre à la question suivante, contrairement à F6HZO et F6HQP ?

1/ Vous avez affirmé qu'il était très facile de se faire élire au CA/BE. Je vous redemande donc de nous expliquer la méthode à suivre, statuts et RI à l'appui.

Auriez-vous peur que des "réformateurs" se fassent élire ?

:rolleyes:

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest
Bonsoir Gilbert,

F4ASK  Ecrit le: 19/11/08 21:06

Pour négocier, il faut représenter quelque chose de fort.

La faiblesse du nombre de radioamateur en France ne représente pas un "danger" pour l'administration : Négocier avec l'administration est au REF ce qu'est la grève avec 3 élus du personnel devant la porte de la boite

Un détail semble échapper à beaucoup de monde : le radioamateurisme est par définition, et légalement, une activité individuelle. Le radioamateur n'a qu'un interlocuteur : l'administration. En plus c'est une relation de supérieur à inférieur car on parle bien d'administration "de tutelle". A la base, il n'y a rien ou presque à négocier... Certes, il est utile qu'une association essaie néanmoins de montrer le radioamateurisme sous son meilleur jour pour obtenir quelques avantages supplémentaires ou freiner quelques décisions défavorables. Mais de là à confondre association et syndicat... :lol:

Il ne faut pas rêver : Si l'état trouve une opportunité marchande pour "nos" bandes, nous pourrons danser devant le buffet.

Ceci confirme ce qui précède.

Et ce n'est pas 17000 individualités du service amateur qui y changeront grand chose.

Ni 30000 ! Et ce n'est pas encore demain que nous atteindrons ce nombre. En sens inverse, seulement 5000 seraient dans le même cas, ni mieux, ni pire. Quoique... Plutôt mieux si ces 5000 avaient de vrais arguments en leur faveur (qualité, utilité...).

Pour en revenir à la structure du REF-Union, c'est à dire une confédération de radio clubs, d'assos départementales, régionales ou associées, ça peut marcher mais il faut retourner la chose, c'est à dire que ça part de la base pour aller à la tête avec une répartition des cotisations tout au long du chemin.

Retourner la chose ? C'était prévu juste avant que l'Union ne naisse !

Je crois bien que le projet avait été publié dans Radio-REF et/ou dans Ondes Courtes Information (URC).

Et c'est la base qui fait le boulot en premier...

Le REF-Union a épuisé "les bases". :D

... on coordonne en AG départementales avec vote dans le sens un homme=une voix, régionales puis nationale pour faire la synthèse.

Arghhh... C'était bien parti, et revoila la maladie chronique de l'associatif français qui réapparaît ! AG, radio-club, département, région, votes un peu partout, bureaux, BE, commissions, etc. Arrêtons d'occuper les gens à faire de la paperasse, bon sang !

De plus il suffit d'un toilettage léger des statuts au lieu de tout casser pour reconstruire à neuf...

Ah, Gilbert, vous avez des suggestions au sujet du "toilettage" ? :D

Bien amicalement,

Francis, F6AWN

Bonjour Francis et les autres

Je réponds un peu tardivement mais les posts se succèdent à une telle vitesse...

Je suis d'accord que l'activité d'amateur est une *activité individuelle* mais la gestion de cette activité au travers d'une association nationale ne peut être *QUE* collective et avec l'implication de tous les membres, au moins en théorie.

Or ce n'est absolument pas le cas, que ce soit sur le plan national que sur le plan local (RC en premier puis ED pour ne citer que les fondements).

Avec ça, on ne va pas très loin.

LE radioamateur n'a d'interlocuteur QUE l'administration mais c'est impossible que celle-ci reçoive en ses bureaux 17000 individualités ayant des appréciations et des buts différents, arf !

Je ne confond pas radioamateurisme et syndicat, je dis qu'il y a des ressemblances entre une association représentative et le mouvement syndical. Je ne prétends pas que c'est stricto sensus la même chose :P

Il ne faut pas rêver : Si l'état trouve une opportunité marchande pour "nos" bandes, nous pourrons danser devant le buffet.

Ceci confirme ce qui précède.

Pas sûr : Le milieu naturel appelé spectre hertzien ou radio est accaparé par les Etats qui en ont fait un espace soi-disant collectif mais qui ne le distribuent qu'au compte gouttes. Donc les états ont cet espace en propriété et en font ce qu'ils ont décidé sans que le citoyen y ai beaucoup à dire. Ça, il faut le savoir et le reconnaître et je ne vois pas grand chose que les amateurs puissent changer.

Et ce n'est pas 17000 individualités du service amateur qui y changeront grand chose.

Ni 30000 ! Et ce n'est pas encore demain que nous atteindrons ce nombre. En sens inverse, seulement 5000 seraient dans le même cas, ni mieux, ni pire. Quoique... Plutôt mieux si ces 5000 avaient de vrais arguments en leur faveur (qualité, utilité...).

J'abonde aussi dans ce sens.

Pour en revenir à la structure du REF-Union, c'est à dire une confédération de radio clubs, d'assos départementales, régionales ou associées, ça peut marcher mais il faut retourner la chose, c'est à dire que ça part de la base pour aller à la tête avec une répartition des cotisations tout au long du chemin.

Retourner la chose ? C'était prévu juste avant que l'Union ne naisse !

Je crois bien que le projet avait été publié dans Radio-REF et/ou dans Ondes Courtes Information (URC).

Et c'est la base qui fait le boulot en premier...

Le REF-Union a épuisé "les bases". :P

... on coordonne en AG départementales avec vote dans le sens un homme=une voix, régionales puis nationale pour faire la synthèse.

Arghhh... C'était bien parti, et revoila la maladie chronique de l'associatif français qui réapparaît ! AG, radio-club, département, région, votes un peu partout, bureaux, BE, commissions, etc. Arrêtons d'occuper les gens à faire de la paperasse, bon sang !

De plus il suffit d'un toilettage léger des statuts au lieu de tout casser pour reconstruire à neuf...

Ah, Gilbert, vous avez des suggestions au sujet du "toilettage" ? :D

Pour faire simple et rapide, la structure du REF-Union, pour moi, peut rester en l'état sauf à démocratiser le REF-Union sous forme d'une confédération de RC, Associations associées, ED, ER et dernier étage confédéral.

De toute façon il y aura de la paperasse car nous vivons dans une société de droit romain basé sur l'écrit.

Retourner les choses c'est, pour moi et par exemple, collecter les cotisations à la base (pour ceux qui le souhaite évidemment car pas question de l'imposer) et de faire remonter la répartition aux étages supérieurs. Ça fait du boulot pour les trésoriers mais c'est la méthode la plus adaptée à une confédération. De plus, plus cette gestion des sous est proche des adhérents, mieux c'est et meilleur est le moyen de pression si la tête perd la boule :P

Sous couvert d'implication minimum de la base, évidemment.

Je n'ai pas de solution toute faite, bien sûr, mais ceci pouvant y ressembler quelque peu.

Quant à votre exclamation concernant la maladie chronique de l'associatif, je ne vois pas comment y échapper :

1/ Penser que tous les adhérents d'un REF reconstitué puissent voter en direct nécessitent une grande salle, n'est-ce pas :rolleyes: mais rien ne prouvent que le quota des présents soit atteint...

2/ Donc organisation de scrutin dans les ED avec décompte des voix exact (Tant de pour, tant de contre, tant d'abstentions) et ont fait les comptes en AG nationale. Sans compter que les questions qui sont votées par les seuls présidents départementaux devrait aussi être discutées en direct en AG départementale avec quelques exceptions comme celles concernant les DNU, DNS, etc. relevant de la confédération.

3/ Implication des membres adhérents au REF-Union ou autre, ce qui est loin d'être le cas en ce moment.

Tant qu'une asso nationale n'est pas structurée et ouverte à ses membres adhérents, elle n'est ni démocratique, ni efficace, ni pérenne à long ou moyen terme en terme d'activité.

Maintenant, on peut aussi revenir au REF d'antant, voire laisser le REF crever et disparaître dans les limbes, ça dépend du niveau d'implication des amateurs désirant se retrouver dans une association fédérant des individualités ayant à cœur de partager des valeurs communes.

Cordialement

Share this post


Link to post
Guest

Adhérer au REF-Union pour le service QSL et Radio-REF ? Mais j'ai dit la même chose dans mon message précédent ! Néanmoins, c'est se comporter en simple consommateur, pas en *membre* d'une véritable association...

Bonjour

Aaaah ! Clientélisme quand tu nous tiens...

Malheureusement, c'est bien vrai.

Alors, si votre affirmation n'est pas qu'une remarque en l'air, expliquez-nous, statuts et RI à l'appui, comment se faire élire très facilement au conseil d'administration et au bureau exécutif du REF-Union dans de brefs délais, car cela pourrait ouvrir une perspective intéressante : l'obtention d'une majorité large au CA en faveur de la remise en cause du "système Union" !

Sinon, ce sera malheureusement la confirmation qu'au contraire l'accès aux commandes est en réalité particulièrement bien verrouillé. :lol:

tre administrateur, c'est insuffisant car c'est le BE qui décide tout suivi par les administrateurs dans une grande majorité.

J'ai assisté à un CCPD une fois, et j'en suis sorti très perturbé tant le dialogue était à sens unique (dialogue, sens unique, marrant non ?)

- Je fais confiance à la nouvelle présidente.

Mais moi aussi ! Et je l'ai déjà écrit précédemment. Seulement, le temps passe vite...

Le problème ce n'est pas d'avoir un(e) président(e) compétant(e), énergique et volontaire, mais de lui donner les moyens d'agir en profondeur et en urgence. Il manque, dans les statuts du REF-Union, une sorte d'article 49-3 pour l'y aider.

Je rappelle qu'il s'agit d'associer ou fédérer au mieux 6000 personnes et non pas 600 000 ! Dans un message précédent, j'avais indiqué que la structure actuelle générait chaque année au minimum 700 élus au sein de plus d'une centaine d'associations locales souvent inactives et tout ce qui va avec comme AGs et paperasserie officielle ou non. Est-ce vraiment utile et efficace ?

49-3, houlà ! C'est parfois douteux à l'Assemblée Nationale ou au Gouvernement...

Les élus sont souvent les mêmes, c'est à dire renouvellement de ceux-ci parce que ça ne se presse pas pour prendre un peu de responsabilité.

Donc j'envoie ma cotisation pour 2009

Moi, c'est déja fait ! Mais à l'ARRL. :rolleyes:

En ce qui concerne le REF-Union, je demande à voir d'abord avant de payer. Je suis éventuellement prêt à verser plus tard plusieurs années de cotisation soit lorsque j'aurai pu constater que la réforme de fond est réellement en route et une partie des objectifs réalisés, soit lorsque l'Union sera en train d'agoniser et qu'il faudra sauver le label REF tout court en se débarassant de "l'Union" actuelle. En attendant, je mets l'argent de la cotisation 2009 dans un petit cochon rose en porcelaine marqué "Sauvons le REF !" pour une utilisation ultérieure. :P

Pour ma part, je vais renouveller ma cotisation au REF-Union comme depuis 1992, contre vents et marée, même si tout est loin d'être parfait pour être à l'intérieur et agir de l'intérieur.

Maintenant un conseil à ceux qui ne souhaitent pas, pour telle ou telle raison, adhérer au REF ou à l'ARRL ou au DARC, etc. : Envoyez 1€84 à l'IARU pour être représenté au moins au plan international, ce qui a toujours des retombées sur le plan national.

C'est la proposition que le président de l'ED76 a fait en AG 2008 ainsi que d'accueillir dans le conseil d'administration de l'ED des non membres du REF, en opposition totale avec le BE et le CA du REF-Union.

Et j'approuve et applaudis des deux mains cette proposition.

Bonne journée.

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F6BSW

C'est la proposition que le président de l'ED76 a fait en AG 2008 ainsi que d'accueillir dans le conseil d'administration de l'ED des non membres du REF, en opposition totale avec le BE et le CA du REF-Union. 

Et j'approuve et applaudis des deux mains cette proposition.

Bonjour Gilbert,

l'idée est intéressante et généreuse, mais relis les statuts du REFU: ne peuvent être membres du CA d'un ED que des adhérents au REFU. Ceux qui payent leur cotisation à l'ED mais pas au REFU n'ont même pas droit de vote!

Le "point d'entrée" dans la "hiérarchie" refienne étant les CA des ED, il est logique que cela ait été verrouillé.

Etant membre de l'ARRL, j'ai payé mon écho à l'IARU, je pourrais donc obtenir par ce biais un droit de vote dans l'ED!

La majorité des départements ont une seconde structure, ou plus exactement, les ED sont venus s'installer dans les départements en parallèle aux structures pré-existantes.

Les rares départements qui n'ont pas opté pour cette double structure sont bien "embêtés" maintenant. La preuve, ton message... :lol:

73 Didier

Share this post


Link to post
Guest

C'est la proposition que le président de l'ED76 a fait en AG 2008 ainsi que d'accueillir dans le conseil d'administration de l'ED des non membres du REF, en opposition totale avec le BE et le CA du REF-Union. 

Et j'approuve et applaudis des deux mains cette proposition.

Bonjour Gilbert,

l'idée est intéressante et généreuse, mais relis les statuts du REFU: ne peuvent être membres du CA d'un ED que des adhérents au REFU. Ceux qui payent leur cotisation à l'ED mais pas au REFU n'ont même pas droit de vote!

Bonjour Didier

Oui, c'est en pleine contradiction avec les directives et statuts du REF-Union. Ça ne fait pas l'unanimité à Tours mais tant pis !

L'objectif est de faire participer les amateurs ou écouteurs à la vie du département. A savoir que dans les statuts actuel de la Seine Maritime est membre de la FDARSM/ED tous les cotisants au REF-Union. Mais ça ne représente pas (ou de moins en moins) l'ensemble des amateurs du 76.

La FDARSM/ED 76 ne perçoit pas de cotisation et ses seules ressources sont d'ordre associatif (Repas de l'AG préparé par des bénévoles plutôt que par un traiteur) par exemple)+ la rétrocession qui sert à financer un projet présenté avec dossier par un radio club.

La Fédération Départementale des Association de Radioamateurs de Seine Maritime/ED 76 est avant tout une fédération départementale de radio clubs et/ou d'associations (l'ANTA par exemple) cotisants au REF et membres de droits du CA (statuts actuels) mais c'est aussi une association de loi 1901 déclarée en Préfecture avec statuts et corps constitué.

A partir de là, ça permet aussi des choses comme d'accepter en CA de la fédé 76 des membres extérieurs.

Bien sûr, en AG départementale seuls les membres du REF (y compris les radioécouteurs ou autres) à jour de cotisation au jour de l'AG nationale annuelle peuvent voter les rapports moral et financier du REF-Union , le président prenant le compte de voix pour aller à Tours.

Bien sûr, à Tours, le Président de l'ED 76 est bloqué par le système du REF en ce qui concerne Un homme=une voix et c'est inique.

Mais dans l'optique d'un changement tel que plus haut, tous les membres, sans distinction, de la Fédé départementale peuvent élire le CA et débattre et voter les rapports financier et moral de la FDARSM.

Autre chose ! Je remets 100 sous dans le nourin : Il y a environs 140 membres du REF en Seine Maritime mais seuls 34 (en 2008) se sont exprimés dont 10 pouvoirs.

Là, je me pose une question : Y a-t-il vraiment un intérêt des cotisants pour leur association nationale ?

Et une seconde : Pourquoi cotiser au REF si c'est pour ignorer la vie de l'asso ainsi ?

Je ne demande pas que nous soyions au Soviet Suprême à chaque AG mais qu'il y ait une assemblée représentative des membres du REF à jour de cotisation dans le département. Il me semble que c'est un objectif facilement atteignable, autour de 50% par exemple.

Le "point d'entrée" dans la "hiérarchie" refienne étant les CA des ED, il est logique que cela ait été verrouillé.

Voilà pourquoi l'explication ci-dessus et il faudra bien que le REF en tienne compte ou il brisera le convention signée entre la FDARSM et lui-même et se verra privé d'un coup d'un ED.

Etant membre de l'ARRL, j'ai payé mon écho à l'IARU, je pourrais donc obtenir par ce biais un droit de vote dans l'ED!

En ce qui concerne la FDARSM, oui. En ce qui concerne le REF, non.

L'association ED 76 veut aussi s'affranchir de la tutelle de plomb du REF et relancer l'activité des amateurs et radioécouteurs dans le département. Donc...

La majorité des départements ont une seconde structure, ou plus exactement, les ED sont venus s'installer dans les départements en parallèle aux structures pré-existantes.

Les rares départements qui n'ont pas opté pour cette double structure sont bien "embêtés" maintenant. La preuve, ton message...  :blink:

73 Didier

La seconde structure, en Seine Maritime oui. Pour l'instant, la structure est ce qu'elle est mais rien n'empêche de vouloir faire évoluer la situation actuelle.

Je peux te certifier que le 76 n'est pas du tout "embêté" :D

Ceci dit, tout en étant secrétaire de la FDARSM/ED 76, je ne m'exprime pas ici comme tel, je n'ai pas de mandat pour cela mais comme les AG ici sont publiques, je peux en discuter librement en tant que quidam : Soyons clair et précis.

En AG départementale nous avons souvent un nombre égal de REF et non REF assistant à l'assemblée. Ça permet des débats forts intéressants et souvent constructif même si les non membres n'ont qu'une voix consultative.

J'espère avoir été clair parce que ce n'est pas facile d'expliquer ça en quelques lignes, surtout techniquement sur un Webforum (Quote /Quote etc.) et d'ailleurts j'ai corrigé quelques lignes pas claires lors d'une relecture un peu tardive, mille pardons.

Bonne soirée

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Guest

En AG départementale nous avons souvent un nombre égal de REF et non REF assistant à l'assemblée.

Bonsoir,

Ca je peux le confirmer puisque, même si je n'y suis pas allé, j'y ai été invité.

73' F1BJJ

Share this post


Link to post
Guest

Si ce n'est pas trop tard, il est plus judicieux d'attendre des éclaircissements.

Voir le sujet « les membres du CA réclament la démission de Betty du Ref-Union » sur un certain blog bien connu :blink:

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F6BSW

bonjour Gilbert,

Bonjour Gilbert,

l'idée est intéressante et généreuse, ...

Oui, c'est en pleine contradiction avec les directives et statuts du REF-Union. Ça ne fait pas l'unanimité à Tours mais tant pis !

Dois je te rappeler la reunion de mai 2007 à Nevers où il a bien été signalé au présidents départementaux que les OM's appartenant à un ED et ne cotisant pas au REFU devaient rentrer dans le rahng.

D'ailleurs, ces OM's ont été , à mots couverts, qualifiés de "profiteurs" sans tenir compte de leur éventuel apport au niveau local!

Il y a environs 140 membres du REF en Seine Maritime mais seuls 34 (en 2008) se sont exprimés dont 10 pouvoirs.

Là, je me pose une question : Y a-t-il vraiment un intérêt des cotisants pour leur association nationale ?

J'ai coupé, à regret une bonne partie de ta réponse, pour faire court...

Tu t'interroges sur l'intérêt des adhérents pour l'association?

Il est clair, que si le bureau QSL fermait et que le revue disparaissait, l'effectif des cotisants serait décimé! Le REFU, depuis une dizaine d'année se comporte comme une société de services qui vent une revue et de la gestion de QSL. Tant que ces deux services de base sont redus aux "clients" personne ne se plaint. D'ailleurs, je crains que la prochaine évolution du REFU soit sa transformation en SARL :rolleyes:

Et une seconde : Pourquoi cotiser au REF si c'est pour ignorer la vie de l'asso ainsi ?

Pour les raisons que j'évoquais ci dessus...

Je ne demande pas que nous soyions au Soviet Suprême à chaque AG mais qu'il y ait une assemblée représentative des membres du REF à jour de cotisation dans le département. Il me semble que c'est un objectif facilement atteignable, autour de 50% par exemple.

Modifiez les statuts de l'ED et mettez un quorum de 50%. Si vous n'y arrivez pas, pas d'AG valide donc pas de vote au niveau national.

Le "point d'entrée" dans la "hiérarchie" refienne étant les CA des ED, il est logique que cela ait été verrouillé.

Voilà pourquoi l'explication ci-dessus et il faudra bien que le REF en tienne compte ou il brisera le convention signée entre la FDARSM et lui-même et se verra privé d'un coup d'un ED.

Je ne suis pas certain que la direction du REFU ne préfèrera pas perdre un ED, plutôt que que faire "sauter" ce verrouillage, d'autant qu'un ED de moins ne changera que le nombre de votants, pas le nombre de cotisants....

73 Didier

Share this post


Link to post
F6FRA

Bonjour,

Il me semble qu'il y a une réflexion engagée à propos de modifs des statuts, d'après la Présidente du REF dans son édito de novembre.

Affaire à suivre :rolleyes:

Share this post


Link to post
F1NZR

elle va se retrouver au goulag notre pauvre Betty à essayer de secouer les muppets! :rolleyes:

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour,

F6FRA  Ecrit le: 24/11/08 09:26

Bonjour,

Il me semble qu'il y a une réflexion engagée à propos de modifs des statuts, d'après la Présidente du REF dans son édito de novembre.

Affaire à suivre :(

--------------------

73 de Henri F6FRA

http://ed04.ref-union.org

Henri, puisque votre signature indique le site web d'un ED, vous êtes sans nul doute au courant de la marche à suivre pour modifier les statuts :

- qui est chargé de s'en occuper ?

- quels sont les moyens mis en place ?

- dans combien de temps peut-on espérer des changements effectifs ?

:rolleyes:

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest
- qui est chargé de s'en occuper ?

- quels sont les moyens mis en place ?

- dans combien de temps peut-on espérer des changements effectifs ?

:rolleyes:

Francis, F6AWN

Nul besoin d'être Président ou dans une ED pour savoir quelque chose, il suffit de lire les CR des différentes réunions BE/CA/CCPD (URSS et CCCP étaient déjà pris) dans Radio-REF. Même pas besoin de s'abonner si vous fréquentez un peu les RC de votre région. Dans l'ordre des questions posées :

- Une commission (ben c'est le REF-U hein) présidée par le rédacteur en chef de RR et accessoirement rédacteur des présents Statuts et RI, ex DRU Limousin, ex à peu près tous les postes du REF et REF-U depuis au bas mot une trentaine : Serge, F5HX

- Heu... Une Commission ? Bon oui, une commission, je l'ai déjà dis au-dessus (j'aurais plutôt posé la question : quel sera le mode opératoire ?)

- Heu... comme le fût du canon, un certain temps ? Sinon, le temps que la Commission rende compte, c'est à dire en Janvier prochain (voir Radio Ref).

Pour le reste, je fais de la science fiction : au plus court les nouveaux statits pourront être valides pour l'AG de 2010, plus vraisemblablement AG 2011 (sauf AGE pour aller plus vite)

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonsoir,

(ancien membre)  Ecrit le 24/11/08 14:32

 

CITATION (F6AWN @ 24/11/08 11:25)

- qui est chargé de s'en occuper ?

- quels sont les moyens mis en place ?

- dans combien de temps peut-on espérer des changements effectifs ?

Nul besoin d'être Président ou dans une ED pour savoir quelque chose, il suffit de lire les CR des différentes réunions BE/CA/CCPD (URSS et CCCP étaient déjà pris) dans Radio-REF. Même pas besoin de s'abonner si vous fréquentez un peu les RC de votre région. Dans l'ordre des questions posées :

- Une commission (ben c'est le REF-U hein) présidée par le rédacteur en chef de RR et accessoirement rédacteur des présents Statuts et RI, ex DRU Limousin, ex à peu près tous les postes du REF et REF-U depuis au bas mot une trentaine : Serge, F5HX

- Heu... Une Commission ? Bon oui, une commission, je l'ai déjà dis au-dessus (j'aurais plutôt posé la question : quel sera le mode opératoire ?)

- Heu... comme le fût du canon, un certain temps ? Sinon, le temps que la Commission rende compte, c'est à dire en Janvier prochain (voir Radio Ref).

Pour le reste, je fais de la science fiction : au plus court les nouveaux statits pourront être valides pour l'AG de 2010, plus vraisemblablement AG 2011 (sauf AGE pour aller plus vite)

Un grand merci ! tant pour le style que pour les réponses à mes questions.

Je viens de commencer ce que vous me conseillez : lire des CR de réunions de BE/CA/CCPD ! Après quelques tentatives infructueuses, j'ai réussi à tirer quelques informations de ces longues auto-congratulations administratives :

"Le rédacteur en chef, F5HX, fait remarquer que notre revue est un véritable outil de promotion et une vitrine pour notre activité. Cette revue se doit d'être alléchante et ne doit pas souffrir la médiocrité." (Radio-REF 06/2008, 87ème CA du REF-Union, page 30).

"Commission statuts : F5HX demande que le nombre de membres de cette commission soit portée à 9 ou 12 comme pour les autres commissions afin de permettre d'intéger d'autres membres et de constituer des tiers-sortant équilibrés." (Radio-REF 06/2008, 87ème CA du REF-Union, page 31).

"il paraît indispensable de faire paraître une note d'information dans Radio-REF pour expliquer à nouveau le fonctionnement des ED vis à vis des structures départementales ayant signé la convention avec le REF-Union. F5HX est chargé de préparer cette note." (Radio-REF 06/2008, 85ème CA du REF-Union, page 34).

[Accessoirement, un mot au sujet de Henri, F6FRA, qui participe à ce fil : "Le CA coopte F6FRA comme DRUS de la région PACA" (chic ! il va pouvoir répondre à mes questions...). (Radio-REF 06/2008, 85ème CA du REF-Union, page 34).]

"A une question de l'ED 33 concernant la perception de la taxe radio amateur par le REF-Union [...] F5HX suggère de demander une délégation de service public à l'administration pour la gestion des radioamateurs" (Radio-REF 07/2008, réunion des présidents d'ED, page 35).

"F5HX précise qu'une modification de statuts est une opération très lourde qui peut prendre de longs mois et reste également tributaire de l'aval du ministère de l'intérieur et du Conseil d'État du fait de la reconnaissance d'utilité publique attribuée au REF-Union." (Radio-REF 03/2008, 84ème CA du REF-Union, page 33).

"Cooptation DRU Limousin : La présidente donne lecture du courrier de F5HX, transmettant la demande des administrateurs des ED de sa région pour qu'il soit coopté par le CA jusqu'à la prochaine AG, comme le permettent les statuts. Au vu des divers éléments de ce courrier, le CA prend en compte cette demande. Elle est rejetée lors d'un vote à bulletin secret." (Radio-REF 10/2008, 90ème CA du REF-Union, page 30).

C'est tout pour aujourd'hui ! Ce n'est pas une mince affaire que de lire cette revue, "véritable outil de promotion et une vitrine pour notre activité." C'est peut-être un outil pour la formation des cadres des collectivités locales ? :(

Ah, oui, j'allais oublier, encore une question : vous pensez encore que ce sera fait en 2011, à la lecture des extraits ci-dessus ? Et puis, vous semblez oublier la fameuse "reconnaissance d'utilité publique"...:rolleyes:

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest
Ah, oui, j'allais oublier, encore une question : vous pensez encore que ce sera fait en 2011, à la lecture des extraits ci-dessus ? Et puis, vous semblez oublier la fameuse "reconnaissance d'utilité publique"...:rolleyes:

Bonsoir Francis,

Si je ne me trompe, j'avais parlé de science fiction... Sinon, il y a plusieurs moyens :

- les verrous sautent de suite et c'est faisable pour l'AG 2009

- les verrous restent en place : au mieux 2011

Pour la reconnaissance, le REF n'en a pas besoin, il suffit de regarder les comptes des AG

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F5AGB

Et si on parlait tarif ?

L'adhésion à près de 60 euro c'est quand même cher payé pour adhérer à une association dans laquelle on ne se reconnait pas, juste pour être représenté on ne sais comment par des gens dont on ignore tout, que l'on ne choisi pas et qui semblent n'avoir comme but que de s'opposer à toute évolution.

En ces temps de crise économique, pourquoi ne pas proposer une adhésion simple, 1er prix (15/20 euro?). Sans la revue et sans le service QSL, juste pour la représentativité.

Et pourquoi avoir rendu obligatoire cette revue ce qui a fait doubler la cotisation des membres qui ne la recevais pas ?

Personnellement j'ai arrêté quand ma cotisation "sans Radio-Ref" au environ de 30euro n'a plus été possible. Cette vente forcé d'une revue que je ne voulais pas m'a décidé à arrêter le REF.

Avec ces 58,50 euro je préfère règler ma cotisation au Clipperton, à l'UFT et à F6KOP.

Et tant pis pour les QSLs, avec LOTW et quelques envois en direct pour les raretés ça marche aussi (et c'est moins de boulot !).

73, Bruno

Share this post


Link to post
F4CLQ

En ces temps de crise économique, pourquoi ne pas proposer une adhésion simple, 1er prix (15/20 euro?).

73, Bruno

Bonjour, c'est mon point de vue, je leur ai posé la question ils ne veulent pas en démordre, désolé mais moi j'ai choisis l'éconnomie !!!

voici la réponse du ref que j'ai eu:

Pour 2009, il n'y a pas de changement dans l'adhésion au REF-Union.

La revue fait partie intégrante de la cotisation et le tarif reste inchangé depuis 2004.

Restant à votre disposition.

Edited by F4CLQ

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour,

(ancien membre)  Ecrit le 24/11/08 20:13

 

Pour la reconnaissance, le REF n'en a pas besoin, il suffit de regarder les comptes des AG

Reconnaissance d'utilité publique :

http://vosdroits.service-public.fr/F1131.xhtml

Avantages :

"Les associations reconnues d'utilité publique peuvent recevoir, outre des dons manuels, des donations et des legs.

Au-delà de ses effets proprement juridiques, la reconnaissance d'utilité publique est perçue par le monde associatif comme un label conférant à l'association qui en bénéficie une légitimité particulière dans son domaine d'action."

1 - recevoir des donations et des legs. Je n'ai pas le souvenir que cela se soit passé ne serais-ce qu'une fois ! Pourtant, la donation d'un petit hôtel particulier à Paris intra-muros nous aurait évité d'aller nous exiler dans une zone artisanale d'une petite ville de province dont l'accès n'est ni fédérateur, ni motivant, ni générateur d'économies en matière de frais de déplacement des administrateurs.

2 - label conférant à l'association qui en bénéficie une légitimité particulière. Humm... La première légitimité serait d'être l'association qui représente la totalité ou presque des radioamateurs français et d'être considérée comme telle par ces derniers. Au mieux, la RUP pourrait faire illusion si nous avions un "Radioton" annuel.

Inconvénients :

Intervention du ministère de l'intérieur et du Conseil d'État dès que l'on modifie les statuts et le règlement intérieur.

C'est le meilleur barrage à toute modification de l'existant car il joue sur la complexité et la durée des procédures.

Alors RUP, à conserver ou pas ? A laisser tomber le temps de rénover puis à redemander plus tard ?

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest
Avantages :

1 - recevoir des donations et des legs. Je n'ai pas le souvenir que cela se soit passé ne serais-ce qu'une fois ! Pourtant, la donation d'un petit hôtel particulier à Paris intra-muros nous aurait évité d'aller nous exiler dans une zone artisanale d'une petite ville de province dont l'accès n'est ni fédérateur, ni motivant, ni générateur d'économies en matière de frais de déplacement des administrateurs.

C'est intéressant uniquement pour les donations et legs. Pour les dons, n'importe qui peut faire un don à une association sans que elle-ci soit d'utilité publique

Intervention du ministère de l'intérieur et du Conseil d'État dès que l'on modifie les statuts et le règlement intérieur.

C'est le meilleur barrage à toute modification de l'existant car il joue sur la complexité et la durée des procédures.

Enfin, vous y êtes :-) N'allons tout de même pas croire qu'elle a été demandée uniquement pour ça, mais plusieurs années après certains ont bien compris cette "utilité"

Évitons de croire aussi benoîtement certains qui voudraient nous faire croire que de donner sa station radio au Ref-Union (Service Historique) conditionne l'association à être reconnue d'utilité publique. Pour éviter cela, il suffit aux aux héritiers après avoir accepté le legs, d'en faire don.

Share this post


Link to post
F6CER

Bonjour

Restons sérieux : le seul legs important fut celui de Jean Wolf LX1JW .

De par sa position , il fut également un ardent défenseur du radioamateurisme trés écouté auprès des administrations

C'est ce genre d'homme trés haut plaçé et compétent qui nous manque cruellement maintenant .

73

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour,

F5AGB  Ecrit le: 24/11/08 23:57

Et si on parlait tarif ?

L'adhésion à près de 60 euro c'est quand même cher payé pour adhérer à une association dans laquelle on ne se reconnait pas, juste pour être représenté on ne sais comment par des gens dont on ignore tout, que l'on ne choisi pas et qui semblent n'avoir comme but que de s'opposer à toute évolution.

En ces temps de crise économique, pourquoi ne pas proposer une adhésion simple, 1er prix (15/20 euro?). Sans la revue et sans le service QSL, juste pour la représentativité.

Et pourquoi avoir rendu obligatoire cette revue ce qui a fait doubler la cotisation des membres qui ne la recevais pas ?

Personnellement j'ai arrêté quand ma cotisation "sans Radio-Ref" au environ de 30euro n'a plus été possible. Cette vente forcé d'une revue que je ne voulais pas m'a décidé à arrêter le REF.

Avec ces 58,50 euro je préfère règler ma cotisation au Clipperton, à l'UFT et à F6KOP.

Et tant pis pour les QSLs, avec LOTW et quelques envois en direct pour les raretés ça marche aussi (et c'est moins de boulot !).

73, Bruno

Excellent passage ! En effet, et si on parlait tarif ?

En soi, le montant de la cotisation avec revue ne me paraît pas excessif si je le compare avec le prix de bien d'autres cotisations pour d'autres activités.

Non, ce qui est excessif, c'est ce qu'il recouvre : des frais de structure élevés pour des usages discutables, et une revue coûteuse pour un intérêt discutable aussi. Seul le service QSL semble mériter son prix mais il ne représente que 6% de la cotisation !

Ce qui est pire, c'est que ce montant n'est qu'une étape. En effet, comme vous le soulignez, il faut la plupart du temps, financer l'ED (généralement indigent, voire même coquille vide à usage seulement administratif) et/ou l'association indépendante ou radio-club qui existe dans beaucoup de départements pour fédérer la vraie vie radioamateur *en toute indépendance du REF-Union*. Et selon des choix personnels, il faut aussi financer les activités de diverses "branches" devenues indépendantes (UFT, Clipperton Club, etc..), lesquelles vous informent à travers leurs propres bulletins et revues qui ont évidemment un coût.

Le concept des économies d'échelle n'a pas encore atteint les dirigeants du REF-Union, hi... Sinon, ils se seraient déjà attachés depuis longtemps à optimiser les frais de gestion et de communication en évitant le fractionnement de nos activités et la multiplication des couches administratives.

Disposer d'une fédération c'est bien, mais encore faudrait-il qu'elle fédère réellement au lieu de diviser. Et pas seulement dans les esprits, mais aussi dans les actes et leurs coûts.

Et pourquoi avoir rendu obligatoire cette revue ce qui a fait doubler la cotisation des membres qui ne la recevais pas ?

La réponse à cette question a déjà été donnée dans des fils de discussion antérieurs. En gros, c'est le résultat d'une obligation économique et d'un choix politique.

- Côté économique, une association ne peut pas alimenter ses ressources avec des prestations qui rentrent en concurrence avec le marché dont la part dépasserait 50%, ce qui revient à dire qu'au moins 50% des ressources d'une association doivent provenir de cotisations et dons. Dans le cas contraire, l'association serait requalifiée en acteur du secteur concurrentiel et taxé comme tel (impôts, tva, cotisations diverses...). Le REF-Union avait atteint ce seuil critique pour deux raisons opposées : une diminution progressive du nombre de ses adhérents, donc des cotisations, et une augmentation de ses prestations de service dont le prix ne peut qu'augmenter (vente de la revue Radio-REF, salons genre Auxerre & Co, vente de produits divers...), ce qui ne pouvait qu'empêcher un retour à un taux inférieur à 50% pour les prestations commerciales et aboutir à une requalification fiscale de l'établissement "REF-Union". En intégrant la revue dans le paquet cadeau associatif, la répartition des prestations est redevenue plus conforme à la normale et a même permis de conserver le salon HAMEXPO. Le pire, c'est que les administrateurs de l'époque n'ont même pas eu le courage d'assumer la situation et ils ont présenté ce changement comme "une obligation fiscale à laquelle il n'était pas possible d'échapper", ....ce qui est exact ! :rolleyes:

- Côté choix politique, l'envoi systématique d'un bulletin associatif peut être vu comme une bonne chose : une association réunit des personnes qui ont des points communs et un bulletin ne peut que renforcer les liens en informant et en formant. Mais tout dépend du bulletin et de ce qu'il privilégie : la forme ou le fond, et les lecteurs qu'il vise... :)

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour Georges,

F6CER   Ecrit le 25/11/08 13:52

Restons sérieux : le seul legs important fut celui de Jean Wolf LX1JW .

Merci pour cette information !

Donc, un seul legs sous le couvert de cette R.U.P. si lourde à porter...

Et, si j'en crois la page web du musée du REF-Union, pour du matériel radio qui aurait éventuellement pu être enregistré en don et non pas en legs.

http://musee.ref-union.org/emetteurs_fabri...on_om/LX1JW.php

De par sa position , il fut également un ardent défenseur du radioamateurisme trés écouté auprès des administrations

C'est ce genre d'homme trés haut plaçé et compétent qui nous manque cruellement maintenant .

Je ne suis pas certain que l'image d'un radioamateurisme uniquement "presse-boutons" soit de nature à attirer encore de tels hommes... :rolleyes:

Francis, F6AWN

Edited by F6AWN

Share this post


Link to post
F5NZY

Francis,

Tu parles de presse-boutons, ce qui n'est pas faux, mais toi ?

Tu as construit quoi ces 5 ou 10 dernières années ? Il me semble que tu utilises un TS-850 depuis au moins 10 ans et que comme 99.99% des RA d'aujourd'hui tu presses les boutons, non ?

Que F6CER parle de presse-boutons ou de Japoniaiseries, OK, Georges à construit sont transceiver de A à Z et classait ses composants alors que tu n'en était pas encore à vouloir donner de prétendues leçons à tout le monde...

Cela me rappelle (rien à voir avec Georges) :

"Deux intellectuels assis iront moins loin qu'un c** qui marche !".

73 de Stéphane, F5NZY (constructeur de deux TX CW et trois TRX CW cette année 2008)

Share this post


Link to post
F8AXD

y ayurait il un arroseur arrosé ? :rolleyes:

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...