Jump to content
Sign in to follow this  
Guest

infos sur recepteur GRUNDIG satellit 750

Recommended Posts

Guest

Bonjour a vous,

voici ma premiere question sur ce forum, merci a vous d avance.

en cours de reetablissement d une petite station d ecoute SWL, j ai acquis un recepteur de la marque suivante:

ETON/GRUNDIG satellit 750

qui m a interesse car pour un prix raisonnable, offre des caracteristiques interessantes, a savoir entre autres des connecteurs d antennes de recption ayant un format physique de type BNC et une impedance caracteristique de 50 Ohms. ce qui me permettra de fabriquer et tester quelques aeriens de facon un peu plus quantitative et carree.

mais il me manque quelques informations concernant ce poste, infos que je ne retrouve pas dans ma doc ou meme sur le site d ETON...

a savoir:

la sensibilite de ce poste: uV/m

la valeur des 2 frequences intermediaires (je crois que c est un poste a double changement de frequence.)

je suis en train de faire une boucle magnetique de reception pouvant travailler entre 30 m et 10 a 12 m de longueur d ondes, cette antenne sera utilisee avec le poste cite ci dessus.

Certains d entres vous ont ils utilises ce type de configuration avec ce poste ou un poste equivalent? quelles ont ete vos impressions et resultats?

a + et merci a vous.

Stephane

Share this post


Link to post
F5LPR

........

Edited by F5LPR

Share this post


Link to post
Guest

Merci beaucoup Denis,

en fait ce poste est tres recent! bien que d un design classique (que j aime beaucoup d ailleurs.)

http://www.etoncorp.com/upload/contents/307/GS750_Manual.pdf

mais ces fonctionnalites sont tres classiques et d apres mes premiers tests avec son jeu d antennes (ferrites rotatives et antenne telescopique) "embarquees", j ai ete agreablement surpris de mes premieres ecoutes...

Merci pour le lien!

a bientot,

Stephane

Share this post


Link to post
F5LPR

.....

Edited by F5LPR

Share this post


Link to post
Guest

pas de souci Denis.

j apprecie aussi beaucoup ces vieux postes et le fait que lorsqu on les ouvrent, ils restent "lisibles" et comprehensibles avec un peu de doc, compare aux montages modernes "boites noires" ou CMS a la fonction mysterieuse. et finalement difficilement depannables pour le chalan de mon espece... :lol:

pour son aspect, c est justement ce cote simplissime et essentiel peu de commande, et une fonction par commande + la possibilite de regler, ne serait ce que sommairement le couple gain/bande passante en mode AM/BLU pour les ondes courtes/moyennes/longues...

en absence d information supplementaires, j aimerai tenter la manip suivante, pour caracteriser la "selectivite" de cette radio, a savoir:

- trouver une station type balise ou autre emettant une tonalite en continue (AM ou BLU) et,

- evaluer, en sortie audio (sur une resistance de charge adequate), a l oscillo tout simplement la variation audio du signal (en fonction de la frequence) recu de par et d autre du maximum de reception de signal provenant de cet emetteur.

Refaire cette manip (sur la meme frequence avec un autre recepteur a ma disposition: un sony ICF 7600 G, dont je crois avoir la selectivite et la sensibilite sont indiquees quelques part dans mes docs.

et ce couple de mesure pour differentes stations reparties entre 150 kHz et 30 mHz.

ca me permettrait au moins d estimer d une facon relative la selectivite de l ETON 750 par rapport au sony et sa propre sensibilite et selectivite.

Mais le souci est de savoir si il existe des stations emettant ce genre de signal (tune monocorde et continu) sur differentes frequences.

je peux toujours substituer cet emetteur lointain par un osillateur maison emettant un ou 2 mw et place a quelques dizaines de metres de mes recepteurs, et bosser en BLU "legerement decalee"... de facon a peu pres identique sur les deux postes.

qu en pensez vous? je dis sans doute beaucoup d aneries, ne m en veuillez pas et n hesitez pas a me corriger! merci!

en tout cas, ne l ayant recu qu il y a quelques jours, j ai encore pas mal de manips a faire avant d en faire une vraie estimation...

a bientot.

Stephane

Share this post


Link to post
F5LPR

.....

Edited by F5LPR

Share this post


Link to post
Guest

Merci pour le lien! je crois que je vais trouver mon bonheur concernant ces stations "automatiques"...

Oui denis, c est le cas, il y a une position debrayable sur le bouton "RF gain" du 750.

Ce que je peux facilement faire pour verifier si en manuel la CAG est debrayee, ou autrement dit si le gain est constant, c est d utiliser mon petit oscillo eloigne de quelques metres ou dizaines de metres de mon poste. fixer le potar RF a une position intermediaire, et rapprocher progressivement mon petit oscillo pour voir comment varie mon signal audio.

- si au fur et a mesure que je me rapproche, l amplitude augmente, alors mon CAG est bien debraye. et en manuel il se comporte comme un simple attenuateur HF.

- sinon, si le signal reste relativement constant, alors, c est en effet comme vous l indiquez, un simple attenuateur HF mais double d un CAG toujours actif, meme en mode "manuel"...

je crois que je vais simplement et modestement deja commence par la... histoire de mieux connaitre ce recepteur...

a bientot et merci!

Stephane

Share this post


Link to post
Guest

Bonjour Stéphane,

Voici un lien :

http://www.thiecom.de/ftp/tecsun/s2000/s20...nical-datas.pdf

Mais, me direz vous, ce document se rapporte au Tecsun S 2000 et ne concerne pas le Grundig Sat 750.

Il semblerait bien que si. A la lecture de différents sites, le Grundig serait la version export du Tecsun. Mais certains disent que le Tecsun S 2000 correspond au sat 650, bref je m’y perds un peu. En faisant un peu le tri, le 750 serait une variante du Tecsun, la différence principale portant sur la présence ou non d’un présélecteur. Je pense que les caractéristiques purement électroniques ne devraient pas être très différentes, et un présélecteur peu toujours être ajouté dans le cas d’une antenne filaire.

Je ne serais pas étonné que vos essais Grundig vs Sonny 7600G attribuent de meilleurs résultats au 750.

J’ai récemment été bluffé par le Degen 1103, sachant que Degen, Eton, Tecsun, Grundig c’est un peu du pareil au même.

Bon essais.

73 Jean f4dnr

---o-Ô-o---

Share this post


Link to post
KIENTZEL Denis

J'ai comparé la doc du tecsun avec ce que j'ai trouvé sur le 750: la seule différence réside dans la sortie fi supplémentaire sur le tecsun, apparemment inexistante sur le 750. Ils ne parlent pas de présélecteur pour le 750.

Les critiques sont pratiquement toutes favorables sur les sites américains, certains allant même jusqu'à le comparer à l'ICR75 !

j'ai aussi vu quelque part une valeur IP3 de +27 dbm à 5 KHz, mais je ne suis pas sur d'avoir bien compris .. :D

Par ailleurs, je demande s'il n'y a pas une fonction cachée pour étendre la bande "air" jusqu'à 147 MHz: la manip est expliquée, pour la bande fm qui peut démarrer à 76 ou 87 MHz, dans le manuel.

J'ai vu aussi de futures modifications envisagées par des utilisateurs: "à suivre dans le futur" ... :blink: (sites de revendeurs américains)

Edited by F6GIB

Share this post


Link to post
Guest

Merci a vous pour vos precisions et liens!

en effet, pour les manips d etalement de frequences utilisable, c est assez bien explique dans le manuel, et les ayant pratiquees, je suis bien passees en FM de 88-108 MHz a 76-108 MHz sans souci.

de meme en passant a 10 kHz de pas, on arrive a obtenir la couverture totale 100-29999 KHz, bien que ce pas ne soit utilise qu en Amerique me semble t il, ce qui n est pas un probleme en soi d apres mes premieres constations, car on a la possibilite de parcourir les frequences deca avec un pas de 1 kHz, donc de se centrer sur n importe qu elle station sans souci.

je vous donne quelques impressions subjectives preliminaires, n ayant ce poste que depuis quelques jours seulement...

- niveau ergonomie:

compare au sony ICF 7600 G, que je trouve tres bien, ca n a rien a voir: la facilite d excursion de frequence est tres tres agreable, avec son gros bouton rotatif central manipulable du bout de l index! precis et doux, un bonheur!

L ensemble des commandes sont du type "une touche-une fonction", ce qui rend l usage du recepteur tres intuitifs et tres facile.

L acces aux differents modes de modulations est quasi instantane, on ne cherche pas les touches 107 ans.

en ce qui concerne la SSB, le BFO se cale assez precisement, mais le bouton de commande est tres delicat, et cela demande un peu d habitude pour faire disparaitre tout battement et arriver au point 0, je dirait que la precision de l ecouteur, lors de la manipulation de ce petit bouton doit etre d l ordre de 2 ou 3 degres max pour obtenir un bon calage... une petite modif tres facile a faire consisterait a augmeenter un peu le diametre du bouton de controle du BFO pour augmenter la precision de manip de l utilisateur.

une fois calee, la SSB est de bonne qualite sonore, tant USB que LSB.

j ai souvent eu, a peu pres entre 3 et 6 MHz, le soir, beaucoup de station amateurs avec en fond pas mal de signaux numeriques.

etant en Hollande (La Haye), j ai pu ecouter tres facilement des echanges entre radioamateurs situe dans le sud de la France, aux alentours de 3 MHz. italie, espagne, une station d ecosse ainsi que de Suede.

sur le 11 metres, quelques cibistes espagnols pas tres forts, mais avec un signal clair et un bon ratio signal/bruit, mais se degradant de temps a autres avant de redevenir "lisibles" au bout de 30 secondes a une minute (a la louche...)

l ensemble laisse presage une bonne sensibilite.

la fonction de filtre (type passe bande HF), large ou etroit (je ne connais pas encore la largeur de bande respective), change vraiment les choses, lorsque le bruit de fond est eleve ou qu il y a un overlapping entre 2 stations tres proches (2 ou 3 kHz entre 3 et 6 MHz par exemple...), le filtre etroit de l appareil arrange pas mal les choses en terme de selectivite...

dans le domaine des ondes longues et moyennes (en dessous de 1700 kHz) la directivite de l antenne ferrite rotative integree au poste est bien marquee: avec une incertitude de l ordre de 15 degres de part et d autres du maximum de reception d une station broadcast quelconque (d apres ma perception auditive personnelle).

Le bouton "RF gain" qui offre une large variation de controle de gain HF. est tres utile en presence d un signal fort mais assez bruite: en diminuant progressivement le gain HF du recepteur et en switchant le filtre du recepteur de sa version "large" a "etroite", on arrive a ameliorer substantiellement le ratio signal/bruit, c est vraiment flagrant.

la fonction squeltch me semble pas specialement utile a mes yeux. je ne l utilise jamais.

le vu-metre integre ne semble pas trop fantaisiste en terme de variations relatives en fonction des variations d amplitudes de modulations pour une station donnees. par contre en deviation maxm j ai eu le cas de station plus forte faisant devie moins l aiguille du vu-metre qu avec une station voisine mais beaucoup plus faible. ce sont des cas minoitaires, mais ca arrive...

En FM, le rendu du haut parleur integre est bon, un peu meilleur que celui du sony ICF 7600 G, mais l ecart de qualite sonore n est pas enorme je trouve.

les reglages des "basses" et des "aigus" est assez efficaces, mais ne remplace pas l usage d un bon equalizer a part, voir meme celui integre a l ampli d une chaine hifi de bonne qualite.

La finition globale est bonne, sauf en ce qui concerne l implantation des boutons rotatifs au centrage parfois un peu imprecis, et ayant un jeu, un peu comme si l axe des potars etait trop fin ou trop flexible. j aurai aime une sensation de rigidite un peu plus marquee a ce niveau la.

l ecran est tres lisible et le retro eclairage orange tres suffisant.

j ai fais les premiers essais jusqu a present qu en utilisant l antenne fouet pour la FM et les ondes courtes (> 1700 MHz) et l antenne ferrite pour les onde moyennes et longues (<1700 MHz). les antennes exterieures (loop magnetic pour ondes courtes et dipole vertical pour la FM) sont en cours de fabrication...

Ces quelques remarques preliminaires sont tres subjectives et pas forcement tre scientifiques. mais prochainement je devrais pouvoir etre plus systematique et quantitatif, et effectuer aussi un comparatif avec le sony.

merci a vous!

je vous tiens au courant des que possible...

a bientot,

Stephane

ps: merci encore a vous Jean, pour le lien pdf. je viens de le visionner a l instant, c est exactement ce que je cherchais!

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Guest

Bonjour Stéphane,

Merci pour votre compte rendu détaillé.

Quelques commentaires.

la fonction de filtre (type passe bande HF), large ou etroit (je ne connais pas encore la largeur de bande respective), change vraiment les choses, lorsque le bruit de fond est eleve ou qu il y a un overlapping entre 2 stations tres proches (2 ou 3 kHz entre 3 et 6 MHz par exemple...), le filtre etroit de l appareil arrange pas mal les choses en terme de selectivite...

Continuez à explorer ce domaine, vous abordez là ce qui caractérise vraiment la ‘performance’ et les qualités essentielles d’un récepteur, c'est-à-dire la dynamique. Il est tout à fait normal de s’intéresser d’abord à la sensibilité, puis à la sélectivité, mais ce qui compte encore plus c’est la résistance aux signaux forts environnants. Je crois que l’on va bientôt évoquer la dynamique de blocage et l'intermodulation du 3eme ordre.

dans le domaine des ondes longues et moyennes (en dessous de 1700 kHz) la directivite de l antenne ferrite rotative integree au poste est bien marquee: avec une incertitude de l ordre de 15 degres de part et d autres du maximum de reception d une station broadcast quelconque (d apres ma perception auditive personnelle).

Vous obtiendrez encore une meilleure précision goniométrique en traquant le minimum ou l’extinction du signal plutôt que le maximum de réception. Compte tenu du diagramme de rayonnement de l’antenne cadre (ou ferrite), la variation de niveau du signal est bien plus forte autour du minimum que du maximum.

Ces quelques remarques preliminaires sont tres subjectives et pas forcement tre scientifiques. mais prochainement je devrais pouvoir etre plus systematique et quantitatif, et effectuer aussi un comparatif avec le sony.

A mon gout, je trouve votre compte rendu très raisonnablement objectif. Rassurez-vous, en matière de subjectivité, on a vu pire (PAR et PIRE sont très tendance en ce moment).

Pour vos essais, vous évoquiez la construction d’un petit générateur. Je vous suggère de vous tournez vers le grid-dip. Comme l’a souligné Francis F6AWN dans un autre post, c’est historiquement un des premiers instruments de mesure dont se sont dotés les radioamateurs. A partir du même schéma, en lui ajoutant un étage tampon, vous disposeriez alors d’un générateur connectable, certes rustique mais bien utile.

Et démarrer avec le grid-dip, ce serait un parcours épistémologique intéressant.

A suivre…

PS : Je viens de voir votre message à propos de la boucle de réception. Comme je l’avais pressenti, vous allez vite et loin. Je vais y répondre, mais en résumé vous posez les questions et vous y répondez d’emblée.

73 Jean f4dnr

---o-Ô-o---

Share this post


Link to post
Guest

Merci Jean pour vos conseils! :)

- Il est vrai que jusqu il n y a pas si longtemps que ca, j etais juste omnubile par la sensibilite du recepteur et rien d autre....

apres avoir potasse mes docs, j en suis venu a souhaiter un bon ratio S/B double d une bonne selectivité, l integibilite du signal etant finalement le plus important.

par contre, je dois encore bosser car bien qu ayant lu ces termes a plusieurs reprise: "dynamique de blocage" et " (produit d') intermodulation du 3 eme ordre" ne sont pas des expressions tres claires pour moi, je l'avoue... ca viendra, ca viendra.

je retiens la methode goniometrique consistant a mesurer les minimums et non pas les maximums. c est vrai que la variation sonore percue en cours de rotation d antenne est plus sensible et flagrante en passant sur sur les minimums de part et d autres du maximum central.

Ce soir, je vais reestimer ca en prenant les positions des 2 minimums pour en deduire la "bissectrice" de l angle correspondant et donc le maximum de reception. et ca sur plusieurs frequences comprises entre 100 kHz et 1700 kHz.

Je me demande, pour cette antenne ferrite, si le digramme de rayonnement va etre different d une extremite du spectre a l autre...

reponse ce soir :D

Pour le grip-dip, oui, je pense aussi qu il faut que j y passe! je pense que je vais reprendre et adapter a cet usage un de mes petits oscillos qui "dorment sur une etagere". :rolleyes:

En attendant, j ai la chance d avoir un "analyseur d antenne" (j aime pas trop ce terme, l analyseur, a mon humble avais, c est la demi noix grisatre qui se trouve coincee entre nos 2 oreilles..." :D ) MFJ 259. je vais lui adjoindre une simple boucle de couplage et verifier si les frequences limites calculees de ma boucle magnetiques collent avec une mesure experimentale faites avec le dit MFJ et sa boucle.

Ce soir va etre une bonne soirée...

Encore merci et a bientot...

Stephane

Share this post


Link to post
KIENTZEL Denis

Tiens, une idée, Stéphane ...

Lors de mes premières écoutes sur le récepteur de l' "OM QRO" vers les années 63/64, j'utilisais un récepteur du commerce à tubes. (un "BCL")

La particularité de ce récepteur était d'être équipé d'une antenne ferrite sur la gamme ondes courtes 6.5 à 18.5 MHz.

Je l'avais examiné ultérieurement, La deuxième ferrite pour les OC, montée au dessus de la première, comportait les bobinages propres aux OC, mais ceux-ci n'étaient pas bobinés directement sur la ferrite, ils étaient espacés de la ferrite. (facteur Q?)

il s'agissait de bobinages en fil genre 1mm. de diamètre, bobinés sur air, et maintenus sur les ferrites par des entretoises aux extrémités.

Les deux ferrites par ailleurs étaient visuellement identiques.

Alors, utilisation d'une ferrite po/go de récup, pour en faire une antenne ferrite OC sur le 750 ? :rolleyes:

-bobinage à réaliser expérimentalemnt, un cv en parallèle, et à régler au grid dip (on dit maintenant dip mètre, il y a notamment des montages intéressants dans le "vhf/uhf manual" de la RSGB) pour obtenir la plage de fréquence envisagée.

-si vous réalisez le dip mètre, vous pourrez l'étalonner avec le récepteur

Edited by F6GIB

Share this post


Link to post
Guest

Oui, ca c est une bonne idée!

j avais pensé a quelque chose de ce type (inspiré d un site vu il y a un bon moment maintenant, et dont je ne me rappelle plus l auteur, qu il veuille bien m en excuser, a moins qu il se reconnaisse et se manifeste ici...) qui consistait en la description d une entenne ferrite version "maglite" :rolleyes: , par constitution (par assemblages successifs bords a bords) d un gros barreau de ferrite "composite", de l ordre de 30 a 50 cm de long sur un diametre de 4 ou 5 cm (vague souvenirs), fait a partir d une multitudes de barreaux de ferrite "classiques" et inseres dans un tube PVC sur lequel est fait le bobinage.

ca serait interesant comme vous le proposez de refaire cette manip pour OC en imaginant meme un petit montage rotatif tout simple, genre trepied en bois avec un petit mat de 2 metres et l antenne ferrite avec son condensateur d accord monte au sommet du mat, avec un systeme de commande a distance dudit condensateur...

une bobine secondaire de couplage (avec un petit condo pour ajuster au moins grossierement l impedance du systeme qui sera finalement connecte sur une ligne coaxiale 50 Ohms

et ladite descente coaxiale jusqu a l entree BNC 50 Ohms dediees aux ondes courtes...

en fait un peu comme une boucle magnetique, mais version ferrite!

Votre idée et l exemple que vous donné suite a vos propres observations me conforte un peu, car justement je me posais la question (une de plus...) de savoir si les batonnets de ferrites pouvaient eventuellement etre utilisables a des frequences plus elevees (> 2 MHz par exemple...) quel les frequences correspondant aux "ondes longues".

ca donnerait un ensemble compact, bi-directif...

ca meritera un post a par entiere le moment venu.

Merci a vous!

a bientot.

Stephane

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Guest

Re Bonjour Stéphane,

par contre, je dois encore bosser car bien qu ayant lu ces termes a plusieurs reprise: "dynamique de blocage" et " (produit d') intermodulation du 3 eme ordre" ne sont pas des expressions tres claires pour moi, je l'avoue... ca viendra, ca viendra.

Oui, oui. Vous avez le temps...

En attendant, j ai la chance d avoir un "analyseur d antenne" (j aime pas trop ce terme, l analyseur, a mon humble avais, c est la demi noix grisatre qui se trouve coincee entre nos 2 oreilles..."  ) MFJ 259.

Ah ! Dans ce cas la construction du grid-dip s’apparenterait plutôt à une démarche culturelle.

Le MFJ doit pouvoir répondre à toutes les questions. Mais quand vous en arriverez aux mesures d’impédance, il faudra prendre les résultats avec beaucoup de circonspection si ils indiquent des valeurs trop éloignées de la condition idéale Z = 50 + j0. Plus on s’en éloigne et plus c’est faux.

et verifier si les frequences limites calculees de ma boucle magnetiques collent avec une mesure experimentale faites avec le dit MFJ et sa boucle.

Confronter expériences, calculs et mesures c’est presque l’essence de notre activité. Mais il faut garder l’esprit critique sur l’expérience, les calculs et les moyens de la mesure. Je ne vous apprends rien.

Mais expérimentez. Nous n’avons pas d’obligation de résultats, et nous avons le droit de nous tromper, c'est-à-dire d’apprendre.

73 Jean f4dnr

---o-Ô-o---

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Guest

On est d accord sur toute la ligne Jean, :)

quelques complements d essais concernant le recepteur lui meme...

en MW/LW (en dessous de 1700 kHz):

je me suis tout d abord amuse a tester la directivite du barreau de ferrite en utilisant le MFJ259 et sa boucle a 2 tours comme antenne, comme emetteur d essai.

positionne a 8 metres du poste, en postion verticale.

- premier cas: la boucle de l "emetteur" est verticalement disposee, le plan de ladite boucle oriente vers le recepteur. frequence d emission a 1690 kHz. recepteur regle en BLU et legerement decale volontairement pour avoir une frequence de battement audible.

j obtiens le maximum de reception lorsque l axe longitudinal de la ferrite est orientee perpendiculairement a la direction reliant le recepteur au dit emetteur. (par la methode des minimums que vous m avez conseille, j arrive a affiner le positionnement final du barreau a plus ou moins 5 degres pres.)

- deuxieme cas: la boucle de l "emetteur" est verticalement disposee, le plan de ladite boucle perpendiculaire a la direction liant le recepteur et l emetteur.

j obtiens le maximum de reception lorsque l axe longitudinal de la ferrite est orientee vers l emetteur.

ce qui est un resultat previsible connaissant la distribution classique des lignes de champs d un solenoide.

je me suis aussi amuse a "estimer" a l oreille la largeur utile de bande lorsque celle ci est selectionnee large ou etroite, en ecoutant diverses stations en ondes longues et quelques stations dans les 3 MHz, ainsi qu aux alentours de 6 MHz...

j obtiens en mode "large": a peu pres 9 a 10 kHz (plutot 9 kHz)

en mode "etroit"": a peu pres 4 a 5 kHz (plutot 4 kHz).

au dela le signal devient inintelligible a mes oreilles.

De facon generale j ai remarque jusqu a present une sensibilite apparament equivalente entre le Grundig/eton satellit 750 et le sony ICF 7600 G, avec leurs antennes ferrite ou fouet integrees (au passage, leur longueur de fouet respective est identique et la longueur des ferrite sont similaires (identiques, je ne sais pas, a voir avec les docs constructeurs...)).

un leger avantage au 750 en ce qui concerne le rapport S/B (a force de signal recu egal), par rapport au sony.

a bientot pour d autre essais!

en esperant ne pas trop vous "barber" :rolleyes: ou en tout cas ne pas trop enfoncer de "portes ouvertes"

Stephane

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Guest

Bonjour Stéphane,

en MW/LW (en dessous de 1700 kHz):

je me suis tout d abord amuse a tester la directivite du barreau de ferrite en utilisant le MFJ259 et sa boucle a 2 tours comme antenne, comme emetteur d essai.

positionne a 8 metres du poste, en postion verticale.

Euh…

Impossible de commenter votre expérience de radiogoniométrie en MW avec un émetteur à 8 mètres ! Pour avoir un sens, une telle expérience doit être menée avec des distances comptées en lambda.

Mais si vous essayez avec une station de radiodiffusion dont vous connaissez la position précise (en MW ou LW) vous obtiendrez une précision de quelques degrés à l’extinction. La ferrite indique alors la direction (à 180° près) de la station. Et avec 2 stations, vous faites le point ! C’était une méthode utilisée avant le GPS, les centrales inertielles et le VOR et ça marchait… franchement moins bien.

73 Jean f4dnr

---o-Ô-o---

Share this post


Link to post
Guest

Oui Jean,

Bon rappel que vous me faites la, en effet, je ne m en suis oas rendu compte, mais l experience n est pas suffisante en soi a cause de la proximite de min "emetteur".

Mais la directivite reste observable pour le sur, a defaut de l evaluation du "diagramme de reception" reel de cette petite antenne (je ne sais pas si c est le bon terme).

je pense que le fait d avoir un emetteur de test rayaonnat une puissance de l ordre du mw voir moins m a aide a percevoir une difference de reception, lorsque je manipulait l antenne ferrite. j etais loin de saturer mon recepteur et la moindre variation de positionnement de la ferrite etait vraiment accompgnee d une variation sensible de signal.

en resume, bien que quantitativement pas valable, j ai pu constater sans la moindre ambiguite ou doute, l effet directif de ladite antenne ferrite.

Mais vous avez raison, il faut que je refasse cette simple manip en "ciblant" des stations de radiodiffusions lointaine...

je redonnerais ici le degre de "precision" de pointage que j obtiendrai.

a bientôt,

Stephane

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...