Jump to content
F5FOD

"Dis Monsieur, c'est quoi un radioamateur

Recommended Posts

F6AWN

Bonjour Guy,

(ancien membre)  Ecrit le: 26/06/11 14:19

Pourriez-vous, s'il vous plaît, utiliser les balises quote et /quote pour bien dissocier les passages des uns et des autres ?

Dans votre dernier message, vous m'attribuez des propos qui ne sont pas de moi mais d'un radioamateur anglais de classe 3 (MØ). J'ai cité quelques passages de son site en les traduisant. Je pensais que c'était clair... :P

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest

Exact.

Ce passage est une traduction, mea culpa pour la mise en forme.

Pour ma défense, et avec toute la mauvaise foi possible ( :P ) je dirais que vous paraissez faire votres ces lignes, et que la prolixité brouille parfois l'écoute, pardon, la lecture.

Sans rancune.... ;)

(34.4 °C ici (disons porte d'Italie) sous abri.....)

pffftttt il y a 2 semaines j'avais de la neige dans les Alpes du sud.....

Ce qui m'a fait rater TROIS Zzzzactivations ;)

Sans doute à la déception de la très forte population d'OMs affamés par le genre.....

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F6AWN

(ancien membre)  Ecrit le: 26/06/11 15:56

Exact.

Ce passage est une traduction, mea culpa pour la mise en forme.

Merci ! ;)

Sans rancune....

Je ne suis pas rancunier, dans des conditions normales.

J'ai juste rencontré ici 2 ou 3 véritables mauvais c*** et ils ont été depuis transformés en aliments pour poissons d'élevage, où ils vont l'être bientôt. Pensez-y lorsque vous mangerez des bâtonnets de surimi... ;)

Au sujet de la présentation des "radioamateurs" de l'autre côté du "Channel", la page qui m'a servie dans mon message précédent est édifiante et montre bien l'évolution (la dérive ?) de la conception du radio-amateurisme. Ceci en faveur de la communication de loisir, facilitée par la "foundation licence" mise en place sous la pression de la RSCB, pardon la RSGB, pour faire grossir les effectifs. :P

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest

A mon sens, la fundation blabla, la F0 quoi est un non sens si elle est Ad vitam eternam"

Une validité de 2 à 3 ans avec pour le renouvellement une preuve de progression (sans doute difficile a mettre en place) serait un plus, mais sans doute de nombreux postulant seraient déjà retournés dans le bac à sable.

Maintenant, si l'on veut définir ce qu'est un "vrai OM", il faudrait tenir compte de tous les corps de métiers pour réussir une station réellement effective.

(édit, j'ai supprimé la suite, vraiment hors sujet....)

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F6AWN

(ancien membre)  Ecrit le: 26/06/11 18:20

A mon sens, la fundation blabla, la F0 quoi est un non sens si elle est Ad vitam eternam"

Une validité de 2 à 3 ans avec pour le renouvellement une preuve de progression (sans doute difficile a mettre en place) serait un plus

C'est l'évidence même, surtout au vu des effets de cette licence.

mais sans doute de nombreux postulant seraient déjà retournés dans le bac à sable.

L'angélisme fabrique des aigris, donc des contestataires. Sans licence novice, cela limite la casse car ceux qui préparent les classes 1 et 2 savent ce qui les attend et pourquoi ils s'y préparent correctement. La licence novice est un leurre : elle laisse rêver des gens qui n'arriveront pas à aller plus loin qu'elle. Et un jour où l'autre, ils réclameront plus de droits mais sans obligation ni devoir supplémentaire.

La question essentielle est alors de savoir pourquoi on aurait besoin de "radioamateurs" de niveau ultra-basique. J'ai bien l'impression que la réponse se trouve dans les documents de l'IUT qui ont été cités dans un autre fil : pour constituer un corps d'opérateurs un peu plus avertis que le premier venu, en cas de nécessité, pour des opérations de service public bénévoles. En résumé : des gens capables de communiquer correctement à moins de 500 km avec du matériel dit "amateur" (éventuellement "agréé").

Maintenant, si l'on veut définir ce qu'est un "vrai OM", il faudrait tenir compte de tous les corps de métiers pour réussir une station réellement effective.

La construction de la station, certes, selon les interprétations étroites, TRES étroites et d'un autre âge des définitions de l'activité.

êtes vous prèt a subir pour la classe supérieur ces épreuves ?

Non, Guy.

L'homme complet n'existe pas. Il n'est pas question d'imaginer un instant un radioamateur au savoir encyclopédique. Le "métier" d'un radioamateur c'est de s'intéresser, se passionner même, pour la radioélectricité et les communications avec des moyens amateur. Le reste, c'est du domaine de la richesse humaine, c'est justement ce qu'apporte le travail collectif dans toute réalisation. Il y a aura toujours un OM qui saura (à peu près) comment faire dans les domaines accessoires, qu'il s'agisse de béton, de calcul de pylône ou de droit de l'urbanisme. Il ne faut pas non plus oublier que les radioamateurs ont inventé le réseau avant les informaticiens et les forums avant les internautes. Au siècle dernier, on appelait cela des QSOs multiples ou des QSos de section... :P

73 et bonne soirée,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest

(ancien membre)   Ecrit le 26/06/11 13:49

:P

Il fait chaud, aujourd'hui (plus de 30° dans l'Ouest). Tu devrais te mettre à l'ombre...

Il est dommage que tu ne prennes pas plus au sérieux ce que l'on te dit. Et que tes méthodes de réponses soient toujours sur le même schéma.

Vous serez toujours les mêmes à tourner en boucle.

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonsoir Philippe,

(ancien membre)  Ecrit le: 26/06/11 19:57

Il est dommage que tu ne prennes pas plus au sérieux ce que l'on te dit. Et que tes méthodes de réponses soient toujours sur le même schéma.

Tssst...

Tu n'es pas sage : tu t'es remis au soleil ! ;)

Vous serez toujours les mêmes à tourner en boucle.

Vous ? Qui çà vous ? Moi et les gamins de mon âge ? Ces F6 qui semblent te poser un problème depuis quelques temps et dont certains t'en ont déjà fait la remarque ici ?

Merci néanmoins de ta participation. Nous, nous tournons en boucle et toi tu nous regardes tourner, sorte de boucs émissaires qui semblent bien t'arranger lorsque tu ne trouves pas la solution ou les moyens d'organiser l'avenir du radio-amateurisme en France... :P

Je te souhaite une bonne semaine.

Protégez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge.

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest
Nous, nous tournons en boucle et toi tu nous regardes tourner, sorte de boucs émissaires qui semblent bien t'arranger lorsque tu ne trouves pas la solution ou les moyens d'organiser l'avenir du radio-amateurisme en France...

Encore une preuve de tournage en boucle : c'est la deuxième fois qu'on me la sert celle-ci. Vous devriez vous renouveler. De mon côté je n'ai pas le problème que tu sembles projeter sur moi. Quand quelqu'un de bonne volonté propose quelque chose, je réponds à sa demande.

Share this post


Link to post
F5FOD

Bonjour,

Merci aux contributeurs.

Comme il fait encore très chaud, je vais essayer d’être consensuel, foin d’Hernani, foin de la querelle des Anciens et des Modernes...

Depuis 2 mois que je cogite, ma « pensée » (!) commence à s’organiser grâce aux opinions et avis reçus en réponse aux quelques fils que j’ai ouverts dans le désordre.

Je pars du postulat suivant :

1. je suis un passionné,

2. je souhaite que ma passion perdure (pour moi et pour mes successeurs),

3. je considère qu’il faut une association pour promouvoir, défendre et faire progresser ma passion,

4. je considère aussi que cette association doit publier haut, fort et clair son programme et les moyens qu’elle compte modifier/mettre en place pour le mettre en application, le tout chiffré dans des budgets.

Donc je me dis que si j’étais en charge de cette association (je précise tout de suite que ce n’est pas mon but), je chercherais en premier lieu à savoir qui je veux associer : des radioamateurs au sens du RR, des cibistes, des techniciens, des adeptes de la communication de loisir, des personnes aptes à se substituer aux communications officielles en cas de catastrophe naturelle (et autres catastrophes...), etc. ?

Un peu perdu, je poserais alors la question :

« Dis Monsieur, c'est quoi un radioamateur ? »,

question personnelle, s’adressant à chacun en tant que radioamateur à titre individuel.

Si l’on s’en tient à la définition du RR (qui quand même quelque part nous donne le droit d’exister !), c’est une personne qui utilise un Service de radiocommunication ayant pour objet l’instruction individuelle, l’intercommunication et les études techniques. Elle est dûment autorisée et elle s’intéresse à la technique de la radioélectricité à titre uniquement personnel et sans intérêt pécuniaire.

Est donc radiomateur celui :

- qui s’instruit individuellement ET

- qui trafique ET

- qui fait des études techniques

ET cela :

- à tire purement personnel ET

- sans vouloir en obtenir de gain financier.

« Individuellement » et « personnel » ne signifient pas « isolé » car il faut bien entendu des règles partagées au niveau mondial pour les raisons évidentes que vous connaissez. Idem pour le « dûment autorisée ».

Attention : une définition n’est pas un jugement de valeur !

Celui qui n’est pas radioamateur au sens du RR n’est pas un « mauvais individu ».

Revenons donc à l’association.

Cette association qui veut « associer » des radioamateurs définis au sens du RR se doit donc d’en respecter la définition.

Il ne s’agit ni d’une secte ni d’une caste.

Il s’agit de personnes répondant à une même définition.

Maintenant cette association veut promouvoir, défendre et faire progresser le radioamateurisme ainsi défini.

Elle doit donc avoir des structures, des moyens humains et de l’argent :

- des structures : cf. le débat en cours sur les statuts,

- des moyens humains : j’y reviendrai si nécessaire (avant de voter, comment connaître les candidats et leurs programmes ?),

- de l’argent : important !

L’association n’est pas là pour gagner de l’argent (elle n’en a pas le « droit ») mais il ne faut pas qu’elle en perde (du moins pas chaque année !).

Donc, une fois munie de sa définition du radioamateur (je radote mais on va voir maintenant toute l’importance du sujet), elle compte ses « troupes » :

« Monsieur le Président, vos radioamateurs, combien de divisions ? ».

Et c’est là qu’il faut faire un exercice loyal et difficile : « Combien d’adhérents radioamateurs ? Quel est le montant de la cotisation ? ».

Puis un autre exercice encore plus difficile : « Combien d’adhérents radioamateurs demain ? », cf mon fil sur le radioamateurisme de demain.

Quelle stratégie de formation, de promotion, de défense dois-je avoir ?

Plus généralement, quelles relations dois-je avoir avec les autres associations plus spécialisées dans telle ou telle part du radioamateurisme car humainement, techniquement et financièrement, je ne peux pas tout faire ?

Quelles relations dois-je avoir avec l'Administration ?

Muni de cette stratégie et des « chiffres » : budgets sur 5 ans.

Muni de ces budgets : comment entrer dedans ?

Personnel rémunéré, siège social, QSL dont les e-QSL, revue dont la e-revue, aide juridique, moyens de communication, de promotion, de formation, déplacements, etc., tout doit être passé au crible.

Tout au long de ces processus, comment communiquer, informer ?

Comment motiver mes adhérents dans les domaines qui font partie de leur « définition » ?

cf. le Ptrn...

En fait, finalement, je m’aperçois que ma question devrait plutôt être :

- Dis Monsieur, qu’est-ce que tu veux comme association pour la promotion et la défense de ta passion de RadioamateuR « RR » ?

73,

Edited by F5FOD

Share this post


Link to post
F5LPR

...

Edited by F5LPR

Share this post


Link to post
Guest

Une association a parfaitement le droit de gagner de l'argent (tombola, buvettes, entrées d'expositions, bénéfice sur ventes d'ouvrages ou de fournitures, etc etc....)

Je dirais même que ce droit est un DEVOIR !

A condition de réinvestire le "gras" dans la défense, la promotion de l'activité, l'aide à ou la mise sur pieds d'activités.....

Sinon, c'est la sempiternelle chasse aux subventions, nécessaires bien sur, mais de recettes incertaines, et prises sur toutes les collectivités.

Une garantie d'un minimum d'indépendance et de sécurité....

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F5FOD

re-

Bonjour Denis F5LPR,

Vous m'étonnez : la "Charte", vous l'avez, ai-je cru comprendre ou me trompe-je d'indicatif (fort possible) ?

"La charte", c'est une "vieille" connaissance qui vient de fêter ses 20 ans...

Je vous en joins son art. 1.

Je me demande qui a bien pu écrire un truc pareil...

A part ça, complètement d'accord avec vous...

73,

post-10-1309191559.jpg

Edited by F5FOD

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour à tous,

Merci à Jean-Pierre (F5FOD) et Denis (F5LPR) pour la clarté de leur message.

J'ai bien compris aussi que ce sont des propos et idées émises sur la base de l'analyse de l'existant. Je ne cesse de répéter, depuis des années, que c'est en s'appuyant sur les principes de base les plus fondamentaux que nous pourrons essayer de recentrer le REF au milieu des radioamateurs. Je suis heureux de ne pas, ou ne plus, me sentir seul. Mon incitation visant à orienter Jean-Pierre vers les documents de travail de l'UIT allait dans ce sens.

Quelques remarques :

- Un détail, message de F5FOD : si, si, une association peut parfaitement gagner de l'argent et faire des bénéfices. Ce qu'elle n'a pas le droit de faire c'est de les répartir entre ses membres. Ce qu'il est préférable qu'elle fasse c'est d'investir ou dépenser une grosse partie des bénéfices dans la réalisation de ses activités essentielles et non pas de constituer des réserves excessives sur des comptes rémunérés. :)

- Je maintiens ce que j'ai écrit hier : le radio-amateurisme est par essence une activité individuelle. La seule obligation collective attachée à sa pratique consiste à savoir utiliser et partager le mieux possible les portions de spectre radioélectrique utilisables. Tout comme pour d'autres activités individuelles, rien n'oblige à faire partie d'un groupe pour la pratiquer une fois autorisé. Rien n'interdit non plus de le faire. Ceci me paraît très important dès lors qu'il s'agit d'envisager le rôle d'une association nationale qui se veut représentative de l'ensemble des radioamateurs. En effet, une telle association doit trouver un équilibre entre diverses attitudes pouvant varier en fonction de l'évolution du nombre de pratiquants et du nombre de ses membres. Malheureusement, les tentations ne manquent pas pour l'inciter à privilégier des choix qui seraient bien plus en sa faveur qu'en faveur des radioamateurs individuels et donc du radio-amateurisme. Entre l'intolérance et le laxisme, il y a un juste milieu à non seulement trouver mais aussi à conserver contre vents et marées.

- Dis Monsieur, qu’est-ce que tu veux comme association pour la promotion et la défense de ta passion de RadioamateuR « RR » ?

Bien avant la forme, le fond est plus important. Je veux donc pouvoir choisir les administrateurs de cette association. Il faut "qu'ils annoncent la couleur" individuellement. Je veux voter pour des Hommes, pas pour un groupe collectif d'anonymes aux responsabilités diluées. Je veux des administrateurs qui ont lu et compris la toute petite partie du R.R. qui définit le Service Amateur, qui ont lu et compris l'essentiel de la législation qui gouverne les radioamateurs, qui ont lu et compris la loi sur les associations de 1901, enfin les statuts et le RI de l'association elle-même. Je veux des administrateurs qui soient majoritairement des radioamateurs, élus pour une courte ou moyenne durée mais pas plus. Je veux qu'ils s'engagent sur des objectifs clairs et des échéances qu'ils tiendront. Je veux qu'ensuite ils rejoignent, s'ils le souhaitent, une sorte de Conseil Constitutionnel afin d'informer et conseiller les administrateurs qui leur succéderont. Mais surtout, ce que je ne veux pas c'est d'un "machin" qui tenterait de se substituer à l'administration officielle et/ou qui me ferait penser ne serais-ce qu'un instant à une obscure administration qui me considérerait comme un "usager", un "ayant-droit" ou un "assujetti" de l'une ou l'autre de ses "antennes locales". ;)

Au fait, c'est bientôt Noël ?

Ah, j'allais oublier : si une telle association peut voir le jour, alors j'aurai plaisir à en être non pas client adhérent et cotisant mais membre actif en respectant l'article 1 de la loi de 1901 qui indique :

"-Article 1er

L'association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d'une façon permanente, leurs connaissances ou leur activité dans un but autre que de partager des bénéfices.

Elle est régie, quant à sa validité, par les principes généraux du droit applicables aux contrats et obligations."

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F5FOD

re-

Bonsoir Guy (ancien membre),

Complètement d'accord avec vous... et pour cause !

Par "gagner de l'argent", je voulais dire "gagner de l'argent pour l'argent", en oubliant les buts de l'association et en oubliant de le réinvestir dans "la promotion de l'activité, l'aide à ou la mise sur pieds d'activités...".

Oui, il faut avoir des moyens financiers aussi pour jouir d' "une garantie d'un minimum d'indépendance et de sécurité...".

Dans ce contexte, je distingue "Gagner de l'argent" et avoir des "recettes" au sens d'une association loi 1901 à buts non lucratifs.

Je veux dire aussi que l'association telle que je l'ai définie ne doit pas faire "de la chasse au nombre" si ce n'est au nombre d'adhérents qui répondent à leur définition, définition sur laquelle tout le monde s'est mis d'accord au préalable au sein de l'association.

Ce qui veut dire aussi quelque part un sacrifice financier, du moins au début de la "reprise".

C'est pourquoi j'ai parlé d'un "exercice loyal et difficile".

73,

Share this post


Link to post
F5LPR

...

Edited by F5LPR

Share this post


Link to post
F5FOD

re-

Bonsoir Francis F6AWN,

100 % d'accord avec toi.

Je vois que tu remontes encore plus en amont pour revenir aux sources : pas bête !

Je n'ai jamais lu la loi de 1901 mais je vais la télécharger depuis l'excellent site de legifrance.gouv et la lire.

Le second alinéa de son art. 1,

"Elle [l'association] est régie, quant à sa validité, par les principes généraux du droit applicables aux contrats et obligations.",

est impressionnant.

"Bien avant la forme, le fond est plus important. Je veux donc pouvoir choisir les administrateurs de cette association. Il faut "qu'ils annoncent la couleur" individuellement. Je veux voter pour des Hommes, pas pour un groupe collectif d'anonymes aux responsabilités diluées." :

je joins un petit "essai" à ce sujet, voir la deuxième partie : "Profil...".

"Au fait, c'est bientôt Noël ?" : oui, puisque je parlais d'enfants...

73

programme_du_REF_et_profil_des_membres_du_CA.doc

Share this post


Link to post
F5FOD

re-

re-Denis F5LPR,

Je n'avais pas compris que vous me taquiniez !

Il faut se remettre dans l'esprit d'il y a 20 ans...

La rédaction était un peu naïve mais je ne la renie pas.

Bon, tout ça c'est bien, on cause, on cause, mais en pratique, on fait quoi (de concret) ?

J'avoue que là, c'est un peu plus délicat que de discourir (je parle pour moi puisque c'est moi qui ai ouvert le post !).

73,

Share this post


Link to post
Guest

Que faire de contret ?

Plutôt que de se retrancher derrière des RR, des RI, des "chartes" d'un autre âge, que vous brandissez comme la bible (ou le coran, ou n'importe quelle autre "loi", vous devriez penser à les réécrire, les actualiser, voir à les effacer pour passer enfin dans le monde moderne, le notre, pas celui de vos souvenirs et votre de nostalgie.

Et regardez bien les choses en face !

Ce ne sont pas ces "propositions" qui feront venir ou revenir les "OMs".

Et pour les impétrants, ce sont plutôt des repoussoirs.

Les OMs visiteurs/lecteurs de ce forum sont très nombreux, et souvent non des moindres, pourtant ils semblent si l'on veux bien se tenir informé plutôt "actifs", mais, mais.....

Ils n'interviennent pour ainsi dire jamais ici (en privé, peut être).

Cela ne vous interpelle pas un peu ?

Pas de questionnement sur votre importance ?

Dommage, il y a sans doute dans votre micro microcosme des bonnes volontés et des compétences.

Mais comment sortir des voies de garage ?

(écrit sans haine bien sur, cela n'aurait pas de sens....)

Share this post


Link to post
F5FOD

re-

Guy, (ancien membre) :

Et si j'ai envie, "moi", de voir exister une association qui a pour adhérents des radioamateurs "définition RR" ?

Les autres iront là où ça leur chante ou nulle part (ils ne sont obligés de "s'associer").

Où est le problème ?

Aucun jugement de valeur, comme je l'ai déjà écrit.

Bon, en tout cas la "vieille" loi de 1901 est toujours debout : ouf !

Ainsi que nombre de "vieux" textes tout à fait modernes.

Améliorables, certes.

Nostalgie peut-être, mais "moi" je voudrais bien monter dans les hypers, y apprendre, réaliser et trafiquer, à la "vieille" mode du RR.

Pas de questionnement sur votre importance ? : quelle drôle d'idée ! ça veut dire quoi "votre importance" ?

En nombre, en qualité (!), en ?

La première chose que je demande à une association, c'est d'être claire sur sa politique, ses buts, ses moyens, etc.

Et non pas de louvoyer entre 2 bords au gré des vents (administrateurs, argent, modes, "modernisme", "jeunisme", communication de loisir, activités techniques, etc.).

Après chacun choisit selon ce qu'il recherche.

Il n'y a pas un choix meilleur ou plus important qu'un autre.

Et il y a de la place pour tout le monde.

73,

Edited by F5FOD

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonsoir,

(ancien membre)  Ecrit le: 27/06/11 18:11

Plutôt que de se retrancher derrière des RR, des RI, des "chartes" d'un autre âge, que vous brandissez comme la bible (ou le coran, ou n'importe quelle autre "loi", vous devriez penser à les réécrire, les actualiser, voir à les effacer pour passer enfin dans le monde moderne, le notre, pas celui de vos souvenirs et votre de nostalgie.

;)

Chiche !

- Le R.R. est écrit par l'IUT, donc l'ONU. On fait comment pour le ré-écrire, l'actualiser, voire l'effacer (euh, non, là c'est vraiment pas sérieux car il réglemente l'ensemble des communications radio pour la planète !) ?

- Le R.I., celui du REF-Union ? Alors, là, oui ! Mais, c'est pas simple non plus car la bête résiste.

- Se retrancher derrière le R.R. ? Mais c'est une obligation ! C'est sur cette base que la réglementation radioamateur est ensuite écrite dans chaque pays où le radio-amateurisme est autorisé.

Il n'y a aucune nostalgie là dedans. Il y a une règle du jeu, elle est internationale et ce sont des instances du plus haut niveau qui s'en occupent.

Maintenant, on peut aussi faire comme les cibistes : ils ont officiellement 40 canaux, avec quelques watts, de la phonie seulement, pour des communications à courte distance, mais ils utilisent sans aucun scrupule et illégalement des stations radioamateur avec une puissance bien supérieure pour trafiquer sur des fréquences non utilisées mais néanmoins attribuées à d'autres, avec un indicatif bidon et pour contacter d'autres cibistes qui font la même chose et à longue distance.

On les met où les radioamateurs officiels dans cette "organisation" floue et adaptative ? On fait un sondage et on demande aux adeptes qu'ils fassent savoir ce qui les arrange, ce qui leur ferait plaisir ? On les laisse se débrouiller pour trouver des fréquences qui "ne gênent personne" selon l'expression consacrée dans le milieu des "amateurs-radio" ? :)

Ce ne sont pas ces "propositions" qui feront venir ou revenir les "OMs".

Et pour les impétrants, ce sont plutôt des repoussoirs.

Pour la première catégorie, je crois que si. Enfin, pour ceux qui n'usurpent pas le qualificatif "d'OM" (radioamateur au sens le plus officiel du terme).

Pour la seconde, Denis, F5LPR, a parfaitement cadré le problème :

Si la Charte ne correspond pas aux affinités du postulant OM: Adieu, bon vent... Allez voir ailleurs si une autre activité vous convient ! Point barre.

Enfin,

Pas de questionnement sur votre importance ?

Non. Elle est infime et nous en somme conscients, je crois. Nous sommes ici sur un forum de discussion et nous discutons. Il est tout de même curieux qu'on vienne nous contester nos propos pour les inconvénients qu'ils représenteraient alors que notre importance, notre audience, notre influence est quasiment nulle selon vous !

Et la liberté d'expression, vous en faites quoi ? C'est si dérangeant que cela de rappeler que le radio-amateurisme n'est pas tout à fait ce que certains veulent faire croire et ne se résume pas qu'à faire des QSOs conviviaux ?

Dommage, il y a sans doute dans votre micro microcosme des bonnes volontés et des compétences.

Là, je suis de votre avis. :D

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F5FOD

re-Bonsoir,

Entièrement d'accord avec les propos de Francis, F6AWN.

Mais concrètement, pour avoir une association de "radioamateurs RR" (voir définition plus haut), on fait quoi ?

On attend une réponse du REF (date limite ?) ou on en crée une en attendant que le REF réponde ?

73,

Edited by F5FOD

Share this post


Link to post
Guest

Bien, bien, bien....

Je me rend compte que je suis un peu trop bavard depuis quelques mois, et sur des sujets qui ne me concernent pas (plus ?) vraiment.

Je vais retourner dans mon bac à sable, après tout, on s'y amuse encore bien, les maisons de retraites (par procuration) je connais déjà trop.

@+ !

Share this post


Link to post
F5FOD

Guy (ancien membre),

Vous vous méprenez sur mes propos.

J'ai écrit :

"Chacun choisit selon ce qu'il recherche".

C'est normal de ne pas être d'accord si on ne recherche pas la même chose, si on n'a pas le même but.

Mais ça n'empêche pas de discuter.

D'une discussion sur ce qui n'est pas jaillit parfois l'évidence de ce qui doit être...

Bon, après une telle phrase, dodo !

73,

Share this post


Link to post
Guest

Mais je ne cherche rien de particulier, et je n'ai pas UN seul but bien précis, en tous cas jusqu'a ce qu'il soit réalisé. Et pas une seule activité.

Je butine, fait, et parfois passe à autre chose une fois ce but atteint (cela peut prendre des années). ou bien je poursuis, si j'y trouve beaucoup de plaisir (ce qui est souvent le cas).

Il y a qq mois, inquièté par l'avenir de notre hobby à travers les égarements de "l'assoce" nationale, et aussi je m'en rend compte maintenant par un peu de désoeuvrement, je me suis joint à un cercle hors de la réalité et qui boucle sur lui même et son passé.

Erreur, on ne revit pas sa jeunesse, on profite de ses expériences (surtout si elles sont profitables) pour profiter encore un peu de son avenir, même s'il doit être bref.

Donc, comme ça boucle et reboucle .......

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F5FOD

Bonjour à tous,

Guy (ancien membre),

Je vous rassure s'il en était besoin : je n'ai pas qu'une seule activité, loin de là !

Voir dans la rubrique "membres"... et sur l'un de mes sites Internet...

;)

D'où vient cette idée récurrente que l'on retrouve souvent dans vos posts : "On ne revit pas sa jeunesse" ?...

Si je veux par exemple faire des hypers en radioamateur "RR", c'est bien "pour profiter de mes expériences, pour profiter encore un peu de mon avenir".

Apprendre, faire, progresser, ça permet de garder l'esprit ouvert, d'avoir de nouveaux contacts, de rester "jeune" (ce qui est différent que de revivre sa jeunesse : pour ça, j'écris... paresseusement... et ce sont mes enfants qui me relancent !).

73,

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...