Jump to content
F4DKF

echolink

Recommended Posts

F4DKF

bonjour à tous

Il me semble que la réglementation radio amateur doit évoluer.

d'âpres f6hbn, nous devrions avoir droit a écholink et au D-STAR courent 2012, si son tuileau n'est pas un tuileau percé..

Bien sur si le r e f et l’u r c ne se tiré pas dans les pattes continuellement, le chemileblic avancerais plus vite !

73’s de f4dkf

Edited by F4DKF

Share this post


Link to post
F1NFY
"si son tuileau n'est pas un tuileau percé.."

Amusant, le néologisme entre tuile et tuyau, c'est presque freudien !

Alors,l'Echolink et le D-Star, une tuile ou un tuyau ? :rolleyes:

Share this post


Link to post
F4HAJ

Si c'est effectivement dans les tuyaux, alors c'est une bonne nouvelle ;-) . La France ne sera plus une île (sauf erreur, ces 2 modes sont autorisés dans la plupart de nos pays voisins).

Share this post


Link to post
F4ASK

Il faudrait vérifier du côté de l'ANFR, l'ARCEPT et tout le toutim.

Jusqu'à présent, le mélange des genres n'est pas autorisé : Voir l'article 5 de la Décision n° 00-1364 de l'Autorité de régulation des télécommunications en date du 22 décembre 2000 précisant les conditions d'utilisation des installations de radioamateurs qui est très clair sur le sujet (et qui a déjà été rappelé à un membre de ces forums qui avait demandé une autorisation d'utiliser Écholink a des fins d'essai).

Share this post


Link to post
F4EAJ

Bonjour,

et qui a déjà été rappelé à un membre de ces forums qui avait demandé une autorisation d'utiliser Écholink a des fins d'essai

Le lien qui renvoyait à lettre de réponse faite par l'ANFR n'est plus valide; le serveur qui l'hébergeait ayant été coupé.

Cette lettre reste à disposition des éventuelles demandeurs.

Cordialement.

Olivier

Share this post


Link to post
F4ASK

Cette lettre reste à disposition des éventuelles demandeurs.

Bonjour,

C'était vous ?

Pardon d'avoir oublié le'identité du receveur de la lettre de l'autorité compétente.

Je dois avoir une copie en réserve quelque part.

Bon week end.

Share this post


Link to post
F4EAJ

Bonjour,

Effectivement Gilbert, ce fut moi l'auteur de cette demande "d'expérimentation".

Meilleures salutations.

Olivier.

Share this post


Link to post
F4GPJ

bonsoir f4dkf, mais vous pouvez deja utiliser echolink !

ya pas besoin d autorisation

73s

Share this post


Link to post
Guest
bonsoir f4dkf, mais vous pouvez deja utiliser echolink !

ya pas besoin d autorisation

73s

Ah ? C'est nouveau ?

73

Share this post


Link to post
F1NZR

salut,

ben oui puisque c'est interdit (confirmé par l'administration).

Pas besoin d'autorisation, il faut juste ne pas être gêné par les remords.

C'est le principe en France : l'administration passe son temps à inventer des règlements qui ne servent à rien pour tout interdire et la population à les contourner sans se faire prendre :rolleyes:

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour,

F1NZR  Ecrit le: 06/07/12 07:30

Pas besoin d'autorisation, il faut juste ne pas être gêné par les remords.

C'est le principe en France : l'administration passe son temps à inventer des règlements qui ne servent à rien pour tout interdire et la population à les contourner sans se faire prendre :lol:

Bien vu, Stéphane !

Les premiers dérapages en matière de respect de la réglementation de la radio sont venus avec le développement de la CB. Normal, c'était un loisir où il fallait tourner 3 ou 4 boutons sans rien y connaître, et en toute bonne foi les utilisateurs tournaient les boutons des modèles "export" et illégaux dont on leur vantait les mérites. ;)

30 ans plus tard, les néo-radioamateurs © ont parfois tendance à pratiquer de la même manière, mais cette fois à cause de la complexité du matériel et/ou de la complication d'une réglementation qu'ils ne font même plus l'effort de lire ni d'essayer de comprendre. Pour certains, le respect des règles ne fait pas non plus partie de leur éducation... :rolleyes:

J'ai eu plusieurs fois l'occasion ici de rapprocher les comportements en radio de ceux sur la route. Dans un pays où il faudrait passer 72 heures par jour à lire les nouveaux textes réglementaires qui sortent quotidiennement, dans un pays où l'application de cette réglementation frise parfois le ridicule par son manque de souplesse et de tolérance, ou par son côté uniquement répressif, dans un pays ou le "temps de cerveau disponible" est devenu quasiment nul, dans un pays donc où on en arrive à contourner la loi sans sourciller malgré les peines encourues, dans un pays où, paraît-il, au moins un million d'automobilistes roulent sans permis, sans assurance, avec des fausses plaques ou des plaques étrangères pour éviter de perdre non pas de l'argent mais des points d'un permis indispensable, très difficile à obtenir et très coûteux, dans un tel pays faudrait-il s'étonner que quelques radioamateurs ex-amateurs-radio ne se formalisent pas trop du droit ou non à utiliser Echolink à moins qu'ils risquent au minimum l'échafaud ? :lol:

Etendue au radio-amateurisme, la méthode appliquée aux automobilistes va donner ceci : le non respect de la réglementation lors des QSOs va maintenant être contrôlé par des enregistreurs automatiques couplés à des logiciels analyseurs de signaux et de contenus. Les infractions seront poursuivies par l'envoi d'une amende et le retrait de points. Le titulaire de l'indicatif est le responsable désigné sauf si il peut prouver que son indicatif a été usurpé. Chaque perte de 3 points entraine la diminution par quatre de la puissance autorisée. Un stage de 3 jours, animé par des psychologues et d'un coût de 1500 € permet de récupérer 3 points. La perte de 12 points entraine la résiliation de la licence. Les effets indésirables seront : l'utilisation illégale d'une station d'amateur sans licence ou sous le couvert d'un indicatif non attribué ou usurpé, ou pour les plus avisés ou fortunés, l'usage d'un indicatif étranger de complaisance issu d'un territoire faisant office de paradis radio-électrique. :lol:

Allez, bonnes vacances !

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest

Hello les Rebelles,

Sans vouloir remettre en cause votre humour (Stéphane / NZR et Francis) que j'apprécie particulièrement, Stéphane / GPJ, n'a pas franchement tort. Il y a au moins deux utilisations d'Echolink, sinon autorisées, du moins pas interdites par notre réglementation :

- l'utilisation en chat de PC à PC

- l’utilisation de liens/relais établis et sortant à l'étranger, toujours à partir d'un PC

Si vous pouvez me prouver le contraire, c'est avec plaisir que je vous offre un pot ;-P

73,

Philippe

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F1NZR

Salut Philippe,

oui, c'est sûr mais si c'est pour faire du PC/PC autant utiliser Skype ou MSM et ce qui se passe à l'étranger (je veux dire : l'étranger pour de vrai, même plus loin que le dept 53 :rolleyes: ) c'est ...tant mieux pour eux.

Quand on parle d'utiliser Echolink avec des questions subsidiaires style "c'est-y permis ou pas?" on parle il me semble dans 99,9% des cas de relais français/trx français connectés au réseau.

Sinon Francis il n'y a pas que les zamateurs qui s'amusent à contourner le règlement et ça n'est pas nouveau : opération avant licence avec le call du RC ou d'un copain, emploi de charabia "spires au PA" et autrex "OM en blanc", "push-pull à roulettes" pour tenter de blouser les écouteurs officiels alors que le contrôle des sujets des conversation était un peu plus strict mais c'est vrai que c'est loin de s'arranger avec la relève, ça empire même de façon exponentielle :lol:

Share this post


Link to post
Guest

Salut Stéphane,

oui, c'est sûr mais si c'est pour faire du PC/PC autant utiliser Skype ou MSM et ce qui se passe à l'étranger (je veux dire : l'étranger pour de vrai, même plus loin que le dept 53 :rolleyes:  ) c'est ...tant mieux pour eux.

Je ne suis pas forcément d'accord :-) D'une part, le réseau étant uniquement radioamateur, on n'est certain de ne trouver que des radioamateurs avec qui l'on peut discuter. C'est un avantage certain plutôt que d'essayer de trouver des gens sur Skype MSN ou autre. Sur Skype/MSN il faut un sked entre un ou plusieurs OM ; sur Echolink, l'OM disponible pour un chat est connecté et en attente. On peut aussi discuter à plusieurs.

D'autre part, quand je chope un link en VK, j'ai plutôt intérêt à réviser mon accent du bush :-) Et ce n'est pas inintéressant même si ce n'est pas de la radio.

Quand on parle d'utiliser Echolink avec des questions subsidiaires style "c'est-y permis ou pas?" on parle il me semble dans 99,9% des cas de relais français/trx français connectés au réseau.

Mouais, faut tout de même le monter le relais ou le link même avec un tuto sur YouTube :-) C'est du plug and play mais au bout de la radio, c'est de la HF qui sort, ça rigole moins. Surtout pour aller mettre la panique sur les fréquences relais et transpondeurs classiques. Je pense qu'on a beaucoup plus d'utilisateurs que de constructeurs en lego echolinkien.

73,

Philippe

Share this post


Link to post
F5NHJ

Bonjour

et en avant le marronnier* !! :rolleyes:

jlouis

* cf Wikipedia

Un marronnier en journalisme est un article d'information de faible importance meublant une période creuse, consacré à un événement récurrent et prévisible

Edited by F5NHJ

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour,

(ancien membre)  Ecrit le 06/07/12 13:33

Hello les Rebelles,

Il y a au moins deux utilisations d'Echolink, sinon autorisées, du moins pas interdites par notre réglementation :

- l'utilisation en chat de PC à PC

- l’utilisation de liens/relais établis et sortant à l'étranger, toujours à partir d'un PC

Si vous pouvez me prouver le contraire, c'est avec plaisir que je vous offre un pot ;-P

Ce sujet récurrent qu'est l'utilisation d'Echolink en France a déjà été soulevé plusieurs fois. En 2010, j'avais fait l'effort de chercher ce qui pouvait appuyer son interdiction dans le cadre du Service Amateur, car c'est bien dans ce cadre que nous pratiquons la radio et non dans celui d'autres activités liées à la radio ou aux télécommunications.

Voici mon message de l'époque, le fil complet étant disponible dans les archives du forum :

F4EYU écrit le 10/06/10 18:14 :

«Je ne comprend pas pourquoi on n'as pas le droit, de connecter la radio sur internet. »

Avant de réclamer une évolution de la réglementation amateur française vers une ouverture en faveur d'Echolink ou autres interconnexions avec des réseaux non-amateur et non-radio, ou l'orientation vers les transmissions numériques au détriment des techniques de base, il est préférable de lire la définition officielle et internationale du service amateur :

http://life.itu.ch/radioclub/rr/art01.htm

Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est l'ITU/UIT :

http://www.itu.int/net/about/index-fr.aspx

La définition du service amateur :

amateur service : A radiocommunication service for the purpose of self-training, intercommunication and technical investigations carried out by amateurs, that is, by duly authorized persons interested in radio technique solely with a personal aim and without pecuniary interest.

Ceci implique que :

- Un amateur est une personne dûment autorisée.

- Un amateur est intéressé par la technique radio.

- Un amateur pratique la radio dans le cadre d'un service officiel ayant des buts spécifiques.

- Le but (ou l'intention) d'un amateur est de se former par lui-même, de communiquer entre amateurs ET d'effectuer des recherches techniques. (noter l'emploi du mot "et" et non pas "ou").

Par ailleurs :

- radio: A general term applied to the use of radio waves.

- radiocommunication : Telecommunication by means of radio waves.

- telecommunication : Any transmission, emission or reception of signs, signals, writings, images and sounds or intelligence of any nature by wire, radio, optical or other electromagnetic systems.

On remarquera que le service amateur est un service de radiocommunication et non pas de télécommunication. La transmission des signaux s'y effectue exclusivement par radio, alors que dans le cas d'une telecommunication elle peut aussi s'effectuer par fil électrique.

Ensuite, si on se reporte à l'article 25 du R.R. qui définit le service amateur :

http://life.itu.ch/radioclub/rr/art25.htm

Le premier article est parfaitement explicite :

- Radiocommunication between amateur stations of different countries shall be permitted unless the administration of one of the countries concerned has notified that it objects to such radiocommunications.

Il n'est question que de transmissions entre stations d'amateur (du service amateur).

L'article 6 est tout autant explicite quant à la nécessité pour un amateur d'avoir un niveau de compétences suffisant :

Administrations shall verify the operational and technical qualifications of any person wishing to operate an amateur station. Guidance for standards of competence may be found in the most recent version of Recommendation ITU-R M.1544.

Et cette recommandation est la suivante :

http://life.itu.ch/radioclub/rr/rec-1544.pdf

En la lisant, on constate que la législation, les méthodes de radiocommunication (y compris la télégraphie, mais aussi les transmissions numériques), la théorie sur la radio, la sécurité, la compatibilité électromagnétique et enfin la prévention et le traitement des interférences radio sont toujours au programme de tous les pays qui respectent la réglementation et les recommandations internationales.

En conclusion :

Le radio-amateurisme est une activité qui permet de découvrir et/ou d'approfondir les méthodes et techniques de radiocommunication à titre individuel. Ce n'est pas un moyen pour uniquement communiquer, et encore moins un moyen pour communiquer en mélangeant la radio et d'autres moyens extérieurs au service amateur.

Quant aux transmissions numériques, elles sont des méthodes de radiocommunication parmi d'autres (téléphonie, télégraphie...) et comme ces autres méthodes elles sont utilisées par les radioamateurs pour être étudiées, comprises et développées. Ceux qui réclament de pouvoir se contenter de les mettre en oeuvre pour uniquement communiquer à distance (télécommunication) n'ont pas compris ni ce qu'est le radio amateurisme ni le niveau de compétences minimum qui est requis pour le pratiquer.

Le service amateur est vu sur le plan international comme le plus gros service privé autonome de radiocommunication, pouvant être utile en cas de catastrophe, et totalement financé par ses utilisateurs/opérateurs. Cette considération repose sur un principe fondamental : l'autonomie de chaque station individuelle. Une station amateur ne doit pas être dépendante d'autres services intermédiaires pour établir une liaison (nota : et cette liaison doit être radioélectrique) . Bien entendu, rien n'empêche les radioamateurs de bâtir leurs propres relais intermédiaires mais à la condition qu'ils soient autonomes et amateurs. :rolleyes:

fin du message de 2010

A ma connaissance, rien dans la législation en vigueur actuellement n'a été modifié de telle sorte que ce qui précède soit remis en question.

Ensuite, ce que peuvent faire les utilisateurs d'Echolink en dehors du cadre du Service Amateur est une autre affaire. Mais cela ne peut qu'être sans indicatif officiel et sur d'autres fréquences, et dans ce cas cela ne met pas en cause les radioamateurs même si ce n'est pas forcément légal.

Je précise enfin, pour les plus pointilleux, qu'il est certainement possible d'utiliser Echolink sans problème réglementaire si ni la HF, ni les fils électriques, ne sortent des limites d'une propriété individuelle. Mais là encore, cela sort du cadre du Service Amateur.

@ Philippe : pour le pot, c'est quand tu veux ! :lol:

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest
@ Philippe : pour le pot, c'est quand tu veux ! :rolleyes:

Tu peux noyer ce que tu veux dans des tonnes de texte, au demeurant utile et exact, cela ne répond pas pour autant à mes deux affirmations :-P

Rien ne m'interdit d'utiliser Echolink de PC à PC Même pas l'éthique car un radioamateur par essence est curieux.

Rien ne m'interdit d'utiliser Echolink de mon PC vers un lien/relais situé à l'étranger

En dehors de cet aspect pragmatique, chacun pense ce qu'il veut, utilise ou pas, et surtout respecte la règlementation... et son prochain :-P

C'est pourtant simple. Pour le pot, c'est quand tu veux, mais pas pour cette réponse :-P

73,

Philippe

Share this post


Link to post
F6BHW

Bonjour,

Mon cher (ancien membre) vous avez raison, sauf que vous vous placez hors de l'activité radioamateur, car vous pouvez aussi avec votre indicatif téléphoner, faire de l'internet, le mettre sur votre voiture, sur votre courrier etc ..

Mais, je dois dire que la démonstration juridique de F6AWN est incontestable, le service amateur c'est avant des radiocommunications et non des télécommunications !...

Tout est dit !... Ou alors, il faut changer la définition du service amateur a l'UIT (CQFD)

73 de F6BHW

Share this post


Link to post
F6AWN

(ancien membre)   Ecrit le: 06/07/12 13:54

...cela ne répond pas pour autant à mes deux affirmations

Je pensais que si, en particulier par les deux derniers paragraphes. Mais je n'ai peut-être pas compris correctement tes deux exemples...

Rien ne m'interdit d'utiliser Echolink de PC à PC Même pas l'éthique car un radioamateur par essence est curieux.

- "Rien ne m'interdit..." :

Tu parles de l'opérateur (ancien membre) dans le cadre de son activité radioamateur officielle (station d'amateur) ou tu parles de Philippe dans le cadre d'autres activités (électronique, informatique, etc...) ?

- "De PC à PC..." :

Si je comprends cela comme Skype, Twitter, ou autre échange de mots via une connexion locale ou distante par provider interposé, il n'y a rien de radioamateur là dedans même si cela intéresse le radioamateur que tu es et éventuellement ton correspondant si il l'est aussi.

- "Même pas l'éthique car un radioamateur par essence est curieux."

:lol:

Si la réglementation l'interdit, l'éthique le réprouve forcément. La curiosité n'est pas une excuse suffisante pour outrepasser les droits.

Par ailleurs, si le "radioamateur" en tant qu'opérateur d'une station d'amateur est soumis au respect des règles de cette activité, le "radioamateur" en-dehors de son activité d'opérateur, lui, redevient un citoyen comme les autres et il peut s'intéresser à ce qu'il veut, tout comme un cibiste, un informaticien, un plombier ou un astronaute.

Rien ne m'interdit d'utiliser Echolink de mon PC vers un lien/relais situé à l'étranger

En tant que "Philippe" ou en tant qu'opérateur de "la station (ancien membre)" dans le cadre d'une liaison du Service Amateur ? :rolleyes:

Parce que, si je comprends bien (et j'ai un doute sur ce que tu entends faire), soit il y a un transceiver chez toi, derrière le PC, qui émet sur une bande amateur et au-delà des limites de ta propriété privée, et tu agis donc en tant que radioamateur (ancien membre), soit il n'y en a pas et tu passes par internet pour actionner une station amateur qui émet depuis l'étranger. Dans le premier cas, tu es soumis à la réglementation française en tant qu'opérateur d'une station d'amateur, dans le second tu n'agis pas en tant que radioamateur faute d'opérer une station amateur placée à portée de main et tu es donc un citoyen ordinaire. Ce dernier cas pet aussi poser un autre problème juridique : les stations d'amateur ne peuvent contacter que d'autres stations d'amateur (cf R.R.).

Si j'ai mal compris tes deux exemples, peux-tu alors préciser comment tu vois la réalisation technique de ces liaisons ?

PS : Je viens de regarder cette page :

http://www.echolink.org/tour.htm

La justification de ce que je tente d'expliquer est ici :

« The program includes a number of important security features, such as the ability to restrict access by country, to help comply with your nation's third-party traffic or reciprocal operating rules. »

Francis, F6AWN

Edited by F6AWN

Share this post


Link to post
F6BSW

Cette histoire d'echolink me fait penser à certains courreurs d'un des premiers tour de France qui avaient pris le train pour moins fatiguer sur certaines étapes :rolleyes:

Share this post


Link to post
Guest
Si j'ai mal compris tes deux exemples, peux-tu alors préciser comment tu vois la réalisation technique de ces liaisons  ?

Non Francis, tu as très bien compris et montré les deux possibilités.

Dans le premier cas (cas du chat), tu dis que : il n'y a rien de radioamateur là dedans même si cela intéresse le radioamateur que tu es et éventuellement ton correspondant si il l'est aussi.

Il n'y a effectivement rien de radioamateur dans la liaison puisqu'elle est entièrement de PC à PC sans aucun accessoire radioamateur. La grande différence avec Skype, MSN, etc, est que ce réseau est 100% dédié aux radioamateurs et tu ne peux t'y inscrire et resté inscrit qu'après avoir envoyé copie de ta licence/certificat. Je veux bien t'accorder aussi que n'importe qui peut usurper ce système, mais ni plus, ni moins, qu'une usurpation d'indicatif sur l'air.

Alors je veux bien accorder à quiconque qu'il n'y a rien de radioamateur, mais je suis identifié sur ce réseau et je m'y connecte avec l'indicatif de MA station, indicatif validé par les administrateurs de ce réseau.

Il y a donc deux possibilités de voir la chose : le côté radioamateur comme tu l'a décris, auquel cas il n'y a pas de débat puisque le réseau n'est pas un réseau radioamateur ; l'autre qui est la vue règlementaire et qui ne m'interdit pas d'utiliser ce réseau de cette manière. Quant à l'indicatif, s'il devait être interdit de l'utiliser sur un autre support que l'air où nous sommes autorisés à émettre, nous serions déjà tous, et depuis plus de 15 ans, en infraction en utilisant pour notre login de Forum ici même et dans d’autres forum, blogs et machins Internet, nos indicatifs.

Tu ne peux donc pas, même si la loi est la même pour tout le monde et dans toutes les situations, m'autoriser à utiliser mon indicatif sur ce site mais pas sur Echolink !

Concernant le deuxième cas, je me connecte au réseau Echolink par l'intermédiaire de mon PC, il n'y a aucun émetteur relié à ce PC de mon côté. Je m'identifie sur ce réseau IP avec l'indicatif de ma station radioamateur. Par l'intermédiaire de ce réseau, je sors sur un relais interconnecté à ce réseau qui est un relais VHF à Sidney, Australie. J'effectue un QSO avec un OM Australien, puis un OM Guatémaltèque et enfin un OM Allemand. Là où je suis le plus e******, c'est pour loguer ces contacts :-)

En quoi suis-je fautif ? J'utilise un réseau qui n'est pas interdit par la règlementation radioamateur, réseau radioamateur pour lequel je suis certain (à l'usurpation près) de ne pouvoir contacter que des radioamateurs, je n'ai personnellement pas interconnecté ma station avec un équipement sur un réseau ouvert au public.

So what ? L'histoire de l'indicatif ? Voir ci-dessus. L'éthique ? On peut en reparler et sur des problèmes beaucoup plus importants et franco-français.

Je pense que chez nous nous avons oublié la raison d'être de beaucoup de choses dans notre activité : l'interconnexion à des réseaux publics ? Télécom, monopole d'état ; la télégraphie à l'examen ? Formation des opérateurs militaires ; Stations indépendantes d'autres réseaux de communication ? Réquisition des stations radioamateur en cas de besoin par les pouvoirs publics.

En dehors d'être un pays qui passe son temps à légiférer pour que le quidam moyen passe son tant à contourner les lois, nous sommes aussi les champions de l'auto-flagellation :-)

Comme tu connais et apprécies bien les radioamateurs américains, tu devrais te renseigner pour savoir pourquoi et comment ils intègrent ce réseau dans leurs communications d'urgence.

Précisions utiles :

- je ne suis pas un fan absolu de ce réseau, que ce soit en mode chat ou en mode relay/link ;

- je comprends tout à fait le fond de tes interventions sur ce sujet et d'autres autour de la règlementation amateur.

73,

Philippe

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Guest
« The program includes a number of important security features, such as the ability to restrict access by country, to help comply with your nation's third-party traffic or reciprocal operating rules. »[/i]

J'ai oublié cette partie : il faut donc que l'ANFR ou le Ministère envoie une requête à Echolink pour qu'ils interdisent l'accès aux radioamateurs français :-P

Share this post


Link to post
Guest

Chacun ses prioritées n'est ce pas ?

Mais moi, ici dans le 94, je n'ai toujours pas le droit d'utiliser même 1 milliwatt sur 50 MHz, et je n'ai pas la mentalité d'un pirate.

Alors tous ces modes éxotiques, je m'en tamponne le coquillard avec une patte d'aligator femelle ®...

:rolleyes:

Share this post


Link to post
F6BSW

Iiliser mon indicatif sur ce site mais pas sur Echolink !

Concernant le deuxième cas, je me connecte au réseau Echolink par l'intermédiaire de mon PC, il n'y a aucun émetteur relié à ce PC de mon côté. Je m'identifie sur ce réseau IP avec l'indicatif de ma station radioamateur. Par l'intermédiaire de ce réseau, je sors sur un relais interconnecté à ce réseau qui est un relais VHF à Sidney, Australie. J'effectue un QSO avec un OM Australien, puis un OM Guatémaltèque et enfin un OM Allemand. Là où je suis le plus e******, c'est pour loguer ces contacts :-)

En quoi suis-je fautif ?

Tu es fautif quand tu dis que tu as effectué un QSO :P

Causer avec un Australien à partir d'un PC, sans TX, ce n'est pas faire QSO.

D'ailleurs, il n'y a pas de s-metre sur un PC (ni antenne!) ;)

Share this post


Link to post
Guest
Tu es fautif quand tu dis que tu as effectué un QSO :P  Causer avec un Australien à partir d'un PC, sans TX,  ce n'est pas faire QSO.

Tu auras remarqué que j'ai évité d'utiliser le terme QSO et j'ai mis à la place contact (c'est réfléchi, faut pas croire ;-)

D'ailleurs, il n'y a pas de s-metre sur un PC (ni antenne!) ;)

De mémoire il y a un simili S-mètre dans le logiciel Echolink :-P

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...