Jump to content
F6AWN

Activation de gares, châteaux et autres

Recommended Posts

F6BSW
Didier,

Je doute qu'il y ait un grand intérêt à laisser ou semer quoi que ce soit sur Heard Island...

Je te l'accorde!

Mais quel est l'intéret d'effectuer un QSO avec un "pays" qui n'a qu'une existence administrative?

Heard Island n'existe que grace aux regles ARRL de détermination des entités.

Pourtant nous sommes des dizaines de milliers semble-t-il à attendre impatiemment de contacter VK0H.

Des milliers moins un: moi :(

Je sais que ma position est très minoritaire, mais j'assume.

Je ne dénigre pas ta vision du radioamateurisme, je suis même admiratif,  mais je reste convaincu qu'il y a de la place pour tout le monde.

J'ai été volontairement provoquant dans mon message précédent. Ce qui me gène dans les activités "expédition DX" c'est le coté artificiel, le coté compétition et quelques autres "bricoles".

Je suis de l'ancienne génération et j'y vois deux inconvénients:

- je ne comprends pas les jeunes

- les jeunes ne me comprennent pas :P

73 Didier

Share this post


Link to post
F6BSW
"Quel rapport avec le radio amateurisme..."

La réponse est pourant simple :

Quand un radio amateur dument autorisé, dans le respect de la réglementation, et des règles de courtoisie attendue par et vers les correspondants de ces activitées, qui ne sont pas forcement les mêmes que pour types de contacts plus courant, correspond avec un autre rario amateur qui agit de même...

C'est bien du radio amateurisme, non ?

En relisant le fil depuis le debut, vous constaterez que plusieurs d'entre nous s'interrogent.

Sont-ils "mal-comprennant" ou ont ils une autre vision des choses?

Dois-je vous rappeler que dans la définition du radioamateurisme, les QSO ne sont qu'un moyen, pas une finalité et qu'en aucun cas il y est question de QSL et encore moins de collection de QSL.

Et tant bien même, si ces activités avaient un rapport avec le radioamateurisme, leur utilité resterait à démontrer.

7 Didier

Share this post


Link to post
Guest

A quoi ça sert de se "défoncer", au hazad dans un kayak pour glaner qq médailles d'or aux JO, alors qu'il serait tellement plus facile de patauger au milieu de la mare dans sa bouée canard, mais de fabrication personnelle n'est ce pas ?

A quoi ça sert de gravir le sommet de la montagne pour voir ce qu'il y a derrière alors que l'on peu se contenter de marcher le long du canal ?

A quoi ça sert de s'embarquer sur trois coquilles de noix "du commerce" et de naviguer vers le couchant "des fois que", alors qu'il serait bien moins fatiguant de régater dans le bassins du port ?

C'est peut être la différence entre ceux qui vivent, et... et quoi en fait...

ps, et c'est sans doute grave mais...

Je suis de la même génération que vous, mon certificat est de 1969.

Là ça fait peur......

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F8DQL

F6AWN   Ecrit le: 17/08/12 00:31

20 ans, c'est un peu juste ! Mais oui, en effet, l'ambiguïté se manifestait déjà en 1990 avec non pas les cibistes mais les "amateurs-radio".

Francis,

Je ne peux pas parler de ce que je n'ai pas connu, et c'est sans doute un peu juste. Mais très sincèrement, je suis convaincu que l'image ne changera pas davantage en ne faisant que de la technique dans notre coin. Nous sommes et resterons ignorés du commun des mortels qui de toute façon a fait l'amalgame depuis trop longtemps.

F6BSW   Ecrit le: 17/08/12 00:44

Mais quel est l'intéret d'effectuer un QSO avec un "pays" qui n'a qu'une existence administrative?

Didier,

Quel intérêt ? Le jeu, l'optimisation de sa station (même avec du matériel commercial :(), la satisfaction personnelle, la passion tout simplement.

Share this post


Link to post
F4ASK

Bonjour

F8DQL :

Nous sommes et resterons ignorés du commun des mortels qui de toute façon a fait l'amalgame depuis trop longtemps.

Pour vivre heureux, vivons caché... La France n'est pas un pays de radioamateur en grand nombre, ne l'a jamais été et, certainement on peut le croire, ne le sera jamais. Contentons nous de ce que nous sommes et tout ira bien.

Quel intérêt ? Le jeu, l'optimisation de sa station (même avec du matériel commercial wink.gif), la satisfaction personnelle, la passion tout simplement.

Et courir avec des moyens modestes (amateurs donc) après LE contact au beau milieu de tout un tas de braillards qui ont des moyens quasi professionnels ? Sans moi !

Pour en revenir aux "z'activations", il en est une quand même qui peut avoir de l'intérêt, pour celui qui la mêne quand même : Le SOTA !

Encore faut-il que le SOTiste mène sa barque à la manière d'un OM que je connais et qui tire son traîneau sur plusieurs kilomètres dans lequel il transporte un émetteur/récepteur et tout ce qui suit ou précède : Batterie costaude, mât pliable étudié pour être mis en place seul, antennes qui vont bien, rotor, etc.

C'est étudié, très bien pensé et conçu. Et il y a de l'effort à faire, mais là nous entrons dans le domaine sportif :P ce qui n'enlève rien à la performance.

Cet amateur, c'est André de F1BKM et sa réalisation est là :

http://f6kcz.free.fr/Technique/Mat%20F1BKM/Mat%20F1BKM.htm

Quand les z'activateurs de châtieaux, de moulins ou de vespasiennes en feront un dixième, on verra...

Maintenant, il y a plus simple : Un RTX QRP, une canne à pêche, une antenne filaire ou autre, une petite batterie (genre moto) et un petit panneau solaire avec quelques kilomètres de marche vers un point haut pour les THF ou un endroit peinard pour la HF choisi pour la qualité de son sol.

Une période d'activité amateur ayant rapport avec la radio ? Les Phares et balises (radio-phare, sémaphore, oui je sais ce n'est pas amateur mébon...), un anniversaire de la naissance ou de la mort d'un de nos grands anciens : Branly, Hertz, Popov, Gal Férrié, Marconi... , etc.

Pour la faune et la flore, laissons ça au WWVF et consorts, ils savent faire et de toute façon, on peut douter que les amateurs ne s'intéressent globalement pas plus que la moyenne des êtres humains à la problématique écologique mais plutôt à ces petites cartes qu'on appelle QSL. Pour la collec'.

Maintenant, chacun fait ce qu'il veut mais il ne faudra pas se plaindre si l'activité d'amateur/cadre curiosité scientifique et mise en oeuvre de moyens amateurs disparaît pour laisser place à un "machin" presse bouton 'hachement facile à mettre en place, que ce soit à côté d'un castrum ou à la station sise à la maison (ou appartement).

Encore un autre cas : Faire de la radio à vélo, dans Paris (ou ailleurs, il n'y a pas que Paris au monde mais c'est pour rappeler la chanson de Dassin) comme certains le font en adaptant leur matériel au trafic. Et c'est sympa.

Voilà voilà !

Je pars en ouacances et j'ai bien l'intention de mettre en oeuvre ce que j'ai écrit plus haut, pour affirmer qu'un Tonton de 1500w peut être remplacé par un RTX de 5w, voire moins. Ce ne sera peut être pas possible d'aller très loin, mais est-ce absolument nécessaire ? Ce sera de la phonie (ce n'est pas le plus facile) mais je pense qu'en télégraphie ce serait plus drôle encore. Faut donc voir à y penser.

A bientôt, il y a du WiFi au terrain de vacance

:(

Share this post


Link to post
F6BHW

Bonjour,

Je vais répondre notamment a notre amis 8DQL, car visiblement il ne voit pas de difference entre cibistes et radioamateurs !... c'est vrai aujourd'hui il n'y plus de difference, mais historiquement et réglementairement il ya une difference.

Et bien la differente elle déjà réglementataire, le service amateur est un service du RR reconnu a l'IUT au plan international. et ensuite, par le comportement dans son trafic

La CB est un vaste machin ayant une base réglementaire nationale un arrete de 1992 je crois pris a la suite des elections présidentielles de 1981 (Cf. radios libres)

Et si les associations et notamment le REF dans les années 80/90 avait eu des responsables a la hauteur des enjeux et bien les bandes amateurs ne serait pas actuellement la suite du canal 19 avec les activations de ceci et de cela ... (il faut relire la réglementation internationale du RR et les messages de 6AWN)

Je rappelle que quantite ne va pas avec qualité cela est une regle absolue de nos societes. Mon objectif est d'expliquer pour reprendre le bon chemin

73 f6bhw

Share this post


Link to post
F8DQL
Je vais répondre notamment a notre amis 8DQL, car visiblement il ne voit pas de difference entre cibistes et radioamateurs !

Bonjour,

Je vous encourage à relire mes propos, je fais référence à l'image du radioamateur auprès des non-initiés, pas à mon cas personnel.

Share this post


Link to post
F8DQL
Quand les z'activateurs de châtieaux, de moulins ou de vespasiennes en feront un dixième, on verra...

Gilbert,

Je partage évidemment votre avis, mais c'est précisément ce genre de réflexion qui me dérange dans ce sujet.

Connaissez-vous si bien la totalité des activateurs de châteaux et autres lieux exotiques pour pouvoir prétendre qu'ils ne font pas le dixième de ce que font d'autres ?

Moi pas, alors dans le doute je m'abstiens de critiquer.

Je reviens de vacances en EA6, j'avais dans mes valises un émetteur QRP (commercial !), un bout de fil et une sombre bidouille faite avec des composants de récup pour que les deux causent ensemble sans heurts.

Je n'avais aucun intérêt à faire quelques contacts depuis une île facilement accessible, je n'ai rien laissé sur place ni formé qui que ce soit, je me suis simplement fait plaisir.

Share this post


Link to post
Guest

Salut JB,

Je ne peux pas parler de ce que je n'ai pas connu, et c'est sans doute un peu juste. Mais très sincèrement, je suis convaincu que l'image ne changera pas davantage en ne faisant que de la technique dans notre coin. Nous sommes et resterons ignorés du commun des mortels qui de toute façon a fait l'amalgame depuis trop longtemps.

Tu nous fais un bêta test de la base ? ;-)

Sinon, je ne suis pas entièrement d'accord avec ce que tu dis. Ayant aussi connu la radio au tout début des années '70, le grand public ne connaissait pas la CB pour la simple raison qu'elle n'était pas autorisée et que les utilisateurs étaient très marginaux. A la même époque, les radioamateurs avaient toujours cette image issue du film "Si tous les gars du monde...". Il n'y avait ni plus, ni moins, d'informations vers le grand public, mais à chaque évènement comme une catastrophe aérienne, un tremblement de terre, une épidémie quelque part dans le monde, on parlait des radioamateurs et de leur action dans ces circonstances. Les associations cibistes n'encadraient pas encore la sécurité des courses cyclistes régionales.

Il y a eu ensuite la période de la fin des années 70 où la CB et le phénomène amateur radio ("DX sur 27MHz") sont apparus dans une proportion plus grande, tout d'abord dans le milieu "branchés" sur ces technologies (le phénomène était déjà important aux USA depuis des années), puis dans le grand public avec la première autorisation 22 canaux FM en 81 (alors que tout le monde était déjà en 40 canaux AM/FM/SSB pour le standard et 120 pour les modifiés). J'ai bien connu cette période car c'est celle où j'ai étudié la première fois pour passer mon certificat d'opérateur (1978/1979) et en même temps j'ai pris connaissance des "possibilités" de la CB de l'époque. Un des domaines qui m'intéressaient déjà c'était de pouvoir contacter des stations éloignées en HF. Et je ne comprenais pas pourquoi sur 27, sans organisation solide internationale à l'époque, on s’évertuait à imiter les radioamateurs alors que les possibilités y étaient infiniment plus grande, et le tout organisé et reconnu au niveau international !?

Ensuite il y a eu l'essor de la CB et surtout du 27 qui s'organisait, et qui a duré pendant les années 80 et une partie des 90. Beaucoup de personnes issues de la CB légale ou non à ce moment là ont migré vers le radio-amateurisme officiel.

C’est aussi dans cette période 1980/1999 (globalement) que la communication la plus forte vers le grand public a été faite par les associations cibistes nationales. Chacun pouvant réellement voir ce qu'était la CB puisque trouvable en grande surface, installée par le même gars qui installait les auto-radio et enfin devenue légale et de masse. Quand en même temps le REF qui, du renouveau de 1980 se retrouve 13 ans plus tard à croire qu'il va devenir une multinationale et se transformer en Union ne fait strictement rien en terme de communication grand public, certain allant jusqu'à penser que la confusion était sciemment maintenue par les instances dirigeantes du moment (pour faire du chiffre tout est permis), il est facile de comprendre que le grand public n'aura retenu que les grandes lignes et que pour lui, radioamateur et CB c'est la même chose, ça cause dans un poste. Cela va même jusqu'à l'ignorance totale de ce qu'est un radioamateur alors que la CB tout le monde en a entendu parler !

Puis en 2000/2001, arrivée de l'ADSL grand public, toutes les personnes plus versées dans la communication que par le DX ou la technique radio laissent tomber leur bazar installé dans la voiture ou dans la cuisine, prennent un abonnement ADSL et vont causer sur MSN, AIM et autres Chat. Petite parenthèse historique, le premier Chat en ligne sur un service grand public a été créé par CompuServe en 1980 et se nommait à l'époque CB Simulator, et bien avant l'IRC (1988, RFC 1459 et 2810 à 2813 pour ceux qui aiment) ;-)

Dans ceux qui ont migré, et migrent toujours d'ailleurs, il y a une très forte proportion d'origine CB/27 mais aussi de radioamateurs issus de la CB/27 et qui ont abandonné la radio car plus attirés par l'échange communiquant que par les aspects radio de l'activité.

Aujourd'hui, la CB et le 27 ont très fortement régressé. Il y a une petite résurgence tous les 11 ans pendant 1 ou 2 ans, quand la propagation réanime les Superstar 3900 et autre Galaxy Saturn :-).

Côté radioamateur, leur nombre est en diminution régulière chaque année. On a déjà montré et démontré que dans cette activité ce n'est pas la quantité de personnes qui compte mais plutôt la qualité, cette dernière pouvant être dans un ou plusieurs domaines qui ne sont pas forcément techniques mais ayant trait au comportement, aussi bien sur l'air, dans les forum que dans la vie quotidienne. Le radio-amateurisme n'est pas une activité de masse et ne doit pas, au regard du passé, être considéré comme tel.

Puisque les phénomènes qui ont perturbé la bonne marche du radio-amateurisme s'estompent peu à peu, ne serait-il pas intéressant de le repenser avec à l'esprit les évolutions technologiques au 21ème siècle et lui redonner son attrait d'antan pour l'apprentissage des technologies, sciences et techniques du domaine ? Tout en ayant fait le constat sur le terrain que ce sont le morse et le fer à souder qui attirent plus les foules que le postillonage de micro... :-)

Pour résumé, contrairement à ce que tu penses, je reste persuadé qu'il est possible de changer cet état de fait aujourd'hui. Cela demande plusieurs conditions et du travail. L'une de ces conditions étant de ne pas forcément mettre l'accent sur la multiplication des activités de trafic n'ayant aucun rapport avec l'activité radioamateur.

Mes 300 cts et mes amitiés ;-),

Philippe

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour à tous,

(ancien membre)  Ecrit le: 17/08/12 11:35

:P :P

Magnifique résumé, Philippe ! Chapeau...

La minuscule chose que je pourrais ajouter concernerait la période autour de 1970 et le glissement annoncé du home-made ou reconditionnement de matériel "kaki" vers les "rice-boxes" (FT-250/200 par exemple), la SSB bientôt à portée de tous et dont on connait maintenant les qualités mais aussi les défauts. :P

Et je ne comprenais pas pourquoi sur 27, sans organisation solide internationale à l'époque, on s’évertuait à imiter les radioamateurs alors que les possibilités y étaient infiniment plus grande, et le tout organisé et reconnu au niveau international !?

Je suppose que depuis cette époque, tu as compris que certains de nos semblables se laissent aller à emprunter les facilités qu'on laisse à leur portée, même si c'est illégal. Quant on veut que des gens empruntent un chemin balisé et s'y tiennent, on ne laisse pas s'installer dans leur esprit qu'ils ont de bon motifs pour passer à côté. :(

73,

Caniculement votre,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F6BHW

Bonjour,

Bravo BXI, voila ce qu'il fallait dire et ecrire

Cela me conforte dans mon analyse, il a y encore quelques radioamateurs digne de ce nom

73 bhw

Share this post


Link to post
Guest

Quand les z'activateurs de châtieaux, de moulins ou de vespasiennes en feront un dixième, on verra...

J'ai beaucoup de respect pour les SOTistes qui allient le plaisir de la randonnée et de la radio, et je ne manque pas une vidéo quand j'en trouve, pour le paysage.

Mais le trouve le "quand les activateurs en ferons le dixième blabla..." très désobligeant et infondé.

Par exemple.... moi !

Avant que ma santé ne décline, j'ai passé pendant plusieurs décennies de très nombreux moment entre 3000 et 4200 mètres, l'été bien sur mais aussi l'hiver, et il ne m'est jamais venu à l'idée d'emporter du matériel radio.

Dois je dire "quand les SOTistes en ferons le dixième blabla" ?

Certainement pas.

Je ne suis pas partisant de trop mêler les "passions", Un SOTA c'est un but, un sommet (un "vrai" sommet") c'est un but, un chateau aussi.

A vouloir tout mélanger on ne profite pas et on fait tout mal.

Et je ne suis pas monomaniaque, la vie est trop riche et trop courte...

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F8DQL
Cela me conforte dans mon analyse, il a y encore quelques radioamateurs digne de ce nom

J'adore les jugements à l'emporte-pièce... :(

Je suppose que vous appartenez à cette catégorie, grand bien vous fasse.

Merci pour le résumé détaillé Philippe.

Il n'en reste pas moins que je dissocie toujours ces deux aspects :

- l'implication dans la technique

- l'activation pour le plaisir

Certes le premier aidera à améliorer notre image, mais se dispenser du second n'aidera en rien à mon sens.

Quitte à remettre un euro pour relancer la machine, je serais même tenté de croire qu'il peut s'agir ici d'une vitrine si j'en crois mon expérience personnelle. Le premier radioamateur que j'ai croisé était un curieux gugus sur une plage d'un IOTA qui fait rêver, essayant de prendre des indicatifs dans un brouhaha d'innombrables stations appelantes, avec un groupe électrogène pétaradant quelques mètres plus loin.

Je n'aurais peut-être jamais passé la licence si je ne l'avais pas rencontré.

Share this post


Link to post
F6BHW

Re bonjour,

Notre ami 8DQL a remis un euro dans la machine, donc je vais lui faire plaisir !...

Sachez mon cher ami 8DQL, que 40 ans d'expertise dans la radio donc 15 ans comme responsable dans une instance internationale

permet des jugements basés sur l'experience et la connaissance des dossiers et non pas comme vous l'indiquez un peu rapidement des jugements a l'emporte piece (le jugement vous parait brutal, car mon objectif est l'essentiel pour les motivations cela demanderait, il est vrai des développements)

73, 6bhw

Share this post


Link to post
F8DQL

40 ans d'expérience dans la radio autorisent donc à juger un individu, dont vous ignorez tout, digne ou non d'être radioamateur.

Je l'ignorais.

Décidément, il me reste beaucoup de choses à apprendre.

La parenthèse étant refermée, l'euro remis dans la machine était censé alimenter le sujet, pas provoquer un déballage d'expérience professionnelle.

Share this post


Link to post
Guest
Merci pour le résumé détaillé Philippe.

Merci.

Quitte à remettre un euro pour relancer la machine, je serais même tenté de croire qu'il peut s'agir ici d'une vitrine si j'en crois mon expérience personnelle.

Je te soupçonne de profiter de nous pour faire un stress test du serveur de radioamateur.org :-P

Je n'aurais peut-être jamais passé la licence si je ne l'avais pas rencontré.

Du coup, c'est toi qui "emporte pièce" à ton tour :-) C'est ton expérience et chaque OM aura la sienne. La mienne c'est quand je suis entré dans la piaule de mon grand cousin pendant des vacances d'été à Marseille et que j'ai vu tout ce bazar ! Avec au milieu un Sommerkamp genre FT-277 (FT-101) d'où sortaient des trucs de fou ! :-) Comme toi c'est le trafic qui m'a attiré. Je me souviens que j'écoutais le 40M et je n'entendais jamais de français alors j'essayais de comprendre l'espagnol et l'italien et quand c'était de l'anglais, de décoder ce que j'avais appris de mes premiers cours au collège :( Je dois à ce cousin le fait qu'il m’ait laissé jouer avec le vernier du TRX quand j'avais 12/13 ans. Il m'a aussi laissé lire ses Radio REF (les petits formats) et m'a offert mon premier ARRL Handbook, celui de 1974, que j'ai toujours. Par contre, le premier truc qu'il m'a donné à faire c'est un montage électronique. Et bien avant que je n'ai l'idée de passer mon certificat, j'avais monté bon nombre de kits.

Voilà, chacun son expérience sans pouvoir en tirer de conséquence autre que celle, majeure, d'avoir choper le virus !

Il n'en reste pas moins que je dissocie toujours ces deux aspects :

- l'implication dans la technique

- l'activation pour le plaisir

Certes le premier aidera à améliorer notre image, mais se dispenser du second n'aidera en rien à mon sens.

Tout n'est pas noir ou blanc. Ce que nous sommes plusieurs à dire c'est que notre image dans l'esprit du grand public a été réduite - quand elle n'a pas disparue totalement - à sa plus simple expression qui est celle du QSO nous transformant en cibistes (sans connotation péjorative). Et ce pour les raisons expliquées dans mon précédent message. Or nous savons tous, en tous cas ceux qui sont venu à cette activité pour les raisons inscrites dans le RR, que ce n'est ni l'essentiel de notre activité, ni son objectif.

Alors ne mettre en avant QUE ça, surtout si cela n'a AUCUN rapport ni de près ni de loin avec la radio, c'est suicidaire pour l'avenir de notre activité et notre identité.

Personne ne souhaite, à ma connaissance et de ce que j'ai pu lire même chez Didier, se défaire du côté trafic pour le plaisir. Car il a beau travailler en UHF et Hyper, quand il voudra valider ses essais, il devra réaliser des contacts et dans différentes configurations demandant donc plusieurs QSO. Et le tout lui procurera un certain plaisir (sinon il faut arrêter). Ce qui ne viendrait pas à l'idée de Didier, c'est de prendre son barda et d'aller à la gare de Nantes pour y trafiquer. Même si ça pourrait être rigolo :-P

Il me semble que dans tout, il faut de la mesure. Ma Mère disait : <<Il faut de tout, un peu.>> Alors le trafic pour le plaisir oui, bien entendu, mais faisons attention à ne pas dénaturer l'essence de notre activité qui n'est pas de mettre en route des Moulins, Châteaux, Gares, ou autres.

Prenons du plaisir mais avec modération et ce, pour le bien de tous ;-)

Note à l'attention de F6BHW : ne jugez pas JB à ces quelques lignes que vous avez probablement mal interprétées. Notre activité a beaucoup à gagner d'avoir un peu plus d'ingénieurs polyvalents comme peut l'être Jean-Baptiste. Les opinions méritent d'être exprimées sans trop d’extrémisme de part et d'autre, quelle que soit l'expérience et l'ancienneté dans le sujet. Je ne suis pas toujours aussi modéré. On mettra ça sur le coup de la chaleur ;-)

73,

Philippe

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F6AWN

F8DQL  Ecrit le: 17/08/12 14:14

Il n'en reste pas moins que je dissocie toujours ces deux aspects :

- l'implication dans la technique

- l'activation pour le plaisir

Certes le premier aidera à améliorer notre image, mais se dispenser du second n'aidera en rien à mon sens.

En fait, c'est peut-être là ce qui pose problème et alimente cette discussion, car dans le radio-amateurisme deux aspects sont non seulement indissociables mais de plus complémentaires : la technique et l'émission-réception, liés par la réglementation.

Mais "l'activation" n'est qu'un aspect très marginal de nos activités, utilisée avec modération par le passé, généralement pour des évènements qui le méritaient réellement ou des opérations de relation publique d'importance, le tout dans des conditions valorisantes.

Ce n'est plus que rarement le cas maintenant, ou plutôt ces rares belles opérations sont noyées dans le bruit fait par de multiples "activations" banalisées, vulgarisées, simplifiées, et à longueur d'année.

je serais même tenté de croire qu'il peut s'agir ici d'une vitrine si j'en crois mon expérience personnelle. Le premier radioamateur que j'ai croisé était un curieux gugus sur une plage d'un IOTA qui fait rêver, essayant de prendre des indicatifs dans un brouhaha d'innombrables stations appelantes, avec un groupe électrogène pétaradant quelques mètres plus loin.

Je n'aurais peut-être jamais passé la licence si je ne l'avais pas rencontré.

Vous démontrez ici ce que nous essayons d'expliquer : l'image que nous donnons en public joue un rôle important sur ce que seront les radioamateurs de demain, donc le radio-amateurisme de demain ainsi que les associations de demain et après-demain, et il en a toujours été ainsi.

Vous auriez pu tout aussi bien rencontrer un "curieux gugus" qui bricolait une antenne et découvrir qu'il essayait de prendre UN SEUL indicatif mais PAS dans un brouhaha d'innombrables stations appelant toutes en même temps, cela aurait pu aussi être en Morse...

Votre excellente remarque s'applique à beaucoup d'entre-nous. Mais je pourrais la retourner ainsi : "Je n'aurais peut-être jamais passé la licence si j'avais rencontré des Z'activateurs de trucs à la c** (© je ne sais plus qui...), tellement semblables aux cibistes des années 80/90." :P

Je peux aussi vous affirmer avoir rencontré beaucoup de cibistes un peu "amateurs-radio" (en dehors des clous) qui cherchaient chez les radioamateurs autre chose que le trafic façon 11m et qui ne seraient donc pas devenus radioamateurs si on leur avait montré que nous faisions la même chose qu'eux mais en passant un examen et en payant une taxe annuelle. :(

Bien amicalement, évidemment !

PS : Robert, je soutiens Philippe dans sa remarque à votre intention au sujet de J.B. :P

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest

Moi aussi je peux me prévaloir de plus de 40 ans "d'expérienceS".

Et moi aussi je pourrais juger les gens, j'en ai rencontré tellement.

Mais en fonction de quoi, de mes propres pratiques ? Qui n'ont pas force de loi ?

Quand je fais une Zactivation (assez rarement en fait), il y a parfois des visites, curieux, touristes, gendarmes (!), j'ai une petite pile de demis feilles A4 avec un résumé de ce que je fais, comment, pourquoi, et quelques liens pour en savoir plus.

C'est ON4SN du "gang de Verviers" qui m'en a donné l'idée lors d'une rencontre dans les ardennes Belges en...1972.

Il avait une antenne sur son mobile pour attirer l'attention et faire de la promo, mais le but ce WE était de grimpouiller dans les falaises dominant la Meuse, pas des mono maniaques quoi....

Dites bien une chose, Mr les censeurs et les fossoyeurs, nous continuront à faire ce que nous voulons, dans le respect des différentes législations, qui ne sont pas forcement des "recommantations", et non pas ce que vous voudriez que nous fassions.

J'ai comme l'impression que votre prosélytisme est une façon de tenter de prolonger vos dogmes, pour lesquels vous avez échoués, et pourquoi cet échec ?

(Ps, je réponds aux QSL via bureau, je suis encore membre du machin.... :( )

Share this post


Link to post
F6BHW

rebonjour,

Je jette l'éponge !...

73, f6bhw

Share this post


Link to post
F5LPR

...

Edited by F5LPR

Share this post


Link to post
F8DQL
Je te soupçonne de profiter de nous pour faire un stress test du serveur de radioamateur.org :-P

Et c'est assez efficace. :(

Du coup, c'est toi qui "emporte pièce" à ton tour :-) .

Oui, j'emporte-pièce d'un euro, mais j'avais prévenu.

Alors ne mettre en avant QUE ça, surtout si cela n'a AUCUN rapport ni de près ni de loin avec la radio, c'est suicidaire pour l'avenir de notre activité et notre identité.

Le terme est fort... C'est justement de ceci que je ne suis pas convaincu. Au mieux une telle activité suscite de la curiosité, au pire de l'indifférence.

Comme le disait ta maman "il faut de tout, un peu." alors pourquoi pas un peu de HF dans une gare, ça ne me choque pas.

Votre réaction me parait juste démesurée, surtout lorsque l'on compare la portée et les conséquences de l'activation d'une gare à celles d'un sujet miteux au JT de 20h.

Vous auriez pu tout aussi bien rencontrer un "curieux gugus" qui bricolait une antenne et découvrir qu'il essayait de prendre UN SEUL indicatif mais PAS dans un brouhaha d'innombrables stations appelant toutes en même temps, cela aurait pu aussi être en Morse...

C'est précisément ça Francis, au nombre de stations appelantes près. J'ai d'ailleurs découvert à cette occasion que le Morse existait encore, et c'était en 1989 !

Je faisais pourtant des études en électronique à l'époque, mais c'est bien la magie de ces sons provenant d'un autre continent par le biais d'un bout de fil qui m'a donné le déclic.

Même si je l'avais croisé dans une gare, l'alchimie aurait tout autant eu lieu. :P

PS : Didier, le jour où je sais que tu actives la gare de Nantes je prends un billet de train dans la minute !

Share this post


Link to post
F4ASK
40 ans d'expérience dans la radio autorisent donc à juger un individu, dont vous ignorez tout, digne ou non d'être radioamateur.

Bonsoir de Pontchateau (44)

Je (et peut être d'autres) ne juge pas les opérateurs des z'activations mais le fond improbable de ces z'activations.

Il y a sûrement parmis ces opérateurs des gens de compétence amateur mais ces châtiaux et tout le bazar n'ont qu'un très très lointain rapport avec l'activité d'amateur. Voilà ce qui est gênant.

Pour Guy, Le fait de faire un 3500 en cordée n'implique pas une activité radioamateur obligatoire. Par contre, si pour des raisons de santé l'opérateur ne peut plus faire de la "grimpette", rien ne l'empêche d'aller à la campagne et de se faire (c'est le moment il fait beau) une journée ou plus de radio champêtre, peinard, tranquille, aéré... Rien n'empêche aussi de dire où on se trouve mais foin de tout esprit de compétition (100 QSO pour valider le châtieau ou le moulin, ou...).

Le SOTA n'impose pas ce truc au moins. enfin je pense. Et puis rien n'empêche de également de faire un SOTA à soi qu'on a en dehors d'esprit de diplôme commémoratif.

Il n'y a aucune censure dans les propos des "anti", Guy. Chacun fait ce qu'il veut mais qu'il ne se plaignent pas si un jour le radioamateurisme devient une vraie activité de loisir super cibistes. Ce ne sont que des mises en garde et personne n'a le pouvoir d'empêcher quoique ce soit.

Mais personne ne m'empêchera de donner mon point de vue, sinon ça bardera :(

Edited by F4ASK

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...