Aller au contenu
F4DBD

La classe novice en quelques chiffres

Recommended Posts

F6AWN

Bonjour, une seule réflexion à la vue de ces chiffres :

il y en a qui n'ont pas grand chose à faire..

olivier

Bonjour Olivier,

Ce n'est pas pire que de copier des suites d'indicatifs dans un cahier de trafic, puis de les regrouper pour obtenir un "diplôme"... :P

73,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
Ancien membre

Bonjour.

Sauf que les indicatifs hormis de très rares exceptions qui peuvent intéresser "des gens", je ne les liste pas sur des forums généralistes...

Partager ce message


Lien à poster
F4DBD

Bonjour Guy,

Attention, les listes de la nomenclature présentent également les SWL connus.
Ou les placez vous ?

J'utilise l'annuaire en ligne de l'ANFR. Il n'y a que les radioamateurs qui y sont indiqués. Les SWL ne sont pas quantifiables puisqu'il n'y a pas besoin de posséder un indicatif pour pratiquer cette activité contrairement aux radioamateurs.

Partager ce message


Lien à poster
Ancien membre

Bonjour.

Cela figure dans la nomenclature du REF.

Et les SWL, AMHA, on le droit d'exister.

Je n'ai toujours pas compris la finalité de ce zimbrek.....

Partager ce message


Lien à poster
Ancien membre

Re :

http://f6hqy.com/?p=1687&cpage=2#comment-12329

Vous avez ici la réponse de Mr D.

(Il est toujours agréable de savoir que Mr D. nous lit avec attention... ;o))) )

Guy.

(Je me marre.... ,o))) )

Modifié par Ancien membre

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour.

Cela figure dans la nomenclature du REF.

Et les SWL, AMHA, on le droit d'exister.

Je n'ai toujours pas compris la finalité de ce zimbrek.....

Guy,

Pardonnez-moi, mais il n'y a pas que le zimbrek que vous n'avez pas compris dans cette affaire :

- Fred parle de la seule liste officielle qui existe, celle de l'ANFR, et vous lui répondez nomenclature du REF;

- Les SWL ont le droit d'exister, bien entendu, mais ils ne sont rien d'autre que des citoyens comme les autres, qui écoutent les radioamateurs sans aucun besoin d'un quelconque certificat, d'une quelconque licence, ou d'un quelconque indicatif puisque l'écoute des bandes amateur est libre. Maintenant, que des associations leur attribue un identifiant pour qu'ils puissent être reconnus par les radioamateurs, c'est une autre affaire, une affaire privée, et qui n'a rien à voir avec l'administration et ses fichiers, au moins tout le temps qu'il ne leur prend pas l'idée saugrenue de passer en émission en utilisant cet identifiant. ;)

73,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
Ancien membre

Je pense que Mr D. a bien mis en évidence la vanité (au sens inutile) de certaines catégorisations qui n'existent plus ....

Modifié par Ancien membre

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Taux de réussite aux examens en 2002, à l'époque des 3 classes 1, 2 et 3.

(Informations fournies sur une liste de discussion par un membre de l'Anfr)

« Le taux de réussite est variable suivant les catégories : environ 85 % pour le groupe 1, 70% pour le groupe 2 et 60% pour le groupe 3. Ces chiffres peuvent s'expliquer par la motivation, la préparation pour réussir dans le groupe 1, le groupe 2 correspond à la moyenne habituelle, pour le groupe 3, la réussite est plus difficile car les candidats n'ont pas le niveau pour se présenter à la technique (groupe 2), il y a des raisons ! (sans vouloir être péjoratif) essentiellement le niveau de formation... Les candidats à la télégraphie uniquement réussissent à presque 90%. »

Le problème de la licence novice française était qu'elle laissait croire que l'entrée dans le radio-amateurisme n'était qu'une simple formalité et que n'importe qui pouvait se présenter à l'examen et le réussir sans travailler. Les taux de réussite ci-dessus, qui vont dans le même sens que ceux que j'avais indiqués dans un message précédent, en sont la démonstration : plus on est conscient qu'il y a du travail à fournir, des révisions à faire, et de l'entrainement à pratiquer, plus on réussit. L'apprentissage de la télégraphie en est la preuve. Ce n'est pas en leurrant les candidats, en les laissant se bercer d'illusions, qu'on leur rend service.

73,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
Ancien membre

@ Francis :

D'accord avec votre dernier post.

Mais pourquoi enquêter sur ce qui n'existe plus ?

Le minimum est quand même de s'informer, de suivre....

Partager ce message


Lien à poster
F4DBD

Sauf erreur de saisie ou de comptage, nous sommes aujourd'hui 14.159 radioamateurs.

Ce qui donne donc 13.485 opérateurs titulaires d'un certificat HAREC

La classe novice représente 4.79% des radioamateurs.

Je vais compléter tout ça avec la répartition du nombre de radioamateurs par département.

En métropole nous avons en haut et en bas du tableau :

Le 59 est premier avec 430 radioamateurs

Le 48 est lanterne rouge avec 10 radioamateurs

Voilà à quoi servent aussi les chiffres qui ne sont valables qu'à une date précise mais qui permettent de voir où nous en sommes... Lors de la coupe du REF vous pourrez comparer vos propres statistiques ;)

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Je pense que Mr D. a bien mis en évidence la vanité (au sens inutile) de certaines catégorisations qui n'existent plus ....

Je pense que Mr D. ne s'est pas intéressé à la vanité éventuelle qui résulterait de catégorisations. Il laisse cela aux gens de peu qui jalousent ou dénigrent ceux qui sont plus diplômés qu'eux sans en comprendre ni en accepter les raisons. En fait, Mr D. a corrigé les propos tenus par Frédérick en les précisant en droit. Voici ce qu'il écrit :

« pour info il n’y a plus juridiquement à ce jour ni en France ni à la CEPT; des CEPT 1 et des CEPT 2 mais seulement des CEPT. Comme vous le savez la CW est devenue une classe d’émission comme les autres. »

C'est pourtant clairement exprimé ! Actuellement, il ne subsiste qu'un seul certificat CEPT (issu de l'ex-CEPT 2) puisque le CEPT-1 reconnaissant des compétences en télégraphie n'a plus lieu d'être. Et cela ne rabaisse aucunement ceux qui détiennent un certificat de classe 1, comme cela ne rehausse pas non plus ceux qui ont un certificat de classe 2 et 3, tous l'ayant obtenu avant que cette n-ième réforme ne rentre en vigueur.

Ne laissez pas vos conceptions personnelles sur la société et sur vos concitoyens polluer vos analyses, Guy, hi...

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
Ancien membre

Bonjour.

Cela ne change pas le fond de la question :

Tout cela pourquoi ?

(j'ai bien une idée...)

Guy.

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

@ Francis :

Mais pourquoi enquêter sur ce qui n'existe plus ?

Frédérick vous donne indirectement la réponse dans son dernier message :

"...qui permettent de voir où nous en sommes..."

et j'ajouterai :

...et où nous allons, pourrions aller, devrions aller ! ;)

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour.

Cela ne change pas le fond de la question :

Tout cela pourquoi ?

(j'ai bien une idée...)

Guy.

Mais alors, faites nous part de votre petite idée !

Les sous-entendus, les procès d'intention ne servent qu'à polluer la discussion. :angry:

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F4DBD

En décembre 2011 l'ANFR comptait 14.548 radioamateurs autorisés

Si je ne me suis pas trompé dans les calculs 2 ans plus tard nous sommes 14.159

Ce qui donne 389 radioamateurs en moins (-2.67%) sur 2 ans soit à peu près -1.33% par an (195 radioamateurs en moins par an).

Il faudra refaire les calculs dans les années qui viennent pour voir l'évolution des choses.

Si on estime que la perte est stable on arrive à -13% dans 10 ans. Nous serions alors 12.317 à l'aube de 2024.

Ce message étant archivé, on se dit "rendez-vous dans 10 ans, même jour même heure" ? :lol:

Modifié par F4DBD

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

En décembre 2011 l'ANFR comptait 14.548 radioamateurs autorisés

Si je ne me suis pas trompé dans les calculs 2 ans plus tard nous sommes 14.159

Ce qui donne 389 radioamateurs en moins (-2.67%) sur 2 ans soit à peu près -1.33% par an (195 radioamateurs en moins par an).

Il faudra refaire les calculs dans les années qui viennent pour voir l'évolution des choses.

Frédérick,

Si cela peut vous aider, j'ai quelques chiffres glanés au cours de mes lectures :

1925 : 355

1939 : 650

1950 : 3000

1960 : 4000

1970 : 6000

1980 : 11 000

1986 : 13 610

1991 : 17 000

1995 : 18 500 [dont classe 1 : 11200, classe 2 :6800, radio clubs : 500]

2009 : 14 963

2010 : 14 990

2011 : 14 548

D'autres chiffres pour les années manquantes ?

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
Ancien membre

Bonjour,

Francis, F6AWN écrit : et où nous allons, pourrions aller, devrions aller !

Intéressant. Donc :

Où allons nous ?

Où nous pourrions aller ?

Et surtout où devrions nous aller ?

Je vais me dispenser d'entrer dans la discussion sur les Fzéro, puisque ce n'est plus l'avenir mais le passé...

Je vais juste m'attarder à réitérer une fois de plus mon opinion sur la fin du radio amateurisme en France en disant que ce n'est pas le seul pays au monde et que c'est loin d'être un cas représentatif. Au mieux nous allons devenir un "most wanted" au pire nous n'aurons plus le droit d'émettre, mais le reste du monde continuera de tourner au niveau des ondes.

73

Modifié par Ancien membre

Partager ce message


Lien à poster
F4DBD

Répartition des radioamateurs en France / département et entre () je rappelle le nombre de novices FØ. Ceux-ci sont compris dans le nombre total / département.

En gras j'ai mis le département avec le plus de radioamateurs.

01 : 134 (5)

02 : 132 (8)

03 : 83 (6)

04 : 51 (1)

05 : 44 (1)

06 : 268 (7)

07 : 73 (2)

08 : 57 (14)

09 : 70 (2)

10 : 66 (4)

11 : 113 (5)

12 : 74 (4)

13 : 392 (15)

14 : 115 (3)

15 : 20 (0)

16 : 130 (5)

17 : 243 (4)

18 : 83 (5)

19 : 71 (2)

20 (Corse) : 87 (5)

21 : 138 (5)

22 : 141 (4)

23 : 37 (1)

24 : 165 (7)

25 : 129 (8)

26 : 134 (8)

27 : 114 (5)

28 : 102 (5)

29 : 201 (8)

30 : 182 (7)

31 : 406 (10)

32 : 54 (3)

33 : 376 (7)

34 : 277 (14)

35 : 164 (4)

36 : 74 (8)

37 : 149 (7)

38 : 324 (7)

39 : 69 (5)

40 : 117 (7)

41 : 80 (6)

42 : 132 (15)

43 : 43 (7)

44 : 232 (11)

45 : 145 (5)

46 : 58 (1)

47 : 118 (5)

48 : 10 (1)

49 : 110 (5)

50 : 121 (7)

51 : 123 (6)

52 : 42 (6)

53 : 38 (1)

54 : 189 (13)

55 : 47 (3)

56 : 117 (4)

57 : 260 (16)

58 : 71 (5)

59 : 430 (29)

60 : 153 (9)

61 : 61 (9)

62 : 260 (19)

63 : 158 (2)

64 : 151 (12)

65 : 75 (6)

66 : 127 (5)

67 : 227 (10)

68 : 160 (7)

69 : 285 (13)

70 : 39 (4)

71 : 169 (13)

72 : 110 (1)

73 : 109 (7)

74 : 213 (1)

75 : 178 (6)

76 : 223 (18)

77 : 303 (13)

78 : 300 (13)

79 : 118 (8)

80 : 158 (10)

81 : 146 (4)

82 : 78 (6)

83 : 320 (11)

84 : 146 (12)

85 : 151 (4)

86 : 141 (7)

87 : 130 (9)

88 : 91 (4)

89 : 67 (2)

90 : 45 (5)

91 : 296 (4)

92 : 211 (6)

93 : 101 (8)

94 : 164 (8)

95 : 202 (5)

970 : 1 (0)

971 : 64 (4)

972 : 61 (6)

973 : 27 (2)

974 : 109 (7)

975 : 4 (0)

976 : 2 (0)

En région parisienne 75,77,78,91,92,93,94,95 nous avons 2.389 radioamateurs (63 novices FØ et 2.326 HAREC/CEPT) ce qui représente 16.8% des opérateurs autorisés en France.

Modifié par F4DBD

Partager ce message


Lien à poster
Ancien membre

Cela aurait été bien de combiner ces chiffres avec les départements qui ont et n 'ont pas de RC afin de voir si la formation donnée était plus propice à la classe HAREC ou pas.

Ce serait bien aussi tant qu'à être explicite d'indiquer le nombre d'habitants par département et la moyenne d'âge. Cela permettrait de voir le pourcentage du département le plus représenté par les radioamateur et si cela est lié à l'âge.

Il serait bien de connaitre aussi. Le département où il y a le plus de nouveau radioamateur (en prenant toujours le nombre d'habitants en compte). Cela nous permettrait d'en tirer quelques conclusions, à savoir si c'est une activité de retraités, ou bien encore savoir les départements les plus actifs pour faire venir des nouveaux et se concentrer sur leur méthode.

En fait un travail d'une association nationale... :P

73

Partager ce message


Lien à poster
F4DBD

On peut déjà croiser ces chiffres avec ceux indiqués ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9partements_fran%C3%A7ais_class%C3%A9s_par_population_et_superficie

Il doit bien y avoir un statisticien dans la salle pour compléter le boulot :lol:

Pour le 59 et le 48 c'est drôle car ils sont aussi premiers et derniers en nombre d'habitants.

Modifié par F4DBD

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Je vais me dispenser d'entrer dans la discussion sur les Fzéro, puisque ce n'est plus l'avenir mais le passé...

Bonsoir David,

C'est exact !

Il faut maintenant s'intéresser aux candidats à la licence CEPT/HAREC, et à l'option télégraphie pour le plaisir. ;)

Je vais juste m'attarder à réitérer une fois de plus mon opinion sur la fin du radio amateurisme en France en disant que ce n'est pas le seul pays au monde et que c'est loin d'être un cas représentatif. Au mieux nous allons devenir un "most wanted" au pire nous n'aurons plus le droit d'émettre, mais le reste du monde continuera de tourner au niveau des ondes.

C'est encore exact !

Toutefois, attention à l'effet grossissant et déformant du web avec sa communication via sites, forums et blogs bien plus axée sur ce qui crée l'évènement, la tendance, le 'buzz', que sur l'information de qualité et stable (qui existe aussi mais qu'il faut savoir chercher, trouver et valider).

Avant l'apparition de la "télématique grand public", les radioamateurs se contactaient par radio pour discuter de leurs petits problèmes, forcément radioélectriques puisque tout autre sujet était interdit (et l'est encore sauf qu'on respecte de moins en moins cette règle), et se rencontraient chez l'un, chez l'autre ou dans un radio-club avec parfois des candidats qui les avaient d'abord écouté raconter des choses intéressantes sur l'air. C'est ainsi que les vocations naissaient et se développaient. Le radio-amateurisme ne s'en portait pas mal, le savoir-faire était transmis, le savoir-être entre radioamateurs aussi et l'effectif croissait lentement et régulièrement.

Nous nous étonnons maintenant de voir cet effectif diminuer. Mais il n'y a rien de surprenant à cela, c'est exactement le même phénomène que dans le cas d'une bulle financière ou d'une bulle immobilière : des conditions sont créées pour faire un appel d'air qui induit une croissance anormale et trop rapide et un jour ou l'autre la réalité reprend le dessus. Nous avons eu cet appel d'air entre 1985 et 2005 environ et nous commençons à envisager l'atterrissage et le retour à une croissance qui redeviendra ce qu'elle était auparavant, pour autant qu'on emploie les même moyens, que l'on montre ce qu'est le radio-amateurisme d'avant les communications de loisirs, que l'on forme des candidats avec des méthodes plus proches de celles du compagnonnage que de celles des formations de groupes intensives. Vu de loin, la France des radioamateurs n'en paraîtra pas plus importante qu'auparavant mais probablement plus supportable qu'elle ne l'est actuellement, y compris sur l'air. Mais encore faut-il que les radioamateurs actuels aient encore quelque chose à transmettre, par radio et de vive voix, à des apprentis. A les écouter et à les lire parfois, on peut douter qu'ils soient tous dans ce cas... Les manipulations concernant la culture des radioamateurs ont fabriqué au cours de ces 20 dernières années des Opérateurs Génétiquement Modifiés © qui sont éventuellement plus résistants au stress du DX, mais malheureusement ils sont stériles, donc incapables d'avoir une descendance. :P

73,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F0GVM

Une question bete qui est ce qui avait proposé la licence classe 3 a l'administration?

Partager ce message


Lien à poster
Ancien membre

Une question bete qui est ce qui avait proposé la licence classe 3 a l'administration?

Le REF-Union... qui n'existe plus aujourd'hui.

--

Partager ce message


Lien à poster
Ancien membre

Une question bete qui est ce qui avait proposé la licence classe 3 a l'administration?

Le REF-Union... qui n'existe plus aujourd'hui.

--

Je vais même être plus complet. La F0 a été combatture par l'URC qui ne voulait pas qu'elle soit définitive mais limitée dans le temps. Aujourd'hui, soit 16 ans plus tard, nous sommes dans la situation exactement inverse.

Je vous laisse tirer les conclusions, je suis moi-même de partie pris et ne veut en aucun cas fausser votre jugement.

--

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Je vais même être plus complet. La F0 a été combatture par l'URC qui ne voulait pas qu'elle soit définitive mais limitée dans le temps. Aujourd'hui, soit 16 ans plus tard, nous sommes dans la situation exactement inverse.

Je vous laisse tirer les conclusions...

Faire et défaire, c'est montrer aux adhérents qu'on sert à quelque chose...

Aller dans le sens de la facilité, c'est à dire celui du moindre effort, c'est plaire aux adhérents. Pas à tous, mais probablement à la plus grosse part, et là c'est encore mieux !

:rolleyes:

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×
×
  • Créer...