Jump to content
News Radio

Échec du nivellement par le bas

Recommended Posts

F6ITU

Ah, j’ai spotté encore une idée reçue :-D Je vais donc y répondre avec la violence des propos qui me caractérisent :-D

Francis écrit « le radioamateur place son émetteur-récepteur devant lui et son ordinateur sur le côté tandis que les hackers et autres manipulateurs de signaux font exactement l'inverse ! »

Ben non.

Je connais des hackers qui ont pris l’ordinateur en grippe depuis belle lurette. On confond très souvent le hacking informatique et le hacking en général. Hacker, c’est vouloir maîtriser un savoir et une filière technologique, quelle qu’elle soit. Ce peut être de l’informatique, de la mécanique, de la physique, de la chimie, de l’électronique, de l’astronomie… cela n’a rien à voir avec un outil quelconque, c’est un état d’esprit. Celui d’une insatiable curiosité scientifique. Le radioamateur est un hacker. Et un hacker qui n’est pas monomaniaque « radio », puisque pour parvenir à assouvir ses vices, il se doit d’être également un électronicien, de plus en plus souvent un peu informaticien, mécanicien, chimiste, physicien, plombier… exception faite des « vrais » radioamateurs qui, pour ne pas risquer de succomber aux effets pervers d’une déviance technologique (et ne pas faire plus d’informatique ou de mécanique que de radio) achètent un appareil commercial, une antenne commerciale, une alim commerciale, le tout relié avec des câbles déjà montés sur une installation agréée et posée par un installateur professionnel.

Si la majorité du mouvement hacker utilise massivement l’ordinateur, c’est parce que c’est un vecteur de communication et d’échange d’informations. Et cette façon de voir doit également concerner les radioamateurs.

Si beaucoup d’entre nous utilisaient un peu mieux leurs ordinateurs et un peu moins leur radio, (si l’on s’intéressait un peu plus aux infos liées aux nouvelles techniques radio, aux projets radio de groupe etc), le mouvement tournerait un peu moins en rond (remarque formulée à l’attention de radioamateurs qui conversent sur un forum, et qui ont donc tous compris l’importance de ce genre de médium d’ailleurs).

Je ne gloserais pas sur le « bon » usage de l’informatique en matière de radio. Avoir un soft qui se déclenche sur une alerte cluster, qui change la fréquence du tranceiver, qui oriente les antennes et qui logue le QSO automatiquement, laissant à l’humain derrière le micro la lourde charge d’articuler « CQ » et de valider un report qui sera de toute manière 59 compte tenu de son linéaire qui développe quelques kilowatts PEP, je comprends qu’on puisse se défier de l’outil. Idem pour ces merveilleux réseaux qui consistent à pouvoir tracer F4ZZZ chaque matin, se déplaçant entre son QRA et son pro. Paaasionnant. Tout aussi passionnante cette réinvention du travail à la chaine du contesteur et de son opérateur de saisie attitré qui engrange sous Excel ou sous « superMegaTestLog » les 59801, 59802, 59803 etc, sans avoir la moindre idée du type de rig que le correspondant a peut-être construit. Qui donc met son ordinateur devant son tranceiver et non l’inverse ? (je sais, le coup est bas et je suis de très mauvaise foi, mais ça fait du bien parfois)

Ce matin, sur la liste du PTL (Post Tenebras), hackerspace de Genève, la contribution suivante : « Je m'intéresse à passer l'examen fédéral pour obtenir la licence de radioamateur. S'il y a des intéressés au PTL (je crois en avoir croisé quelques-uns), on pourrait organiser un groupe de travail. »

Et dans la foulée, trois autres sont venus adhérer à l’idée. J’ai rien dit, j’ai rien fait. Aucun contact direct avec l’IAPC ou le radioclub F8KCF (à part le fait que nous connaissions nos existences mutuelles). Et je rappelle que 8 licences sont en préparations à l’Electrolab de Nanterre. Le but est clair : ne pas passer par un radioclub, on a vu la faune qui était capable de s’y retrouver. Pourtant, F8KCF (le radioclub le plus proche du PTL) est un RC dont le niveau technique et les activités sont remarquables et de haut niveau, qui assure des sessions de formation toujours couronnées de succès, mais qui ne communique pas sur ce qui se pratique en dehors du cénacle de ses membres. Idem pour l’IAPC dont les réalisations, notamment à propos du réseau Hamnet, sont franchement bluffantes, mais connues du seul monde radioamateur.

Heu… on continue à ergoter sur une vision monolithique du radioamateurisme, des différences génétiques avec le monde hacker, ou on attend que les hackerspace viennent nous expliquer ce qu’est notre mouvement ? :- ))

J’ajouterais un dernier paragraphe concernant la culture radioamateur.

Il y a eu, comme le signale Françis, de nombreuses origines passionnelles concernant le mouvement : graphistes militaires ou marine-marchande, amateurs d’ondes courtes, dépanneurs radio etc. Mais tous vivaient dans un monde ou la radio était encore un vecteur de communication transcontinental quasi unique. Leurs origines étaient diverses, mais la passion de la « magie radio » était la même, et trouvait ses origines dans l’exceptionnalité de la technologie et des lois physiques. Aujourd’hui, la radio n’est plus du tout le seul moyen, et encore moins le principal, pour assurer des communications transcontinentales. La « liaison » en tant que telle est nettement moins importante. Ce qui l’a remplacé, c’est le type de modulation, la diversification des mécanismes d’encodage du contenu. Modulations numériques, transport d’images ou de son binaires par HF, techniques de traitement informatiques grâce aux SDR etc. Nous sommes victime d’une vision du radioamateurisme qui a marqué notre mouvement depuis sa création, dans les années 20. Nous avons 80, voir 90 ans de certitudes sur le domaine radioélectrique… donc une grande partie s’est évanouie durant ces 10 ou 20 dernières années. Nous devons faire évoluer notre perception de ce qu’est la radio. Et surtout ne pas nous arrêter au fait que 80 % de ce qui anime nos tranceivers est numérique ou analogique. Un ordinateur n’est jamais qu’un des élément d’une station, aussi nécessaire que le stylo qui sert à remplir le log (oui, j’utilise encore du papier), aussi anodin également. Je regrette simplement que je n’ai pas la possibilité de pouvoir véritablement le construire pièce par pièce, ce fichu ordinateur, comme je construis mes propres rigs.

Marc (qui retourne bosser)

Edited by F6ITU

Share this post


Link to post
Guest

Bravo Marc pour traduire cette pensée aussi bien et aussi précisément. C'est exactement ce que j'essaye à mon niveau de faire comprendre à quelques personnes persuadées qu'on doit continuer à faire de la radio comme on en faisait dans les seventies. Nous sommes bien à un tournant et nous devons bien le négocier car comme tu l'as si bien exprimé, ce sont "eux" qui vont bientôt nous expliquer comment faire et nous former. Et comme ils vont beaucoup, beaucoup plus vite que nous, ....

--

73,

Philippe

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour Marc & Philippe,

To hack signifie charcuter, mettre en pièces, voire même massacrer. Mais cela peut aussi signifier banaliser. Alors, lorsque Philippe semble dire que le radio-amateurisme est devenu banal dans les années 70, il a parfaitement raison puisque c'est à la fin de ces années là que beaucoup de radioamateurs n'ont plus connu que la banalité d'un ensemble d'appareils commerciaux reliés par quelques câbles.

Mais l'autre facette de l'histoire c'est en fait que les hackers ne sont que les fils spirituels des radio-amateurs [nota : je l'écris volontairement avec un tiret !] d'avant les années 70 et qui ont tous ou presque commencé leur carrière de la même manière : en charcutant et massacrant le moindre appareil ou morceau d'appareil pour le transformer en récepteur, émetteur ou antenne et autre accessoire. Ne dit-on pas encore chez les vrais radioamateurs, car il en reste, cannibaliser un appareil lorsqu'il s'agit de récupérer des pièces encore utilisables d'un objet hors d'usage ?

En quelques messages, j'aurai beaucoup appris sur les hackers et fablabs, grâce à Marc, F6ITU. Mais je viens de découvrir que sous cette modernité du vocabulaire, renforcée par les anglicismes, il n'y a rien de nouveau sous le soleil si on restreint ces deux mots en vogue au domaine de la radioélectricité car c'est exactement ce qu'ont toujours été les radioamateurs et leurs radio-clubs avant que des industriels ne leur mâchent le boulot.

Quel radio-amateur des années 60-70, n'a pas fait un truc comme cela :

http://www.instructables.com/id/Transistor-Radio-Hack/

Tenez, osez le pire, imaginez dans le futur proche une interdiction généralisée de la vente aux particuliers de matériel radio ou le pire du pire une grande guerre mondiale et vous verrez que les hackers-radioamateurs des années 40 à 70 du siècle dernier seront de retour, nourris par les stocks invraisemblables d'appareils électroniques tels que savent les constituer les armées de tous pays !

Philippe peut initier un changement, car il en a maintenant le pouvoir, avec ceux qui l'entourent au REF : qu'il construise un contrat d'association locale bâti sur le modèle des bonnes franchises d'entreprises, cahier des charges à l'appui, avec le logo REF comme signe de reconnaissance à la façon d'une AOC, le mot radioamateur comme signe de ralliement, avec comme obligation de mener à bien des travaux pratiques en en publiant les résultats, et avec le soutien moral et financier de l'association nationale forte de son histoire. :rolleyes:

Francis, F6AWN

radio-hacker de longue date.

Share this post


Link to post
Guest

Bonjour,

Si il est bien un sujet intéressant c'est celui-ci, d'autant plus avec l'intervention de Marc sur les "hackers".

Francis,

et avec le soutien moral et financier de l'association nationale forte de son histoire

Je ne doute pas du soutien moral, vu l'intérêt porté par deux membres du CA du REF sur ce fil. Pour ce qui est du soutien financier, il va falloir que les OM qui se sont éloignés du REF pour tout un tas de raisons, voient, prennent conscience qu'un changement est amorcé en adhérant à nouveau à l'association afin de lui permettre de financer des projets comme celui-ci.

73 et bonne soirée.

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonsoir David,

Francis,

et avec le soutien moral et financier de l'association nationale forte de son histoire

Pour ce qui est du soutien financier, il va falloir que les OM qui se sont éloignés du REF pour tout un tas de raisons, voient, prennent conscience qu'un changement est amorcé en adhérant à nouveau à l'association afin de lui permettre de financer des projets comme celui-ci.

Tssst, tssst, tssst...

Il y a un vieux principe qui fonctionne depuis des lustres : aide toi, le ciel t'aidera !

Ce qu'on pourrait traduire dans le cas présent par : avant d'en appeler au porte-monnaie des adhérents et des ex-adhérents, il faut d'abord faire le tour de toutes les solutions possibles en interne. En plus, c'est dans l'air du temps...

N'ayez aucun doute : lorsqu'une boutique montre qu'elle sait se restructurer et tailler dans les frais non indispensables voire même non prioritaires, les clients reviennent et les investisseurs les suivent alors de près ! :P

Bien amicalement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F6ITU

« Mais je viens de découvrir que sous cette modernité du vocabulaire, renforcée par les anglicismes, il n'y a rien de nouveau sous le soleil si on restreint ces deux mots en vogue au domaine de la radioélectricité car c'est exactement ce qu'ont toujours été les radioamateurs et leurs radio-clubs avant que des industriels ne leur mâchent le boulot. »

Ouiiiiiiii, c’est exactement ça.

C’est ce que je me tue à expliquer : les radioamateurs sont des hackers avant la lettre. C’est un état d’esprit. Littéralement, hacker signifie « élaguer, attaquer à la hache ». Autrement dit enlever les branches pour voir le tronc, pour piger le principe central et fondateur.

La seule chose qui a changé, c’est qu’autrefois, le radioamateurisme était un peu comme une maladie honteuse ou une perversion sexuelle (c’en est d’ailleurs une, j’en suis convaincu) : on ne l’avouait qu’à mots couverts, en ayant peur de se prendre un râteau et de se faire assimiler à un bricolo un peu fou.

Maintenant, on affirme sa hackitude attitude avec fierté. Précisément d’ailleurs grâce aux conférences techniques orientées « infosec » qui ont pu publiquement montré l’aspect « noble » du hacking, son rigorisme technique et scientifique, le sérieux des gens qui pratiquaient cette discipline.

Fort heureusement, le hacking parvient peu à peu à se dégager de son coté « informatique à 100% » (la plus grosse manif de véritable hacking est EHSM en Allemagne, et on n’y parle pas d’informatique. Malheureusement, durant l’expo de Fried cette année)

Fort heureusement encore, le « sans fil » revient en force, grâce à certaines grandes avancées techniques(réseau cognitifs/sdr) et beaucoup de pipeau marketing et autres pièges à contribuables volontaires (internet des objets, téléphonie mobile, mobilité en général).

Heu… lorsque je lis « le pire du pire une grande guerre mondiale et vous verrez que les hackers-radioamateurs des années 40 à 70 du siècle dernier seront de retour », je partage cet avis. Mais le défis sera de pouvoir le faire dans un monde ou les technologies de flicage et de détection ont progressé à la même vitesse que l'informatique et le traitement "big data". Quand je vois les performances des « solutions de surveillance des communications » infâmantes que certain grand groupe Français a vendu à la Lybie notamment, je me dis que c’est aujourd’hui que nous devons commencer à prévoir. Mais c’est un tout autre débat (hamnet notamment, le réseau d’urgence qu’il serait un peu stupide d’utiliser pour faire « du cluster et de l’aprs »)

Bon, ma Fréquence Intermédiaire me fait la tête, j’ai perdu 4dB quelque part entre un filtre et deux amplis. J’y retourne

Marc

Share this post


Link to post
Guest

Francis,

C'est plus un constat de ma part qu'un appel à cotisation. Forcément, je n'ai aucun doute que si les signes sont forts, et que les actions suivent, que certains seront là pour soutenir tout cela.

Wait and see ;)

Amicalement.

David

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...