Aller au contenu
F4HTQ

Construction des appareils de mesure OM

Recommended Posts

F4HTQ

Bonjour,

je crée ce sujet pour discuter de la conception des appareils de mesure en général, et de ceux spécifiques aux RF en particulier.

On a souvent besoin de fabriquer un appareil de mesure spécifique pour un besoin très précis.

D'ici quelques heures ( éventuellement demain) je posterais la réalisation d'une source de bruit HF, quasiment plate de 0 à 50Mhz. Elle m'a donné bien du fil à retordre (dans tous les sens du terme), alors comme elle a fini par très bien marcher, autant la partager.

Cordialement,

David Alloza.

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

En attendant, la voila en action:

IMG_3723.JPG

Modifié par ALLOZA David

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Donc voila comment ça marche.

Le schéma:

noise.png

EDIT: j'ai oublié la tension d'alimentation, ça s'alimente en 9V minimum ( et ça doit tenir le coup jusqu’à une trentaine de volts).

Le principe est d'utiliser le bruit d'avalanche d'une jonction d'un BC651S à l'envers. Sur ce transistor l'avalanche démarre vers 7.6V, et provoque un courant de l'ordre de 500µA.
Dans tous les tests que j'ai pu faire c'est le composant qui donnait les meilleurs résultats en terme de "puissance de bruit", stabilité en fréquence, et tension de démarrage. Ce transistor est
assez difficile a trouver, vous pouvez éventuellement le remplacer par un 2N2222 qui est ce qui donne les résultats les plus proches dans les composants courants. Par contre avec un 2N2222 prévoir une alimentation un peu plus
élevée, 12V est un bon choix (car il commence son avalanche vers 8.6 à 9V).

Ensuite le signal est amplifié grace a un Ne592 (ampli vidéo plat en gain jusqu’à 50Mhz si on l'alimente en 9V et jusqu'a 60Mhz si on l'alimente en 12V).

La façon de monter le Ne592 est "originale", je l'ai empruntée a F5HD dans le montage du "Loriot" : http://f6kft.free.fr/spip.php?article96

La résistance de 27Ohms en sortie est destinée a présenter une impédance de sortie proche de 50 Ohms.

passé les 50Mhz, en 9V, ça s'effondre, on peux le voir ici:
IMG_0798.JPG

j'ai réalisé le mien dans une boite de cigares récupérée dans une corbeille à l'entrée de mon immeuble.

IMG_0803.JPG

Vu les fréquences un SMA ne se justifie pas, mais dans ce cas précis il a été motivé par le fait que la boite n'était pas assez haute pour faire rentrer un BNC.

A quoi me sert cette source de bruit HF ?

- A trouver la fréquence de résonance exacte de mes antennes cadres et boucles.
- A afficher immédiatement sur l'analyseur de spectre la courbe de réponse des filtres.
- A contrôler la réponse en fréquence tous les étages d'un récepteur pendant sa conception.
- A tester en fréquence une Ferrite de récupération.

J'aurais du mal a m'en passer.

Cordialement,
David Alloza.

  • Merci ! 1

Partager ce message


Lien à poster
F6FKN

Bonsoir!

Juste une petite question: avez vous fait l'essai avec diverses diodes zener pour la génération du bruit en lieu et place de votre transistor ?

En principe, on obtient de bons résultats.

Modifié par F6FKN

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonsoir!

Juste une petite question: avez vous fait l'essai avec diverses diodes zener pour la génération du bruit en lieu et place de votre transistor ?

En principe, on obtient de bons résultats.

Bonsoir!

Oui j'ai fais pas mal d'essais avec des zener ( et aussi avec des led (meilleurs résultat avec les infrarouges) , et avec un bon paquet de transistors différents).

En fait mis bout a bout, j'ai du faire des sources de bruit pendant une bonne vingtaine de jours (étalés sur plusieurs mois).

En zener c'était très variable d'une diode à l'autre, mais a un moment je suis tombé sur une BZX85C de 7V5 qui a déclenché un véritable ouragan de bruit. J'en viens a me demander si elle n'était pas "défectueuse", car d'autres BZX85C que j'avais ( mais d'autres tensions) étaient assez peu bruyantes.

En général, avec les Zener, on obtient assez facilement du bruit mais il chute très vite en fréquence, on a du mal a dépasser les 10Mhz.

Il faut aussi savoir que l'effet Zener n'est pas une avalanche, le bruit n'a pas exactement la même "structure", et donc une décroissance différente (très rapide et régulière avec les zeners).

Dans les transistors le 2N1711 présente une avalanche qui ressemble pas mal a ce qu'on a avec une zener assez bruyante et il a l'avantage de démarrer très tôt ( vers 5.5V), par contre comme les zener il chute vite quand on monte en fréquence.

voila ma source de bruit Zener:

zener.jpg

Le graphique collé sur le couvercle représente la réponse en fréquence de 0 a 100Mhz.

donc ça tombe très vite.

Le même montage mais avec un BC651S baisse de 20dbm sur 0 a 100Mhz (contre 50dbm ici).

Cordialement,

David.

Modifié par ALLOZA David

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour,

Ah, le bruit...

Comme quoi toute nuisance peut aussi être utile un jour.

David, je me suis livré aux mêmes essais que vous au début des années 90. De mémoire, j'avais constaté quelques comportements intéressants de divers composants :

- les vieux transistors généraient plus de bruit que les nouveaux, ce qui n'est pas étonnant, et plus que les diodes zeners.

- parfois, la jonction BC donnait de meilleurs résultats.

- parfois, la jonction montée à l'envers donnait de meilleurs résultats.

- pour obtenir le maximum de bruit, il faut placer une résistance variable en série et l'ajuster (courant traversant la jonction - quelques mA).

Ces essais se sont limités à 28 MHz. J'ai utilisé le S-mètre de mon transceiver comme indicateur de niveau et un circuit simplissime constitué d'une pile 9V, d'un potentiomètre monté en résistance variable et d'un condensateur en sortie. Certaines jonctions de transistors ont fourni du bruit à 9+30 ! (-40 dBm environ).

Ne disposant pas d'analyseur de spectre à l'époque, ni de récepteur allant au-dessus de 30 MHz, je ne peux pas dire grand chose sur la répartition spectrale du bruit obtenu, ni sur sa courbe de décroissance en fonction de la fréquence au-delà de 30 MHz.

Ensuite, une conclusion s'impose : trier les composants pour obtenir la meilleure source de bruit en terme de niveau est un exercice instructif mais n'est pas la bonne solution si on souhaite réaliser un montage reproductible ou même simplement dépannable. La logique veut qu'on choisisse un composant courant, situé dans la moyenne, et qu'on amplifie ensuite le bruit avec un ou des composants choisis de la même manière, c'est à dire dans la moyenne mais non pas avec des caractéristiques exceptionnelles, puisqu'il s'agirait alors... d'une exception !

Le générateur de bruit est un petit accessoire qui peut rendre bien des services lorsqu'on n'a pas de générateur HF et encore moins de tracking intégré à un analyseur de spectre. Le réglage de filtres, l'alimentation d'un pont RLC HF, l'étalonnage acceptable d'un S-mètre, et bien d'autres manip's fort intéressantes sont alors à la portée de l'OM expérimentateur.

Quant à vos réalisations, David, elles viennent de me rappeler qu'un radioamateur a toujours jeté un oeil dans les poubelles de son environnement et qu'il continue de le faire au XXIe siècle ! Avec peut-être une différence en ce qui concerne les boites de cigares : celles que j'ai utilisées il y a bien longtemps étaient en bois, pas en tôle soudable... :P

Cordialement,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F6FKN

Bon, je vois que vous avez persévéré, et je ne puis que vous encourager.

Au shack, j'utilise, entre autres, une source de bruit de provenance web (origine Chinoise), ayant coûté quelques euro.

Le générateur de bruit est une ZENER 21V, alimentée sous 24V via une résistance de 360 ohms (8,3 mA).

La courbe de bruit part en pente très douce de 1 MHZ à 1 GHZ.

A 1 MHZ, le niveau moyen de bruit est centré sur -30 dBm avec un span de 1 MHZ

A 20 MHZ, -35 dBm.

A 50 MHZ -37 dBm

A 100MHZ -38 dBm

A 1GHZ -45 dBm

Le bruit de la zener est conduit en sortie par trois MMIC de type MSA en cascade, ce qui explique l'amplitude confortable du signal.

Ces quelques remarques vous seront peut-être utiles pour persévérer...

Sur ce lien, vous trouverez une source de bruit "économique" avec alimentation 12V et convertisseur à découpage pour générer le 24V sur la zener, repérée D4 sur la photo.

http://www.ebay.fr/itm/New-noise-source-Simple-spectrum-external-tracking-source-DC12V-0-/271901496538?pt=LH_DefaultDomain_0&hash=item3f4e9794da

Ce générateur est un peu différent de celui que j'utilise, mais le principe reste le même.

73, et bon bricolage.

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour Francis,

- les vieux transistors généraient plus de bruit que les nouveaux, ce qui n'est pas étonnant, et plus que les diodes zeners.

j'ai remarqué la même chose. Même sur des références identiques ( 2N2222 ), à 30 ans d'écart c'est très différent..

- parfois, la jonction montée à l'envers donnait de meilleurs résultats.

Je monte les miennes à l'envers, donc vous voulez dire à l'endroit ? :)

- pour obtenir le maximum de bruit, il faut placer une résistance variable en série et l'ajuster (courant traversant la jonction - quelques mA).

Oui, c'est le test que je fais systématiquement avant de remplacer par une valeur fixe.

Ce que j'ai pu remarquer:

Les transistors ont souvent (pas toujours) 2 intensités de pic de bruit, sur le BC651s on a un pic très bruyant ( en tension) mais qui monte peu en fréquence et un autre pic moins bruyant mais qui donne un bruit mesurable jusqu'a 1Ghz.

Ensuite, une conclusion s'impose : trier les composants pour obtenir la meilleure source de bruit en terme de niveau est un exercice instructif mais n'est pas la bonne solution si on souhaite réaliser un montage reproductible ou même simplement dépannable. La logique veut qu'on choisisse un composant courant, situé dans la moyenne, et qu'on amplifie ensuite le bruit avec un ou des composants choisis de la même manière, c'est à dire dans la moyenne mais non pas avec des caractéristiques exceptionnelles, puisqu'il s'agirait alors... d'une exception !

Oui exactement, c'est pour cela que je pense que ma source de bruit zener à de bonnes chances d'être unique et je me vois pas la publier pour que d'autres tentent de la fabriquer. Sur le BC651s tous ceux que j'ai pu utiliser dans mes tests ( une dizaine.. mais issus du même lot) avaient des caractéristiques comparables.

Cordialement,

David.

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Suite..

Le générateur de bruit est un petit accessoire qui peut rendre bien des services lorsqu'on n'a pas de générateur HF et encore moins de tracking intégré à un analyseur de spectre. Le réglage de filtres, l'alimentation d'un pont RLC HF, l'étalonnage acceptable d'un S-mètre, et bien d'autres manip's fort intéressantes sont alors à la portée de l'OM expérimentateur.

ça ouvre clairement de nouvelles perspectives. ça m'a fait gagner beaucoup de temps sur certaines expérimentations. Sinon il y a aussi la possibilité d'utiliser un sweep generator, je pense m'en fabriquer un à l'avenir.

Quant à vos réalisations, David, elles viennent de me rappeler qu'un radioamateur a toujours jeté un oeil dans les poubelles de son environnement et qu'il continue de le faire au XXIe siècle ! Avec peut-être une différence en ce qui concerne les boites de cigares : celles que j'ai utilisées il y a bien longtemps étaient en bois, pas en tôle soudable... :P

Quand j'étais gosse je laissait pas passer une semaine sans consacrer une aprés midi à la décharge du coin, au cas ou un téléviseur aurait été jeté, c'était même ma principale source d'approvisionnement. L'autre source était les "lots de composants" du comptoir du languedoc à Toulouse.

David.

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour F6FKN,

Bon, je vois que vous avez persévéré, et je ne puis que vous encourager.

Au shack, j'utilise, entre autres, une source de bruit de provenance web (origine Chinoise), ayant coûté quelques euro.

Le générateur de bruit est une ZENER 21V, alimentée sous 24V via une résistance de 360 ohms (8,3 mA).

La courbe de bruit part en pente très douce de 1 MHZ à 1 GHZ.

A 1 MHZ, le niveau moyen de bruit est centré sur -30 dBm avec un span de 1 MHZ

A 20 MHZ, -35 dBm.

A 50 MHZ -37 dBm

A 100MHZ -38 dBm

A 1GHZ -45 dBm

C'est clair que je ne peux pas lutter contre ça :)

vu que j'ai fabriqué un multiplicateur de tension (c'est une pompe de Dickson réalisée avec des inverseurs 4049, si ça intéresse quelqu'un je peux mettre en ligne le typon + schéma et les fichiers eagle) je pourrais facilement tester le bruit des zeners à tension élevée.

Le bruit de la zener est conduit en sortie par trois MMIC de type MSA en cascade, ce qui explique l'amplitude confortable du signal.

Ces quelques remarques vous seront peut-être utiles pour persévérer...

Sur ce lien, vous trouverez une source de bruit "économique" avec alimentation 12V et convertisseur à découpage pour générer le 24V sur la zener, repérée D4 sur la photo.

http://www.ebay.fr/itm/New-noise-source-Simple-spectrum-external-tracking-source-DC12V-0-/271901496538?pt=LH_DefaultDomain_0&hash=item3f4e9794da

Ce générateur est un peu différent de celui que j'utilise, mais le principe reste le même.

Merci.

j'avais aussi en tête pour monter en fréquence d'utiliser un mélangeur en rentrant d'un coté ( coté LO) mon bruit amplifié et de l'autre le bruit moins amplifié, en théorie ça devrait doubler la largeur de spectre, en réalité faut voir...

Après, dans l'absolu, je ne vais peut être pas y consacrer beaucoup de temps dans un avenir proche. avec cette source "plate" sur 50Mhz j'ai atteint le résultat qui correspond a mes besoins actuels, c'est à dire du bruit sur les bandes décamétriques avec une excursion jusqu'aux 6 mètres. Le truc consomme 14ma, ce qui me donne une autonomie confortable.

J'ai des trucs à avancer sur des sondes actives, je les partagerais quand les performances serons acceptables.

Cordialement,

David Alloza.

Modifié par ALLOZA David

Partager ce message


Lien à poster
LACHAUD Stéphane

Bonjour à vous.

Merci pour tout ça, sincèrement! :)

Une petite question en ce qui concerne les usages de cette source de bruit:

A quoi me sert cette source de bruit HF ?

- A trouver la fréquence de résonance exacte de mes antennes cadres et boucles.
- A afficher immédiatement sur l'analyseur de spectre la courbe de réponse des filtres.
- A contrôler la réponse en fréquence tous les étages d'un récepteur pendant sa conception.
- A tester en fréquence une Ferrite de récupération.

Quels sont les différences (avantages/inconvénients) entre le fait d'utiliser un wobulateur ou une source de bruit, pour obtenir par exemple une courbe de réponse de filtre. ?

Merci à toi/vous pour la réponse à venir.

à bientôt.

Stéphane

Modifié par LACHAUD Stephane

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

- Je monte les miennes à l'envers, donc vous voulez dire à l'endroit ? :)

Question de référentiel, hi...

Vous les montez à l'envers par rapport au sens passant d'une diode. Je les monte à l'envers par rapport au sens normal convenant à la génération de bruit, c'est à dire le sens d'une diode zener qui elle-même est à l'envers par rapport au sens que vous appelez normal. Alors, si je monte à l'envers une diode déjà à l'envers, je la monte en effet à l'endroit par rapport au sens normal d'une diode utilisée en courant continu. Mais le sens normal, c'est celui qui laisse passer un courant continu ou celui qui ne le laisse pas passer ? J'ai un doute... Et en détection de signal ou démodulation AM, quel est le sens normal d'une diode ? Il y a un truc pas normal dans ces histoires de bruit ! :P

- Les transistors ont souvent (pas toujours) 2 intensités de pic de bruit, sur le BC651s on a un pic très bruyant ( en tension) mais qui monte peu en fréquence et un autre pic moins bruyant mais qui donne un bruit mesurable jusqu'a 1Ghz.

Très intéressant ! Merci.

En résumé, et amha, le plus rapide, simple et efficace consiste à prendre la diode courante ou la jonction de transistor courant délivrant suffisamment de bruit pour être amplifié par un ou deux MMIC tout aussi courants. Un peu de soin dans le choix des condensateurs de liaison ainsi que dans le câblage et le générateur de bruit est à portée de main.

Une amélioration : l'alimenter non pas directement mais par l'intermédiaire d'un générateur de signaux carrés de fréquence audible (600/1000 Hz), avec un bon vieux 555, ce qui permet de faire des mesures de tension avec un voltmètre sélectif ou tout simplement de bien lever le doute lorsqu'on utilise par exemple le bruit dans un pont HF couplé à un récepteur utilisé comme détecteur de zéro. Ce type de montage permet de faire les mêmes choses qu'un MFJ-259 mais moins vite et avec des boites et des fils partout, ce qui est le fond de commerce d'un radioamateur ! :lol:

- Quand j'étais gosse je laissait pas passer une semaine sans consacrer une aprés midi à la décharge du coin, au cas ou un téléviseur aurait été jeté, c'était même ma principale source d'approvisionnement. L'autre source était les "lots de composants" du comptoir du languedoc à Toulouse.

Quand j'étais gosse, le premier outil sérieux que je me suis offert fut une pince coupante (j'avais déjà un tournevis et un très mauvais fer à souder avec manche en bois). La dite pince était bien utile lorsqu'avec un ou deux copains devenus eux-mêmes radioamateurs nous allions fouiller chez le ferrailleur de la ville et récupérer quelques composants dans des postes de radio jusqu'à ce que la pas commode du tout patronne des lieux se fâche. La récolte était pourtant maigre ! Les autres sources, un peu plus tard, sont bien connues des radioamateurs d'avant internet : le dépanneur radio puis TV du coin, Radio Prim' , Cediseco, Béric (Hum, Georges, cela ne vous dit rien ?), et encore quelques autres disparues aussi.

Aujourd'hui, le bonheur est à portée de clic mais je ne suis pas certain qu'il ait la même intensité que la lente quête du Graal à laquelle on devait se livrer pour construire un appareil... Ne dit-on pas que le meilleur moment c'est lorsqu'on grimpe l'escalier ? :rolleyes:

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F6FKN

La source de bruit étant à large bande et à niveau à peu près constant sur une bonne partie du spectre, il n'est pas nécessaire de la synchroniser avec un analyseur quelconque.

Il est, par exemple, très facile de tracer la courbe de réponse d'un filtre avec un analyseur de spectre dépourvu de tracking.

Le générateur de bruit étant à l'entrée du filtre, et l'analyseur en sortie, la courbe observée sur l'écran reflète assez bien la réponse en fréquence et en amplitude du filtre en cours de mesure.

Le résultat est plus précis lorsque l'on dispose d'une fonction "moyennage" sur l'analyseur, ce qui rend le tracé plus fin.

La source de bruit peut être considérée comme le tracking du pauvre, mais elle à encore bien d'autres usages, même s'ils sont moins spectaculaires.

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour Georges,

Ils sont bien les futurs radioamateurs, hein ? :D

Pourvu que la presse-boutonnite ne les atteigne pas trop vite...

Il y a de bonnes choses dans QEX. Le problème, c'est même qu'il y en a trop ! Mes armoires se remplissent au fil des mois et je ne sais même plus combien je suis riche d'informations d'aussi bonne qualité !

<hors-sujet>

Au fait, Georges, si vous êtes abonné à QEX, vous avez vu le dernier numéro ? J'ai failli le mettre à la poubelle avec les pubs ou bulletins qui arrivent sous plastique en même temps que le courrier ! Plus de couverture cartonnée et du papier de cigarettes comme support aux articles. Beurk...

A l'ARRL, ils ne se sont pas posés la question de savoir si on achetait QEX aussi pour son contenant et sa qualité favorable à sa consultation et sa conservation ? Ou même d'une augmentation du prix, compréhensible au vu de la progression des coûts de distribution et acceptable pour des lecteurs amateurs de qualité ?

Hum... tout cela sent non pas le sapin, mais le PDF ! :huh:

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F6FKN

Pour QEX, je reçois au début de chaque année un CD regroupant tous les QST/QEX de l'année précédente.

Ca permet de réduire considérablement le coût de l'abonnement, moyennant un peu de patience.

Moins facile à consulter, mais bien moins encombrant... ;)

Partager ce message


Lien à poster
LACHAUD Stéphane

Bonjour f6kn.

La source de bruit étant à large bande et à niveau à peu près constant sur une bonne partie du spectre, il n'est pas nécessaire de la synchroniser avec un analyseur quelconque.

Il est, par exemple, très facile de tracer la courbe de réponse d'un filtre avec un analyseur de spectre dépourvu de tracking.

Le générateur de bruit étant à l'entrée du filtre, et l'analyseur en sortie, la courbe observée sur l'écran reflète assez bien la réponse en fréquence et en amplitude du filtre en cours de mesure.

Le résultat est plus précis lorsque l'on dispose d'une fonction "moyennage" sur l'analyseur, ce qui rend le tracé plus fin.

La source de bruit peut être considérée comme le tracking du pauvre, mais elle à encore bien d'autres usages, même s'ils sont moins spectaculaires.

Donc si je comprends bien, avec un oscilloscope classique, est ce que je peux "simplement" générer un rampe périodique, avec l'oscillo en mode XY: sur une voie de mon oscillo ("X"), et simplement injecter le signal de bruit (via le filter à visualizer) sur l'autre voie ("Y"): la rampe générée étant complètement indépendante du générateur de bruit... (j'avais il y a quelque temps realisé un "embryon de récepteur panoramique" qui travaillait sur quelques centaines de kHz, entre 100 et 500 kHz à la louche, avec un circuit d'accord LC basque accordé par varicap BB112 elle meme "pilotéee" par un générateur de rampe assez rudimentaire, et un bout de fil comme antenne, et en sortie du circuit d'accord, un détecteur d'enveloppe à base de BF245. et il est vrai que je m'étais cassé la tête pour comprendre le principe de la synchronisation, mais était arrive à un résultat encourageant avec des pics visualises sur le scope et que je "validais" en écoutaant l'émission broadcast correspondante sur un récepteur du commerce"...)?.

Sans la realisation de David et votre commentaire, je n'aurai jamais songé à utiliser une source de bruit pour ce type d'usage (etude de filtre par ex...)

Merci à vous pour confirmer/infirmer/corriger.

à bientôt.

Stéphane

ps / edit: en me relisant, je me demande si je ne me trompe pas et ce ne serait pas une rampe qu'il faudrait injecter, mais plutôt directement le signal venant du générateur de bruit, mais en amont du filtre, qlors qu'en aval, on injecte en Y le signal injecté et filtre par le filtre à analyser... ?

Modifié par LACHAUD Stephane

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Pour QEX, je reçois au début de chaque année un CD regroupant tous les QST/QEX de l'année précédente.

Ca permet de réduire considérablement le coût de l'abonnement, moyennant un peu de patience.

Moins facile à consulter, mais bien moins encombrant... ;)

J'ai aussi, mais pas depuis 2012 ! C'est pratique lorsqu'on cherche quelque chose, beaucoup moins lors qu'on souhaite lire un article. Par ailleurs, jusqu'en 2011 c'était en PDF. Leur nouveau système est beaucoup moins agréable à utiliser, et la qualité des documents est en retrait.

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
LACHAUD Stéphane

.... vis à vis de ce que vous disiez, F6KN... Quelque chose comme ca?

8595879_0c93e242b5_l.jpeg

L'idée étant qu'à chaque instant, la position sur la voie X varie de façon aléatoire suivant l'amplitude du bruit généré avant filtre, et que sur la voie Y il en serait de même, mais après le filtre: ainsi on aurait à chaque instant la réponse du filtre pour une fréquence aléatoire et profiterait de la persistence rétinienne, de la rémanence de l'image pour obtenir une image globale de la réponse dudit filtre sur un large gamme de fréquence?

A bientôt.

Stéphane

Modifié par LACHAUD Stephane

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour Stéphane,

Donc si je comprends bien, avec un oscilloscope classique...

Sans la realisation de David et votre commentaire, je n'aurai jamais songé à utiliser une source de bruit pour ce type d'usage (etude de filter par ex...)

Merci à vous pour confirmer/infirmer/corriger.

Attention ! Il y a une différence entre un oscilloscope et un analyseur de spectre. Le premier trace une courbe d'amplitude en fonction du temps, le second trace une courbe d'amplitude en fonction de la fréquence. Quant au bruit, vous pouvez le voir comme la somme d'une infinité de fréquences différentes et d'amplitudes différentes et variables.

David utilise un analyseur de spectre. Son appareil n'ayant pas de générateur de poursuite (ou tracking), il utilise la méthode du bruit qui consiste à injecter la totalité des signaux possibles (ou presque...) dans un dispositif en essai et à regarder ce qui reste à la sortie. Le tracking, lui, génère un signal unique d'amplitude constante mais qui varie en fréquence au rythme du balayage du scope de l'analyseur de spectre. Le résultat est à peu près le même, une courbe d'amplitude variable fonction de la fréquence, avec toutefois une petite différence : le contenu inscrit dans la courbe contient du signal et donc s'affiche aussi sous forme d'un "pâté" lumineux au lieu d'un simple trait d'enveloppe.

Plus simplement encore, vous pouvez voir l'analyseur de spectre comme un récepteur-scanner large bande dont le S-mètre est étalonné correctement en décibel. De plus il dispose d'une sortie de signal de son VFO. Ce dernier va être utilisé pour créer un générateur HF synchronisé sur le balayage. Si vous injectez le signal produit par ce dernier à l'entrée du DUT ("Device Under Test" ou "dispositif en essai") et banchez l'entrée de l'AS sur la sortie du DUT, vous obtenez directement le tracé d'une bande passante, donc d'un comportement en fonction de la fréquence.

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
LACHAUD Stéphane

Ok Francis, merci pour ce recadrage...

c'est pour ca que j'avais mis un correctif à la fin de ma question et un schema, après.... en fait:

Bonjour Stéphane,

Donc si je comprends bien, avec un oscilloscope classique...

Sans la realisation de David et votre commentaire, je n'aurai jamais songé à utiliser une source de bruit pour ce type d'usage (etude de filter par ex...)

Merci à vous pour confirmer/infirmer/corriger.

...il (David) utilise la méthode du bruit qui consiste à injecter la totalité des signaux possibles (ou presque...) dans un dispositif en essai et à regarder ce qui reste à la sortie.

Francis, F6AWN

et c'est là ou je me demande si mon schema ne correspondrait pas à faire cela en fait ?

l'idée étant de non plus bilayer de façon régulière et comandée par le signal du VFO l'écran du scope, mais d'avoir à chaque instant la fonction de transfert du filtre visualisée pour une "fréquence" de bruit aléatoire donnée: donc en fait au ralenti, une raie apparaitrait en un endroit de l'écran, puis une autre l'instant d'après ailleurs, puis une autre, etc... et de par la persistence rétinienne et la rémanence de l'écran (oscillo analogique classique à tube"), on "sommerait" tout cela pour avoir l'allure générale de la réponse du filtre sur une gamme de fréquence donnée?

Je rame, hein, nous sommes bien d'accord... :) Mais c'est pour arrive à comprendre, quand meme, à la fin...

(désolé pour le squattage de ton fil, David. Merci!)

A bientôt.

Stéphane

Modifié par LACHAUD Stephane

Partager ce message


Lien à poster
F6FKN

Bien répondu Francis... :D

Pour rendre encore les choses plus faciles à comprendre, la réponse du filtre pourrait être matérialisée par un récepteur à bande étroite qui scannerait de manière continue le signal issu du filtre d'une fréquence X à une fréquence y. (2 à10 MHZ, 5 à30 MHZ, etc, etc...)

Si l'on mesurait en permanence la tension de CAG avec un oscillo dont le balayage horizontal serait exactement synchrone du scanning, le tracé de l'oscillo représenterait la courbe de réponse du filtre. (à condition, bien entendu que la CAG ait une faible constante de temps.)

En fait, cela reviendrait à une sorte d'analyseur de spectre très rudimentaire.

Modifié par F6FKN

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour Stéphane,
j'ai rapidement griffonné ça car j'ai pas mal de boulot cette aprés midi.

spectrum.jpg

En gros c'est le schéma d'un analyseur de spectre "minimaliste" qui utilise un oscilloscope en X/Y pour afficher le spectre, et qui n'utilise que de l'analogique ( ce qui t'évite tout ce qui est programmation de microcontrôleur)

Au niveau des composants que j'utiliserais pour ma part:

Mélangeur => Ne602 ou autre.

Passe bas, du fait maison mais a un ordre élevé, pour couper "sec".

Ampli log, un AD8307.

VCO, un MAX038CPP ( c'est assez cher, de 10€ a 15€, mais c'est purement analogique et ça marche pas si mal que ça). Ou alors si tu vise des fenêtres de fréquences assez étroites, un VCO 'maison avec une varicap et la structure d'oscillateur du Ne602 ( du genre ça http://www.tradeofic.com/Circuit/13834-NE602_VARACTOR_TUNED_COLPITTS_VFO.html ), mais prudence avec les oscillateurs à varicap.. au bout d'une certaine tension aux bornes la diode génère une intermodulation (modulation de fréquence) assez monstrueuse.

Générateur de rampe: un truc simple a base de ne555.

Si tu voulais monter ce genre de truc, plutôt que commander une poignée de chaque composants, je peut t'envoyer juste ce qu'il faut, je les ait tous en réserve dans mon armoire.

David.

Modifié par ALLOZA David

Partager ce message


Lien à poster
F6FKN

Dans votre schéma, il serait beaucoup plus judicieux de remplacer le filtre passe-bas par un passe bande centré dans les 1 ou 2 MHZ, mais cela dépend énormément de la plage de mesure que vous souhaitez utiliser.

En résumé, il vous faut une FI, qui précède l'ampli log.

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Dans votre schéma, il serait beaucoup plus judicieux de remplacer le filtre passe-bas par un passe bande centré dans les 1 ou 2 MHZ, mais cela dépend énormément de la plage de mesure que vous souhaitez utiliser.

En résumé, il vous faut une FI, qui précède l'ampli log.

je me suis posé la question, car ça donne effectivement la possibilité de filtrer très étroit, ce qui est précieux.

mais alors on a le problème de la fréquence image et par conséquence, comme vous dites, de la plage de mesure.

Partager ce message


Lien à poster

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×