Jump to content
F4HTQ

Construction des appareils de mesure OM

Recommended Posts

F6ITU

bonjour Michel

... quel lien ? celui du sous-traitant chinois ? 

dirty pcb sur http://dirtypcbs.com/store/pcbs

seed sur https://www.seeedstudio.com/

sinon, lorsque l'on sort des formats "classiques" (5x5 ou 10x10 cm), il est préférable de faire jouer la concurrence en utilisant le comparataur 

https://pcbshopper.com/

ceci dit, si le pcb du vfo-do vous intéresse, je vous en colle un sous enveloppe, ça ne vous coûtera pas un sous :-) il sera mieux chez vous qu'à prendre la poussière ici

73'

Marc

 

Share this post


Link to post
F1US

OK merci , seeed semble très interessant .mais je vais surement continuer a faire mes protos  unitaire !

le CI du VFO ne m'interesse pas ,la poussiere doit ètre la meme ! il trouvera surement un OM interessé, merci de la proposition.

concernant le SI5351A je trouve le bruit de phase convenable, dans le bruit de mon SA advantest , au moins -90dbc 1hz a 1KHz

par contre les spurious sont monstrueux suivant les fréquences !! mais nettoyé avec un oscillateur  verrouillé par injection c'est correct (aprox -80db min).

bonne bidouille

 

Share this post


Link to post
F6ITU

Seeed n'est pas trop mal, j'ai tendance à préférer Dirty pcb. Mais il faut admettre que Seeed est bien meilleur coté impression du masque de soie. C'est important pour les petits projets de groupe. Dirty pcb "oublie" parfois la face inférieure, ce qui est plutôt gênant sur les projets un peu denses. Mais ils sont moins chers sur certaines options de choix de FR4 ou de couleur de vernis épargne.

a propos du 5352, mille fois oui. Cet oscillateur délivre un paquet monstrueux d'harmoniques jusqu'à très haut en fréquence. Cependant, c'est idéal pour exciter un mélangeur de Tayloe par exemple :-) 

L'avantage de cette approche "arduino", c'est que la section de programme consacrée au réglage des fréquence est d'une simplicité toute spartiate. Du coup, ressortir un ordre de commutation sur des gpio est assez facile. Il ne reste plus qu'à ajouter les filtres qui nettoieront le signal

déjà, suivi par un filtre à quartz sur 10 MHz (vite fait, je n'ai pas eu le temps de trier les cailloux) il donne un signal de sortie très propre et peut servir de standard de fréquence du pauvre.

Marc 

 

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonjour,

Bon ce n'est pas de la construction, mais de la dissection. Je pense que ça interessera quand même les contructeurs.

 

J’ai fait l’acquisition de ce DDS Chinois: https://www.amazon.fr/gp/product/B06XGVQWLD/ref=od_aui_detailpages00?ie=UTF8&psc=1

51I+pp4aCEL._SL1000_.jpg


Donc pour la modique somme de 56€.
C’était autant pour en avoir un ( j’ai renoncé a absolument tout fabriquer au niveau des appareils de mesure, ça prend trop de temps et ça se fait au détriment du matériel spécifique radio), que par curiosité de voir comment ils ont construit le truc ( car mine de rien, si on prend deux DDS de qualité, que l’on peut coupler, plus un peu de quincaillerie autour, on est déjà à quelques dizaines d’euros).

Donc ce truc est « pratique » pour la radio en décamétrique, deux DDS indépendant, sinus, triangle, carré, jusqu’à 25MHz (pour le sinus, car les autres formes perdent pied passé les 6 ou 7MHz).

Ça sort sous 50 Ohms,  niveau réglable au mV prés, DAC en 12 bits, et on arrive à lui faire sortir 20V VPP (donc environ 7V efficaces) jusqu’à une vingtaine de Mhz sans qu’il montre des signes de faiblesse (par contre de 20MHz à 25MHz ça chute de quelques dB). Le truc supporte des signaux de forme arbitraire (2048 points) pilotable depuis un PC, ce qui permet par exemple de sortir de la modulation d’amplitude (j'ai pas testé).

Le réglage du niveau se fait visiblement en analogique, du coup le signal reste propre (on ne perd pas trop de bits)  même sur les niveaux de sortie faible.

Bref, bien pratique quand on commence à monter un Tx HF, on peut tester les mélangeurs et filtres en condition « réelles » sans avoir encore monté les LO et BFO.

Il y a aussi une fonction wobulateur, ce qui est pratique pour caractériser des filtres.

Alors bien sûr, après avoir un peu testé la bête, on la démonte ( arrgghh la garantie, et m**** .. de toute façon javais déjà jeté lemballage ), afin de comprendre comment ils peuvent vendre un truc quand même correct pour une bouchée de pain.

 

Donc voila la photo ( en 15 MPix) de l'intérieur de la bête (les presbytes peuvent cliquer pour zoomer):

 Generateur.JPG

 

Et c'est la qu'on mesure les possibilités d'un FPGA, ce qui donne encore plus envie de s'y mettre.
le truc est tout simple, un microcontrôleur STM8S pour piloter le tout ( LCD, interface, relais, et FPGA) et le FPGA ( qui se trouve à moins de 2$) pour faire tout le boulot pointu.
Au niveau de l'analogique de sortie, c'est du très classique ( LM358 et AD603) une paire pour chaque sortie.

Pas la peine de chercher une stabilisation en température, il n'y en a pas, vu le prix d'achat il ne faut pas s'en étonner.

ça s'alimente en 5V ( adaptateur fourni), et il me semble avoir identifié un circuit élévateur de tension en haut à gauche, avec cette petite bête : http://www.xlsemi.com/datasheet/XL6007 datasheet.pdf

Bon week end.
David.

 

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
F6ITU

Approche sexy d'un point de vue architecture.... mais

<avocat_du_diable>

Mais l'argument du "c'est pas cher, c'est pas de la radio, autant l'acheter car je n'ai pas de temps à perdre à réinventer la roue" relève, imho, d'une réaction encourageant le consumérisme de certains. Elle se défend totalement si l'on possède le bagage technique nécessaire... aller à l'essentiel, si l'essentiel consiste in fine à générer un signal HF.

Mais l'affirmer en public risque de perturber des débutants qui  considèreraient cette remarque comme exemplaire. E, poussant  le raisonnement par l'absurde il leur suffirait alors d'estimer que beaucoup d'OM maitrisent les principes architecturaux d'un transceiver, et donc ne perdent pas de temps à construire un TX, pour se concentrer.... sur l'émission. (redo from start, same player shoot again, "ma vision de la radio est meilleure que la tienne puisque nous sommes plus nombreux")

Il y a quelque chose de pourris dans ce royaume du Danemark là, il me semble.

Générer un signal bf, à mon avis, c'est aussi de la radio. Et comprendre le principe de fonctionnement d'un géné bf procède également de la démarche d'apprentissage et de maitrise des techniques nécessaires au radioamateur. D'autant plus que, dans nos rangs, la connaissance du VHDL est encore loin d'être aussi répandue que celle du C, Basic ou Assembleur, et l'analyse d'un outil du commerce à base de fpga reste encore réservée à un cénacle assez restreint. 

Bref, tout ça pour dire qu'il existe (on more time !) encore une bidouille à base d'Arduilol qui permettrait de s'équiper et s'instruire tout en se dix-treize ans, 

http://www.darc-husum.de/funktionsgenerator.html

(il en existe bien d'autres, c'est le premier qui m'est tombé sous la main) 

le géné reposer sur un AD9833

http://www.ebay.fr/itm/1103107-CJMCU-9833-AD9833-AD9833BRMZ-PROGRAMMABLE-SINE-TRIANGULAR-SQUARE-WAVEFOR-/263153249894?hash=item3d4527ee66:g:FvoAAOSwPdRZlryr

ce qui est amusant, avec ce montage, c'est que rien n'interdit de "doubler" toute l'électronique, afficheur y compris, et ainsi pondre un géné wobulé ou choppé. Approche lourdingue, mais conceptuellement simple qui ne coûte qu'un mélangeur en plus.

Au passage, l'argument du prix est de ceux que j'écarterais. Si l'émission d'Amateur était question de rentabilité, plus personne ne chercherait à construire quoi que ce soit, et les forums radioamateurs ne seraient qu'échanges comparatifs sur le dernier modèle de Jésus par rapport à Income, propos sur l'art d'utiliser un logiciel dont il suffit de lire le readme, ou recherche d'un DX rare à l'aide d'une requête internet

... ce qui bien entendu est inconcevable et très éloigné de la réalité

</avocat_du_diable>

Marc

 

 

Share this post


Link to post
F6CER

Bonjour

je pense que vous vous écartez totalement de l'essentiel : fabriquer quelques instruments de base pour apprendre ...la radio en comprenant ce qu'on fait 

Share this post


Link to post
F6ITU

C'est très exactement ce que j'entendais par là, George. 

"faire pour comprendre", en faisant abstraction des considérations de coût. 

Marc

Share this post


Link to post
F6ITU

Bonsoir

Suite et fin du montage du milliwattmètre "moins de 20 euros" de DL2SBA : L'étalonnage.

Tous les 20 MHz, de 0 à 1GHz puis 100 MHz de 1 à 3 GHz par pas de 5 dB de 0 à -60... heureusement que ce n'est à faire qu'une fois tous les deux ans. Ces relevés successifs de la sortie de l'ADC servent à appliquer une série de facteurs de correction intégrés dans le firmware de l'Arduino, corrections destinées à compenser les (petites) erreurs de linéarité du détecteur. 

Sans le moindre étalonnage, en dessous du GHz, l'erreur par rapport à une source précise est d'environ 1.5 dB. Plus on se rapproche de la frontière haute des UHF, plus on perd en exactitude entre -40 et -60 dB, l'erreur (toujours sans étalonnage) pouvant atteindre 5 dB. On reste aux environs de 1,5 à 2 dB d'imprécision entre 0 et -35 dBm

Après intégration des facteurs de correction, la mesure est meilleure que 1 dB (relatif, pas absolu) sur l'ensemble de la gamme, sur l'ensemble de l'étendue de mesure.

Merci aux ressources de l'Electrolab... car rares sont les radioclub qui permettent de faire ce genre de chose. 

Les résultats de mesure sont comparables (voir meilleures dans certains cas) à celles faites avec un bolo HP (faute d'avoir trouvé les sondes Ferisol) 

Ce n'est qu'un étalonnage provisoire, Analog Device prétend que son composant tient jusqu'à 8 GHz. 

 

 

59aaf5986e4f3_calbolosmall.jpg.e7453620a4e3db2103a33fabf0ef828f.jpg

 

 

 

 

Share this post


Link to post
F6ITU

oups... oublié de donner l'url du "how to"

https://f6itu.wordpress.com/2017/09/06/dl2sbas-milliwattmeter-calibration/

in english dans le texte, mais googletranslatisable pour ceux qui ont fait latin-smourzout première langue

Not so obvious si l'usager n'a pas l'habitude du burinage (du burinationnement ?) de silicium sous environnement C ou Arduilol, les explications originelles de l'auteur étant... disons assez "survolées"

Mais bon, tout ça n'est que de l'informatique "comprise et non subie", une infime partie de ce que doit être l'émission d'amateur contemporaine, n'est-ce pas ? 

Marc

 

 

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonsoir,

j'ai profité de ce dimanche pour monter des atténuateurs ( en PI ) dont j'avais besoin pour la mise au point de mes montages RF en HF.

Ils sont montés avec des plaques d'epoxy simple face fraisés, avec des résistances à couche de métal traversantes. Les montages ne sont pas ( pour l'instant) dans des boîtiers.

pour les atténuateurs -20dB et -40dB pas de soucis, ça atténue comme attendu ( générateur HF 50 ohms d'un coté, analyseur de spectre de l'autre coté).

Pour le -60dB par contre il ne fait que du -56dB, la faute visiblement à une conduction par rayonnement ( à moins que ce soit via des capacités parasites des résistances ? ).

Quand à une tentative de -120dB ( monté avec deux atténuateurs en PI de -60dB sur le même circuit) elle s'est soldée par -88dB d'atténuation.

Bref, je suis à la recherche de solutions pour monter ces atténuateurs ( j'aurais idéalement besoin d'aller jusqu’à -120dB, afin d'avoir des signaux de l'ordre du microvolt à injecter sur l'entrée de récepteurs).

Donc voila les choses auxquelles je réfléchi:

  • les mettre dans un boitier métallique, mais dans ce cas la vaut il mieux un boitier étroit ou "large" ? (risque de conduction "capacitive" via le boitier ? ou pas ?)
  • Utiliser de l'epoxy double face, mieux ou pire que du simple face ? ( risque de conduction capacitive via la seconde face ? ou pas ?).
  • Utiliser des résistances CMS, ça devrais en théorie moins rayonner au niveau des pattes non ?

Je suis preneur de photos, conseils, etc...

Merci.

David.

PS: je sais que ce genre de choses ne coûte pas très cher, même pour des trucs qui marchent jusqu'aux SHF. Mais j'ai quand même envie de les monter "à la main".

Share this post


Link to post
F6CER

Bonsoir David , pas besoin de tant de precautions jusqu’a une centaine de MHz une simple boite en epoxy avec un compartiment par cellule suffit amplement 

par contre il n’est pas prudent de dépasser 40dB par cellule si l’on veut rester rigoureux . En général ce ne sont pas seulement les pattes qui rayonnent (peu) les erreurs sont surtout dues a la self parasite de l’ensemble de la résistance surtout si c’est une résistance a couche métallique (elles sont un peu bobinées)  .

avec des 1206 ou des 0805 on dépasse allègrement 1GHz mais le problème vient alors des interrupteurs .....on ne peut pas tout avoir !

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonsoir Georges,

Merci pour votre réponse.

Bon je vais donc découper en cellules de 40dB au maxi et les compartimenter, maintenant que j'y pense c'est "évident" vu que mes atténuateurs étaient corrects jusqu’à -40dB.

Je ne pense pas mettre d'interrupteurs mais plutôt monter plusieurs atténuateurs fixes, du moins dans un premier temps.

 Bonne soirée.

David.

 

 

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
F4HTQ

Voila, content de mon bricolage du soir.

image.png.87a8d0e83e3c23633df9d7c197021550.png

Si je branche entre A et C ou entre B et C j'ai des atténuateurs de 40dB ( résultat de mesure) 
Si je branche entre A et B, j'ai un atténuateur de 74dB ( résultat de mesure) 

Si je branche A et B aux deux sorties de mon générateur HF, je récupère sur C le couplage des deux sorties atténuées de 40dB ( résultat de mesure).

c'est exactement ce dont j'ai besoin pour tester/mettre au point mes bricolages actuels.

 

Le bricolage branché en mode "coupleur"

IMG_1646.thumb.JPG.6af0d0ff356ce960b04785eac4905235.JPG

 

la sortie sur l'analyseur de spectre

IMG_1648.JPG.55f171e024a5bf00946e48eeb63186e6.JPG

à l'origine c'est deux signaux à 0dBm, l'analyseur de spectre est réglé pour 0dBm en pleine échelle, avec 10db par carreaux. Donc ça colle.

Bon, la suite c'est d'un peu blinder le truc et ensuite me faire un jeu d'atténuateurs qui atténuent plus, avec plusieurs cellules séparées par des compartiments.

A plus tard.

David.

 

 

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bon...

Problème du jour.

Pour me débarrasser d'un problème de QRM de mode commun sur mes mesures, j'ai bobiné des transfo d'isolation HF.

J'ai commencé par un truc qui as bien marché, la version pour les VLF, LF,MF

IMG_1653.JPG.1999a457015663a1f3ad255b65ae5c03.JPG

Deux enroulements bien séparés afin d'éviter les conductions par capacité parasites, 21 tours de 0.25mm sur du 3E25 et ça a fait le job attendu. Bande passante à -3dB qui va de la dizaine de khz jusqu'a un peu plus de 1 MHz avec des pertes très faibles ( moins de 1 db ) de 250khz a 500khz. Et isolation de mode commun comme espérée.

 

J'ai foncé direct sur la version pour la HF avec material 43.

 

IMG_1654.JPG.37254ead08bcf817099347088849bcca.JPG

 

T50-43 bobiné avec du 0.5mm. Et la c'est le drame.
le truc commence a avoir des pertes non négligeables dès 3.5Mhz, et je suis a 6dB de pertes a 8Mhz.

J'ai testé au cas ou le même genre de bobinage sur un tore en 4C65, et c'est encore pire, ça se gamelle passé 1Mhz.

Par curiosité j'ai testé un transfo en 1 : 1 en bifilaire torsadé

 

IMG_1655.JPG.a8a9af01aeec010329484fb78c77efae.JPG

et "évidement" je n'ai pas ce problème de pertes passé quelques Mhz, le truc commence à peine à perdre un tout petit peu passé les 20Mhz.
Mais bon ça amène du couplage capacitif ce qui disqualifie pour l'isolation de mode commun.

Ils font comment ceux qui veulent des transfo d'isolation large bande HF ?

 

 

 

 

Share this post


Link to post
F4HTQ
il y a 14 minutes, F6CER a dit :

..

pour les couplages capacitifs, je n’oserais pas dire qu’en general on s’en f... .

Bonjour Georges,

voila concrètement le problème que j'ai rencontré, peut être que je m'y prend mal et ait mal identifié ce qu'il se passe vraiment.

j'ai branché mon générateur HF ( niveau de sortie 0dBm) sur un atténuateur de 74dB (celui en photo dans le post de dimanche soir) , le tout connecté a l'entrée du recepteur 630M que je peaufine.
les tests ( bande passante, linéarité, réjection de bande latérale opposée..) se font de 470 à 480khz.

Je me suis pris direct un énorme QRM que j'ai estimé comme du mode commun. j'ai alors intercalé entre l'atténuateur et le générateur  un transfo d'isolation HF et le problème a été très fortement atténué ( le QRM avait baissé de plus de 30dB, il restait visible, mais les mesures étaient possibles). j'ai l'impression que très peu de mode commun peut pas mal m'handicaper vu qu'il passe directement, sans atténuation.

Après coup je me demande si je n'aurais pas pu améliorer les choses avec un atténuateur "symétrique" c'est à dire avec résistances d’atténuation série en haut et en bas ( en mettant deux résistances au lieu d'une, mais de la moitié de la valeur) , je ne sais si ce genre de choses existent et si c'est une bonne idée, mais j'ai l'impression que ça atténuerais aussi ce qui passe en mode commun.

Voila, je ne sais pas si j'ai été clair...

David.

 

 

 

Share this post


Link to post
F6FKN

Bonjour!

En principe, un simple balun devrait atténuer fortement le mode commun.

Une ligne torsadée  assez longue enroulée en espaçant les tours sur un tore de forte perméabilité devrait solutionner vos misères.

C'est efficace sur les transitions symétrique/asymétrique, donc, par conséquent, sur le mode commun...

Share this post


Link to post
F6CER

Il doit quand même y avoir un loup ailleurs ,du  genre curiosité dans le secteur alimentant le récepteur le générateur et les autres appareils de mesure :  un signal de -74dBm est un truc énorme cela sous entend que vos parasites sont encore pires :   attention aux néons , lampes fluocompactes  et autres alims a découpage même en veille 

Share this post


Link to post
F4HTQ

ah...

Si vous saviez...

Pour le récepteur ça va, il est sur batterie, mais il est relié a un PC.. ceci dit à travers un transfo d'isolation BF. Pour tester "a l'oreille" je peux le relier à un petit ampli BF alimenté sur batterie.

Pour le générateur c'est ... gênant. il est alimenté en externe par un bidule à découpage Chinois qui sort du 5V, et ensuite re-découpage à l'intérieur via un circuit élévateur de tension. Je vais essayer de l'alimenter en 5V par batterie dans un premier temps, et pourquoi pas virer l’élévation de tension en l'alimentant directement de l'extérieur avec une alim linéaire ? ... a voir.

 

 

 

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonjour,

Vidéo "originale".

Mesure d'un petit quartz de 100khz ( les truc en bâtonnets, un peu comme dans les horloges).

 http://david.alloza.eu/electronique/LC_Board/100khzCrystal.mp4

La bande passante a -3dB est de 1Hz ( de 100.00750khz à  100.00850khz, valeurs absolues à 20PPM prés) ( la résonance série est 13Hz en dessous de la résonance parallèle) , et la vidéo montre les oscillations et retard du quartz quand on lui soumet des variations "brutales" de fréquence par pas de 1Hz.

Bonne journée.

David.

 

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonjour,

Un sujet qui je pense mérite d'être abordé.

Celui de l'influence des sondes dans la précision d'une mesure à l'oscilloscope.

Je ne parle pas de la perturbation issue de la capacité parasite de la sonde, mais d'une sorte de résonance que l'on rencontre sur certaines fréquences et qui faussent la mesure.

Voila comment j'évalue mes sondes:

j'utilise les deux voies de l'oscilloscope. J'ai vérifié auparavant qu'elles donnaient les mêmes résultats de mesures.

Sur une voie j'ai placé une résistance de 50 Ohms ( 2 * 100 Ohms en // ) et une entrée SMA, j'ai ainsi une entrée 50 Ohms.

Je branche l'oscilloscope a mon générateur HF ( qui sort en 50 Ohms) et dont j'ai pu mesurer que l'amplitude du signal baisse de 1 dB tous les 20 Mhz ( je suis donc a -3dB à 60Mhz, et ce générateur est vendu comme générateur à 60MHz).

J'ai vérifié cette variation de niveau de plusieurs façons ( analyseur de spectre, AD8307, redressement avec diode HF..) et je n' ai pas de doutes dessus.

J'ai ainsi pu valider que mon oscilloscope donne une mesure "exacte" de ce signal via l'entrée 50 Ohms.

J'ai donc une mesure fiable du niveau du signal sur le CH2 ( celui qui rentre en 50 Ohms).

je branche sur le CH1 une sonde, et je mesure la tensions sur la jonction des résistances de 100 Ohms du CH2.

Ce que je remarque.

Toutes mes sondes se mettent à exagérer la mesure de tension à un moment ou l'autre.

Certaines dès 20Mhz, d'autres à 27Mhz et celles qui me donnent la mesure la plus fiable en fréquence divergent à partir de 40Mhz.

Ce sont des sondes données pour "100MHz", 150MHz et 200MHz.

Je fais mes mesures en 10X avec des sondes préalablement réglée pour afficher de jolis signaux carrés avec les réglages de compensation.

Donc voila les questions que je me pose:

  • Cela correspond il à l'expérience de ceux qui font de la mesure, ou alors je n'ai vraiment pas eu de chances et tous mon matériel est défectueux ?
  • Cela peut il être du à une compensation volontaire au niveau de la sonde pour corriger une baisse en gain d'un oscilloscope pour lequel elles auraient été conçues ?
  • Quand un "MHz" est donné en face d'une sonde, il signifie quoi ?
  • Comment s'explique cette exagération de la mesure en tension ? par exemple avec celles qui divergents à partir de 27MHz j'ai 880mV mesurés à 60MHz pour 720mV réels.

  Etant optimiste j'imagine que ce genre de questions font partie du bagage technique de ceux qui ont bossé dans les mesures, donc il serait étonnant que personne n’éclaircisse la chose.

Mon intuition me fait penser qu'il s'agit d'une question de désadaptation d'impédance entre l'entrée de l'oscilloscope et l'impédance du coaxial utilisé et que à partir de certaines fréquences je commence à créer des ventres de tension sur l'entrée de l’oscilloscope. Mais bon l'intuition...

Bon dimanche.

David.

 

 

Edited by F4HTQ
  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F4HTQ

Re-bonjour,

Il va de soit que je m'engage à noter positivement toute personne qui apportera une réponse, même incomplète, sur un seul de ces points :)

David.

 

  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F6AWN
Il y a 4 heures, F4HTQ a dit :

Bonjour,

Un sujet qui je pense mérite d'être abordé.

Celui de l'influence des sondes dans la précision d'une mesure à l'oscilloscope.

Je ne parle pas de la perturbation issue de la capacité parasite de la sonde, mais d'une sorte de résonance que l'on rencontre sur certaines fréquences et qui faussent la mesure.

Voila comment j'évalue mes sondes:

j'utilise les deux voies de l'oscilloscope. J'ai vérifié auparavant qu'elles donnaient les mêmes résultats de mesures.

Sur une voie j'ai placé une résistance de 50 Ohms ( 2 * 100 Ohms en // ) et une entrée SMA, j'ai ainsi une entrée 50 Ohms.

Je branche l'oscilloscope a mon générateur HF ( qui sort en 50 Ohms) et dont j'ai pu mesurer que l'amplitude du signal baisse de 1 dB tous les 20 Mhz ( je suis donc a -3dB à 60Mhz, et ce générateur est vendu comme générateur à 60MHz).

J'ai vérifié cette variation de niveau de plusieurs façons ( analyseur de spectre, AD8307, redressement avec diode HF..) et je n' ai pas de doutes dessus.

J'ai ainsi pu valider que mon oscilloscope donne une mesure "exacte" de ce signal via l'entrée 50 Ohms.

J'ai donc une mesure fiable du niveau du signal sur le CH2 ( celui qui rentre en 50 Ohms).

je branche sur le CH1 une sonde, et je mesure la tensions sur la jonction des résistances de 100 Ohms du CH2.

Ce que je remarque.

Toutes mes sondes se mettent à exagérer la mesure de tension à un moment ou l'autre.

Certaines dès 20Mhz, d'autres à 27Mhz et celles qui me donnent la mesure la plus fiable en fréquence divergent à partir de 40Mhz.

Ce sont des sondes données pour "100MHz", 150MHz et 200MHz.

Je fais mes mesures en 10X avec des sondes préalablement réglée pour afficher de jolis signaux carrés avec les réglages de compensation.

Donc voila les questions que je me pose:

  • Cela correspond il à l'expérience de ceux qui font de la mesure, ou alors je n'ai vraiment pas eu de chances et tous mon matériel est défectueux ?
  • Cela peut il être du à une compensation volontaire au niveau de la sonde pour corriger une baisse en gain d'un oscilloscope pour lequel elles auraient été conçues ?
  • Quand un "MHz" est donné en face d'une sonde, il signifie quoi ?
  • Comment s'explique cette exagération de la mesure en tension ? par exemple avec celles qui divergents à partir de 27MHz j'ai 880mV mesurés à 60MHz pour 720mV réels.

  Etant optimiste j'imagine que ce genre de questions font partie du bagage technique de ceux qui ont bossé dans les mesures, donc il serait étonnant que personne n’éclaircisse la chose.

Mon intuition me fait penser qu'il s'agit d'une question de désadaptation d'impédance entre l'entrée de l'oscilloscope et l'impédance du coaxial utilisé et que à partir de certaines fréquences je commence à créer des ventres de tension sur l'entrée de l’oscilloscope. Mais bon l'intuition...

Bon dimanche.

David.

 

Bonjour David,

Peut-être l'influence de la capacité parallèle de la sonde (10 à 20 pF...). Elle crée une impédance qui diminue lorsque la fréquence augmente et qui se trouve en parallèle avec votre charge 50 ohms elle-même soumise à la tension fournie par le générateur d'impédance de sortie 50 ohms. Comme les sondes sont différentes, les capacités // sont probablement différentes et les fréquences de coupure sont différentes.

Heu..., sous réserve que j'ai bien compris votre montage d'essai. ?

Cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...