Jump to content
News Radio

Voyage à l'intérieur de l'ampli opérationnel 741

Recommended Posts

F6AWN

Bonjour Franck,

Merci pour ce sujet qui sort de l'ordinaire. Pour ma génération, le 741, digne successeur du 709, est aux circuits intégrés ce que le crayon Bic est aux stylos-bille ! J'aurais aimé avoir connu un tel article dans les années 70, même si je n'aurais probablement pas pu en apprécier tous les détails faute de connaissances suffisantes. Quant on pense que le moindre circuit utilisé sur un smartphone contient probablement des milliers (des millions ?) de petits 741, on prend conscience des progrès réalisés en moins d'un demi-siècle.

Cordiales 73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F4HFQ

Bonjour Francis,

Merci beaucoup pour ce commentaire.

J'aurais aimé avoir connu un tel article dans les années 70, même si je n'aurais probablement pas pu en apprécier tous les détails faute de connaissances suffisantes.

J'avoue ne pas avoir tout compris. Cet article, comme beaucoup d'autres, contient des notions qui me sont inconnues et que je note pour un apprentissage/approfondissement ultérieur. Deux exemples : le miroir de courant et la paire différentielle...

Note pour les lecteurs : si je ne cherchais pas des 'news' pour radioamateur.org, il est très probable que je n'aurai que survolé l'article en lien, perdant ainsi la chance de découvrir les deux notions évoquées plus haut. Faites le test de vous mettre en mode "recherche quotidienne d'infos à partager" pour vous rendre compte que ce 'travail' peut vous apporter quelque chose, en plus de la satisfaction de servir la communauté... et qui sait, peut-être en arriverez-vous même à vouloir rejoindre l'équipe de rédacteurs de radioamateur.org :)

73,

Franck F4HFQ

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour Franck,

Bonjour Francis,

Merci beaucoup pour ce commentaire.

J'avoue ne pas avoir tout compris. Cet article, comme beaucoup d'autres, contient des notions qui me sont inconnues et que je note pour un apprentissage/approfondissement ultérieur. Deux exemples : le miroir de courant et la paire différentielle...

Note pour les lecteurs : si je ne cherchais pas des 'news' pour radioamateur.org, il est très probable que je n'aurai que survolé l'article en lien, perdant ainsi la chance de découvrir les deux notions évoquées plus haut. Faites le test de vous mettre en mode "recherche quotidienne d'infos à partager" pour vous rendre compte que ce 'travail' peut vous apporter quelque chose, en plus de la satisfaction de servir la communauté... et qui sait, peut-être en arriverez-vous même à vouloir rejoindre l'équipe de rédacteurs de radioamateur.org :)

73,

Franck F4HFQ

J'aime bien votre "Note pour les lecteurs". :D

Quant à l'amplificateur opérationnel et ses subtilités, voici un peu d'aide, succincte, juste pour vous ouvrir l'appétit :

- Une paire différentielle, c'est deux transistors identiques montés selon un schéma symétrique et utilisant 3 résistances. Le but est d'obtenir un amplificateur différentiel qui, comme son nom l'indique, restitue en sortie une tension correspondant à l'amplification de la différence des tensions présentes à ses entrées. La fonction historique de ce circuit était de faire une opération mathématique (somme, différence, intégration, etc.) dans les premiers calculateurs qui étaient analogiques. C'est la base de l'amplificateur opérationnel. Vous devinez déjà que pour que ce circuit soit performant, il faut deux transistors réellement identiques et c'est devenu plus facile lorsque la technologie a été capable de fondre deux puces sur le même substrat et d'y intégrer les trois résistances, dont deux doivent être elles aussi identiques. Mais les ingénieurs sont allés encore plus loin, ils se sont efforcés de stabiliser la polarisation des deux transistors en utilisant une source de courant, c'est à dire un circuit qui maintient l'intensité constante, afin d'améliorer la réjection du mode commun du montage, et ils se sont aussi efforcés d'améliorer le gain en remplaçant les deux résistances de charge des transistors par un "miroir de courant".

- Un miroir de courant, c'est deux transistors eux-aussi identiques (voir ci-dessus) montés eux-aussi de manière symétrique mais dont la fonction essentielle est de reproduire dans l'un des deux transistors l'intensité de courant qui circule dans l'autre et donc de maintenir une symétrie de charge dans le circuit où il est utilisé.

- L'amplificateur opérationnel est vraiment un circuit intéressant tant du point de vue pratique que du point de vue théorique et on peut l'aborder sans trop de complications en essayant de comprendre comment il fonctionne par exemple en comparateur de tensions. C'est le schéma de base des alimentations régulées:

http://www.edn.com/ContentEETimes/Images/ldos_for_space_fig1.jpg

Ensuite, on passe aux autres applications comme préamplificateurs, filtres, intégrateurs, etc., et les exemples ne manquent pas :

http://electro.uv.es/asignaturas/ea2/archivos/AN-31.pdf

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...