Aller au contenu
F6ITU

Outillage/instrumentation home made

Recommended Posts

F6ITU

... dans le droit fil (c'est le cas de le dire) de la discussion entamée par David et intitulé "Qestions/Réponses/Conseils Outillage (mesure et conception)", et vu l'absence de rubrique "mesure/instrumentation", cette contribution pour signaler un projet Hackaday de "shield" Analyseur vectoriel pour Arduino

https://hackaday.io/project/10021-arduino-network-analyzer

Ce n'est pas le premier du genre, mais celui-ci semble un tout petit peu plus achevé que les précédents. Certes, la qualité d'un analyseur d'entrée de gamme résiste surtout dans la richesse de son logiciel, mais dans le cas présent, un "machin" simplissime qui permet de régler du filtre et de l'antenne (look, Ma, just some more coupler and it works) et couvrant 70 MHz pour 60 ou 70 dB de dynamique, c'est pas mal du tout pour les quelques 30 ou 50 euros que doit coûter l'ensemble de l'appareil.

Ca ne remplacera jamais un N2PK ou un MSA, mais un jour de Field Day (sic) pour régler un dipôle, c'est amplement suffisant et plus rassurant : si l'appareil grille sur un coup de statique, la perte n'est pas monstrueuse

Marc

Partager ce message


Lien à poster
F6FER

Bonjour

Pour un filtre c'est utilisable.

Mais pour une antenne, tel qu'il est décrit je ne vois pas comment l'utiliser. Merci de m'éclairer.

Ou alors quelque chose m'échappe.

73

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

Oups, désolé David.

il manque définitivement une rubrique "instrum"... tous les forums Allemands, US ou Canadiens en possèdent une. Disons que c'est un thread de réactivation de date fraîcheur :-)

@Roger : c'est assez simple. Ce "micro-vna" bosse en transmission. Si l'on ajoute un coupleur genre T1-6T (vendu au catalogue FunkAmateur par exemple) et que l'on branche l'aérien sur le port de sortie, c'est le réfléchi qui est envoyé sur le port RX. L'instrument effectue alors une mesure en réflexion (S11) et non plus transmission (S21).

Exemple de pont de réflexion "à pas cher" et très efficace dans la bande de fréquence en question

http://www.makarov.ca/vna_bridge_hack.htm

bien entendu, n'importe quel réflecto d'origine Mini Circuit Lab et vendu à vil prix sur eBay peut faire l'affaire. Voir même un simple transfo réalisé avec un ferrite binoculaire (mais là, pour fabriquer une courbe de réponse aussi plate qu'avec du composant professionnel, il faut avoir au moins un autre VNA à portée de main, et on sombre dans le problème de l'âne de Buridan, de l'oeuf et de la poule, du radioamateur et du fer à souder... )

J'en profite pour signaler une autre bidouille du genre, et qui, en outre, offre à l'usager un transceiver déca 0/60 MHz "full band/full spectrum". C'est le Hermes Lite. Voir en bas de page

https://github.com/softerhardware/Hermes-Lite/wiki/Software

Et là, franchement, le soft est un peu plus évolué et exploitable.

Si après ça les vendeurs "d'analyseurs d'antenne" font encore du chiffre, c'est à désespérer du genre homo-bricolus :-)

Marc

Partager ce message


Lien à poster
F6FER

Bonjour Marc

Merci de la réponse. C'est ce que j'imaginais aussi.

J'ai bien écrit "tel qu'il est décrit" pour signifier que la conception n'est pas suffisamment complète pour que ce soit vraiment un network analyser.

Et on est loin d'un VNA avec ce montage.

D'autre part, je me demande si un simple filtre passe bas à 72 MHz suffit à obtenir un signal propre en sortie pour une mesure correcte.

La photo d'écran montre quelques anomalies sur la mesure du filtre aprés 10.0M

73

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

Effectivement Roger

Mais pour un instrument de terrain, c'est probablement amplement suffisant dans 70 % des cas (combien d'OM règlent encore "à l'oreille sur le bruit"). Et puis, brancher mon analyseur sur une antenne déca, même en intercalant coupleurs et atténuateurs, provoque toujours en moi quelques frissons d'angoisse. Y compris par beau temps, on peut avoir de mauvaises surprises. Avec un appareil "tout terrain", aussi frustre, on peut obtenir des résultats rapidement, très proches de la réalité sans trembler pour son porte-monnaie.

Sur le fait d'intégrer ou non un coupleur dans ou hors l'appareil, je ne me prononcerait pas. Le MSA et le N2PK partent du principe que ce genre d'accessoire est nécessairement externe et n'entre pas dans la conception de l'appareil à proprement parler (d'autant plus que l'appareil est "large bande" et que les coupleurs ne le sont pas). La mode des VNA "tout intégrés" (miniVNa, VNWA, appareils chinois concurrents etc) font un peu oublier cet aspect des choses. Mais ce n'est pas la "norme".

On pourrait également reprocher la pauvreté de la dynamique, effectivement le filtrage approximatif, l'abominable 9850 (avec un 9954 et un oscillateur de meilleure qualité, on ferait disparaître 80% des spurious), l'échantillonnage de mesure limité par le manque de puissance du microcontroleur.. Mais entre un appareil du commerce et un hack "économique" de ce genre, je n'hésite pas un instant, je choisis le "hack". Ne serait-ce parce qu'il permet d'apprendre à moindre frais comment fonctionne l'instrument... et comment on peut l'utiliser. Il n'y a pas trop de boutons "rtfm" :-)

Enfin, avis strictement personnel, chaque jour qui passe, chaque hack de ce genre justifie de moins en moins la nécessité d'avoir à recourir à des appareils du commerce (coté station émission, j'entends) et renoue avec la tradition d'expérimentation consubstantielle à "l'état de nature" du radioamateur. Ce VNA est critiquable car il est imparfait, il est digne de louanges parce qu'il a le mérite d'exister et d'être perfectible

signé : le djihadiste des fumées d'Etain-plomb-argent :D

Modifié par F6ITU

Partager ce message


Lien à poster
F6FER

Bonsoir

Enfin, avis strictement personnel, chaque jour qui passe, chaque hack de ce genre justifie de moins en moins la nécessité d'avoir à recourir à des appareils du commerce (coté station émission, j'entends) et renoue avec la tradition d'expérimentation consubstantielle à "l'état de nature" du radioamateur. Ce VNA est critiquable car il est imparfait, il est digne de louanges parce qu'il a le mérite d'exister et d'être perfectible

Tout à fait d'accord.

Il y a un terrain de jeux extraordinaire avec les circuits à 10 balles qu'on trouve sur ebay, les logiciels ( SDR, GNURadio...) et toute les infos en ligne.

ça a sacrément progressé depuis le temps où on avait que le Raffin ou radio-ref, Béric et pas d'ordinateur pour expérimenter.

73 et bonne bidouille

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour,

Une réflexion à la con..

En ayant lu l'article du gars qui avait fait son émetteur 10mn, j'ai pu voir qu'il a grillé sa self de choc placée sur le collecteur de son transistor car il a branché la sortie sur sa charge fictive de 50Ohms.

Quand on réalise une charge fictive on a tendance a coller 50 Ohms en résistif ( résistances carbones) et puis c'est tout.

Or, un doublet ou une vertical 50Ohms présente une impédance infinie en continu, et donc accepte un offset continu, ce qui n'est pas le cas de la charge a 50Ohms.

Donc deux remarques:

- Pour qu'un Tx commercial fonctionne dans toutes les configurations, il faut "forcement" qu'il sorte via un bobinage ( donc sans aucun offset continu et non depuis le collecteur ou le drain d'un transistor, j'ai bon ?

- n'a ton pas intérêt pour faire une charge fictive que l'on peut vraiment connecter comme une antenne filaire, de lui rajouter, avant de fermer le boitier, un gros condensateur de découplage ( genre 100n + 10n +1n en //) "au cas ou" ?

David.

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

Mille excuses pour cette réponse tardive... occupé par certaines bidouilles, notamment la conception d'un "séquenceur à tout faire pas cher".

J'avoue n'avoir jamais pensé à ce genre d'éventualité.

L'ajout d'un DC-Block permanent n'est jamais franchement anodin, surtout lorsque l'on commence à attaquer les UHF (si tous les gars du moooonnnndeu voulaient bien mesurer le RL de leurs charge etc) . Et a priori, à l'exception des montages à la sauce "émetteur 10 minutes", la composante continue sur les PA transistorisés est supprimée par le transfo d'impédance de sortie.

Vision autistique que la mienne, mais lorsque j'ai des signaux avec une composante continue à mesurer et devant aboutir soit sur une charge, soit sur un instrument de mesure, je préfère de loin utiliser un DC-Block indépendant dont je connais les caractéristiques et les possibles influences sur mes mesures (et qui peut être utilisé à toutes les sauces, ce qui ne serait pas le cas s'il était intégré à une charge par exemple). Le DC-Block avec option "Bias Tee", tel celui de F1OPA, devrait, à mon humble avis équiper le shack de tous les OM français.

Marc

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour Marc,

Je fais me fabriquer une charge 50 Ohms à partir de 20 résistances carbone 1W de 1K montées en //.

Si je met une capa de découplage, elle sera commutable ( a voir ce qui provoquerais le moins d'inductance parasites pour le système de commutation), mais je ne suis pas certains pour autant d'en mettre une.

David.

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour,

Si je monte un fréquencemètre ( à base de PIC) cadencé par un quartz "informatique" de 16.384Mhz , mais que je l’étalonne ( via les deux capas qui vont à la masse dont j'en met une d'ajustable) avec un oscillateur de référence très fiable et stable ( du genre ça http://www.ebay.fr/itm/310376037215?_trksid=p2057872.m2749.l2649&ssPageName=STRK%3AMEBIDX%3AIT ), et que le ré-étalonne régulièrement, et qu'il est utilisé a peu prés tout le temps en intérieur ( 20°) dans un boitier bien aéré avec un quartz qui a une température qui varie très peu ( on va dire 5° au grand maximum).

Un TCXO plutôt qu'un simple quartz se justifie ou pas ?

David.

Modifié par ALLOZA David

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

Bonjour

d'expérience, j'aurais tendance à dire "TCXO/OCXO ou rien d'autre". J'ai monté plusieurs trucs à base de pic, atmel etc, et le plus stable et le plus fiable (donc mesures reproductibles) dans la catégorie des fréquencemètres home made est le AADE

http://www.morsex.com/aade/counter.htm

lequel intègrait un TCXO d'origine. Il n'est plus vendu, son concepteur ayant disparu. Sa conception était identique à celle de tous ses concurrents... oscillateur mis à part.

Ce genre de montage n'est réellement exploitable que si l'on y apporte quelques modifications importante pour éviter qu'il ne soit sourd comme une cafetière. Parce que "de base", un microcontroleur ne vaut pas tripettes en matière de mesure de signaux inférieurs à -10 ou -15 dBm.

http://www.webx.dk/oz2cpu/radios/counter2.htm

Par la suite, j'ai même ajouté un TCXO format "grosse brique" qui, après une période de chauffe, me délivre un 10 MHz/0dBm lui-même étalonné une fois l'an à l'aide d'un étalon GPS.

https://f6itu.wordpress.com/2011/08/26/upgrading-aades-dfd4-frequencymeter/

Le TCXO sort sur la façade via une BNC, et un simple cordon coax me permet de boucler cette référence à l'entrée du fréquencemètre. Certes, je n'aurais jamais la précision d'affichage voulue, mais au moins je suis "juste" à 10 ou 1000 hz près selon le calibre utilisé. Pour des mesures plus "fines", je procède par la méthode du "battement zéro" : d'un coté mon signal à mesurer, de l'autre une référence pilotée GPS (ou mon géné Wavetek). L'oreille étant un instrument trop imprécis, j'affiche les deux fréquences sur le waterfall d'un SDR, avec une précision inférieure au Hz lorsque les deux porteuses sont alignées sur l'écran.

je pense que le fait de devoir ouvrir un instrument pour "compenser" sa dérive à coup de CV à régler n'est pas franchement une approche pratique. D'autant plus que ce réglage ne peut être effectué que sur un instrument sous tension depuis une petite heure (au moins pour les plus prudents).

.. point de vue personnel, bien entendu :-) donc sujet à caution.

Pour ce qui concerne la résistance, ça rejoint un peu ce que j'osais écrire il y a peu

http://www.radioamateur.org/forums/index.php?/topic/33864-test-dune-charge-non-rayonnante/

Pourquoi dépenser tant d'énergie et d'argent pour fabriquer un instrument imprécis (car une charge est à ranger dans la catégorie "mesure/instrumentation"), alors que l'on trouve des charges de puissance tant sur eBay que chez des revendeurs tels que rota franco. Un radiateur, une prise véritablement coaxiale, et on peut parier que le réfléchi est plat comme une limande de 0 à 2 GHz. Et elle servira toute une vie, avec précision et constance. Une référence 50 Ohm que l'on a qualifié au centième d'Ohm avec une rapide mesure "4 points" vaut tout l'or du monde.

En d'autres termes, n'écoutez pas les conseilleurs qui chantent l'air du "ouai, sur du déca, c'est amplement suffisant". Pour une antenne fictive QRP, oui, ils ont raison. Et il en faudra une autre en VHF, une autre en UHF parce que la VHF aura des défauts, une autre pour le début de bande hyper.... etc. Et accessoirement, une dernière qui servira de "load" qualifiée pour être utilisable avec un analyseur vectoriel. En instrumentation, le "sam suffy" coûte toujours plus cher que l'outil overkill, car trop limité dans le temps et dans les capacités.

... et là encore, c'est un avis perso, donc sujet à caution.

73'

Marc

https://f6itu.wordpress.com/2011/08/26/upgrading-aades-dfd4-frequencymeter/

Modifié par F6ITU

Partager ce message


Lien à poster
F6FKN

Pour pousser le raisonnement plus loin, j'utilise ceci: http://www.ebay.fr/itm/370688753461?_trksid=p2060353.m1438.l2649&ssPageName=STRK%3AMEBIDX%3AIT

Monté sur un bon radiateur, c'est très efficace, tout en ayant une sortie atténuée de -30 dB, compatible avec la plupart des analyseurs de spectre.

On peut ainsi mesurer directement la puissance réelle directement sur l'écran, ainsi que tous les défauts visibles sur un émetteur dont la puissance de sortie est compatible avec la charge.

Dans la même série, on trouve d'autres valeurs d'atténuation. -10 db, -20 db, etc...

250W jusqu'à 2 GHZ, ça vaut bien l'investissement.

73, et bon bricolage.

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour Marc,

En d'autres termes, n'écoutez pas les conseilleurs qui chantent l'air du "ouai, sur du déca, c'est amplement suffisant".

Et il en faudra une autre en VHF...

une autre en UHF parce que la VHF aura des défauts...

une autre pour le début de bande hyper...

Et une dernière qui servira de "load" qualifiée pour être utilisable avec un analyseur vectoriel.

[...]

...c'est un avis perso, donc sujet à caution.

Heureusement que vous avez terminé votre message par cette dernière remarque ! ;)

Pardonnez-moi, Marc, mais cette fois vous vous trompez de débat. Vous portez la mesure ordinaire, celle de la plupart des amateurs que nous sommes, au niveau de la métrologie. Deux mondes différents. Le second, celui de la maîtrise et parfois de l'obsession, n'est atteint qu'après que bien des compétences aient été acquises et du matériel accumulé. Mais le premier doit être atteint si possible avant l'obtention d'une licence de radioamateur, ou alors assez vite après, et les contraintes ne sont pas les mêmes car nul besoin d'approcher la Vérité à 0.1 dB près, nul besoin de s'inquiéter d'une impédance présentant moins d'une paire d'ohms de réactance ou dont la résistance est de 49 ou 51 ohms. Nul besoin de se formaliser pour un ROS de 1.5/1, les ROS-mètres étant ce qu'ils sont. Une seule chose différencie les charges que vous critiquez et celles que vous préconisez : leur comportement en fonction de la fréquence. En conséquence, pour une utilisation en HF, il est inutile en tant qu'amateur qui progresse dans ses expérimentations et apprentissages de s'équiper trop vite d'une charge VHF, UHF, SHF ou pire encore "spéciale analyseur vectoriel" tout le temps que les VHF, UHF, SHF restent des domaines inexplorés et l'analyseur vectoriel un outil incompris et/ou inaccessible. Chaque chose en son temps, Marc !

Bien entendu, puisque ces dernières années ont vu de nettes évolutions dans le matériel et les composants disponibles à des prix abordables, il est bienvenu d'inciter les expérimentateurs à se mettre au goût du jour et à utiliser des résistances 50 ohms "étudiées pour" plutôt que des groupements plus ou moins bien réalisés de vieilles résistances au carbone récupérées sur un appareil commercialisé sous la IVe république...

En toutes choses, il faut savoir garder le sens...de la mesure ! :D

Cordiales 73,

Francis, F6AWN

Modifié par F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour

d'expérience, j'aurais tendance à dire "TCXO/OCXO ou rien d'autre". J'ai monté plusieurs trucs à base de pic, atmel etc, et le plus stable et le plus fiable (donc mesures reproductibles) dans la catégorie des fréquencemètres home made est le AADE

http://www.morsex.com/aade/counter.htm

lequel intègrait un TCXO d'origine. Il n'est plus vendu, son concepteur ayant disparu. Sa conception était identique à celle de tous ses concurrents... oscillateur mis à part.

Ce genre de montage n'est réellement exploitable que si l'on y apporte quelques modifications importante pour éviter qu'il ne soit sourd comme une cafetière. Parce que "de base", un microcontroleur ne vaut pas tripettes en matière de mesure de signaux inférieurs à -10 ou -15 dBm.

http://www.webx.dk/oz2cpu/radios/counter2.htm

....

Bonjour Marc,

Merci pour la réponse.

Pour l'entrée du PIC je ne rentre pas direct dessus mais je passe par un prescaler avant ( http://www.pira.cz/pdf/U813BS.pdf ) ce qui me permet de mesurer des signaux de quelques mV. D'ailleurs, j'utilise ce fréquencemètre quasiment qu'avec une petite boucle que j'approche des selfs, et le niveau a peu prés tout le temps suffisant.

C'est noté pour le TCXO, je vais m'en commander quelques uns a 16.384Mhz ( ou autre puissance de 2).

Bonne soirée.

David.

Modifié par ALLOZA David

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

Tiens, je vais en profiter pour troller avec Francis J

(j’utilise une approche semblable à celle de F6FKN )

Bien entendu, le propos n’est pas de « pousser à l’élitisme »… mais comme disait ma grand-mère, « je ne suis pas assez riche pour m’offrir de la mauvaise qualité ».

A 28 balles une charge qui va présenter un VSWR catastrophique à 500 MHz alors que pour 20 balles on peut s’en fabriquer une qui demeurera quasi parfaite à 2000 MHz, encaissera 10 fois plus de puissance, je pense qu’il est urgent de se poser des questions avant de succomber à un achat impulsif « passke c’est un kit et que ça m’évite de réfléchir ».

Je n’argumente même pas le simple fait qu’un radioamateur ne peut, a priori, savoir ce qu’il fera a posteriori (heu…. Je vais relire cette phrase, y’a un truc qui m’échappe). Le principe du « samsuffy », tôt ou tard, (si l’on conserve l’exemple de la charge) imposera trois contraintes éventuelles : soit l’abandon de bidouilles sur des fréquences plus hautes faute d’instrument convenable, soit l’achat ou la fabrication d’une nouvelle charge plus adaptée (on vient alors de dépenser au mieux deux fois plus que cela était nécessaire) , soit, enfin, l’utilisation de l’immonde machin qui plafonne à 150 MHz, quand bien même on se lancerait dans la réalisation d’un ampli 432 ou 1200 , en se disant « boaf, ça ira bien, ça ne peut guère jouer plus de quelques pourcents » (si si… je l’ai entendu !)

Et cela est valable pour la grande majorité des outils "mesure" du radioamateur.

Donc en résumé, je reste accroché à mon opinion comme un pitbull à son os : c’est une simple question d’économie. Je ne vois pas en quoi le fait d’utiliser une charge capable de me servir de référence d’instrumentation irait à l’encontre de l’esprit OM alors qu’elle est moins couteuse, encaisse plus de puissance, offre une bande passante plus importante qu’un kit du commerce. Mon bidule « monte » à 2 GHz et son RL est plat ? c’est pas une raison pour ne pas l’utiliser en déca. Et ça ne justifie pas l’achat d’une bricole du commerce, limitée, qui vend le décimètre carré de pcb au pris du reblochon fermier.

Bon, j’arrête de troller.

Marc

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

Bonjour

C'est encore une autre approche :-) (qui fait ajouter une boucle de contrôle de courant de chauffe dans le circuit)

pour info, on trouve des wagons d'OCXO Vectrons sur eBay, à 10 MHz en général. J'utilise un 63,8 MHz dans mon transceiver déca

http://wiki.electrolab.fr/images/1/1d/Picastar_DDS.jpg

le bouzin consomme tout de même un ampère sous 5 volts au démarrage... chaud le dissipateur, il a fallu que je surdimensionne un poil le dissipateur de chaleur du régulateur. Mais une stabilité de roc et surtout un bruit de phase excessivement faible (si tant est que je puisse le mesurer sérieusement avec mon analyseur).

C'était ça ou un butler. L'OCXO démarre sans qu'on ait à le prier, c'est peut-être un poil plus cher, mais ça vaut le coup.

Toujours à propos de mesure de fréquence et de qualité de l'oscillateur de référence, un article absolument passionnant, signalé par Hackaday cette semaine et rédigé par Andy Brown

http://andybrown.me.uk/2016/02/21/nanocounter/

fréquencemètre piloté par FPGA, avec une interface Android sur téléphone ou tablette reliée à l'instrument via une liaison Bluetooth. Le PCB est un 6 couches... ca calme.

L'oscillateur principal utilisé (outre une possible entrée d'horloge de référence pilotée césium/gps/ whatever) est un Connor Winfield. Pour en utiliser un sur mon VNA N2PK, je dois dire que son niveau de qualité mérite largement les temps d'attente parfois imposés lors de la commande (le fabricant travaille sur de petits lots de production selon les fréquences utilisées, j'ai dû attendre le mien près de 2 mois)

... je saurais résister.... de toute manière, je suis actuellement accaparé par le réglage d'un milliohmmètre :-)

Ah, btw, qui dit fréquencemètre dit étalon de fréquence, éternel problème de l'oeuf et de la poule.

QEX a publié un VFO-DO à base d'arduino, d'oscillateur Silabs et de gps il y a peu

http://www.arrl.org/files/file/QEX_Next_Issue/2015/Jul-Aug_2015/Marcus.pdf

c'est déjà une bonne base de fréquence (même si les puristes peuvent trouver à y redire coté bruit de phase)

coté étalonnage des niveau (amplitude), Sam Wetterlin a pondu, il y a quelques années, un oscillateur de référence (signal carré et sinus)

http://www.wetterlin.org/sam/SA/1MHz_Cal/1MHz_CalSrc.pdf

qui peut sortir après réglage un véritable 0dBm stable dans le temps. J'ai construit le mien il y a plus de 5 ans, il "reste dans le pourcent" comparé au bolomètre intégré de mon géné HF (lui-même étalonné il y a peu avec une référence R&S)

73'

Marc

Modifié par F6ITU

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour

..

QEX a publié un VFO-DO à base d'arduino, d'oscillateur Silabs et de gps il y a peu

http://www.arrl.org/files/file/QEX_Next_Issue/2015/Jul-Aug_2015/Marcus.pdf

...73'

Marc

Merci Marc,

Très intéressant ce petit montage, a priori réalisable pour une trentaine d'euros ( en prenant sur ebay un clone d'arduino et un Si5351 prêt a brancher).

David.

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

Effectivement, à 30 euros, on est proche du montant "de base". L'arduino ne coûte rien, en revanche, le module d'Adafruit voit son prix un peu alourdi par les frais de port. Quant au bloc gps... c'est selon les désirs de luxe de chacun (un Neo 7M, facile et souple coté programmation, va chercher dans les 15 euros)

Reste à choisir l'afficheur idéal. Pour ma réalisation, j'ai opté pour un truc un peu visible, genre "grand écran", adressé en I2C histoire de limiter le nombre de fils allant de la MCU vers le LCD. Les modifs de code et de lib son mineures.

j'avais pensé faire un pcb pour "supporter et interconnecter" le tout. Mais c'est un peu overkill.... il y aurait peu de demande, et je me retrouverais avec 7 ou 8 pcb sur les bras si je lance un batch

Tel que, ce vfo m'a déjà permis de caller bien des oscillateurs que je croyais vraiment bien réglés (mais j'aime chinoiser)

Marc

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

En passant

hier soir j'ai monté un VTX71 ( http://www.marthel.pl/katalog/Siward/1-88%2044-S.pdf ) pour voir comment il marche.

Le signal de sortie est assez crade pour que les 5 premiers harmoniques soient quasiment au niveau de la fondamentale, ce qui, à l'aide de quelques circuits LC peut procurer un oscillateur de référence facile a concevoir pour les premiers multiples de 14.4Mhz.

Et il y a un ajustement +- 8 PPM que l'on peut régler avec un simple potentiomètre pour compenser le vieillissement. Bon après on à toujours le problème de l'oeuf et de la poule.

David.

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonsoir,

Voila la modélisation LTSpice de l'étage d'entrée 50Hz-> 50Mhz pour le fréquencemètre que je suis en train de monter.

Frequencemeter_HF-Entry.png

A gauche j'ai modélisé une sonde 10X et a droite j'ai modélisé l'entrée du pic. Le reste correspond au circuit lui même.

Au niveau des résultats de simulation, on a 3db de variation de gain de 1Khz à 50Mhz, et on perd 3DB de plus sur l'intervale 1Khz ->100Hz.

l'entrée est destinée a recevoir des sondes d’oscilloscope elle offre donc la capacitance et la résistance d'une entrée d'oscilloscope ( la capacité d'entrée est de l'ordre de 12 pf)..

Une fréquence est mesurable a partir d'un signal de 20mv VPP.

C11 et C14 servent a augmenter le gain des deux étages quand la fréquence augmente, afin de compenser l'effet miller des montages en émetteur commun ( même si je n'ai que 0.5pf de feedback capacitance sur les MPSH10, il est loin d'être négligeable). Les deux 1N4148 servent a protéger le transistor d'entrée, a priori jusqu'a quelques dizaines de volts.

Il y aura une autre entrée, de 50Mhz a 1.2Ghz sous 50 Ohms, le prescaler ira se brancher à l'entrée de Q3.

J'hésite a mettre un réglage de "gain" entre Q4 et Q3 afin de pouvoir le baisser sur les signaux bruités et puissants, je pense que je vais laisser la place sur la platine "au cas ou".

Reste plus qu'a le monter en vrai.
La partie numérique et le code sont déjà finis, l'analogique est juste modélisé.

David.

Modifié par ALLOZA David

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour Marc,

Merci pour la réponse.

Pour l'entrée du PIC je ne rentre pas direct dessus mais je passe par un prescaler avant ( http://www.pira.cz/pdf/U813BS.pdf ) ce qui me permet de .....

Tout compte fait ce n'était pas une très bonne idée.

j'ai ramassé une auto-oscillation qui m'a rendu fou, ne voyant pas ce que je pouvais faire de mieux pour la faire disparaître j'ai minutieusement lu, ligne par ligne le datasheet.

Et dedans il y a ça:

Note:

The device is self-oscillating without input signal

Ce qui n'est certainement pas un gros problème quand on asservit un oscillateur ( certainement l'application principale de ce composant) mais qui pour un fréquencemètre est un peu gênant, d'autant plus que pour les signaux faibles de quelques mV il "hésite" entre son auto-oscillation et la mesure de ce qu'on lui met en entrée.

j'ai aussi quelques MB506 ( http://www.qsl.net/n9zia/900/mb506.pdf ), dans le datasheet ils ne parlent pas d'auto-oscillations, je vais l'essayer.

Bonne journée.

David.

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

allons bon....

comme je suis un adepte des solutions chamaniques, toutes mes entrées intègrent systématiquement un pad 50 Ohm ((généralement 3 dB). Ca a tendance à calmer toute velléité d'auto-oscillation.

... accessoirement, j'espère qu'en cas de surcharge, ce soit l'atténuateur qui parte en fumée plutôt que le diviseur. Je n'ai jamais vérifié le bien fondé de cette espérance et ne souhaite pas avoir à le faire

Marc

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Bonjour Marc,

J'ai lu ça à plusieurs endroits sur le net et ça marche visiblement sur pas mal de prescaler, mais dans le cas du U813BS point de salut.

ce truc est vraiment fait pour avoir en permanence un signal assez élevé à son entrée.

J'ai aussi remarqué qu'il avait tendance a diviser par 4 ou 8 a basse fréquence, et qu'a moins de 50Mhz on n'a pas la division par 64 ( un OM Allemand à fait la même remarque, sur un clone ici : http://www.sprut.de/electronic/pic/projekte/frequenz/freq_gh.htm ) . D'un coté on ne peut pas en vouloir au constructeur qui déconseille de l'utiliser au dessous de 70Mhz, mais ça surprend un peu.

j'ai retrouvé ma réserve de MB506, je verrais ce soir si c'est le prescaler miracle pour un fréquencemetre.

David.

Modifié par ALLOZA David

Partager ce message


Lien à poster

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×