Aller au contenu
F8APH

Le Choke Balun

Recommended Posts

F8APH

Bonjour à tous,

Je me permet de poster ici afin de poser une question concernant les chokes baluns.

ayant à intervenir sur mon antenne (4-BTV) j'ai pensé qu'il serait intéressant de revoir l'ensemble histoire de repartir tranquille pour quelques temps.

l'installation de cette dernière ayant été effectuée un peu rapidement je vais revoir le système d'attache, les haubans et la hauteur du mat de support.

jusque là pas trop de soucis mais je me pose quelques questions concernant le choke balun.

à ce jour juste 3 ou 4 tours de coax (20 cm de diamètre) à la base de l'antenne que j'aimerais remplacer par un choke bien fait sur un tube de 10 cm PVC.

en recherchant les façon de calculer ce dernier je suis tombé sur le site de F5AD qui explique cela très bien mais parle de deux types (spires jointives et spires espacées)

si je comprend bien pour passer plusieurs bandes il faudrait choisir l'option Spires espacées et calculer la self en fonction de la bande la plus basse utilisée.

F5AD :

Si on veut couvrir plusieurs bandes, il faut calculer le balun pour la fréquence la plus basse, et il faut tenir compte des capacités parasites entre spires; en espaçant les spires entre

elles d'un diamètre de câble, soit 6mm ou 10mm pour diminuer la capacité parasite, on obtient le tableau ci dessous, il y a plus de spires mais on couvre facilement une octave.

n'ayant jamais vu de choke balun de ce type je me pose la question si il existe une différence importante?

de plus ici j'ai aussi un choke balun lui bien bobiné à la station juste avant la connexion aux émetteurs, cela est il utile ?

en espérant avoir bien formulé ma ou mes questions

Par avance merci et bon dx 73's

Alex F8APH

Modifié par F8APH

Partager ce message


Lien à poster
ON5MJ

André, F5AD est joignable par email ou sur le groupe antenne de Yahoo.

Partager ce message


Lien à poster
F8APH

Merci cher Om pour cette réponse,

je vais essayer de lui poser la question par mail, mais si d'autres personnes veulent répondre cela sera avec grand plaisir

73 Alex F8APH

Partager ce message


Lien à poster
F8APH

Bonsoir Francis

Merci pour le lien je vais regarder cela

bonne soirée

73 Alex F8APH

Partager ce message


Lien à poster
F4HFQ

Bonjour Alex,

Lorsque j'ai construit mon multi-dipôle, je me suis posé la question de l'intérêt d'y mettre ou non un balun (au sens symétriseur). A la lecture des archives de ce forum, de quelques sites qui font références et des quelques pages sur le sujet dans l'ARRL Antenna Book, j'en ai conclu qu'un balun ne servirait à rien (surprise pour moi, mais je peux l'avouer sans honte puisque le certificat n'est qu'une autorisation à continuer à apprendre), mais qu'il pourrait être utile de réaliser une 'self d'arrêt en mode commun'. Ce qui m'amène à votre question...

Pour réaliser ma self d'arrêt, je souhaitais trouver des formules et leurs explications... sans succès. La meilleure source que j'ai trouvé pour me guider est la même page que vous sur le site de F5AD. Suivant les conseils lus, j'ai réalisé cette self avec des spires non jointives, cf une photo de mon antenne et sa première self de choc sur mon profil qrz.com si vous voulez voir un choke balun de ce type (pour vous citer).

Concernant la deuxième partie de votre question, si il existe une différence importante, je suppose qu'il faut comprendre "existe-t'il une différence importante entre une self à spires jointives et une autre à spires non jointives ?"

A cette question, comme à beaucoup d'autres, je n'ai pas la réponse, mais j'ai tendance à écouter F5AD. En revanche, grâce à ma nullité en bricolage et mon manque de sens pratique, ma première self fut réalisée avec de l'ecoflex 10. Résultat : une self lourde. Conséquence : je ne sais plus pour quelle raison ce poids trop important m'a handicapé et j'ai décidé de refaire une self plus légère en utilisant un coax plus fin.

Toujours parce que je suis un 'bricoleur du dimanche' (de toutes façons je n'ai pas le temps les autres jours :P ), ma nouvelle self fut moins bien réalisée. Résultat : les spires non-jointives avaient tendance avec le temps, à faire des tas de spires jointives. Je m'en apercevais en constatant une désadaptation de l'antenne et par des pertes d'images dans le récepteur TNT. Il semble donc bien y avoir une différence entre spires jointives et non jointives.

Quant à la dernière question sur la self à l'entrée de la station... Si j'ai bien compris ce que j'ai lu (c'est pas gagné), elle ne me semble pas nécessaire en plus de celle placée au plus près de l'antenne.

Ma réponse vaut ce qu'elle vaut, mais c'est ma réponse. Avec un peu de chance nos anciens et estimés camarades (j'en vise deux en particulier) vont démonter mon post, mais cela fera avancer la discussion. Si nous n'avons pas de chance, la discussion n'avancera pas.

73,

Franck F4HFQ

Sources :

http://f5ad.free.fr/ANT-QSP_F5AD_Calcul_Choke_Baluns.htm

http://f5zv.pagesperso-orange.fr/RADIO/RM/RM07/RM07n/RM07n02.htm

http://f5zv.pagesperso-orange.fr/RADIO/RM/RM07/RM07j/RM07j10.html

http://f5zv.pagesperso-orange.fr/RADIO/RM/RM25/RM25d/RM25D05.html

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour Jean-Pierre,

F6BJP a écrit, le 22 Apr 2016 - 08:27 :

Bonjour

pas si facile de faire un choc balun large bande voir:

http://www.karinya.net/g3txq/chokes/

73 JP




G3TXQ a écrit quelques belles pages, et je les ai lues avec plaisir lors de plusieurs visites de son site. Mais pour celle que vous citez au sujet des "chokes balun", je reste quelque peu dubitatif et circonspect. En effet, cela semble résumé à de la théorie simplifiée et dans un monde parfait. De ce que j'ai appris au fil des ans, les choses sont moins simples que cela car la circulation du courant à l'extérieur de la tresse d'un câble coaxial ne se limite pas à la longueur du câble dès lors que l'émetteur est relié à d'autres circuits comme une alimentation, des accessoires, et surtout une prise de terre aux caractéristiques indéterminées et à l'aide d'un fil conducteur de longueur tout autant indéterminée. La HF a une particularité essentielle: elle cherche le meilleur chemin pour s'établir dans un régime stationnaire et ne peut y parvenir au mieux qu'à coups de demi-ondes. Ceci a une conséquence pratique: si l'antenne n'est pas un dipôle demi-onde parfaitement équilibré et correctement connecté à sa ligne de transmission, c'est à dire non influencé de manière dissymétrique par son environnement ni par la présence de la ligne de transmission, même coaxiale, le régime stationnaire de courant et tension va s'établir en utilisant une troisième voie, complémentaire de l'antenne et connectée à celle-ci, en l'occurence la partie externe de la tresse du câble coaxial mais aussi tous les autres conducteurs concernés, y compris celui ou ceux allant à la terre si il(s) existe(nt). Ce troisième chemin va donc être parcouru par de la HF, de manière plus ou moins importante selon ses caractéristiques électriques (impédance), au détriment de l'antenne elle-même, et le ou les fils en question rayonner et recevoir avec des effets divers comme la modification du diagramme de rayonnement de l'antenne, la perturbation d'appareils électroniques proches, des désagréments pour l'opérateur touchant divers accessoires, et inversement l'augmentation de la sensibilité aux bruits électriques indésirables en réception.

C'est là où le "choke-balun" intervient: il s'oppose à la présence du courant HF sur la partie extérieure de la tresse du câble coaxial et oblige alors la HF à se satisfaire du seul chemin autorisé, celui-de l'antenne et seulement elle, alimentée par l'âme et la partie intérieure de la tresse du câble coaxial et seulement elles aussi. En conséquence, le choke-balun est à la fois une self de choc dont l'impédance réactive doit être suffisante pour avoir un effet notable, en général au minimum 4 à 5 fois l'impédance du point où elle est installée et de préférence basse, et un balun puisque son effet de frein sur le circuit indésirable va obliger la HF à n'utiliser que les composantes du système d'antenne en équilibrant le circuit.

Ceci étant dit, l'utilisation d'un balun est-elle obligatoire ou même toujours préférable?

De mon point de vue, la réponse est non ! Sa présence ne se justifie qu'à partir du moment où le système d'antenne est suffisamment déséquilibré pour se comporter de manière anormale et entrainer des effets indésirables. Le meilleur moyen pour s'en assurer, au-delà des perturbations connues, consiste à vérifier l'absence de HF autour des lignes coaxiales et des nombreux fils cheminant dans la station, et il est assez facile de s'en assurer avec une sonde de courant réalisée autour d'un tore, d'une résistance, d'une diode, d'un condensateur et d'un vu-mètre.

Enfin, encore faut-il que le choke-balun en soit vraiment un à la fréquence utilisée! Ce balun doit se comporter comme une self de choc pour la tresse du câble coaxial et donc présenter une impédance forcément réactive (c'est une bobine !) et suffisante pour jouer son rôle, et il ne doit pas présenter une résonance, à cause de ses capacités parasites, sur les fréquences utilisées. Les articles sur les selfs de chocs ne manquent pas, à commencer par celles utilisées dans le circuit de l'alimentation des amplificateurs linéaires, et le principe est le même. Chacun peut vérifier une bonne partie de leurs caractéristiques avec un analyseur d'antenne (MFJ-259 ou autre appareil similaire), avec un générateur HF (l'émetteur de la station, en QRP...) et une sonde, ou avec un VNA+PC, ou même un analyseur de spectre et tracking pour les mieux équipés et les plus pressés.

Mais surtout, le balun en courant a une très nette supériorité sur le balun en tension: même inutile, même mal conçu et donc inopérant, il ne pose aucun problème car il n'est plus qu'un simple morceau de ligne de transmission supplémentaire, un simple bout de câble coaxial bobiné ou recouvert de bagues en ferrites. Il n'empêche en rien l'utilisation d'une boite d'accord sur n'importe quelle fréquence et ne risque pas, contrairement au balun en tension, de se transformer en court-circuit sur certaines fréquences avec tous les risques que cela comporte pour la boite d'accord ou/et l'émetteur. De plus, il peut supporter des puissances importantes, jamais atteintes par le seul effet d'un "courant de gaine" par nature très inférieur à celui de l'antenne elle-même. Chacun devinera quel modèle a ma préférence pour les antennes!

My two cents...

73,
Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour Alex,

F5AD :

Si on veut couvrir plusieurs bandes, il faut calculer le balun pour la fréquence la plus basse, et il faut tenir compte des capacités parasites entre spires; en espaçant les spires entre

elles d'un diamètre de câble, soit 6mm ou 10mm pour diminuer la capacité parasite, on obtient le tableau ci dessous, il y a plus de spires mais on couvre facilement une octave.

n'ayant jamais vu de choke balun de ce type je me pose la question si il existe une différence importante?

En complément au lien sur une discussion similaire à laquelle je participais que j'ai indiqué hier et au commentaire que je viens de faire ci-dessus, qui devraient vous apporter des réponses à vos questions, je répète ceci:

- un choke-balun est essentiellement une self de choc, c'est à dire une self (une bobine) utilisée pour s'opposer à la circulation d'un courant alternatif. Et c'est là où le programme de l'examen pour l'obtention d'un certificat d'opérateur/licence trouve tout son sens: le comportement des bobinages en fonction de la fréquence en fait partie! Inductance et impédance sont deux caractéristiques essentielles des bobines et quelques formules simples à mettre en œuvre à l'aide d'une calculette 4 opérations relient ces paramètres.

- dans un choke-balun, c'est la tresse du câble coaxial qui nous intéresse au premier chef. Plus précisément, c'est sa superficie externe car en haute-fréquence et au-delà les signaux se contentent de la surface d'un conducteur pour circuler et un signal peut cheminer sur la face interne d'un tube creux et un autre sur la face externe. En créant une inductance, soit en bobinant un conducteur, soit en le faisant traverser un matériau adapté (ferrite), on met en place une impédance va s'opposer au passage d'un signal et c'est bien ce que l'on souhaite obtenir.

- en HF, les calculs peuvent conduire à bien des déboires, surtout si on ne maîtrise pas tous les tenants et aboutissants du circuit que l'on souhaite réaliser, même une simple bobine. Les éléments parfaits n'existent pas dans la vraie vie. Alors mieux vaut essayer de vérifier que l'on obtient bien ce que l'on souhaite, ici une impédance réactive d'au moins quelques centaines d'ohms à la fréquence ou aux fréquences envisagées, ce qui est maintenant facile avec tous les moyens dont disposent les radioamateurs actuels, que de calculer des éléments supposés parfaits qui ne fourniront pas le service souhaité lors de leur utilisation pratique.

- pour construire un choke-balun qui fonctionne, il faut construire une self de choc qui fonctionne. On ne peut pas faire plus simple. Mais une self de choc a des limites: si vous augmentez le nombre de spires en partant du principe que qui peut le plus peut le moins, vous augmenterez les capacités parasites et diminuerez la fréquence de résonance naturelle de la self, cette valeur conditionnant la fréquence maximum utilisable avec la self de choc, et si vous diminuez le nombre de spires, vous favoriserez l'utilisation sur une fréquence plus élevée mais vous vous priverez d'un bon fonctionnement sur les fréquences basses faute d'une impédance suffisante. Le vrai problème de la self de choc, c'est sa bande passante. Pour l'augmenter, vous avez deux solutions: diminuer les capacités parasites en diminuant la capacité inter-spires ou diminuer le nombre de spires. Dans le premier cas vous écartez les spires mais il vous en faudra un peu plus, dans le second cas vous utilisez un matériau ferromagnétique pour augmenter la valeur de l'inductance sans modifier le nombre de spires, donc vous utilisez moins de spires que dans le cas d'un bobinage à air ou sur support neutre, et vous augmentez la bande-passante utilisable de la self de choc.

- le principe de base consiste à utiliser le minimum de spires pour une inductance/impédance suffisante mais pas forcément maximum sur la fréquence d'utilisation la plus basse, sachant que plus la fréquence augmentera plus l'impédance fera de même sous réserve de ne pas dépasser la fréquence de résonance de la self associée à ses capacités parasites.

- mais il y a encore plus simple dans le cas d'un "choke-balun": en associer deux en série, l'un pour les fréquences basses, l'autre pour les fréquences plus hautes.

de plus ici j'ai aussi un choke balun lui bien bobiné à la station juste avant la connexion aux émetteurs, cela est il utile?

Un seul moyen pour le savoir: évaluer la présence ou non de HF autour des câbles de la station (voir mon message précédent) avec votre choke et sans elle...

73,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F8APH

Wahou... :)

Un grand merci Francis pour ce bel exposé qui m'ouvre un peu plus les yeux sur le sujet

je pense avoir compris ce qui me fallait comprendre et vais essayer de mettre cela en application.

il est vrai que l'on à tendance à systématiquement bobiner une soi-disant self aux bases de nos antennes sans même savoir si cela est nécessaire et approprié, je suis de ceux là :blink:

un grand merci aussi à Franck et Jp pour leurs interventions

73 à tous et très bon week-end à vous

Alex F8APH

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Wahou... :)

Un grand merci Francis pour ce bel exposé qui m'ouvre un peu plus les yeux sur le sujet

je pense avoir compris ce qui me fallait comprendre et vais essayer de mettre cela en application.

il est vrai que l'on à tendance à systématiquement bobiner une soi-disant self aux bases de nos antennes sans même savoir si cela est nécessaire et approprié, je suis de ceux là :blink:

un grand merci aussi à Franck et Jp pour leurs interventions

73 à tous et très bon week-end à vous

Alex F8APH

Alors il va falloir équiper votre labo d'un machin de ce genre que vous construirez vous-même :

http://www.nonstopsystems.com/radio/frank_radio_antenna_rf-ammeter.htm

(allez voir aussi les liens indiqués en bas de page...)

Et n'hésitez pas à revenir poser d'autres questions. A partir du moment où vous avez fait, ou essayé de faire, la part du chemin qui vous incombe, les Old Timers peuvent eux-aussi essayer de vous aider! :lol:

PS

J'espère que vous utilisez des grosses pinces à linge en bois pour faire sécher les draps, que vous pourrez trouver une ferrite CEM "clippable", et qu'une diode, de préférence au germanium, traine dans vos tiroirs (ne courrez pas après une schottky, c'est un luxe inutile pour l'outil en question utilisé en HF).

73,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F8APH

Merci encore une fois Françis

j'ai a peu prés tout ce qu'il faut pour réaliser la bete

manque que le galva et comme je vais à la brocante de F5KEE demain je vais essayer de trouver mon bonheur :)

je vous tiendrais informé

bonne soirée

Alex F8APH

Partager ce message


Lien à poster
F6CER

Bonjour à tous

Excellent rappel de Françis , comme d'habitude , mais pour les verticales ou le "symetriseur " à quand même moins d'importance que pour une boucle ou un dipôle , il ne faut pas oublier les ferrites sur le cable , comme le faisait Portenseigne en télévision dans les années 60

Avec tout ce qu'on trouve sur les vieux cordons d'ordinateur dans les déchetteries, on peut limiter les courants de gaine aisément

Une dernière chose dan les campagnes reculées , le tube en PVC et la paille de fer ! On enroule de la paille de fer autour du coax sur à peu près 1m et on glisse le tout dans un tube de 60 , rustique mais efficace également !!!!!

Alex , transmet mes amitiés aux copains du 91 depuis mon ariege profonde (et humide)

Partager ce message


Lien à poster
F6FER

Bonjour

Une pince comme celle ci fait parfaitement l'affaire.

Mais le galvanomètre est un luxe. On peut se contenter d'une diode LED qui indiquera s'il y a circulation ou non d'un courant de gaine.

Avoir une mesure peut servir à titre comparatif, mais on cherche surtout à obtenir une valeur nulle ou presque.

73

61Sv3hjnd1sXcTlt0pYm3Xx2-LE.jpg

Modifié par F6FER

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour Georges,

Excellent rappel de Françis , comme d'habitude , mais pour les verticales ou le "symetriseur " à quand même moins d'importance que pour une boucle ou un dipôle , il ne faut pas oublier les ferrites sur le cable , comme le faisait Portenseigne en télévision dans les années 60
Avec tout ce qu'on trouve sur les vieux cordons d'ordinateur dans les déchetteries, on peut limiter les courants de gaine aisément

Une dernière chose dan les campagnes reculées , le tube en PVC et la paille de fer ! On enroule de la paille de fer autour du coax sur à peu près 1m et on glisse le tout dans un tube de 60 , rustique mais efficace également !!!!!

Merci pour votre appréciation. Quant à l'intérêt ou non d'un symétriseur, cela dépend à mon avis de deux choses : le diagramme de rayonnement de l'antenne et l'équilibre de la ligne de transmission. Pour le diagramme de rayonnement, il est plus facile et utile de se rapprocher de la théorie lorsqu'il s'agit d'une antenne directive (Yagi, quad...) suffisamment élevée au-dessus du sol (> lambda/2) alors que dans le cas d'une antenne proche du sol (fil quelconque, faux monopole installé verticalement, vraie verticale façon Marconi...) le diagramme est largement influencé par le sol qui est par nature de qualité variable et surtout non homogène. Mais il reste dans tous les cas le problème de l'équilibre de la ligne de transmission et cette fois c'est bien moins l'antenne Yagi que les "choses" à raz du sol qui posent problème et donc qui nécessitent un "accessoire équilibrant". Dans la logique de mes messages précédents, je considère qu'un choke-balun bien construit est utile dans la plupart des cas où il s'agit de systèmes d'antennes par nature sujets au déséquilibre, c'est à dire tous sauf les dipôles, Yagi, quads et loop installées en hauteur, et pour ces dernières, au mieux ce sera du purisme mais au pire cela n'aura aucun effet nuisible. :P

Quant au tube de PVC et la paille de fer, j'avoue n'avoir jamais expérimenté. Mais je me rappelle un court article paru il y a bien longtemps dans QST qui dévoilait cette astuce mais en version courte, le cable coaxial étant enroulé, puis un autre quelques mois plus tard qui montrait que le bidule était sans effet. Ayant tout de même fait quelques progrès depuis les années 70-80, j'aurais tendant maintenant à être de ce même dernier avis car pour obtenir une inductance suffisante avec un fil traversant un noyau, il faut que la perméabilité du matériau de ce noyau soit élevée et ce n'est pas le cas de la paille de fer, ni d'ailleurs des tores en poudre de fer, et c'est pourquoi votre conseil incitant à faire les poubelles pour récupérer des ferrites placées sur le matériel informatique est judicieux : ces ferrites utilisées en CEM sont à peu près de la qualité souhaitée.

Cordiales 73 et bon week-end dans l'Ariège,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour Roger,

Bonjour

Une pince comme celle ci fait parfaitement l'affaire.

Mais le galvanomètre est un luxe. On peut se contenter d'une diode LED qui indiquera s'il y a circulation ou non d'un courant de gaine.

Avoir une mesure peut servir à titre comparatif, mais on cherche surtout à obtenir une valeur nulle ou presque.

73

Bien vu ! :)

La perfection est presque atteinte lorsqu'on ne peut plus rien retirer, hi...

Vous me donnez d'ailleurs une idée, toujours selon le principe que le radioamateur expérimentateur essaie de se débrouiller avec ce qu'il a en stock: retirons la résistance de charge, la diode, le condensateur et le galva (_j'y vais fort, là, non ?_) et... remplaçons le tout par une loupiotte, ampoule de vélo ou luciole à filament! :D

Cordiales 73,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F6FER

Bonsoir

Pour les antennes verticales à radians posés au sol, la terre est un bon étouffeur de courant. Un conducteur enterré à 20 ou 25 cm rayonne très peu au dessus du sol et le courant HF de gaine est rapidement etouffé par les pertes dans le sol. On lit parfois, que la profondeur ad hoc est > 1/100 de la profondeur de pénétration de l'onde dans le sol, elle même fonction de la longueur d'onde et de la nature du terrain, entre 2 et 20 m pour une terre moyenne en HF.

On peut donc amener le feeder en souterrain jusqu'à l'antenne sur quelques mètres et le problème est réglé.

Cela étant, un courant de gaine sur une verticale aura pour premier effet de modifier le diagramme de rayonnement ( 1 à 1,5 dB par rapport à l'omnidirectionnel selon la littérature) . A moins d'etre placé au centre d'un polder à quelques kilomètres des voisins, l'environnement de l'antenne ( sol, végétation, bâtiments, vallonnements, etc...) va se charger de modifier le diagramme de rayonnement de façon bien plus sévère qu'un courant de gaine et sans que l'opérateur puisse y remédier le plus souvent. C'est vrai pour toutes les antennes, d'ailleurs.

Le second effet est la modification de l'impédance d'antenne. Mais comme cette impédance, même en l'absence de courant de gaine, est mal contrôlée pour une verticale et éloignée des valeurs théoriques ainsi que des sacro-saints 50 ohms, ça ne change pas grand chose. Il faudra dans tous les cas une phase de mise au point.

Le dernier effet, TVI et coups de bourre, peut etre traité par un choke balun. Mais il y souvent des causes annexes indépendantes du courant de gaine et qu'il faut essayer de bien comprendre.

Conclusion, d'accord avec Georges, je pencherai pour dire qu'un choke balun n'est pas absolument indispensable pour une verticale.

Et les ferrites c'est beaucoup plus pratique que le câble enroulé à spires jointives ou pas.

73

Modifié par F6FER

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN
Pour les antennes verticales à radians posés au sol, la terre est un bon étouffeur de courant. Un conducteur enterré à 20 ou 25 cm rayonne très peu au dessus du sol et le courant HF de gaine est rapidement etouffé par les pertes dans le sol. On lit parfois, que la profondeur ad hoc est > 1/100 de la profondeur de pénétration de l'onde dans le sol, elle même fonction de la longueur d'onde et de la nature du terrain, entre 2 et 20 m pour une terre moyenne en HF.

On peut donc amener le feeder en souterrain jusqu'à l'antenne sur quelques mètres et le problème est réglé.

Cela étant, un courant de gaine sur une verticale aura pour premier effet de modifier le diagramme de rayonnement ( 1 à 1,5 dB par rapport à l'omnidirectionnel selon la littérature) . A moins d'etre placé au centre d'un polder à quelques kilomètres des voisins, l'environnement de l'antenne ( sol, végétation, bâtiments, vallonnements, etc...) va se charger de modifier le diagramme de rayonnement de façon bien plus sévère qu'un courant de gaine et sans que l'opérateur puisse y remédier le plus souvent. C'est vrai pour toutes les antennes, d'ailleurs.

Le second effet est la modification de l'impédance d'antenne. Mais comme cette impédance, même en l'absence de courant de gaine, est mal contrôlée pour une verticale et éloignée des valeurs théoriques ainsi que des sacro-saints 50 ohms, ça ne change pas grand chose. Il faudra dans tous les cas une phase de mise au point.

Le dernier effet, TVI et coups de bourre, peut etre traité par un choke balun. Mais il y souvent des causes annexes indépendantes du courant de gaine et qu'il faut essayer de bien comprendre.

Conclusion, d'accord avec Georges, je pencherai pour dire qu'un choke balun n'est pas absolument indispensable pour une verticale.

Et les ferrites c'est beaucoup plus pratique que le câble enroulé à spires jointives ou pas.

73

Bonjour Roger,

Finalement, la radio, c'est très simple ! Il suffit d' "amener le feeder en souterrain jusqu'à l'antenne sur quelques mètres et le problème est réglé.". :P

73,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F8APH

Ou la la que de lecture intéressante ;)

Merci Roger et Françis pour tout,

je vais essayer cette pince histoire de voir si il y a du retour hf ici

en tout cas c'est très intéressant et indispensable ou pas sur ma verticale, le truc est d'essayer de comprendre ce qui ce passe.

j'ai la diode, j'ai la ferrite reste à trouver la pince à linge modèle XXL et zou on va tester cela

bonne soirée à tous et encore merci pour vos avis et conseils

Alex F8APH

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F8APH

:D Merci Françis

Partager ce message


Lien à poster
F8APH

Alors même si cela fait un bout de temps que ce post était (presque) clôturé, je reviens juste pour les résultats de  mon côté

n'ayant pas trouvé (pas trop cherché) de pince à linge de bonne dimension, j'ai bricolé cela sur un petit bout de plexi et avec les fonds de tiroirs ...

j'ai utilisé un schéma simple de ON7DY trouvé sur le net (n'ayant pas de 47 r sous la main j'ai mis 2 100r en // et la diode est une OA95)

le résultat est intéressant, premier test en connectant le K3 sur charge 50 ohms 100Watts  : pas de déviation de l'aiguille

par contre une fois branché sur la ligne de l'antenne toujours avec 100 Watts ça monte tout de suite... le point au quel cela est le plus élevé on relève 80 µA et environ 30 µA en sortie d’émetteur

pourtant l'antenne avec 100Watts apparait accordée correctement (1.3) mais si j'allume mon AL811 je suis désaccordé entre l'émetteur et l'ampli (500Watts)

je pense que cela fait apparaitre le courant de gaine non ?

je tenais à pouvoir le mesurer avant de tester un choke balun histoire de vérifier le résultat

j'espere être sur la bonne voie

bon le résultat n'est pas très beau mais je pense qu'il va m'être utile

encore merci à Francis et à tout ceux qui avaient répondu à mon post initial

 

73 Alex F8APH

 

CLAMP RF.gif

2.JPG

4.JPG

5.JPG

Modifié par F8APH

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour  Alexandre,

Je tiens à vous remercier pour être revenu nous expliquer, photos à l'appui, comment vous avez utilisé les informations qui vous avaient été fournies ici.

Belle réalisation ! On pourrait croire à la seule lecture du schéma que c'est un truc inutile face à un superbe XY24Mk2-turbo avec liaison Bluetooth et décodage FT8, mais vous avez constaté vous même que la petite diode au germanium fait bien son boulot et permet de se rendre compte si il existe ou non un courant "de gaine" sur un câble coaxial. C'est fort basique, mais puisque la seule question qui vaille est "Y'en a, y'en a pas, ou y'en a moins ?", c'est largement suffisant pour pouvoir ensuite essayer un balun en courant (choke-balun) et constater le degré de son efficacité. Moins l'aiguille déviera, mieux cela sera ! :rolleyes:

Côté balun, si vous avez la possibilité d'évaluer la réactance d'une bobine sur les bandes de fréquences qui vous intéressent, par exemple à l'aide d'un analyseur d'antenne, vérifiez que vous avez un X d'au moins 300 à 500 ohms aux bornes de la bobine constituée par l'un des deux fils. Vous pourrez d'ailleurs ensuite vérifier avec votre  "mesureur de courant de gaine" ce qui se passe lorsque X est trop faible, puis lorsqu'elle augmente.

Et pour ceux qui souhaiteraient vous emboiter le pas, je signale que le type de diode n'a pas trop d'importance sur les bandes HF/VHF, qu'une diode au germanium quelconque est parfaite faute d'avoir une schottky sous la main, et que la résistance qui est en parallèle sur la bobine du transformateur peut prendre n'importe quelle valeur basse jusqu'à 500 ohms. L'ampèremètre peut être quelconque du moment qu'il est assez sensible. On pourrait compliquer un peu le schéma en ajoutant un potentiomètre et des diodes de protection pour ne pas envoyer l'aiguille au paradis dès le premier essai, mais le bon sens suffit peut-être pour prendre soin de commencer les essais avec un émetteur réglé en QRP, voire QRPp, afin de vérifier si l'aiguille commence déjà à bouger.

Alors, pas d'inquiétude, Alexandre, vous êtes sur la bonne voie ! :P

Bien cordialement,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F6CER

Bonjour

bravo pour les essais , juste une remarque :vous aurez une plus grande sensibilité si vous placez  le condensateur de découplage de l’autre côté de la diode 

Partager ce message


Lien à poster
F6CSS

Excellente remarque de F6CER (cf. schéma initial du détecteur). Si le condensateur actuellement en parallèle sur l'inductance a une valeur de 10000 pf le signal HF doit être sérieusement atténué .
Attention à l’intensité du courant détecté , ça serait dommage de satelliser ce splendide microampèremètre  PEKLY  .

Bon essais
73 J.C.

Partager ce message


Lien à poster

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×