Jump to content
News Radio

Antenne en U inversé 'terminée' - conception et modèle par Chris Moulding, G4HYG

Recommended Posts

F3WT

Astucieuse, cette antenne!

De la famille des antennes à ondes progressives de type Beverage, comme dit Chris, G4HYG.

Mais aussi de type semblable au modèle delta - loop de K9AY, antenne de réception, connue pour ses propriétés directives - comme la Beverage- et pareillement pour son bas bruit en réception .

Le magazine OM outre-Rhin , Funkamateur , a consacré une série d'articles à ce sujet en 2015 ou avant (googler - avec traduction).

La série d' articles de FA montre aussi que la valeur optimale de résistance ohmique de terminaison , ici au bas du deuxième poteau, varie en fonction de l' environnement ( sol, obstacles conducteurs ou diélectriques, etc.. ) de sorte qu'un essai peut s' avérer nécessaire pour qui cherche à maximiser gain ( ou, comme il est négatif , réduire la perte!) et, par ailleurs, pour assurer la directivité qui caractérise ce type d' antennes.

L' intéressant en tant qu'antenne de réception est la directivité des Beverage ou K9AY, dont le gain doit être rehaussé pour entendre le " noise floor"( comme le dit Chris) - amplifier certes, mais pas au delà ! si l'on ne veut pas dégrader les performances en intermodulation du récepteur .

En emission, la perte ohmique dans la résistance d' un quart n' est pas négligeable, bien que souvent peu percevable dans la pratique , même en DX, ( de 100 à 200W - 3dB max!) surtout pour qui est en mode CW.

73.

Pierre, F3WT.

Edited by F3WT

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour Pierre,

Astucieuse, cette antenne!

De la famille des antennes à ondes progressives de type Beverage, comme dit Chris, G4HYG.

Mais aussi de type semblable au modèle delta - loop de K9AY, antenne de réception, connue pour ses propriétés directives - comme la Beverage- et pareillement pour son bas bruit en réception .

Le magazine OM outre-Rhin , Funkamateur , a consacré une série d'articles à ce sujet en 2015 ou avant (googler - avec traduction).

La série d' articles de FA montre aussi que la valeur optimale de résistance ohmique de terminaison , ici au bas du deuxième poteau, varie en fonction de l' environnement ( sol, obstacles conducteurs ou diélectriques, etc.. ) de sorte qu'un essai peut s' avérer nécessaire pour qui cherche à maximiser gain ( ou, comme il est négatif , réduire la perte!) et, par ailleurs, pour assurer la directivité qui caractérise ce type d' antennes.

L' intéressant en tant qu'antenne de réception est la directivité des Beverage ou K9AY, dont le gain doit être rehaussé pour entendre le " noise floor"( comme le dit Chris) - amplifier certes, mais pas au delà ! si l'on ne veut pas dégrader les performances en intermodulation du récepteur .

En emission, la perte ohmique dans la résistance d' un quart n' est pas négligeable, bien que souvent peu percevable dans la pratique , même en DX, ( de 100 à 200W - 3dB max!) surtout pour qui est en mode CW.

73.

Pierre, F3WT.

J'ai un léger doute sur la manière dont cette chose fonctionne réellement. Amha, elle est beaucoup plus proche d'une boucle amortie que d'une Beverage. En effet, le principe de cette dernière consiste à utiliser une ligne de transmission chargée à son extrémité distante et constituée d'un fil unique, de longueur au moins égale à une onde entière, parallèle au sol, avec un écartement très faible par rapport à la longueur, et dans ce cas il s'agit bien d'une antenne "à onde(s) progressive(s)". Mais dans le cas de l'antenne de G4HYG, on peut difficilement voir une ligne de transmission car la longueur du fil horizontal est bien trop faible (5 mètres) et sa hauteur bien trop haute (10 mètres). Certes, dans les deux cas, ce sont des antennes de réception. Dans les deux cas, l'objectif est d'amortir/assourdir l'antenne afin de diminuer le plus possible le bruit pour améliorer le rapport signal/bruit et en partant du principe qu'on diminue plus le bruit que le signal. Alors, oui, les signaux reçus sont faibles, mais ils sont utilisables tandis que dans le cas d'une antenne à gain positif, il arrive qu'on augmente tellement le bruit qu'on n'entende même pas un signal qui serait parfaitement audible avec moins de bruit. Enfin, l'antenne à onde(s) progressive(s) est adaptée aux bandes LF et MF, voire en bas de HF, donc au plus haut 3 MHz. Quant à l'ajustement de la valeur de la résistance, il s'agit plutôt, de mon point de vue, d'une adaptation d'impédance que d'une action sur le gain de l'antenne, gain qu'il n'est d'ailleurs pas souhaitable d'améliorer si l'on souhaite bien profiter du meilleur rapport signal/bruit. Puisqu'un transformateur large-bande [nota : l'est-il vraiment suffisamment pour couvrir la bande 2-70 MHz prétendue ?] de rapport 1/9 est utilisé, on peut supposer que l'antenne devrait présenter à celui-ci une charge non réactive de 450 ohms, cette dernière étant constituée en majeure partie de la somme des pertes dans le sol et dans la résistance d'amortissement (390 ohms), ce qui semble cohérent avec la description. La simulation telle que modélisée par l'auteur me paraît fort hasardeuse puisque l'antenne n'est pas une variante de l'antenne Beverage. Enfin, utiliser cet aérien en émission est bien entendu possible, mais c'est plus proche des antennes à ROS plat en usage chez les militaires et les ONG (genre W3HH) que des antennes utilisées par les radioamateurs qui sont supposés ne pas gâcher de la puissance inutilement pour chauffer des résistances dans l'antenne et/ou dans le sol. Il est préférable d'ajouter un inverseur pour pouvoir profiter du meilleur des deux mondes : une antenne à pertes en réception et une antenne à gain en émission. ;)

Cordiales 73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F4HFQ

Bonjour,

c'est plus proche des antennes à ROS plat en usage chez les militaires et les ONG (genre W3HH)

Ça me rassure : c'est bien à celle-ci que je pensais (T2FD). Je vous laisse, Pierre et Francis, continuer votre discussion qui promet d'être intéressante.

73,

Franck F4HFQ

Share this post


Link to post
F6CER

Bonjour

si le sol est bon, on peut aussi assimiler ça à une micro demi-rhombic verticale

on en fait des choses incroyables avec ce fameux transfo 1/9 !

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour Georges,

Bonjour

si le sol est bon, on peut aussi assimiler ça à une micro demi-rhombic verticale

on en fait des choses incroyables avec ce fameux transfo 1/9 !

:lol:

Si le sol est bon, et si la propagation est bonne, on peut même arriver à entendre des stations DX !

Quant aux "fameux" transfo 1/9, je me demande comment nous faisions vous et moi dans les années 70 lorqu'ils n'avaient pas encore envahi les installations d'amateur, accompagnés par des boites d'accord automatiques intégrées dans le transceiver... Ah, si, je me rappelle d'un truc : nous avions appris à construire une antenne et à accorder le fameux circuit en PI de l'émetteur. ;)

Je vous souhaite une bonne fin de journée,

PS

/hors-sujet/

Georges, est-ce que votre adresse mail chez free est encore valide ? Je vous ai envoyé une paire de trucs fin août mais j'ai bien peur d'avoir utilisé une adresse que vous ne consultez plus.

//

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest

Ça sait faire des antennes mais ça a du mal avec les email... :lol:

--

Share this post


Link to post
F6CER

Et oui , comme radioamateur canal historique , je communique plus naturellement avec une antenne qu'avec internet :)

ceci étant , Françis , dans mes montagnes j'ai des hectares pour mettre des antennes mais mon accès satellite ne marche que dans un sens pour les mails (il parait que ça va s'arranger)

Share this post


Link to post
F3WT

Bonjour à tous,

Tout à fait d' accord avec les remarques précédentes ( notamment F6AWN, F4HFQ et F6CER,..).

On peut classer ces antennes de différentes sortes : d'une part à boucles fermées : " abasourdies" avec résistance en série ou non - auquel cas elles seraient "high Q" comme on dit en anglo-saxon ( hi!).

D' autre part à boucle ouverte, avec retour terre ( Beverage). On distingue celles à hauteur de plusieurs décimètres, ou bien carrément reposant sur le sol ( Beverage on earth ou BOG en abrégé).

N' ayant à mon qth ni "hectares" de champs, ni de forêts alentours ( heureux les bénéficiaires de ces derniers hi! ) je me suis moins intéressé aux BOG.

En revanche, j' ai deux grandes boucles en Delta plutôt performantes pour le site. Excellentes en TX et en RX déjà silencieuses telles quelles , même non abasourdies, hi! ), j'envisage toutefois depuis un moment de commuter l'une d' entre elle en sorte qu'elle deviennent une K9AY ( et , comme le relève justement F6AWN, de conserver son gain positif en emission!). Je ne connais pas le résultat des simulations EZNEC (dont le "moteur" reste un NEC-2 si je ne m' abuse) des antennes Beverage , au sol ( BOG) on non , vues les difficultés de modélisations. Mais celles simulant les antennes à boucles marchent. Cela permet de vérifier au moins grossièrement directivité ou diagramme de rayonnement par distribution statistique de rapports récoltés.

D' ailleurs la forme de ces boucles ne me parait pas aussi critique que ne le laisse souvent prévoir les dimensions quelques fois au cm près, données par des constructeurs.

Chris dit bien être parti d'une antenne en V inversée alimentée à un bout , avant qu'il ne mette à la terre l' autre à travers sa résistance de quelque 400 Ohms.

Cependant, on peut se demander aussi si un raccord à gros fil entre les deux poles terre de l' antenne U inversée ( ou en Pi)* ( pour fermer la boucle) changerait ses caractéristiques.

Probablement non.

En revanche la performance de l' antenne gagnerait sans doute à être améliorée non seulement, en effet, Francis, par l' adaptation en impédance côté résistance , mais encore par accord côté alimentation. Celui-ci serait moins sommaire que ne l' est ce balun à haut rapport de transformation ( pourquoi 1:9 plutôt qu' autre chose; ces baluns pour antennes Marconi gagnent à être associés aux tuners restreints côté haute impédance incorporés aux TRX) .

Idem ici: Un coupleur distant ou au shack moyennant un feeder faibles pertes ( Lecher) accorderait l' impédance au bas du premier poteau. Celle-ci ne devrait pas être, par symétrie, très éloignée desdits 400 Ohms du côté opposé.

Quoiqu'il en soit, intéressante antenne RX ... et TX !

73.

Pierre,

F3WT.

Share this post


Link to post
F6CER

Pierre, Il reste une chose qui risque de "tromper l'ennemi" , ces divers bouts de fil chargés a leur extrémité deviennent relativement directifs quand ils sont de dimensions importantes devant la longueur d'onde , donc attention a na pas réaliser une antenne "sans bruit" justement parce-qu'il n'y a rien a écouter dans sa direction privilégiée , je serais assez curieux de voir le diagramme de rayonnement réel du "U" au dessus de 10 ou 15 MHz (je ne parle pas du 70 MHz car la c'est une bêtise)

Bonne soirée

Share this post


Link to post
F8BHA

Bonsoir a tous , mais on dirait une moitier d'une W3HH en vertical.

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonsoir Jean-Claude,

C'est une variante d'antenne "TFM" (Terminated Folded Monopole) :P

73 JC

Ouais....

Comme je le disais plus haut :

"...utiliser cet aérien en émission est bien entendu possible, mais c'est plus proche des antennes à ROS plat en usage chez les militaires et les ONG (genre W3HH) que des antennes utilisées par les radioamateurs qui sont supposés ne pas gâcher de la puissance inutilement pour chauffer des résistances dans l'antenne et/ou dans le sol." :rolleyes:

L'avantage de ces antennes, c'est que les électriciens ont enfin la possibilité de brancher un ohm-mètre pour mesurer la résistance de non-rayonnement. :P

73,

F6AWN

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...