Jump to content
Sign in to follow this  
News Radio

Passez la licence américaine à F6KOP

Recommended Posts

F6BHW

Commentaires et discussion sur la News Radio :

Passez la licence américaine à F6KOP

2608_logo_news_F6KOP_lienceUS.jpg

Discussion initiée par F6BHW

Quelle est la légalité de cette activité ???

Quelle est son illégalité ?

--

Bonjour,

La France fait partie des Etats-Unis ???

En droit il y a un principe qui est la souveraineté nationale !

Et a ma connaissance rien n'autorise juridiquement des radioamateurs Français ou américains a organiser en France des examens bidons avec des adresses bidon aux USA !

Pour mémoire je rappelle qu'il y a des accords d'Etat a Etat dans ce domaine et également des accords dans le cadre de la CEPT

Cela n'a aucun interet sauf a encore discréditer encore un peu plus les radioamateurs envers l'Administration

Cordialement

Share this post


Link to post
Guest

Bonjour,

Je ne vois toujours pas le soucis. Si c'est le discrédit envers l'administration qui vous dérange, je pense qu'il est consommé et enterré depuis très longtemps. Quand on voit les rapports entre l'administration et les associations radioamateurs, ce ne sont pas 10 licences US par an qui changeront grand chose. Surtout que le boulot à fournir est conséquent et que cela ne fait pas de mal aux impétrants de faire une révision supplémentaire ;)

Amicalement,

Philippe

Share this post


Link to post
F6BHW

Bonjour,

Je ne vois toujours pas le soucis. Si c'est le discrédit envers l'administration qui vous dérange, je pense qu'il est consommé et enterré depuis très longtemps. Quand on voit les rapports entre l'administration et les associations radioamateurs, ce ne sont pas 10 licences US par an qui changeront grand chose. Surtout que le boulot à fournir est conséquent et que cela ne fait pas de mal aux impétrants de faire une révision supplémentaire ;)

Amicalement,

Philippe

Bonjour,

Puisqu'il faut etre précis

Article 433-12 du code Pénal

« Est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende le fait, par toute personne agissant sans titre, de s'immiscer dans l'exercice d'une fonction publique en accomplissant l'un des actes réservés au titulaire de cette fonction. »

Article R20-44-11 du code des postes et communications électroniques

Les missions de l'agence sont les suivantes :

(…)

14° Elle organise les examens donnant accès aux certificats d'opérateur des services d'amateur, délivre les certificats et les indicatifs des séries internationales attribués aux stations radioélectriques des services d'amateur et procède au retrait de ces derniers.

(…)

Voilà les choses sont plus claires ? cette pratique est donc totalement illégale ... mais si certains souhaitent se retrouver devant un tribunal !...

Cela n'est plus mon affaire

Cordialement

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonsoir,

Il y a peut-être une explication et elle est inscrite sur la bannière du site du radio-club F6KOP :

http://f6kopprovins.free.fr/35ans.html

" Faire de la radio sans se prendre au sérieux ! ".

Alors peu importe qui attribue les licences pourvu qu'ils aient un indicatif pour faire des "expés"... ;)

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest

Bonsoir,

Bonjour,

Je ne vois toujours pas le soucis. Si c'est le discrédit envers l'administration qui vous dérange, je pense qu'il est consommé et enterré depuis très longtemps. Quand on voit les rapports entre l'administration et les associations radioamateurs, ce ne sont pas 10 licences US par an qui changeront grand chose. Surtout que le boulot à fournir est conséquent et que cela ne fait pas de mal aux impétrants de faire une révision supplémentaire ;)

Amicalement,

Philippe

Bonjour,

Puisqu'il faut etre précis

Article 433-12 du code Pénal

« Est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende le fait, par toute personne agissant sans titre, de s'immiscer dans l'exercice d'une fonction publique en accomplissant l'un des actes réservés au titulaire de cette fonction. »

Article R20-44-11 du code des postes et communications électroniques

Les missions de l'agence sont les suivantes :

(…)

14° Elle organise les examens donnant accès aux certificats d'opérateur des services d'amateur, délivre les certificats et les indicatifs des séries internationales attribués aux stations radioélectriques des services d'amateur et procède au retrait de ces derniers.

(…)

Voilà les choses sont plus claires ? cette pratique est donc totalement illégale ... mais si certains souhaitent se retrouver devant un tribunal !...

Cela n'est plus mon affaire

Cordialement

Il existe une catégorie de citoyens que notre administration laisse impunément utiliser des bandes radio depuis des décennies. Des gens qui singent les radioamateurs en toute illégalité, une vraie elle. Ces derniers mois, et ici même, un radioamateur autorisé nous donné l'adresse de son site web, qui est de plus référencé dans les liens du portail ici-même, où il a publié une incitation à utiliser des modes pour lesquels il n'est pas autorisé. Des exemples comme cela pullulent.

Et vous voudriez aller chercher des noises à des personnes qui passent DEUX FOIS leur examen ? Il faudrait plutôt leur donner une médaille :-)

Sinon, il me semble que les examens américains sont régis par la loi américaine pas par la loi française. Or, si je ne m'abuse -- mais je ne suis ni juriste, ni au fait des choses administratives -- ces examens sont là pour obtenir une licence américaine et l'indicatif qui va avec. Les personnes faisant passer cet examen sont habilités par la FCC à faire passer cet examen. Je ne vois rien dans ceci qui viendrait contredire une quelconque loi de l'état Français.

Et s'il y a des personnes à qui cela ne plait, ou qui pensent comme vous que c'est illégal, la seule chose à faire est de porter plainte. Ainsi nous serons fixés.

Mais je pense qu'ils peuvent dormir sur leur deux oreilles...

Bonne soirée,

Philippe

Share this post


Link to post
F8DQL

Article 433-12 du code Pénal

« Est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende le fait, par toute personne agissant sans titre, de s'immiscer dans l'exercice d'une fonction publique en accomplissant l'un des actes réservés au titulaire de cette fonction. »

Ce serait le cas si l'examen permettait d'obtenir une licence française, et ce n'est pas le cas.

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonsoir,

Des explications plus détaillées ici :

http://ref25.r-e-f.org/spip.php?article102

Cela me semble cohérent avec la législation.

IL faut donc retenir que la licence US ainsi obtenue n'a d'intérêt que pour un OM résidant plus de trois mois aux USA, et qu'elle n'est pas convertible en licence française.

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F6BHW

Bonjour,

Je viens de lire avec intérêt la documentation mise en ligne par Francis 6awn et je note des erreurs dans ce texte et notamment celle-ci « S’il réside définitivement en France, il doit passer son examen en France. »

Non cela est faux. En effet, dans le cadre d’un accord entre la France et les USA si un radioamateur américain s’installe en France au-delà de 3 mois il peut obtenir un indicatif de type F4WXY. Donc cet examen ne sert a rien !

Par ailleurs, il faut donner une adresse aux US et là je doute que tous les candidats répondent légalement à cette obligation ????

Pour répondre a notre ami f8dql : « Ce serait le cas si l'examen permettait d'obtenir une licence française, et ce n'est pas le cas. »

Ce n’est pas cela le problème, allez SVP faire passer des examens radioamateurs français aux US et venez ensuite me dire comment vous avez été reçu !..

Je rappelle qu’en droit international un Etat n’a pas le droit de venir s’installer dans un autre Etat sans autorisation de l’Etat concerné

Enfin, concernant l’art. 433-12 du code pénal il s’applique il suffit de dénoncer les faits au Procureur de la République (Qui classera probablement sans suite). Effectivement s’agissant d’un problème marginal de « radioZamateur » dont tout le monde se fout et je dirai même au contraire, vue les non réactions de l’ANFR, que ces « radioZamateurs » se discréditent encore un peu plus …Car en réalité c’est bien de cela qu’il s’agit !

Cordialement

73 Robert

Share this post


Link to post
F8DQL

Pour répondre a notre ami f8dql : « Ce serait le cas si l'examen permettait d'obtenir une licence française, et ce n'est pas le cas. »

Ce n’est pas cela le problème, allez SVP faire passer des examens radioamateurs français aux US et venez ensuite me dire comment vous avez été reçu !..

Robert,

Vous détournez le texte à votre avantage pour prouver que vous avez raison.

Qui ici a parlé d'aller faire passer des examens radioamateurs français aux US à part vous ? Personne.

L'article que vous avez cité s'applique en FRANCE. Trouvez l'équivalent aux US - qui punirait quiconque d'aller faire passer un examen US à l'étranger - et nous en reparlerons.

73

Share this post


Link to post
F6BHW

Pour répondre a notre ami f8dql : « Ce serait le cas si l'examen permettait d'obtenir une licence française, et ce n'est pas le cas. »

Ce n’est pas cela le problème, allez SVP faire passer des examens radioamateurs français aux US et venez ensuite me dire comment vous avez été reçu !..

Robert,

Vous détournez le texte à votre avantage pour prouver que vous avez raison.

Qui ici a parlé d'aller faire passer des examens radioamateurs français aux US à part vous ? Personne.

L'article que vous avez cité s'applique en FRANCE. Trouvez l'équivalent aux US - qui punirait quiconque d'aller faire passer un examen US à l'étranger - et nous en reparlerons.

73

Bonjour,

Je vous retourne amicalement l'argument pourquoi et a quel titre les américains viennent (avec l'aide de quelques français) s'occuper des radioamateurs français !

Il faut être une colonie US ???

Les radioamateurs français acteurs dans cette affaire discréditent le mouvement radioamateur francais

Bien a vous

73 Robert

Share this post


Link to post
F8DQL

Robert,

Ma remarque avait simplement pour objectif de vous faire remarquer que l'article que vous avez cité ne s'applique pas dans ce cas précis, c'est tout, rien de plus.

73

Share this post


Link to post
Guest

Bonjour Robert,


Enfin, concernant l’art. 433-12 du code pénal il s’applique il suffit de dénoncer les faits au Procureur de la République (Qui classera probablement sans suite). Effectivement s’agissant d’un problème marginal de « radioZamateur » dont tout le monde se fout et je dirai même au contraire, vue les non réactions de l’ANFR, que ces « radioZamateurs » se discréditent encore un peu plus …Car en réalité c’est bien de cela qu’il s’agit !

Cordialement

73 Robert

Comme vous connaissez le côté législatif et le côté administratif, il ne vous a pas échappé que le discrédit de l'activité amateur en France ne remonte pas à hier matin, ni même à l'organisation du passage de ces examens. Cela fait bien une trentaine d'années que les radioamateurs ne sont plus considérés par l'administration. La responsabilité en incombe aux associations radioamateurs plus intéressées d'engranger des membres que d’asseoir un avenir pérenne et solide à cette activité. La responsabilité en incombe aussi aux membres de ces associations qui n'ont rien vu. Et aux radioamateurs non membres qui ont hurlé avec la meute mais qui in fine n'ont strictement rien fait -- sauf à partir de ces associations pour soi-disant les assécher financièrement, on voit le résultat -- et qui aujourd'hui encore, et toujours, ne peuvent s'empêcher de poster un message sans une pique, une critique, une ironie envers tel ou tel...

Ces passages de licences américaines ne portent aucun discrédit sur quiconque. Et ne sont en rien illégaux. Et comme vous le dites, un signalement quelconque se verra classé sans suite pour le peu d'intérêt général que peut provoquer cette activité marginale... dans la marginalité de l'activité radioamateur dans notre pays. La justice a probablement beaucoup mieux et plus intelligent à faire en ce moment.

Même si le REF a utilisé cette organisation pour faire une tentative de proposition de Délégation de Service Public à la dernière réunion administration/associations, cela ne discrédite pas pour autant les radioamateurs aux yeux d'une administration qui en a vu d'autres et qui en verra d'autres.

Puisque vous connaissez bien le domaine, dites-nous pourquoi il est impossible en France -- contrairement à beaucoup d'autres pays membres de la Communauté Européenne et de l’Europe au sens large -- d'avoir des allocations de bandes en avance de phase par simple dérogation ? Pourquoi le 630m a-t-il était géré par des individus en tête à tête avec l'administration, avec donc des allocations possibles, alors que cette dernière aurait pu nous le proposer à tous ? Pourquoi l'administration ne s'occupe pas de ce qui est plus illégal comme l'utilisation de puissances non autorisées, l'utilisation de modes non autorisés pour une licence donnée, l’utilisation de bandes non autorisées, l'installation de relais sauvages, la modification de matériel non légalement modifiable, etc etc, etc ?

Parce qu'elle n'a pas les moyens ? Parce qu'elle n'en a pas la volonté ? Parce que tant que cela ne touche pas ses gros clients elle s'en fout ?

Sincèrement, les radioamateurs se discréditent beaucoup plus à se tirer dans les pattes à longueur de messages de forum ; à longueur de plaintes dans les tribunaux, pour diffamation ; à demander des droits de réponses pour tout et n'importe quoi ; à faire effacer leurs interventions sur des sites publics alors qu'ils étaient bien heureux qu'on fasse leur pub ; à promouvoir des activités de cibistes plus que de radio-amateurisme ; à déserter le domaine associatif, et quand on est adhérent à n'être qu'un client passif, etc, etc, etc Ce ne sont pas 10 pauvres licences US par an de plus qui discréditerons quoi que ce soit.

Et comme je l'ai déjà dit, si au lieu de regarder toujours les verres à moitié vide, vous essayiez vous, et quelques personnes de votre génération, à regarder le verre à moitié plein, vous vous apercevriez que le fait de passer une licence du niveau US, de surcroit avec apprentissage et épreuve tout en anglais, est un challenge personnel que peu ont le courage d'affronter. Puisque cette licence ne sert à rien, cet effort est d'autant plus méritant.

Alors que vous vous plaignez avec vos amis de la dégradation du niveau des radioamateurs en France, cela montre au moins que certaines personnes sont prêts à faire des efforts. Cela montre aussi que si des personnes sont prêtes à faire des efforts pour ce genre de chose, qu'elles peuvent aussi l'être pour améliorer leur niveau dans d'autres domaines probablement plus utiles pour l'activité.

Et c’est là que l'on s'aperçoit qu'il y a une demande mais qu'il n'y aucune offre...

Offrons nous la possibilité d'innover dans les domaines de l'apprentissage et de la formation -- pré et post examen --, offrons la possibilité de nous tromper et de nous corriger, mais avançons dans le même sens !

Tous les jeunes radioamateurs qui ont la trentaine ne s'y sont pas trompés : ce qu'ils ne trouvent pas dans l'offre radioamateur, ils le trouvent dans l'offre hacker/macker/diy. Ils ne sont pas en radio-club, ils sont sur Twitter, IRC, ... Et ces gens là ne vous lisent pas ici. Ils FONT des choses mais qui sont en dehors de votre scope. Vous ne pouvez donc pas les apprécier et vous vous focalisez sur votre avis à propos des différents discrédits mineurs qui peuvent surgir ici ou là.

C'est bien dommage... et dommageable pour notre image qui n'a pas besoin de ça.

Bonne journée,

Philippe

À l'attention de JB : il y a beaucoup plus de sous-entendu dans les remarques de Robert que le simple fait supposé illégal de ces examens ;-)

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F8DQL

Philippe,

J'ai bien compris, et c'est la raison pour laquelle je recadre sur la seule teneur de mes propos et non sur le débat de fond.

Sincèrement, les radioamateurs se discréditent beaucoup plus à se tirer dans les pattes à longueur de messages de forum ; à longueur de plaintes dans les tribunaux, pour diffamation ; à demander des droits de réponses pour tout et n'importe quoi ; à faire effacer leurs interventions sur des sites publics alors qu'ils étaient bien heureux qu'on fasse leur pub ; à promouvoir des activités de cibistes plus que de radio-amateurisme ; à déserter le domaine associatif, et quand on est adhérent à n'être qu'un client passif, etc, etc, etc Ce ne sont pas 10 pauvres licences US par an de plus qui discréditerons quoi que ce soit.

Comme c'est bien dit !

73

Share this post


Link to post
F6BHW

Bonjour Philippe (ancien membre),

D’abord, je trouve votre dernier message très intéressant à plusieurs titres et votre analyse est globalement assez juste sur la situation du radioamateur en France. Sauf sur quelques points

A titre d’exemple je prends le paragraphe ci-dessous :

« Puisque vous connaissez bien le domaine, dites-nous pourquoi il est impossible en France -- contrairement à beaucoup d'autres pays membres de la Communauté Européenne et de l’Europe au sens large -- d'avoir des allocations de bandes en avance de phase par simple dérogation ? Pourquoi le 630m a-t-il était géré par des individus en tête à tête avec l'administration, avec donc des allocations possibles, alors que cette dernière aurait pu nous le proposer à tous ? Pourquoi l'administration ne s'occupe pas de ce qui est plus illégal comme l'utilisation de puissances non autorisées, l'utilisation de modes non autorisés pour une licence donnée, l’utilisation de bandes non autorisées, l'installation de relais sauvages, la modification de matériel non légalement modifiable, etc etc, etc ? »

Pourquoi les attributions de fréquences est impossible en dérogation ?? Pourquoi l’administration ne fait rien etc. etc. … Je ne suis pas gestionnaire il faut poser la question a l’ANFR et aux autres services de l’administration. Sauf, que comme vous expliquez très bien le monde radioamateur français s’est discréditer depuis 30 ans et il faut en assumer les conséquences aujourd’hui … et malgré ce que vous expliquez les examens US (qui sont illégaux) ne vont pas renforcer le sérieux radioamateur …

Concernant la bande 630 mètres, là vous tomber très mal avec moi, car si cette bande a été attribuée effectivement en 15 jours aux radioamateurs c’est justement suite a mon recours administratif (préalable a un recours contentieux) auprès de l’ARCEP pour attribution illégale a trois radioamateurs avec une taxe de 50 euros. Cette procédure était totalement illégale et le directeur de l’ARCEP a immédiatement régularisé cette situation (je tiens les preuves à votre disposition).

Ceci n’est qu’un exemple ! Je pourrai aussi vous citer mon intervention dans la récente loi dite « Abeille » concernant l’encadrement de l’installation des antennes etc … ou les radioamateurs ont été exclus du texte.

Donc vous voyez pour avancer dans le monde actuel il faut être crédible et pas faire de n’importe quoi !

Par ailleurs, que voulez vous SVP sous entendre par votre message personnel À l'attention de JB :

il y a beaucoup plus de sous-entendu dans les remarques de Robert que le simple fait supposé illégal de ces examens ;-)

Cordialement

73 Robert

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour à tous,

Trois courts extraits tirés du message de Philippe, (ancien membre), méritent à mon avis d'être mis bout à bout pour mettre en évidence les petites manœuvres répétées du REF, ou plutôt de l'un de ses administrateurs de longue date, afin de garantir la survie de l'association historique en lui assurant un quota d'adhérents suffisant bien plus que pour garantir l'avenir du radio-amateurisme en France en lui assurant une qualité suffisante des radioamateurs :

Même si le REF a utilisé cette organisation pour faire une tentative de proposition de Délégation de Service Public à la dernière réunion administration/associations...

il y a beaucoup plus de sous-entendu dans les remarques de Robert que le simple fait supposé illégal de ces examens ;-)

@Robert :

Comme vous connaissez le côté législatif et le côté administratif...

Je me risque à compléter cette remarque :

"Comme vous connaissez le côté législatif et le côté administratif... et les associations de radioamateurs.

Alors, si sous-entendus il y a, il y en a au moins un qui devrait ressortir de la lecture de ces trois extraits et inciter à réfléchir sur les conséquences à plus ou long terme de la privatisation de l'examen préalable à la délivrance d'une licence d'amateur, à plus forte raison si une seule organisation en obtient la délégation. :rolleyes:

Cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest

Robert,

Bonjour Philippe (ancien membre),

D’abord, je trouve votre dernier message très intéressant à plusieurs titres et votre analyse est globalement assez juste sur la situation du radioamateur en France. Sauf sur quelques points

A titre d’exemple je prends le paragraphe ci-dessous :

« Puisque vous connaissez bien le domaine, dites-nous pourquoi il est impossible en France -- contrairement à beaucoup d'autres pays membres de la Communauté Européenne et de l’Europe au sens large -- d'avoir des allocations de bandes en avance de phase par simple dérogation ? Pourquoi le 630m a-t-il était géré par des individus en tête à tête avec l'administration, avec donc des allocations possibles, alors que cette dernière aurait pu nous le proposer à tous ? Pourquoi l'administration ne s'occupe pas de ce qui est plus illégal comme l'utilisation de puissances non autorisées, l'utilisation de modes non autorisés pour une licence donnée, l’utilisation de bandes non autorisées, l'installation de relais sauvages, la modification de matériel non légalement modifiable, etc etc, etc ? »

Pourquoi les attributions de fréquences est impossible en dérogation ?? Pourquoi l’administration ne fait rien etc. etc. … Je ne suis pas gestionnaire il faut poser la question a l’ANFR et aux autres services de l’administration. Sauf, que comme vous expliquez très bien le monde radioamateur français s’est discréditer depuis 30 ans et il faut en assumer les conséquences aujourd’hui … et malgré ce que vous expliquez les examens US (qui sont illégaux) ne vont pas renforcer le sérieux radioamateur …

Il me semble inutile de continuer longtemps sur le terme de la légalité/illégalité puisque nous ne sommes visiblement pas d'accord malgré nos arguments respectifs. De plus, vous indiquiez que même en cas de signalement au procureur cela n'irai nulle part. Nous pouvons donc conclure que nous n'aboutirons à rien dans ce domaine.

Sur le plan du discrédit, j'ai argumenté contre vos allégations à ce propos et le lien avec cet examen. Comme vous me resservez la même chose mais sans contre-argument, nous pouvons donc nous arrêter aussi sur ce plan, nous n'irons visiblement nulle part.

Concernant la bande 630 mètres, là vous tomber très mal avec moi, car si cette bande a été attribuée effectivement en 15 jours aux radioamateurs c’est justement suite a mon recours administratif (préalable a un recours contentieux) auprès de l’ARCEP pour attribution illégale a trois radioamateurs avec une taxe de 50 euros. Cette procédure était totalement illégale et le directeur de l’ARCEP a immédiatement régularisé cette situation (je tiens les preuves à votre disposition).

Ceci n’est qu’un exemple ! Je pourrai aussi vous citer mon intervention dans la récente loi dite « Abeille » concernant l’encadrement de l’installation des antennes etc … ou les radioamateurs ont été exclus du texte.

Donc vous voyez pour avancer dans le monde actuel il faut être crédible et pas faire de n’importe quoi !

Je suis parfaitement au courant de ces dossiers, des discussions autour, et des différentes interventions :-) Mais vous ajoutez qu'il faut être crédible et ne pas faire n'importe quoi pour avancer. Sans doute, mais j'ai déjà argumenté contre votre prétendu discrédit à cause de ces examens. Et que je vous recommandais de regarder la situation d'un autre œil. Mais il semble que vous n'en avez pas tenu compte et avez préféré étayer votre thèse sans visiblement me lire complètement. Ce n'est pas très grave en soi, mais il me semble que la qualité d'une discussion vient de ce que les interlocuteurs prennent en compte la totalité de l'argumentation et pas seulement les sujets d'un intérêt partiel.

Par ailleurs, que voulez vous SVP sous entendre par votre message personnel À l'attention de JB :

il y a beaucoup plus de sous-entendu dans les remarques de Robert que le simple fait supposé illégal de ces examens ;-)

Rien de plus que ce que dit cette phrase : JB vous a seulement répondu sur l'aspect légal/illégal de cette activité. Je lui indiquais qu'au-delà de cet aspect, c'est son rapport au discrédit qu'il faut aller chercher et donc tout le non-dit qui va avec et que j'ai largement contribué à expliciter dans ma précédente intervention.

Cordialement,

Philippe

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F6BHW

Bonjour Francis 6awn,

OK, pour votre intervention que je partage globalement. Sauf que je n’ai jamais lu dans un rapport de réunion entre le REF et l’Administration cette proposition évoquez par Philipe de 8bxi !.. et que je n'avais pas relevé par erreur de ma part. Donc le REF ferait des comptes rendus incomplets ! Cela n’est pas possible …

Bon concernant cette citation Francis :

« Alors, si sous-entendus il y a, il y en a au moins un qui devrait ressortir de la lecture de ces trois extraits et inciter à réfléchir sur les conséquences à plus ou long terme de la privatisation de l'examen préalable à la délivrance d'une licence d'amateur, à plus forte raison si une seule organisation en obtient la délégation. »

OH, là ... vous avez parfaitement raison, mais bon le REF n’est pas seul, il y a d’autres associations et je puis vous dire que si il faut aller au contentieux … Pourquoi pas ! Mais cela n’est aujourd’hui qu’une position de principe …car ce genre de dossier est beaucoup plus complexe juridiquement ... que prévu ... mais là …

Wait ans See

Cordialement

73 Robert

Edited by F6BHW

Share this post


Link to post
F1NGP

On se demande vraiment ce qui discrédite le plus les radioamateurs vis à vis de l'administration et des autres radioamateurs:

- Des personnes qui veulent élargir leurs domaines de compétences en apprenant de nouvelles techniques (bien loin du minimum requis pour l'examen français) et qui veulent contrôler leur niveau par le biais de cet examen.

- Des personnes "cachées" qui ne pensent qu'à faire des recours et autres procédures ...

Il va de soi que cet examen n'a pas d'autre but, en France, que de contrôler ses connaissances et, qui plus est, en américain.

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour Yann,

Des personnes qui veulent élargir leurs domaines de compétences en apprenant de nouvelles techniques (bien loin du minimum requis pour l'examen français) et qui veulent contrôler leur niveau par le biais de cet examen.

Il va de soi que cet examen n'a pas d'autre but, en France, que de contrôler ses connaissances et, qui plus est, en américain.

Merci pour ces précisions. Votre dernière phrase est essentielle : il s'agit donc de se confronter aux examens américains, car il y en a 3 si je ne me trompe pas. Alors c'est parfait ! J'ai eu diverses occasions d'en parler ici, de montrer que pour obtenir l'équivalent de la licence française l'examen était bien plus long et complet, car il faut passer les 3 examens à la suite, et d'inciter les lecteurs à se frotter aux QCM disponibles en ligne. J'ai même essayé un jour de reprendre quelques questions ici sous forme de jeu, jeu qui a vite tourné court, probablement parce que c'était trop facile, hi...

Il reste tout de même un détail que je ne comprends pas :

- pourquoi cet "examen", passé sur le territoire français et dans un simple radio-club, débouche t-il sur une licence américaine (si j'ai bien compris...) et quel intérêt cela peut-il avoir pour les bénéficiaires ?

Cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F6BHW

On se demande vraiment ce qui discrédite le plus les radioamateurs vis à vis de l'administration et des autres radioamateurs:

- Des personnes qui veulent élargir leurs domaines de compétences en apprenant de nouvelles techniques (bien loin du minimum requis pour l'examen français) et qui veulent contrôler leur niveau par le biais de cet examen.

- Des personnes "cachées" qui ne pensent qu'à faire des recours et autres procédures ...

Il va de soi que cet examen n'a pas d'autre but, en France, que de contrôler ses connaissances et, qui plus est, en américain.

Bonjour F1NGP,

Je vais essayer de répondre à vos affirmations ci-dessous.

D’abord, je vous rappelle les dispositions juridiques de l’Article 433-12 du code Pénal

« Est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende le fait, par toute personne agissant sans titre, de s'immiscer dans l'exercice d'une fonction publique en accomplissant l'un des actes réservés au titulaire de cette fonction. »

Ainsi que de l’Article R20-44-11 du code des postes et communications électroniques

Les missions de l'agence sont les suivantes :

(…)

14° Elle organise les examens donnant accès aux certificats d'opérateur des services d'amateur, délivre les certificats et les indicatifs des séries internationales attribués aux stations radioélectriques des services d'amateur et procède au retrait de ces derniers.

(…)

Voilà les choses sont plus claires juridiquement ? Cette pratique est donc totalement illégale … et discrétite un peu plus les radioamateurs et les associations qui soutiennent ce type de détournement

Je vous rappelle que dans le cadre d’un accord entre la France et les USA si un radioamateur américain s’installe en France au-delà de 3 mois il peut obtenir un indicatif de type F4WXY. Donc cet examen ne sert à rien ! …

Par ailleurs, je vous rappelle qu’il faut donner une adresse aux US et là je doute que tous les candidats répondent légalement et objectivement à cette obligation. Et en l’espèce, si cela est vérifié il s’agit d’un détournement d’une procédure en violation de la loi française et également cette des Etats-Unis ce qui aggrave encore un peu plus le cas des personnes concernées

Je rappelle pour mémoire, qu’en droit international un Etat n’a pas le droit de venir s’installer dans un autre Etat sans autorisation de l’Etat concerné

Enfin, vous évoquez « Des personnes qui veulent élargir leurs domaines de compétences en apprenant de nouvelles techniques (bien loin du minimum requis pour l'examen français) et qui veulent contrôler leur niveau par le biais de cet examen. »

Cela me fait bien rire, il s’agit de passer des examens ou toutes les questions et réponses sont publiques et où le temps de l’examen n’est pas limité et de plus, si vous avez échoué et bien vous pouvez recommencer immédiatement. Et bien pour moi, et quelques autres, cela c’est des examens Bidons ! Et pour votre information, le taux de réussite de cet type d’examen est de l’ordre de 95% le taux de l’examen en France est de l’ordre de 65%. !...

ET bien … si pour vous il s’agit d’un contrôle de connaissances ! Là nous n’avons pas la même échelle des valeurs !

Cordialement

73 Robert

f6bhw

Edited by F6BHW

Share this post


Link to post
F1NGP

- pourquoi cet "examen", passé sur le territoire français et dans un simple radio-club, débouche t-il sur une licence américaine (si j'ai bien compris...) et quel intérêt cela peut-il avoir pour les bénéficiaires ?

Il va de soi que cet examen n'a pas d'autre but, en France, que de contrôler ses connaissances et, qui plus est, en américain. De la réussite de cet examen découle des licences.

On se demande vraiment ce qui discrédite le plus les radioamateurs vis à vis de l'administration et des autres radioamateurs:

- Des personnes qui veulent élargir leurs domaines de compétences en apprenant de nouvelles techniques (bien loin du minimum requis pour l'examen français) et qui veulent contrôler leur niveau par le biais de cet examen.

- Des personnes "cachées" qui ne pensent qu'à faire des recours et autres procédures ...

Il va de soi que cet examen n'a pas d'autre but, en France, que de contrôler ses connaissances et, qui plus est, en américain.

Bonjour F1NGP,

Je vais essayer de répondre à vos affirmations ci-dessous.

D’abord, je vous rappelle les dispositions juridiques de l’Article 433-12 du code Pénal

« Est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende le fait, par toute personne agissant sans titre, de s'immiscer dans l'exercice d'une fonction publique en accomplissant l'un des actes réservés au titulaire de cette fonction. »

Ainsi que de l’Article R20-44-11 du code des postes et communications électroniques

Les missions de l'agence sont les suivantes :

(…)

14° Elle organise les examens donnant accès aux certificats d'opérateur des services d'amateur, délivre les certificats et les indicatifs des séries internationales attribués aux stations radioélectriques des services d'amateur et procède au retrait de ces derniers.

(…)

Voilà les choses sont plus claires juridiquement ? Cette pratique est donc totalement illégale … et discrétite un peu plus les radioamateurs et les associations qui soutiennent ce type de détournement

Je vous rappelle que dans le cadre d’un accord entre la France et les USA si un radioamateur américain s’installe en France au-delà de 3 mois il peut obtenir un indicatif de type F4WXY. Donc cet examen ne sert à rien ! …

Par ailleurs, je vous rappelle qu’il faut donner une adresse aux US et là je doute que tous les candidats répondent légalement et objectivement à cette obligation. Et en l’espèce, si cela est vérifié il s’agit d’un détournement d’une procédure en violation de la loi française et également cette des Etats-Unis ce qui aggrave encore un peu plus le cas des personnes concernées

Je rappelle pour mémoire, qu’en droit international un Etat n’a pas le droit de venir s’installer dans un autre Etat sans autorisation de l’Etat concerné

Enfin, vous évoquez « Des personnes qui veulent élargir leurs domaines de compétences en apprenant de nouvelles techniques (bien loin du minimum requis pour l'examen français) et qui veulent contrôler leur niveau par le biais de cet examen. »

Cela me fait bien rire, il s’agit de passer des examens ou toutes les questions et réponses sont publiques et où le temps de l’examen n’est pas limité et de plus, si vous avez échoué et bien vous pouvez recommencer immédiatement. Et bien pour moi, et quelques autres, cela c’est des examens Bidons ! Et pour votre information, le taux de réussite de cet type d’examen est de l’ordre de 95% le taux de l’examen en France est de l’ordre de 65%. !...

ET bien … si pour vous il s’agit d’un contrôle de connaissances ! Là nous n’avons pas la même échelle des valeurs !

Cordialement

73 Robert

f6bhw

Si pour vous passer une licence se limite à apprendre par coeur les centaines questions/réponses (712 pour la classe Extra) , je pense que vous n'avez rien compris au sens même du radioamateurisme...

Quant à cet examen, il ne s'agit pas d'un examen donnant accès à un certificat d'opérateur français. Il n'est pas reconnu par l'administration française et ne donne droit à aucune équivalence.

Share this post


Link to post
F6BHW

Bonjour F1NGP,

« Si pour vous passer une licence se limite à apprendre par coeur les centaines questions/réponses (712 pour la classe Extra) , je pense que vous n'avez rien compris au sens même du radioamateurisme...

Quant à cet examen, il ne s'agit pas d'un examen donnant accès à un certificat d'opérateur français. Il n'est pas reconnu par l'administration française et ne donne droit à aucune équivalence. »

Pour répondre ;

Oui, je pense effectivement qu’en l’espèce, concernant ce type d’examen bidon, il s’agit purement et simplement que d’une opération de bachotage et j’ajouterais même de « fanfaronnade » car pour certains radioamateurs français avoir l’examen américain serait le top du top. Et si vous pensez que cela c’est aussi du radio amateurisme, je peux également, a mon tour, vous dire que vous n’avez rien compris au radio amateurisme.

Cordialement et mes 73

Robert f6bhw

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...