Jump to content
Guest

Promotion de l'activité radioamateur : nouvelle génération...

Recommended Posts

F4HTQ

 

Il y a 1 heure, F-16981 a dit :

La partie technique pose des problèmes de connaissances pour une bonne majorité car pas technicien.

 

Bonjour,

Le plus gros problème avec la technique c'est que le niveau demandé est déjà bien  bas si on se réfère à ce que devrait maîtriser un radioamateur.

Il ne faut pas perdre de vue le privilège inestimable (car unique) que possèdent les radioamateurs (et qui fait que j'ai rejoint cette communauté), c'est celui de pouvoir utiliser du matériel d'émission radio qu'ils ont eux même mis au point, c'est à dire sans homologation et autorisation externe. En radio il est très facile de faire des dégâts, c'est à dire de créer des perturbations sur des bandes adjacentes, ou situées sur des harmoniques, si on ne maîtrise pas un minimum de technique. Le niveau demandé pour la F4 est actuellement bien en dessous de celui nécessaire pour assurer cette maîtrise, surtout si on tient compte du fait qu'une note à peine moyenne à l'examen suffit à nous qualifier. Par chance la grande majorité des nouveau licenciés pas très techniciens, sont conscient de leur potentiel et  se restreignent à  utiliser des kits ou du matériel commercial. Nous jouissons dont d'une présomption de compétence qui nous permet de conserver ce fameux privilège.

Si on devais encore baisser le niveau technique d'accès à la licence, comment pourrait on continuer à défendre ce droit d'utiliser du matériel non homologué ?

De plus, je ne suis pas du tout certain qu'en perdant notre privilège de concepteurs utilisateurs nous aurions plus de faciliter à renforcer les rang, je ne sais pas ce qu'on gagnerai mais je sais par contre qu'on perdrais toute cette génération issue du milieu makers.

C'est en cela que je ne suis clairement pas favorable à une diminution des pré-requis techniques demandés, et ( ce n'est pas une provocation ) on pourrais même aller dans l'autre sens, c'est à dire remonter le niveau en technique.

Ceci n'excluant pas un dépoussiérage de certains thèmes de l'examen qui commencent à sérieusement dater.

Pour ceux qui veulent vraiment communiquer sans devoir maîtriser la technique au niveau de la F4 il reste la cibi (du moins si un voisin n'utilise pas de CPL) , et je tiens à préciser que je n'écrit pas ça avec une forme de dédain, ayant moi-même eu une adolescence très cibiste.

D'ailleurs, en passant... les cibistes ont quasiment disparu. En quoi s'aligner sur leur modèle nous assurerait t'il un avenir radieux ?

Bon dimanche.

David.

 

 

 

 

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
F6ITU

bien qu'étant totalement du même avis que David, j'ai tiqué en lisant "Par chance la grande majorité des nouveau licenciés pas très techniciens, sont conscient de leur potentiel et  se restreignent à  utiliser des kits ou du matériel commercial."

Par chance ? 

il faut absolument tout faire pour que le contraire arrive. " la grande majorité des nouveau licenciés pas très techniciens, sont conscient de leur potentiel et  tentent d'améliorer leur niveau de connaissance en expérimentant, en se lançant dans des projets "home made" "

la licence, c'est le début de l'apprentissage, pas un aboutissement. Et il n'y a pas d'apprentissage sans projet "compris", sans fumée bleuâtre, sans l'odeur âcre de la résistance qui fume. L'apprentissage, même empirique, même à tout petit niveau, est préférable à n'importe quel kit, à n'importe quel japoniaiserie, lesquels n'ont pour fonction de d'abrutir son usager dans un confort décérébré. 

... et accessoirement, il y a encore des "cibistes". Beaucoup ont migré sur les canaux pmr d'ailleurs, fréquences plus adaptée aux "contacts" et aux conversations d'ordre général. 

@Franck F-16981 : autant je ne suis pas d'accord avec vous lorsque vous décrivez le "modernisme" de la radio réduit aux gadgets d'un quarteron de vendeurs de soupe, autant je respecte l'effort d'incitation à la découverte des sciences et techniques avec les jeunes de moins de 15 ans.

la technique n'est JAMAIS un handicap ou un obstacle dans cette tranche d'age. Ils ont l'habitude d'apprendre et d'assimiler, ils le font chaque jour à l'école

En revanche, si ça coince, c'est qu'il y a peut-être quelque chose à revoir coté enseignement. Peut-être au niveau des projets de montage, ou de la manière dont ils sont expliqués ? les jeunes enfants aiment les challenges... ne cherchez pas la facilité. C'est le fait d'atteindre quelque chose de "fort" qui incite plus que la fabrication du énième badge clignotant ou de la rampe de led sur arduino. 

Marc

 

Share this post


Link to post
F-16981

Bonsoir à vous,

merci pour vos réponses.

je revient sur le sujet de la promotion qui reste comme dit plus haut très très dure.

Nous envisageons de refaire une porte ouverte pour faire connaître notre Hobby, le radioamateurisme. 

Niveau technique erreur de ma part mal exprimée, je corrige 

Pour les enfants pas trop de soucis mais les adultes, la technique rebute les gens mais il demande pas non plus la licence sous le sapin ?. J’ai vue des gens franchir la porte du radio club pour avoir des renseignements et certains ne comprenez pas le passage de la licence car je pense ex cibiste.

Ou je ne suis pas d’accord, c’est que plus beaucoup fabriqué leur matériel or mis les antennes ou accessoires divers.

je dois partir mais je reviendrai plus tard 

cordialement Franck 

 

 

Share this post


Link to post
F6FVY

Bsr

"Abruti, décérébré, c’est drôle ça on croirait que tu cherches les mots qui blessent." - Librement adapté de Michel A.

Ça devient particulièrement agaçant ces propos constamment méprisants, condescendants, clivants, voire insultants. Surtout sur des forums ou des mailing-lists publics. C'est sûr que ça promeut bien le radioamateurisme (sujet original du thread, hein...). Quelques dB de moins ne feraient pas de mal.

73

Laurent - F6FVY

Share this post


Link to post
F-16981

Bonsoir, je comprends pas tout Laurent, de plus vous faite allusion à qui et je pense que nous somme là pour échanger nos avis et pas insulter les gens ? 

J’attends votre réponse 

Share this post


Link to post
F6ITU

hum

il ne me semble pas avoir utilisé le premier terme de la phrase

le second est étymologiquement exact

mais bon je retire platement ce que j'ai osé dire. Aligner des contacts toute une journée de manière stakhanoviste en répétant 2000 fois  une dizaine de mot est l'expression même de l'intelligence technique humaine. Quand à la finalité de l'exercice, elle confine au sublime, puisqu'elle sacre celui qui saura répéter inlassablement la même phrase de 10 mots le plus grand nombre de fois. C'est physique, ce genre de sport. Digne d'un marathon. Voir d'un biathlon niveau championnat du monde.

je n'aurais désormais que des termes laudatifs pour les empileurs d'indicatifs dont la brièveté des messages n'a d'égale, en termes de profondeur, que la puissance des écrits de Kierkegaard. Oh,concoureurs (en un mot), sublime concentré de réflexion(s) profonde, dont la transcendance surpasse celle des Nobélisables et qui donne à l'humanité tant qu'il serait ici impossible d'établir la liste des bienfaits en découlant.

Car jamais exercice n'eut ainsi confirmé la solidité d'appareils construits par les soleils de la pensée que sont les ingénieurs d'Icom, par les grands timoniers de l'avenir technologique et de la science que représentent les équipes Kenwood, ou l'incroyable résistance tant à la mesquinerie des règlements qu'au respect de la largeur de bande que les équipements Acom et consorts pourront faire preuve.

Que serait également cette noble activité sans l'automatisation toujours croissante qu'apporte l'informatique, la connexion aux réseaux d'opérateurs, valeureux soutiens à la cause radioélectrique. Combien de rotors, combien de carnets de trafic sombreraient à jamais sans le secours d'Azerty et du Pentium quad  core. Le Taylorisme tout entier ne peut que connaitre l'extraordinaire efficience de ce travail d'équipe à la chaine qu'hélas les syndicalistes refuseraient de voir appliquer dans le cadre du travail quotidien. Si seulement l'industrie automobile toute entière pouvait bénéficier de collaborateurs aussi disciplinés...  

Et j'avoue, à ma grande honte, avoir été grossier envers une activité vulgaire

l'on ne m'y reprendra plus

Marc

 

 

Share this post


Link to post
Guest
Il y a 2 heures, F6ITU a dit :

Et j'avoue, à ma grande honte, avoir été grossier envers une activité vulgaire

Comme je suis à l'origine de ce sujet, je me permets de donner mon avis, mais aussi parce que j'ai déjà beaucoup discuté avec vous deux, Marc et Laurent.

Surtout à l'attention de Marc : il me semble que l'on peut facilement promouvoir les activités pour lesquelles on porte un intérêt certain, voir prosélyte dans ton cas, sans forcément démonter une activité qui n'intéresse pas, ou pire, qui semble être à tes yeux le pire cauchemar du radio-amateurisme !

Je veux parler des concours bien entendu.

S'il ne me viendrait pas personnellement à l'idée de promouvoir le radio-amateurisme par la seule approche concours (ce qui n'est pas le cas de l'IARU et sa maison mère, l'ARRL), il ne me viendrait pas plus à l'idée (jaunie) de la jeter avec l'eau du bain.

Le meilleur moyen de se faire une idée d'une activité est encore de la pratiquer. Bien entendu, si l'on reste au niveau de la station mono-opérateur qui a acheté tout son matériel et a eu le mérite de le brancher sans s'électrocuter, on ne verra que le pendant de celui qui a acheté un kit commercial infaillible, qui suit laborieusement les instructions et qui sera heureux de voir que sa LED clignote enfin.

Or, on ne peut pas véritablement remporter des premières places mondiales en mono ou multi opérateurs (et quelques records du monde), sans qu'à un moment on n'ait pas à utiliser son cerveau. Car même s'il y a du matériel commercial dans l'équation, il n'y a heureusement pas que ça. Lors de notre dernier déjeuner avec Laurent, il me montrait les PCB de sa conception utilisés lors des CQ WW de cette année.

Si tu veux te faire une idée réelle de ce que sont les concours, en dehors de la caricature que toi et GRX nous donnent ici ou sur Twitter, il faut pratiquer. Pas tout seul dans sa chambre mais avec des équipes du Top 10 mondial, ou du Top 5 France (F6HPP, F5UTN, F6APE, TM0W, TM9A, TM9R,  entre autres). Là tu auras une idée de ce que sont les concours à une échelle qui est autrement plus intéressante que le seul Lego commercial.

Il y a bien des choses à critiquer dans la pratique des concours eux-mêmes. Mais pour cela, il faut pratiquer pour parler en connaissance de cause.


Pour terminer sur la promotion, je ne pense pas que dénigrer publiquement des activités qui ne plaisent pas personnellement soit très productif. Je dirais même que c'est exactement le contraire : tout ce que tu peux amener d'intéressant dans tes discussions ici, que ce soit technique ou autour de la promotion, se retrouve contrecarré par ta véhémence à casser à tout prix les activités que tu juges décérébrées.

Tu as apporté beaucoup de choses intéressantes et un point de vue qui m'a permis -- j'espère à d'autres aussi -- de revoir certaines de mes positions sur la promotion. Ce serait dommage de gâcher des discussions très riches pour une phobie anti-concours -- à mon sens inappropriée, même si je peux la comprendre -- ou activités assimilées à la décérébration.

C'est un peu comme si je citais les activités moulins et châteaux à chaque fois que je parlais de promotion pour montrer le côté négatif de l'activité :-P

 

J'en reviens à une de mes précédentes interventions : la promotion par l'exemplarité. Et elle ne nécessite pas de démonter d'autres activités pour atteindre son but.

 

73 à vous deux,
Philippe

 

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F6ITU

Merci, Philippe, pour cet argument médiateur

Je crains hélas que ma position ne soit pas comprise. Je ne condamne pas les contests en général, mais leur déviance, leur omniprésence ainsi que l'aveuglement, le manque d'objectivité dont fait preuve notre communauté.

Il faut avoir au moins une fois dans sa vie saisi le regard consterné d'un non-radioamateur à la simple écoute de la seule activité de fin de semaine à laquelle s'adonnent les opérateurs. Il faut avoir vu se dessiner les sourires narquois des gens à qui l'on explique "on est les champion du monde". Oui, de belles têtes de premier prix, se disent-ils. Venez les interroger plutôt que de vous abîmer dans d'inlassable répétitions. Tentez de les rencontrer et d'ouvrir un dialogue sans chercher à faire dire ce que vous souhaitez entendre. 

Cette activité, qui se reflète d'ailleurs dans le trafic général quotidien, par ses pratiques et attitudes, agit tel un repoussoir. Or, le titre de ce fil est "promotion de l'activité radioamateur". 

Rappelons tout de même quelques fondamentaux.

- Les concours sont là pour prouver la résilience, l'endurance et l'efficacité du réseau amateur (un comble pour la région 1 qui a envoyé au diable les exercices équivalents à Mars/Cap). L'endurance des opérateurs, certes, mais également et surtout celle du matériel que le radioamateur a assemblé. Comment justifier cette activité avec des appareils commerciaux ? 

- comment, d'une activité amusante qui confine parfois au concours de dance des années 60 (activité kitsch et bon enfant), l'on en soit arrivé à une activité quasi militaire, voir industrielle (industrielle plus que militaire, car pour avoir tenu des réseaux kakis durant plus de 60 heures d’affilées, je n'ai jamais eu à remplir de cette manière mon carnet de liaison). 

- comment cette activité, qui fut défendue effectivement par des pratiquants talentueux à une époque, est devenue l'activité principale des radioclubs, la préoccupation quasi principale des bulletins du REF, occultant 98% de ce qui fait le mouvement radioamateur (à commencer par l'enseignement des sciences et des techniques, matière un peu plus noble et qui nous vaudrait un certain succès d'estime)

- comment ce turbin à la chaîne que personne n'accepterait d'effectuer dans le cadre normal de son activité pro justifie-t-elle des enveloppes budgétaires attribuée par notre association nationale à des clubs qui ne font plus que ça ? -et comment lesdits clubs intensifient leur activité contest car s'en est devenu le principal moyen de justifier une demande de budget.

- comment en est on arrivé à une orgie de j'm'enfoutisme ouvertement déclaré tant d'un point de vue de la propreté de modulation que du respect des règlements, notamment en termes de puissance ? (non, je ne parle pas des stations EA ou I). Le tout sous prétexte que "les autres font pareil".

Oui, j'ai participé à des contests. Pas longtemps. Assez pour voir les "seigneurs du "Run" " aligner les amplis au cul de groupements d'antennes dignes d'un salon professionnel. Assez pour discuter avec des amis ayant racheté des beam spécifiées largement à 2 kW et rouspéter parce que les trappes ou le balun d'entrée étaient littéralement carbonisés... "il a participé au cqww et au championnat de france, je pensais que c'était un gage de qualité"...

J'en ai tout autant au service des expéditions, qui ne sont que des "activations de relais-chateaux-abribus" un peu plus friqués, un peu plus maqués à des revendeur de matériel. Interrogez des personnes ayant visionné le dernier reportage Clipperton. Beaucoup en retiennent la beauté du paysage, l'intéressante évolution de la faune, le contexte historique de cet îlot perdu, le travail de la Royale et des navigateurs-aventuriers... et ce ramassis de vieux qui ignorent tout de ce qui les entoure alors qu'ils sont à l'autre bout de la terre et s'écharpent entre eux sous prétexte qu'un grain a retardé l'heure du repas ou la livraison d'essence... il n'en ressort qu'un mot : autisme

... et je ne mentionne pas les expé en pays d'Afrique, qui se déroulent à l'intérieur d'un hotel qu'il ne faut absolument pas quitter sous prétexte de sécurité, dans des pays gouvernés par des dictateurs, au milieu d'une population vivant bien en dessous du seuil de la misère.Une belle définition de l'indécence.

La course au contact nous pousse peu à peu à tuer le peu d'humain qui aurait résisté à la grande lessive qui récure des produits commerciaux,du "diplôme business" largement entretenu par les associations nationales -ARRL en tête-.

Ne regardons pas ce que notre onanisme nous pousse à aimer... tentons plutôt de nous mettre dans le regard des autres, ceux qui ne sont pas de notre coté de la barrière.

Rien, je dis bien RIEN ne peut justifier cette déviance. Rien non plus ne peut justifier cet acharnement à vouloir détruire, avec constance, l'image de l'activité amateur "parce que l'on a toujours fait ça et que c'est ça la radio". 

Lorsque j'affirme qu'il s'agit là d'une activité décérébrée, je pense moins à la vanité -au sens de l'activité vaine- des contests qu'à l'absence de prise de conscience des radioamateurs sur les conséquences de leurs activités sur l'image de marque de notre mouvement. 

alors, de grâce, abstenez vous de faire la "promotion" de notre mouvement, elle fait déjà assez de mal comme ça

Marc

 

Share this post


Link to post
Guest

Bonjour Marc,
 

il y a 42 minutes, F6ITU a dit :

Je crains hélas que ma position ne soit pas comprise. Je ne condamne pas les contests en général, mais leur déviance, leur omniprésence ainsi que l'aveuglement, le manque d'objectivité dont fait preuve notre communauté.

Je pense qu'elle est très bien comprise. Tu en as la preuve par le fait que, sans en prononcer le nom, tu as eu droit à des réactions :-)

Ce qui est intéressant dans ton message, ce sont les questions que tu poses. Tu ne donnes pas toi-même la réponse pour nous pousser à réfléchir mais il suffit pourtant d'être un radioamateur éclairé pour pouvoir répondre. Et là, tu pourrais te dire qu'il n'y a pas grand monde d'éclairé dans la communauté :-)

 

il y a 45 minutes, F6ITU a dit :

- Les concours sont là pour prouver la résilience, l'endurance et l'efficacité du réseau amateur (un comble pour la région 1 qui a envoyé au diable les exercices équivalents à Mars/Cap). L'endurance des opérateurs, certes, mais également et surtout celle du matériel que le radioamateur a assemblé. Comment justifier cette activité avec des appareils commerciaux ? 

- comment, d'une activité amusante qui confine parfois au concours de dance des années 60 (activité kitsch et bon enfant), l'on en soit arrivé à une activité quasi militaire, voir industrielle (industrielle plus que militaire, car pour avoir tenu des réseaux kakis durant plus de 60 heures d’affilées, je n'ai jamais eu à remplir de cette manière mon carnet de liaison). 

- comment cette activité, qui fut défendue effectivement par des pratiquants talentueux à une époque, est devenue l'activité principale des radioclubs, la préoccupation quasi principale des bulletins du REF, occultant 98% de ce qui fait le mouvement radioamateur (à commencer par l'enseignement des sciences et des techniques, matière un peu plus noble et qui nous vaudrait un certain succès d'estime)

- comment ce turbin à la chaîne que personne n'accepterait d'effectuer dans le cadre normal de son activité pro justifie-t-elle des enveloppes budgétaires attribuée par notre association nationale à des clubs qui ne font plus que ça ? -et comment lesdits clubs intensifient leur activité contest car s'en est devenu le principal moyen de justifier une demande de budget.

- comment en est on arrivé à une orgie de j'm'enfoutisme ouvertement déclaré tant d'un point de vue de la propreté de modulation que du respect des règlements, notamment en termes de puissance ? (non, je ne parle pas des stations EA ou I). Le tout sous prétexte que "les autres font pareil".


Pour comprendre, il suffit d'écouter les bandes, particulièrement les 40 et 80m, pour écouter des contacts en français et noter les QSO intéressants, c'est à dire des échanges techniques. Il n'y en a quasiment pas. Et à force d'entendre des trucs qui n'ont aucun intérêt, on n'allume plus le poste. Le QSO le plus technique que j'ai pu entendre récemment, c'est le QSO AM sur 3,600 tous les soirs. C'est un peu normal, la plupart des participants construisent leur matériel. Ils parlent même de SDR ;-)

Quand tu n'as pas grand chose à échanger, en dehors de la marque de ton matos commercial et du WX, il n'y a pas grand intérêt dans les contacts. Et malheureusement, en local en FM ou SSB, il n'y a plus rien. J'ai écouté un peu de DMR ce week-end car j'avais remis le bastringue en route pour écrire un petit billet sur un sujet annexe. Je n'y ai entendu que des banalités sans fondement. Et quand on annonce les configurations, les plus "techniques" c'est de mettre en route un raspi, un modem, un hotspot et voilou, j'ai bien suivi le tuto ! Le seul avantage du DMR, c'est de se rendre compte que la médiocrité n'est pas que locale à ton département mais à tout le territoire...

Je comprends donc tout à fait ce que tu exprimes. Ce que je regrette, c'est que la portée de ton message ne touche que ceux qui, même s'ils s’investissent beaucoup dans les concours internationaux à haut niveau, ne font pas que ça. Ils participent aussi à la promotion de l'activité en proposant d'autres activités que les concours -- ils ne sont pas que bourrins et décérébrés, ils sont même très conscients de notre niveau global --, je pense notamment à Laurent, F6FVY, mais aussi à d'autres comme des radio-clubs qui, conscients des dérives de l'activité néfastes à sa promotion, mettent en œuvre des stratégies de promotion et mentoring permettant de s'affranchir de ces dernières.


C'est pour cela que je ramenais la promotion à l'exemple : tu donnes toi-même un très bon exemple de ce que devrait être un radioamateur, tu en fait une excellente promotion. Il me semble que de continuer dans ce sens, sans forcément relever à chaque occasion les tares de la communauté, permettrait une meilleure appropriation des lecteurs plutôt que le rejet que cela pourrait occasionner. IMHO.

J'ai fait la même remarque à un ami qui ne participe plus ici depuis un bon moment. Il  lui arrive alors de temps en temps d'émettre un avis positif sur l'activité. Mais la rechute est souvent rapide :-P


73,
Philippe

 

Share this post


Link to post
F6ITU

ok Philippe

Ce qui m'amène à soulever une autre question. Peut-on changer sans remise en cause radicale ? (je ramasse les copies dans deux heures, les citations de Marx (harpo) sont interdites)  J'entends bien que toute critique acerbe (pas de jeu de mots svp) sera ressentie comme une oeuvre de destruction et de dénigrement.

je préfère le terme de déconstruction.

Mais ne risque-t-on pas, au nom du "vivre et laisser vivre s'ils y trouvent leur plaisir", d'aggraver le problème ? Je suis très sérieux lorsque je "conteste l'existence des contests", en raison de l'image de marque etc (blabla, voir plus haut). Que l'on ne "fasse rien", et l'on ne pourra espérer la plus petite amélioration. Il faut tuer cette mauvaise habitude, quitte à la réinventer progressivement. Franchement, un ou deux ans de réflexion sans T-Shirt TM0bidule, ça va provoquer des crises d'asthme et des palpitations ? Au contraire. Imaginons les titres des canards OM..." région 1 : la France lance un moratoire éthique sur la pratique des concours". Ca va en secouer, de la pulpe du fond

Hop, tu mentionnes Laurent FVY, tu sais combien je tiens en haute estime. C'est "aussi" un bidouilleur, un passionné de technique tant analogique que numérique, bref un radioamateur bien plus "complet" que je ne le serais jamais, et qui ne fait pas QUE du contest, et le fait de manière propre (j'ai "vu" ses émissions couler le long de mes chutes d'eau). Mais lui ou d'autres peuvent-ils faire changer de cap en donnant de petits coups de gouvernail ? vu le peu que je connait des "saigneurs du Run", j'en doute fortement. C'est lof pour lof qu'il faut virer. Sinon le cancer du céquiou finira par nous terrasser. Et il a déjà bien entamé son oeuvre, ce cancer du comportement. Je me répète, on ne peut espérer le moindre renversement de tendance sans modifier radicalement l'image que nous projetons. Et comme le contest constitue 90 % de l'activité réelle constatée en termes d'occupation de bandes, c'est le premier chantier à entamer.

J'ajouterais que franchement, je préfère endosser la bure de l'emmerdeur et de l'imprécateur pour éviter à ceux qui pratiquent le contest "équitablement" n'aient pas le pénible devoir de le faire eux-même. Rien n'est plus désagréable que de critiquer un macrocosme dont on fait soi-même partie. Et ainsi, je demeure bien plus objectif qu'ils ne pourront l'être, n'ayant rien à gagner ni à perdre. Je "vois" les concours et expéditions avec un œil "ex machina".

Pour y parvenir, nous avons déjà évoqué la question : 

- plus le moindre budget "contest" ou "expé"... que ceux qui aiment s'autofinancent. J'aime les projets home made, j'autofinance les montages que je partage avec d'autres. Tout autant que la puissance PEP, c'est la puissance "pognon" que l'on devrait également contrôler. Est-il décent d'empiler sur une table plus de 15  à 30 000 euros de matériel? tout ça pour, en fin de compte, avoir moins de "like" qu'une ouverture de compte facebook ? (oups, je trolle) 

- user de la puissance du "label" REF à des radioclubs qui font des efforts pour maintenir une véritable pluridisciplinarité (10 % de contest, pas 100%, 10 % de formation -oui, l'exam est avant tout le fruit d'un travail personel-, 30 % de bidouille avec des moyens techniques disponibles sur place, 30% de diversification technique dans le domaine du numérique notamment, 20% de "propaganda staffel" à destination de l'extérieur -kits originaux, manifs d'incitation aux sciences et techniques, échanges avec des hackerspaces etc.En cas de non-application ou persistance dans la volonté de détruire l'image de marque des radioamateurs, suppression de tout parrainage, retrait de l'affiliation REF, destitution des responsables des bureaux régionaux

- imposer une charte déontologique pour toute expédition, dont le but serait d'offrir une contrepartie aux autochtones (apport de matos pour les hackerspaces et radioclubs locaux) ou à l'environnement. Refuser toute mention, tout support concernant une expédition réalisée dans un pays qui ne respecte pas les droits de l'homme... la liste est longue, car des sommets d'égoïsme et d'aveuglement ont été atteints dans ce domaine. 

 

bon, je retourne à mon kicad

marc 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Guest

Marc,

Ce sera ma dernière intervention sur le sujet dans la mesure où, si l'on veut bien lire ce que chacun prend la peine d'écrire, on commence sérieusement à tourner en rond. Je te ramène à ma toute première intervention sur ce thread que j'ai créé sur la promotion et où j'indique que, dans ses priorités, le REF ne mentionne nulle part de faits de promotion grand public.

Si le REF avait conscience qu'il est l'unique responsable de la situation actuelle, il commencerait par revoir ses statuts. Il refondrait son objet en y inscrivant la définition du Service Amateur et Amateur par Satellite. Et il déclinerait en priorité ses actions afin de faire coller l'activité à cette définition.

Il ne se serait pas focalisé sur la création de ses associations locales qui n'ont que de très faibles obligations envers l'association nationale. Il n'aurait pas de cesse que d'aller chercher l'adhérent par des actions qui n'intéressent que ceux qui sont déjà dans le circuit. Etc, etc, etc. Même si je lui reconnais un certain changement (qui n'a lieu que par la volonté et le travail de deux ou trois personnes), il n'y aura aucun changement global ou radical à attendre de ce côté de la Loire.

De plus, pour une remise en cause radicale, cela passe par un effort collectif national. Or, le radio-amateurisme est une activité individuelle. Chacun n'a de compte à rendre qu'à l’administration et au respect de la règlementation.

Je pense sincèrement que l'activité a trop été polluée par des comportements et des habitudes d'un autre monde maintenant bien ancrées qui font que la remise en cause radicale est un leurre. Si tu faisais de la politique, je dirais que c'est de la démagogie ;-) Je dirais donc plutôt que tu es au mieux optimiste, au pire utopiste.

Comme nous ne pourrons compter que sur nous-même (c'est toi qui m'en a persuadé dans ce même fil), la remise en cause ne peut pas être globale. C'est pour cette raison que je me permets de te dire que taper sur une activité qui n'a aucun chance de changer d'une manière ou d'une autre, ne fait qu’ostraciser certains de ses pratiquants parmi les plus actifs en action et promotion utiles. Les autre se foutent royalement de ce que tu racontes ;-)

 

D'où je reviens à l'exemplarité. Nous, qui voulons une activité plus proche de sa définition, donnons l'exemple, les exemples, qui permettront à d'autres de les préférer à ce qu'ils peuvent voir pratiquer ailleurs dans la communauté. Ce sera certes beaucoup plus long -- mais avec les forums, les réseaux sociaux, etc, cela pourrait s’accélérer en cas de volonté affirmée de changement -- que s'il y avait une volonté nationale, mais quand les joueurs n'auront plus de partenaires, ils changeront de jeu ;-)

 

73,
Philippe

 

Share this post


Link to post
F5PNI
Citation

Ceci précisé, je ne pige pas très bien pour quelle raison vous avez investi dans un tel "kit", puisque manifestement vous disposez d'un ordinateur pour écrire votre message. Et donc d'une carte son. Et donc, grâce à un des nombreux softs gratuits, d'un géné bf couvrant de quelques Hz à 96 ou 192 KHz, en ton unique ou en deux tons, niveau variable, phase variable, rapports cycliques variables, modulable de manière exotique (on trouve également de telles applications pour smartphones et tablettes)

Avec tout ce que vous écrivez, il y a quelque chose qui ne colle pas avec votre réponse faites sur le sujet en citation ci-dessus...

Qui d'ailleurs n'a pas été classé dans la bonne section, à mon humble avis...

J'avais dit que je n'interviendrai plus, mais à vous lire (F6ITU), vos propos sentent tout de même une sorte de radicalisation, vers un autre domaine axé informatique (faut des €€ là aussi pour avoir un ordi qui marche avec l'évolution de certains logiciels) à tout prix, et gratte sous (€), bien que je ne vous ai pas vus écrire que vous aillez construit vous même votre ordi ou écris un tant soit peu un bout de logiciel. Par contre vous savez dénicher et fouiner sur le net (abonnement, donc là aussi €€) pour chopper le logiciel gratos, qui vous fait défaut... Bien que tous ne soient pas en Freeware.

Je pense qu'il faut savoir mettre un peu d'eau dans son vin et comme l'a si bien répondu BXI, dont je ne reprendrai pas la discussion pour ajouter les mêmes choses, accepter toutes les différentes formes d'utilisation dans le domaine.

Et surtout savoir partager, pas que sur le net via tous les systèmes (FB, twtr, blog, etc...) mais comme avant, sur l'air en activant plus et plus encore les bandes attribuées, HF et au dessus.

Arrêtons de tourner en rond comme le chien qui veut se mordre la queue, en disant qu'il n'y a personne sur les bandes, alors qu'il suffit de les utiliser (je parle notamment de la bande VHF, désespérément déserte, alors que tout le monde parle de DMR (application pro), que tout le monde achète et bidouille sur le dernier baofeng à 2 balles, mais que font ils exactement ???

Pas de trafic radio régulier, journalier, hebdomadaire, pour partager de vrais travaux de recherche, d'amélioration, de montage, comme dans les années 80/90, la bande VHF est vide de chez vide...

A par contre, pour indiquer aux copains de continuer à discuter sur FB, après le QSO matinal, après avoir annoncé la météo locale et combien de fois le chien est sorti, là ça va bon train... Désolant !!!

Ne vous trompez pas d'objectif, les mentalités comme ailleurs foutent le camp dans des exemple du style, moi j'ai acheté le dernier smarphone Xmachinchose, je peux piloter mon trx depuis ma terrase, ou la cafetière... N'importe quoi, qui me fais gerber, car où est la technicité, où est l'esprit radioamateur dans ceci, nul part, et pourtant je suis sur que beaucoup qui suivent ce sujet, font dans ce sens et pensent être dans l'esprit d'évolution du radioamteurisme de maintenant, et bien là je ne suis pas d'accord.

Ces mentalités tuent l'esprit, et ce n'est pas d'aujourd'hui, mais ça prend de la vitesse et la marche arrière n'a pas l'air d'exister...

Sur ce, je retourne réparer un vieil IC-211... Et j'arrête d'écrire, car je vais encore m'attirer les foudres (je vais encore me faire traiter de TROLL!!!) sur ce sujet... Mais je m'en moque, je sais où me placer dans l'esprit radioamateur, et je n'ai rien à prouver...

Share this post


Link to post
F6ITU

Merci à 5PNI pour son intervention instructive, étayée, notamment par une attentive fouille des threads n'ayant aucun rapport avec le sujet.

Sur ce que je produit, peut-être n'avez vous pas très bien cherché. Il est plus facile de se défouler sur un clavier ou sur quelqu'un que de comprendre comment l'on utilise ce qu'il y a "après" ledit clavier. J'ai probablement pondu plus de lignes de C -à destination du secteur amateur- que vous n'en pondrez vous-même. Il en va de même pour des projets "hardware". Vous imaginez donc dans quel doute affreux je me trouve... serais-je passé à coté de l'oeuvre titanesque d'un 5PNI ? 

Je vous serais donc obligé de m'apprendre, entre deux de vos embarras stomacaux, sur quel dépot, sur quelle revue, sur quel site, dans le cadre de quelle réalisation de groupe, vous avez vous-même oeuvré pour la communauté. Mais peut-être, comme vous l'expliquez si bien, schémas, instructions de montage, pcb, logiciels attenant ont été diffusés "sur l'air.

Vous conspuez. Et ceci de manière irréfléchie, car eussiez vous eu le courage de remonter ce même fil, que vous vous seriez évité votre tirade sur DMR et sur "FB" (pour les non-avertis, raccourcis désignant le réseau social "facebook" utilisé par ses pratiquants les plus acharnés... manifestement l'auteur de cette intervention ). 

Je passerais gentiment sur le fait que nous sommes quelques 4 milliards de "radicaux" du numérique sur cette planète. Il y a eu quelques progrès depuis l'invention des produits de consommation courante tels que l'IC211 et de l'écosystème financier qui vit aux crochets de la communauté radioamateurs. 

allez hop, un dernier pour la route... vous savez que le mot "Freeware" n'a plus de signifiant depuis au moins 25 ans ? un logiciel est soit "closed source" (comme vos Icom) soit "open source". Cette ignorance est probablement la raison pour laquelle vous n'avez jamais retrouvé ni mon indicatif, ni mon nom dans les réalisation soft et hard "open" pensées pour la communauté.

Marc (qui "n'active" pas une bande, mais l'utilise à des fins expérimentales )

 

 

 

 

Share this post


Link to post
F-16981

Fin de la discussion pour ma part.

je constate que les mentalités ne change.

Share this post


Link to post
F5PNI

La science infuse vous habite mon cher, et votre retour sur mes propos font sortir le côté obscur du personnage (sans vouloir faire d'allusion à une certaine saga).

Je n'ai pas dit que vous n'avez rien fait, et nous ne sommes pas là pour nous la mesurer sur le bord de la table pour savoir qui est plus balèze. Partagez, montrez l'exemple, faites part plus avant de vos recherches et découvertes, apprenez les aux jeunes générations, puisque qu'apparemment vous vous y mélangez via les différentes actions. Mais pas que, les jeunes indicativés ont eux aussi encore et encore besoin d'apprendre. Donc ce n'est pas en effectuant une réflexion désobligeante envers une personne qui d'ailleurs n'a probablement pas encore son indicatif, sur le fait qu'il ait choisi de faire un montage électronique en l'orientant de suite vers des soft, qui peut-être ne l'intéresse pas que vous ferez avance les choses...

Concernant les réseaux sociaux, qui n'ont rien de très social à mon avis et favorise l'individualisme et l'égocentrisme, vous ne risquerez pas de m'y trouver étant allergique à tous ceci.

Et pour freewware ou open source qui veut dire exactement la même chose, mais qui est vieux jeu à votre idée, pour moi n'a que peu d'importance, entre personne "intelligente", les 2 termes sont compris...

Sur ce, je vous laisse dans vos allocutions et pour la seconde fois me retire de ce sujet, car vous n'acceptez que ce qui va dans VOTRE sens... Sachez aussi accepter la différence des autres. Tant du point de vue de l'activité individuelle que de la vision globale et faite plutôt en sorte que tout ce petit monde puisse apporter une pierre, certes pas identique pour chacun mais qui peut constituer quelque chose de cohérent. 

Je vous salue et vous souhaite bonne route dans votre monde uni-cellulaire !!!

Edited by F5PNI

Share this post


Link to post
F8EBL
Le 12/12/2017 à 01:48, F5PNI a dit :

La science infuse vous habite mon cher

Tant que c' est pas Satan !

Une science infuse avec un nuage de lait,please !

Le 12/12/2017 à 01:48, F5PNI a dit :

et pour la seconde fois me retire de ce sujet

Une autre, une autre !!

 

Aujourd'hui, c' est trolldi !

 

f8ebl

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonjour,
on va recentrer le sujet avec ceux qui s'autorisent encore à poster.

A titre personnel, comment faite vous la "promotion" de votre activité auprès des gens que vous rencontrez ?

Pour ma part je me limite à en discuter avec des gens possédant un certains bagage technique et/ou scientifique, c'est à dire des gens que cette activité pourrait éventuellement intéresser. Le fait est que de par mon boulot ou celui de ma compagne, je croise pas mal de ces "profils". 

Voila comment je présente la chose (pas forcement dans cet ordre, et pas forcement tous les sujets):

  • Je parle de la propagation ionosphérique.
  • Je parle de ce miracle qui fait que nous arrivons à faire des contacts de plusieurs milliers de km avec moins de puissance d'émission qu'un téléphone portable.
  • Je parle de l'EME, des satellites radioamateurs ( même si je ne pratique rien de tout ça).
  • Je présente les méthodes de prototypage rapide, et d'expérimentation.
  • J'explique combien le privilège que nous avons de pouvoir utiliser du matériel d'émission radio que nous construisons est précieux.
  • je parle aussi de l'examen et de son contenu, de notre indicatif, de notre droit à l'antenne..
  • Un peu du principe du SOTA aussi.
  • Un peu aussi des apports des radioamateurs à la technique  ( comme ceci : https://fr.wikipedia.org/wiki/Système_de_transmission_par_le_sol )
  • J'explique pourquoi nous ne sommes pas des cibistes.

Les choses dont je  préfère éviter de parler, car ça pourrait être incompris, voire avoir un effet de repoussoir (sans provocation aucune):

  • Les diplômes.
  • Les concours.
  • Les DX-expéditions.
  • Que c'est moi qui ait trouvé la fève dans la dernière galette des roi du club.

A vous.

Mes  73 aux survivants.

David.

 

Share this post


Link to post
Guest

Bonjour,

J'en parle avec toute personne assez curieuse pour me poser des questions. Je n'évite aucun sujet. Si cela intéresse, j’explique les différences, les différents niveaux de pratique. Si cela n'intéresse pas plus que ça, je me limite à expliquer que c'est une activité technique et scientifique qui permet de pratiquer l'électronique en amateur avec l'énorme avantage de pouvoir construire son propre matériel d'émission/réception et de le tester sur les fréquences allouées. Et j'insiste sur le fait que nous sommes les seuls à avoir cette possibilité dans devoir valider son matériel à priori.

 

73 toujours vivant,
Philippe

Share this post


Link to post
F6ITU

.... tout en expliquant que la bidouille, "meme du temps du journal des 8, ça n'était pas la première des préoccupations".

 

je/nous évitons -voir nous censurons- toute allusion aux activité répétitives, donnant une image négative de notre activité ou qui s'apparentent à un usage de type réseau social grand public. A savoir :

- contests

- audition du trafic déca ou vhf

- promotion provenant de clubs, d'associations radioamateurs qui poussent soit aux contests, soit à l'achat d'équipements commerciaux, soit aux contests pour obtenir des subsides afin d'acquérir des équipements du commerce

- diplômes et autres produits dérivés vendus par l'ARRL

- interconnexions de terminaux portables numériques aux réseaux d'opérateurs sous prétexte de "faire des longues distances en promenant son chien" (argument avancé sur un site connu)

- tout ce qui touche aux protocoles et modes propriétaires ou sous licence payante

- achat compulsif d'appareils du commerce à des fins de conversations stériles (ah, alors vous êtes comme les cibistes ? mon beauf aussi d'ailleurs, il fait la même chose)

- les "enfilements de QSO" en modes analogiques dénués de tout échange

- le manque de maitrise des outils numériques de la communauté "passke fo être ingénieur informatichien" (if ordinateur = ingénieur. then utilisateur de stylo = docteur en littérature comparée ?)

- bien entendu les expéditions

- l'existence des représentations nationales et de leurs délégations départementales

- les "qso démonstration", les tables d'expo avec trois qsl aux murs et un YaesComWood utilisé par un opérateurs autiste qui explique "je cause avec le fleuve Limpopo qui est comme de l'huile, gris-vert et tout bordé d'arbres à fièvre" (oui, moi aussi, sur skype... tu me montre ton interface graphique que je voie si c'est convivial ?)

 

ce que nous évoquons :

- l'appartenance à une institution internationale siégeant à l'UIT

- les infinies possibilités de développement hors de toute nécessité d'homologation. Tant software que hardware ou firmware

- les développements et constructions de groupe, l'équipement "communautaire" accessible à tous à fins de construction, prototypage, tests, mesure, instrumentation

- la démultiplication de l'éventail des exploitations en raison des puissances autorisées -plus de hack en chambre mais à l'échelle du pays ou de la planète (sachant bien entendu qu'il y a plus d'innovation et d'expérimentation dans le domaine de la radio en dehors du mouvement radioamateur, lequel a décroché depuis belle lurette)

- les développement généralement open source et open hardware d'une petite (mais costaude)  partie de la communauté

- de l'existence finissante de l'ancienne génération qui perd peu à peu toute crédibilité et qui, s'il n'y a pas de relève, entrainera dans la tombe les droits liés. Ne les enquiquinez pas, ils vous ignoreront car ils ne comprenne pas ce que vous faites et ce qu'ils font ne nous intéresse pas, mais surtout, sachons hériter de leurs droits sans hériter de leur habitudes.

- les transmissions de données rapide, l'interconnexion avec des réseaux IP (je n'ai pas dit d'opérateurs, mais beaucoup confondent encore). Des réseaux de SDR, des chaines de réception et transmissions synchronisées, voir, pour les plus mordus, des promesses des réseaux cognitifs ou la mise au point de nouvelles formes d'ondes (modulations complexes)

- les codecs et modulations numériques libres

- les liaisons satellite, la possibilité de lancer ses propres infrastructures tant terrestres que circumterrestres (voir s'amuser avec nos propres fusées et leur télémétrie, il y a des programmes pour ça aussi)

- le fait que tout hack est limité à quelques bandes ISM pour les non-radioamateurs : venez jouer avec nous, nous bénéficions de milliers de fois plus d'espace

- sans licence, vous tournez en rond, vous êtes quantité négligeable sur un spectre autorisé surchargé, vous subissez les interférences liées à cette surexploitation, vous êtes légalement le fautif "par défaut" en cas de perturbation avec un autre usager : pas de garantie de service. Venez jouer avec nous, personne ne vient nous enquiquiner dans notre pré-carré

- ...car avec une licence, vous êtes souvent exploitant d'une bande à statu prioritaire

- vous y rencontrerez des "pointures" du calibre de Phil Harmann, Matt Ettus, Michael Ossman, Phil Karn, Bdale Garbee, Joe Taylor, Bruce Perens, David Rowe... Ce sont EUX qui font bouger le mouvement radioamateur. Eux seuls.  

- c'est le seul moyen pour l'instant d'envisager des expérimentations en émissions large bande/haut débit en vhf ou de constituer un réseau maillé numérique indépendant de tout opérateur, de tout flicage de contenu permanent.

- votre arduino/fpga/Soc va enfin pouvoir faire autre chose que commander le clignotement de leds (troll)

 -les concours... humains. Sota, les périples à la "nomad'ness" à finalité éducative, bref, la rencontre avec "les autres" 

- le partage des connaissances

-  la vulgarisation technique et scientifique auprès des plus jeunes (non, pas de "bib bip je tape mon nom en morse" mais de véritables réalisations électroniques réalisées par les enfants et ados)

- l'organisation de formations sur des sujets techniques et scientifiques (non nécessairement radio fort heureusement) pour les plus agés

- la participation active dans le cadre de manifestations techniques et scientifiques, organisation de conférences, séminaires, cours et workshops : pas sage en seine, nuit du hack, Grehack etc

 

en contrepartie

- ces droits et activités vous obligent à respecter certaines règles de procédure et  lois en vigueur

- pas de chiffrement, identification obligatoire, pas de propos personnels quand bien même les "autres" le feraient quotidiennement : a vous de montrer l'exemple, eux ont perdu tout sens commun

- no business on the air

- hack hard, hack soft, hack wireless, hack free, hack open

- partagez, publiez, offrez, bossez ensemble, le résultat n'en sera que plus profitable à d'autres personnes intéressées

- ignorez les critiques. Ce sont généralement des personnes qui ne font strictement rien pour la communauté

 

il y a d'autres points... mais ce qui précède a déjà été développé de nombreuses fois.  

 

Marc

 

Share this post


Link to post
F6CER

Bonjour

David vous êtes un peu restrictif , ce papier est tres réaliste !

Edited by F6CER

Share this post


Link to post
F6ITU

Réaliste :- ) le mot est bien choisi. 

Une fois de plus une vision monomaniaque et restrictive de l'activité (on oublie 90% de ce qu'est le mouvement radioamateur) en expliquant que "ouf, oubliée la corvée d'avoir à savoir construire et réparer ses équipements... d'ailleurs, on n'y comprend que dalle... heureusement, on peut "komuniké" "

A noter au passage que malgré des efforts certains, le reportage du club de Libourne donne au public une image quasi semblable. Comme quoi, il faut "apprendre à communiquer" si l'on ne souhaite pas voir déformés les propos initiaux. Avant même que se dire "j'ai eu un trois minutes TV sur FR3 bas-larzac". 

Marc

 

Edited by F6ITU

Share this post


Link to post
Guest

On peut dire un grand merci aux associations radioamateurs dont le clientélisme avéré amène à ce genre de mutation. Et surtout, bien voir qu'elles ne font rien pour redresser la barre. Aucune chance pour que cela change dans la mesure où les intéressés sont persuadés d'être sur la bonne voie...

--
 

Share this post


Link to post
F6CSS
Il y a 12 heures, F4HTQ a dit :

Bonsoir

Le week end se prépare, le temps est maussade..

Ici on apprend qu'un radioamateur c'est comme un cibiste mais avec plus de fréquences.

http://www.leradioscope.fr/blog/367-la-magie-de-la-planete-radioamateur

A vous,

73, 51 et 88 pour les YL.

 

 

Extrait :

Aujourd'hui ont peut se servir d'un téléphone mobile ou d'un ordinateur pour commander sa station à distance (Remote).
On a la force d'Internet pour étancher notre soiffe de connaissances et pour partager notre passion. On a les languages informatiques pour réaliser des logiciels
spécifics à nos besoin (s) ... Bref, on a l'avenir devant nous !

Et si on fait demi-tour ? :D

73 JC

 

 

 

Share this post


Link to post
F6CER

Si on fait demi-tour, on tombe sur le Bescherelle ! 

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...