Jump to content
Sign in to follow this  
News Radio

Quelle convergence entre Radioamateurs et ''Makers'' ?

Recommended Posts

F4GSC

Je vois les "makers" comme un satellite à notre passion radio qui est elle même constituée de multitude activités mêlant à la fois la technique et le plaisir de communiquer avec l'autre. Les makers ont un culture qui peut se révéler complémentaire à la nôtre en apportant des compétences en langage de programmation, en protocole, en développement réseau, architecture des systèmes.... peut-être aussi en électronique. Les makers nos accompagnent déjà dans nos projets en nous permettant d'envisager et de développer des projets plus riches, plus complexes et d'innover dans la façon d'approcher la radio. Qui n'a pas développer un projet radio autour des plateformes Arduino ou Rasberry en héritant des librairies et des "shields" déjà développés par... des makers. Au Radio-Club de Nantes nous sommes entrain de terminer la mise au point du nouveau R7 des monts des Alouettes. Cette nouvelle base Radio a pu être développée grâce précisément à la plateforme Arduino DUE et à l'héritage de nombreuses libraries. Il était impensable de re-développer nous mêmes ces fonctions logicielles qui comportent des milliers de code. Grâce au makers nous avons pu nous concentrer sur l'essentiel et passer notre temps à intégrer ces fonctions et ces shields pour obtenir de nouvelles fonctions telles que l'interrogation du R7 à distance pour obtenir la météo locale en vocale à partir d'un code DTMF. Nous sommes donc déjà connectés au makers mais nous l'avons pas forcément encore conscientisé. Alors oui la convergence entre ces deux univers et ces deux cultures est déjà un fait et une réalité. Est-ce étonnant? Non car par nature l'OM est ouvert et curieux de tout ce qui permet d'appréhender l'univers technologique et des sciences ... et même plus.

73 QRO à tous les OMS et à tous les ... makers

 

Share this post


Link to post
F6ITU

bonjour

j'en arrive à me demander ce que faisaient les radioamateurs durant les cours de français (ou anglais), d'analyse de texte et de sémiotique.

Si j'approuve 100 % du discours de Jean Luc F4GSC , je bondis lorsqu'il écrit "les makers sont vus comme un satellite à notre passion". C'est une vision radiocentriste, qui fait oublier que cette même radio n'est qu'un tout petit aspect de l'univers maker/hacker. NOUS sommes un infime satellite des activité techniques et scientifiques. La formulation est un lapsus révélateur (Jean luc, n'y voyez surtout pas la moindre attaque personnelle.)

le texte cité en référence pose la queston

  • What can amateur radio gain from makers?
  • What can makers gain from amateur radio?

on apprend des autres. et on ne tente pas de convaincre les autres comme on gaverait une oie, c'est le principe de l'échange bénéfique, de la mutuelle assistance. Mais ça se gâte avec la question suivante

  • What types of makers would be interested in amateur radio?

et l'auteur de répondre par un "contesting, DXing, Morse Code"... arrêtons de croire ce que les autres veulent, et ne prenons pas les passions (les obnubilation ?) de certains comme une vérité universelle.Le DXing et le Contesting sont des activités sans le moindre intérêt pour la sphère maker/hacker, voir même la meilleur façon de faire passer les radioamateurs pour des névrosés ou des décérébrés. 

Ce qui pourrait intéresser ce milieu, c'est le partage scientifique (et pas la comparaison de l'IC4807 et la collection de benchers). Et un partage scientifique qui ne sent pas le rance.

la question évidente était bien sur 

"what type of ham would be interested in making/hacking"... car cela dégagerais de la masse de nos membres ceux qui envisagent encore d'apprendre et expérimenter

un point important cependant

  • The pros and cons between using FCC Part 15 radios or FCC Part 97 (amateur) radios

ça aussi, c'est d'ailleurs un argument souvent utilisé, et ça marche! et lorsque l'auteur écrit "At FaradayRF we believe that the future of amateur radio will be built on experimentation, il est sacrément dans le vrai. Mais il se plante à nouveau lorsqu'il voit l'avenir en APRS (une forme de flicage volontaire sans grande valeur expérimentale) et en hamWan (un prétendu réseau amateur reposant à 100% sur une infrastructure commerciale). Je ne donne pas mon avis, mais ceux des makers qui ont pu jeter un coup d'oeil sur ce genre d'expérimentation. 

Ce qui attire les makers/hackers, c'est l'originalité et la maîtrise de la technique fondamentale (par opposition à la maitrise de l'usage), ainsi que le désir de partager (avec réciprocité, ce n'est pas du tout l'approche "attends, je sais tout, je vais t'expliquer la vie, oh gamin") 

ce qui me rassure, dans cette histoire, c'est de constater que la majorité des OM, y compris et surtout aux USA, qui parlent de maker/hackers, ne le font qu'en fonction de ce qu'ils en apprennent dans les médias et réseaux sociaux. Jamais parce qu'ils ont eu la volonté de s'impliquer dans lesdits mouvements pour les comprendre "de l'intérieur". 

Tant que la "zone d'intersection" entre le monde OM et le monde hacker ne concernera que moins de 1% des personnes impliquées, il sera vain d'aller chercher à tapiner dans ce monde là. C'est aux radioamateurs de s'intéresser aux autres s'ils veulent bénéficier d'un mouvement réciproque. 

si l'on souhaite savoir si les hackers rêvent de radio et  les androïdes de moutons électriques, il faut commencer à lire Hackaday.com, participer aux manifs hacker.Cesser d'en parler aller à leur rencontre. 

Marc

 

ps : je propose, comme titre d'éditorial bien senti,

"quelle convergence entre les radioamateurs et les spécialistes de la pêche à la sardine" (ils ont aussi des VHF)

"quelle convergence entre les radioamateurs et les manutentionnaires" (ce sont aussi de grands spécialistes du transport de cartons contenant des appareils du commerce)

"quelle convergence entre les radioamateurs et les retraités du Microtel Club" (des gourous en informatique sur thomson TO7)

etc. On se réveille ? ou on continue à espérer 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
F1SMV

Bonjour

 

amusant le commentaire de Marc . Je suis tenté de dire que ce sont les RA qui sont devenus un satellite des Makers, en tout cas en France et non le contraire...

Quant à notre passion, dans 10 ans , elle aura quasiment disparue. Il suffit de regarder les photos des participants aux AG des départements pour s'en rendre compte. beaucoup de cheveux blancs (dont je fais parti , hi). 

73 Eric

Edited by F1SMV

Share this post


Link to post
F4GSC

Bonjour à tous les deux.

je suis un peu surpris par les réactions que je qualifierai d'un peu "excessives" pour un sujet qui ne touche qu'une passion et qui est dans l'absolue assez secondaire dans la complexité de de l'univers. Je suis sans doute bon à mettre au rebut. Je ne m'attendais pas à ce que le mot "satellite" soulève ces réactions. Nous sommes en démocratie et les OMS s'expriment et c'est très bien. Je ne sui pas radiocentrique et j'ai simplement (mais maladroitement visiblement) souligné que l'esprit scientifique des OMs leur permettait de reconnaître et d'apprécier cet autre univers connexe qu'est le monde des makers.  J'y vois un mouvement positif de pouvoir mixer différentes cultures et aussi une opportunité pour ces deux mondes d'échanger et de s'adapter à ces nouvelles évolutions technologiques. Il est vrai que la population des OMs est en régression et qu'il est difficile d'assurer le prolongement de notre activité avec la nouvelle génération. C'est sans doute aussi un problème d'incompréhension entre les générations. J' y vois dans cette population des makers une passerelles pour faire évoluer nos pratiques radio et pour nous rapprocher des jeunes qui nous font tant défaut. Il est sans doute vrai que la pratique de la radio sera différente dans quelles années de ce qu'elle est aujourd'hui. Je crois qu'il faut reconnaître ces nouveaux signes et ces nouveaux apports et les makers en font partie. Je suis convaincu que la radio se perpétuera sous une forme ou sur autre que se seront bien les jeunes d'aujourd'hui qui assuront la continuité. Savoir si ce sont les RA qui sont des satellites des makers ou l'inverse n'est finalement  pas si  crucial. L'important est que ces deux mondes se connectent et se rapprochent pour enrichir mutuellement leurs pratiques et assurer le prolongement de ces activités.

73 Jean-Luc

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonjour,

Il y a une différence dans la méthode de conception entre les OM et les makers, elle n'a rien d'insurmontable mais il faut bien l'avoir en tête.

Si vous regardez les conceptions OM, vous pourrez citer un "auteur", c'est à dire celui qui l'a fait. Les conceptions sont rarement collaboratives, bien qu'il existe de véritables échanges techniques entre concepteurs et entre concepteurs et utilisateurs, ou entre les concepteurs et ceux qui répliquerons la conception ( soit telle quelle, soit en l'adaptant).

Un projet de "makers" est souvent un projet d'équipe, il y a bien un initiateur mais il reste rarement seul jusqu'a la finalisation de la première version qui marche bien. C'est une façon de travailler qui vient du monde du logiciel ou les outils de productivité ( contrôle de code source et autre) ont rendu la chose possible.

Hors du logiciel, les makers se réunissent "physiquement" dans les fablabs/makerspaces. La aussi nous n'avons pas d'équivalent dans le monde radioamateur. Au radioclub nous avons bien un atelier ( ou labo ) mais il  sert à de l'entraide et non pas à des projets collaboratifs ( en gros, on amène son projet, on l'avance et les autres OM présents aident, discutent, autour du projet qui est sous leurs yeux).

De mon coté je touche aux deux monde. Mes conceptions OM sont a l'ancienne, c'est à dire construites en solo "dans mon coin" mais avec beaucoup d'échanges OM ( mails, forums, et discussions techniques interminables a chaque  fin de réunions du radioclub :) ). Au niveau boulot, c'est du travail d'équipe avec les mêmes outils que ceux utilisées pour les projets collaboratifs.

73,

David.

 

 

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
F6ITU

Bonjour

J'insiste, Jean Luc, je suis tout à fait de votre avis, c'est là une vision partagée. je ne souhaitais absolument pas vous froisser.

Je me permettais simplement de préciser une formulation, car ce sont précisément ce que beaucoup prennent pour des détails qui révèle un lapsus, autrement dit une vision inconsciente et souvent contraire à ce que l'on souhaite exprimer. Parce que précisément l'inconscient n'est pas de cet avis.(non, je ne suis pas un lacanien).

je partage également la vision de David. La seule différence, c'est que l'approche maker/hacker me pousse à ne pas entreprendre la moindre bidouille sans en envisager un projet de groupe (il ne me viendrais même pas à l'idée d'ailleurs de bosser dans mon coin). Quand bien même ma réalisation est unique, je laisse toujours une possibilité pour que d'autres suivent le mouvement (généralement en fournissant les routages et gerbers, les schémas et parfois les sources des firmwares).

la réalisation unique, c'est du proto. Les protos de sont que des prémices... en amour comme en électronique, se contenter de ce genre d'ébauche fait évaporer tout espoir de débauche en groupe

marc

 

 

Share this post


Link to post
F4GSC

Super ! je vois dans ces échanges que finalement rien nous oppose et que finalement nous sommes déjà ancrés dans le futur à travers nos pratiques. Les différences entre RA et makers font l'identité de chacune des deux populations et à priori cela n'empêchent pas les échanges. Elles évolueront encore!

73 JLuc

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...