Jump to content
News Radio

Est-ce qu’Internet détruit le radio-amateurisme ?

Recommended Posts

7X2YM

ça dépend comment on perçoit la chose,

Si c'est uniquement pour contacter les gens , il faut choisir entre les réseaux sociaux et la radio ou les deux,

Mais je pense qu'on fait de la radio par passion pour la radio avec tous les phénomènes qui en découlent(propagation , évolution vers les techniques

de radio numérique, la construction d'antennes)

Pour ce qui me concerne internet est un complément et un utilitaire pour continuer ce hobby,

        Yacine 7X2YM

 

Share this post


Link to post
F6CER

Bonjour

en France ou le radioamateurisme devrait être théoriquement un loisir technique et une source d’education individuelle , internet ne devrait pas avoir plus d’ incidence que les courses automobiles , la TNT ou le téléphone portable mais avec la quasi suppression de la technique a l’examen et une administration de tutelle absente on peut s’attendre a tout :D

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonjour,

Je dirais pour ma part que internet est tout aussi profitable pour les radioamateurs ( car il permet le partage de connaissances techniques, sans parler de WSPR et des websdr pour avoir du reporting distant ), que le téléphone portable a été destructeur pour la cibie.

David.

 

 

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
F4DZA

Un VE2 me disait récemment que le nombre de radioamateurs en Amérique du Nord (USA et Canada) était en progression constante alors que la fréquentation des clubs radio ne suivait pas cette tendance. Pour lui, cette désaffection pour les clubs serait liée à l'aspect collaboratif offert par certains forums et sites de l'internet. En effet, ceux-ci permettent de trouver à toute heure du jour et de la nuit des infos, des études, des projets et des matériels que les clubs sont incapables de fournir. Notre hobby n'est donc pas aussi ringard que certains veulent bien le laisser entendre. Ce sont certains clubs de radioamateurs qui le seraient.

Philippe

Share this post


Link to post
ON3ONX

Certainement pas !  Internet (plus connus sous Compusurf et les BBS) existe depuis  belle lurette (+/-1980) ...
Le Net est un plus pas un moins.
Ou on a l'âme de faire de la radio ou on ne l'a pas.       Point Final !

Edited by ON3ONX

Share this post


Link to post
Guest
Il y a 1 heure, ON3ONX a dit :

Certainement pas !  Internet (plus connus sous Compusurf et les BBS) existe depuis  belle lurette (+/-1980) ...

Houlà ! Faut réviser votre histoire :-) CompuSurf, vous êtes sûr ? À part être une boite de téléphonie Espagnole, je ne suis pas persuadé que ce soit un précurseur d'Internet. Maintenant si vous voulez parler de CompuServe, qui a été le premier service en ligne bien avant Internet (1969) cela me semble plus proche de la réalité.

Mais même comme ça, cela n'est pas comparable. D'ailleurs, tous les services proposant un réseau propriétaire, même s'appuyant à la fin de leur vie sur TCP-IP avec ouverture sur le Web, ont disparu (CompuServe, Applelink, AOL, ...). On ne peut pas non plus comparer Internet aux BBS des années 70/80/90 qui étaient tous indépendants et qu'il fallait contacter un à un. L'intérêt d'Internet est dans son nom même : la mise en réseau de réseaux qui aboutit à un seul et unique réseau global.

 

 

Il y a 2 heures, ON3ONX a dit :

Point Final !

On n'a probablement pas fini d'en parler... Quant à l'esprit et l'âme de la radio, il suffit de lire quotidiennement les forum ici pour déjà s'apercevoir qu'il y a loin de la définition du service amateur à son application.

En tous cas, Internet aura permis de montrer le service amateur en France tel qu'il est, c'est à dire une masse très hétéroclite d’ayatollahs en tous genres qui prêchent quasi individuellement dans le même carré qui se désertifie de jour en jour. Le pire, c'est que ceux qui prendront probablement le relais ne sont pas moins extrémistes que ceux qui prônent le tout trafic à base de CB (dans les deux sens du terme) depuis le début des années 80.

La question qui pourrait alors se poser : "la disruption* provoquée par Internet aboutira-t-elle à la disparition du service amateur tel qu'on le connait depuis l'origine ?" Une bonne partie de la réponse se déroule tous les jours sous nos yeux...

--

* mot à la mode pour que les jeunes de moins de 30 ans comprennent cette phrase :-P

Share this post


Link to post
7X2YM
Il y a 9 heures, F4DZA a dit :

Un VE2 me disait récemment que le nombre de radioamateurs en Amérique du Nord (USA et Canada) était en progression constante alors que la fréquentation des clubs radio ne suivait pas cette tendance. Pour lui, cette désaffection pour les clubs serait liée à l'aspect collaboratif offert par certains forums et sites de l'internet. En effet, ceux-ci permettent de trouver à toute heure du jour et de la nuit des infos, des études, des projets et des matériels que les clubs sont incapables de fournir. Notre hobby n'est donc pas aussi ringard que certains veulent bien le laisser entendre. Ce sont certains clubs de radioamateurs qui le seraient.

Philippe

HAMSPHERE a un peu remplacé le radio-club, ne blâmons pas l'internet c'est un complément et un outil pour exercer ce hobby, la passion pour la radio on l'a avec ou sans internet,

Share this post


Link to post
F6GOX

Bonjour,

Ci-dessous un petit tableau que chacun pourra compléter...

Action

Avant internet

Avec internet

 

Recherche d’un dx à faire et QSL

Balayage manuel de toutes les bandes l’une après l’autre…

Réseau radioamateur journalier (FY5AN par exemple…)

DX bulletins papiers

Bureau de poste privé d'échanges de QSL par les associations nationales IARU, marché captif de membres payants

Annonces des expéditions via de nombreux sites internet,

Visibilité immédiate du dx actif sur toutes les bandes en même temps : Cluster, Log automatique, Skimmer, PAN scope

Alternatives à l'association : eQSL, LotW, Global QSL. Gratuit ou moins cher.

Achat de composants électroniques

Magasin local ou par correspondance

Petites annonces revues mensuelles

Brocantes locales ou nationales

Salons annuels

Ventes en ligne directement depuis la Chine,

Brocantes en ligne par les amateurs eux même,

Ebay et similaires,

Paiement en ligne sécurisé facilitant les achats n’importe où dans le monde…

Achats de kits

Quelques rares sociétés (Heathkit…)

Beaucoup d’offres accessibles facilement, très bon marché, par des amateurs qui monétisent leur savoir-faire, crowfunding autour d’un projet…

Achat de matériels

Quelques gros acteurs japonais et américains

Particuliers avec offres diversifiées et moins chères (SDR notamment), arrivée de nouveaux acteurs…

Antennes

Construction maison

Achat à de rares sociétés

Construction maison

Achat à de nombreuses sociétés ou amateurs

Propagation

Tableau mensuel,

Balises NCDXF

Cluster, Skimmer,

WSPR

Reverse Beacon

NOAA, Space weather, Météo de l'Espace...

Et tant d'autres…

Relations sociales

Radio-club, Repas, Conférences,

Rencontres hebdomadaires, mensuelles, trimestrielles ou annuelles

Moins de rencontres personnelles directes ?

Groupes internet de discussion thématiques ou généralistes,

Forum discussion thématiques ou généralistes,

Liste de diffusion,

Site internet personnel,

 

Apprentissage

(Examen, formation continue, nouveautés)

Compagnonnage

Radio-Club

Revues mensuelles payantes

Livres, bibliothèques

Accès direct aux livres, articles gratuit, tutoriels vidéo, groupes de discussion thématiques ou généralistes,

Concours

"à la main"...

seul ou en équipe

Assisté par internet (skimmer)

Seul à en équipe multi-multi...

Automatisation très poussée grâce aux logiciels dédiés

Remote RX et TX...

Robot…

 

En fait ceux qui ont du souci à se faire - à cause d'internet - ce sont les commerçants qui ne s'adapteraient pas à l'e-commerce mais pas les radioamateurs qui s'intéressent aux multi-facettes de la "radio" et utilisent internet comme un outil supplémentaire... Parler pour parler ou être vu => réseau sociaux internet mais pas la "radio".

Donc c'est une question qui tente de lier le déclin démographique à venir - avec la disparition des papy boomers, et leurs expéditions de "vieux" à plusieurs centaines de milliers de dollars, finalité ?? - à un outil numérique mais qui cache la vraie question du renouvellement générationnel au sein du hobby : 

Qu'est-ce qui dans les diverse composantes du hobby "radio" peut encore amener les jeunes générations à faire de la "radio" ?

Je pense que c'est la curiosité et le plaisir de comprendre, mais là c'est pas pour tout le monde...

Et là, comme on dit, si vous avez june opinion, "vous avez 4 heures pour répondre"... ;-)

73 Laurent F6GOX

Share this post


Link to post
F6ITU

Bonjour

hum... Compu n'a jamais été le "premier service en ligne".. j'ai eu un compte La Source bien avant que ses machines se fassent racheter par Compuserve

Quant à contacter les bbs un à un... c'est mal connaitre la structure de leur maillage. Pour avoir été l'un des membres du bureau de Suptel (après OUF), je puis assurer que les interconnexions entre bbs par ISDN ou réseaux structurés -notamment par le truchement de Fidonet- était courant bien avant la généralisation d'IP. Le but était précisément de pouvoir "répliquer" des conférences ou des pools de fichiers communs les plus populaires afin d'éviter que les abonnés n'aient à papillonner à gauche et à droite. Afin surtout d'éviter des factures téléphoniques pharaoniques.  Lil's valley récupérait ses build hebdomadaires de Linux par le truchement de Suptel pour éviter une multiplication des downloads avec les USA. En gros, c'était du repository de fichier avant l'invention du Cloud. 

@ON3ONX pour info, c'est l'un de vos concitoyen, le génial Pierre "peter pan",   également à l'origine d'un des désassembleur les plus utilisé dans le monde de l'analyse de code (IDA pro), qui ouvrit le premier noeud Fidonet de la région "nord/pays néerlandophones". 

Peu à peu, ces services n'ont pas disparu, ils se sont doucement coulés dans le moule IP, Calvados devenant Calvacom puis s'intégrant comme "portail" de la "gassé company". Idem Suptel -premier bbs de France, probablement même d'Europe- qui existe encore comme plateforme de services... 

C'est à peu près à partir de cette époque que le "capital hacking" -autrement dit l'esprit de recherche et de bidouille- a fortement été délaissé par les radioamateurs de plus en plus attirés par un désir consumériste, et adopté par une génération de "numérisés" qui, a contrario, contestaient ce modèle consumériste que l'on sentait déjà poindre dans le domaine télécom/informatique. Hacking, détournement, usage alternatif des sciences et techniques, récupération d'outils usager ou dépassés, diffusion du savoir ont quitté un camp pour en occuper un autre. C'est là une coïncidence de l'histoire, il n'y a pratiquement pas de causalité imho.

Internet a-t-il impacté le monde radioamateur de manière négative ? j'en doute. Il a renforcé la curiosité de ceux qui étaient déjà curieux et bidouilleurs -même si ce nombre est en totale dégringolade en europe-. Quant à ceux qui ont tourné le dos à la technique et se sont concentré sur l'usage n'ont vu d'internet que ce qu'ils voyaient déjà dans la radio : l'usage plus que la technique. 

Ne cherchons pas un coupable de la décrépitude du mouvement ailleurs que dans notre mouvement. C'est, je l'admets, un réflexe bien humain. Mais ni internet, ni la téléphonie mobile, ni l'augmentation du prix du beurre, ni l'arrivée des codecs ou des fpga ne sont responsables de la mort du radioamateurisme. 

La radio a toujours été une activité assez "élististe". Tout comme l'est actuellement le hacking dans son ensemble, qu'il soit numérique, méca, chimie, physique etc. Populaire sans être populiste, exigeant en termes d'efforts de compréhension. C'est en rêvant d'en faire une activité "pour tout le monde" que le mouvement s'est tiré une balle dans le pied. 

Marc

ps : et, au passage, je suis mille fois de l'avis de Laurent. On pourrait ajouter une ligne "réalisations et développement de groupe" avec "faiblement organisées par quelques radioclubs dans la colonne "avant" et "largement diffusées -github, blogs, fourniture de service moins couteux (pcb Chinois)" dans la colonne "après"

 

 

 

 

Edited by F6ITU

Share this post


Link to post
F8DNX

non, qu'on le veuille ou non, et quelle soit bonne ou mauvaise, c'est l'évolution comme dans bien d'autres domaine, cette évolution engendrée par l'homme qui va tuer le radio amateurisme tout comme:

- le disque vinile=> la cassette=> le Cd etc...

- la 2CV=>la BX=>la C4=>la DS4 etc...

- Les appareils a tubes=>les appareils transistorisés=>le SDR etc...

 

Regardons autour de nous, on intéresse qui?

Soyons honnête, allons à la sortie des lycées techniques et demandons qui connait le radio amateurisme.

Il y a plus de 40 ans quand je voyais les antennes de mon mentor f8xn, je rêvais et j'ai accompli mon rêve en devenant radioamateur, mais aujourd'hui, même s'il pousse à la curiosité, le radioamateur est devenu celui qui brouille, celui qui met des antennes si grandes qu'il en perturbe le paysage, celui qui a une voiture ou le nombre d'antennes apparente le véhicule à une voiture radiocommandée et la question qui revient souvent est: ça sert à quoi?

Sur cette vision positive de notre passion, je repars à mes occupations

73

f8dnx

 

Share this post


Link to post
Guest

Pour info, cette première News donne lieu aux deux News suivantes dont la dernière vient de paraitre. C'est un échange entre 3 personnes de générations et de pratiques différentes qui va bien plus loin que le simpliste "Internet va tuer le radio-amateurisme".

--

 

 

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F8DNX
il y a 14 minutes, (ancien membre) a dit :

Pour info, cette première News donne lieu aux deux News suivantes dont la dernière vient de paraitre. C'est un échange entre 3 personnes de générations et de pratiques différentes qui va bien plus loin que le simpliste "Internet va tuer le radio-amateurisme".

--

 

 

Et c'est bien heureux ainsi, car le titre du sujet et les effets sur le radio amateurisme est multifactoriel donc complexe

 

Share this post


Link to post
F6CER

A quoi on pourrait ajouter 

« internet va tuer la poste »

« internet va tuer les libraires»

« internet va tuer le commerce »

Etc....

c’est possible , mais c’est simplement un autre moyen de communiquer et c’est tout, ce brave Maxwell est toujours et restera d’actualité (pas celui du café soluble , l’autre) :D

 

 

Share this post


Link to post
F8DNX

Oui, mais je ne voudrais pas lui ressembler à Maxwell, car avec 48 ans d’espérance de vie, je serais déjà depuis bien longtemps 3 pieds sous terre.

Le magnétisme et l’électricité n'ont pas que du bon , hi

Par ailleurs pas de confusion possible avec le Maxwell celui du café car aucun de ses créateurs  ne s'appelaient  Maxwell

Bon reveillon

Share this post


Link to post
F8DNX
il y a 46 minutes, F6CER a dit :

A quoi on pourrait ajouter 

« internet va tuer la poste »

« internet va tuer les libraires»

« internet va tuer le commerce »

Etc....

c’est possible , mais c’est simplement un autre moyen de communiquer et c’est tout, ce brave Maxwell est toujours et restera d’actualité (pas celui du café soluble , l’autre) :D

 

 

Internet va tuer la relation humaine, la vraie celle qui n'a rien de virtuel

Share this post


Link to post
F6CER

Pourquoi voudriez vous qu’internet  tue plus la relation humaine que le radioamateurisme ? J’ai un tas de bons copains avec qui je corresponds depuis des années par radio et que je n’ai jamais vu en chair et en os , c’est un autre moyen 

Share this post


Link to post
7X2YM
Le 28/12/2017 à 10:24, F6GOX a dit :

Bonjour,

Ci-dessous un petit tableau que chacun pourra compléter...

Action

Avant internet

Avec internet

 

 

Recherche d’un dx à faire et QSL

Balayage manuel de toutes les bandes l’une après l’autre…

Réseau radioamateur journalier (FY5AN par exemple…)

DX bulletins papiers

Bureau de poste privé d'échanges de QSL par les associations nationales IARU, marché captif de membres payants

Annonces des expéditions via de nombreux sites internet,

Visibilité immédiate du dx actif sur toutes les bandes en même temps : Cluster, Log automatique, Skimmer, PAN scope

Alternatives à l'association : eQSL, LotW, Global QSL. Gratuit ou moins cher.

Achat de composants électroniques

Magasin local ou par correspondance

Petites annonces revues mensuelles

Brocantes locales ou nationales

Salons annuels

Ventes en ligne directement depuis la Chine,

Brocantes en ligne par les amateurs eux même,

Ebay et similaires,

Paiement en ligne sécurisé facilitant les achats n’importe où dans le monde…

Achats de kits

Quelques rares sociétés (Heathkit…)

Beaucoup d’offres accessibles facilement, très bon marché, par des amateurs qui monétisent leur savoir-faire, crowfunding autour d’un projet…

Achat de matériels

Quelques gros acteurs japonais et américains

Particuliers avec offres diversifiées et moins chères (SDR notamment), arrivée de nouveaux acteurs…

Antennes

Construction maison

Achat à de rares sociétés

Construction maison

Achat à de nombreuses sociétés ou amateurs

Propagation

Tableau mensuel,

Balises NCDXF

Cluster, Skimmer,

 

WSPR

 

Reverse Beacon

 

NOAA, Space weather, Météo de l'Espace...

 

Et tant d'autres…

 

Relations sociales

 

Radio-club, Repas, Conférences,

Rencontres hebdomadaires, mensuelles, trimestrielles ou annuelles

Moins de rencontres personnelles directes ?

Groupes internet de discussion thématiques ou généralistes,

Forum discussion thématiques ou généralistes,

Liste de diffusion,

Site internet personnel,

 

 

Apprentissage

(Examen, formation continue, nouveautés)

Compagnonnage

Radio-Club

Revues mensuelles payantes

Livres, bibliothèques

Accès direct aux livres, articles gratuit, tutoriels vidéo, groupes de discussion thématiques ou généralistes,

Concours

"à la main"...

seul ou en équipe

Assisté par internet (skimmer)

Seul à en équipe multi-multi...

Automatisation très poussée grâce aux logiciels dédiés

Remote RX et TX...

Robot…

 

En fait ceux qui ont du souci à se faire - à cause d'internet - ce sont les commerçants qui ne s'adapteraient pas à l'e-commerce mais pas les radioamateurs qui s'intéressent aux multi-facettes de la "radio" et utilisent internet comme un outil supplémentaire... Parler pour parler ou être vu => réseau sociaux internet mais pas la "radio".

Donc c'est une question qui tente de lier le déclin démographique à venir - avec la disparition des papy boomers, et leurs expéditions de "vieux" à plusieurs centaines de milliers de dollars, finalité ?? - à un outil numérique mais qui cache la vraie question du renouvellement générationnel au sein du hobby : 

Qu'est-ce qui dans les diverse composantes du hobby "radio" peut encore amener les jeunes générations à faire de la "radio" ?

Je pense que c'est la curiosité et le plaisir de comprendre, mais là c'est pas pour tout le monde...

Et là, comme on dit, si vous avez june opinion, "vous avez 4 heures pour répondre"... ;-)

73 Laurent F6GOX

BRAVO votre synthèse est pointilleuse et précise entre l'avant et avec internet , 

Share this post


Link to post
F5PNI
Le 28/12/2017 à 14:47, (ancien membre) a dit :

Pour info, cette première News donne lieu aux deux News suivantes dont la dernière vient de paraitre. C'est un échange entre 3 personnes de générations et de pratiques différentes qui va bien plus loin que le simpliste "Internet va tuer le radio-amateurisme".

--

 

 

La dernière associe plus facilement le nouveau radioamateur à une nouvelle génération de "programmeur/assembleur", bof...-_-

Share this post


Link to post
F6CER

Effectivement ça n’a pas grand chose à voir avec la radio 

Share this post


Link to post
Guest

Sans doute, mais c'est l'évolution telle que la voit les "nouveaux venus" issus de l'informatique.

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonjour,

Au niveau des professionnel du développement informatique nous avons aussi vu arriver cette génération qui travaille d'une façon assez différence de la génération précédente ( appelée génération X, à laquelle j'appartient).

Nous sommes très vite passé de personnes qui s'appliquaient à avoir une maîtrise "complète" du métier, acquise à grand efforts par l'expérience, et la lecture et l'application assidue des papiers qui nous tombaient sous la main, à une génération de butineurs pour qui le premier réflexe est la réutilisation de briques pré-existantes. Ne pas prendre ça pour une remarque péjorative, car pour intégrer de l'existant il faut savoir le trouver et l'assembler et ceci est une compétence réelle. 

Le fait est, que ces assembleurs de matériel et logiciel sont particulièrement performants, bien plus productifs que ceux de la génération précédente.

Au niveau pro je fait partie de ceux qui conçoivent encore ces briques, mais ça devient de plus en plus des marchés de niche.

Bonne journée.

David.

 

Share this post


Link to post
F6CER

Oui mais ..... David c’est de l’informatique tout ca , c’est  eventuellement un outil pour faciliter certaines choses mais ca n’a qu’un lointain rapport  avec la radio

Share this post


Link to post
Guest

Au risque de me répéter, la génération qui est actuellement en plein dans le SDR, DMR, etc, ne voit la radio que par le prisme de l'informatique qu'ils maitrisent. Ils savent bidouiller un MD380 et hacker son microcontrôleur pour lui faire faire ce qu'ils veulent ; ils savent concevoir un E/R SDR complet et le vendre sur le marché comme un module de hacking, pentesting, etc Mais à aucun moment ils ne connaissent la radio telle qu'on peut la connaitre nous-même. Même si la plupart on un indicatif aujourd'hui, ils n'ont pas du tout le même background que l'on peut avoir en ayant connu la radio dans les années 60/70.

On aura beau dire "ce n'est pas de la radio", ce sont eux qui passent au 20H de TF1 comme Hacker citoyen pendant les fêtes de Noël alors qu'on ne prononce pas une seule fois le mot radioamateur quand c'est AMSAT/ARISS/REF qui se charge de passer sur France 3 région.

Dans tous les cas, c'est très intéressant à observer...

--
 

Share this post


Link to post
F4HTQ
Il y a 1 heure, F6CER a dit :

Oui mais ..... David c’est de l’informatique tout ca , c’est  eventuellement un outil pour faciliter certaines choses mais ca n’a qu’un lointain rapport  avec la radio

Bonjour George,

Bien sur.

Mais ce que décrit le 3e article en question, c'est à dire la tendance à la recherche, détournement, et réutilisation de briques existantes plutôt que d'accumuler de la connaissance dans le domaine est quelque chose de transversal.

On trouve ça en électronique, en informatique, et pour en avoir discuté avec des personnes du secteur... même dans le domaine du droit.

C'est la génération récup, copier/coller, détournement.

David.

 

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...