Jump to content
Sign in to follow this  
News Radio

Comprendre les performances des transceivers testés par l'ARRL, par Jean-François ON4IJ.

Recommended Posts

F3WT
à l’instant, News Radio a dit :

Commentaires et discussion sur la News Radio :
Comprendre les performances des transceivers testés par l'ARRL, par Jean-François ON4IJ.

 

2997_arrl320.jpg

 


Discussion initiée par F3WT

 

À mon humble avis, excellent papier de Jean-François, ON4JI!

Je me sers  par contre depuis plus d'une dizaine d' années avec la méthodologie de Rob Sherwood (NC0B) pratiquement que  de son classement, très utile pour la CW notamment - mais pas seulement, loin s' en faut! .

Il avait remarqué à un moment donné le changement d'un paramètre mesure du labo d' ARRL (le RBW - intégration des raies)). Il s' agissait, à partir de 2007 si je me souviens bien,  du passage du RBW à 1 ou 3Hz d'intégration ( c'était plus avant cette période), ce qui  qui améliorait les valeurs IMD3 en éliminant les problèmes ou limitations  des mesures dûs aux mélanges réciproques ( reciprocal mixing limitation). Facteur étant souvent  plus limitants en DX avec un TRX au VFO plus bruyant en phase. C'était pratiquement souvent le cas  au début des VFO DDS ( depuis, ces derniers se sont nettement améliorés), comparé aux VFO analogiques purs des Collins ou Drake par exemple.

Aujourd'hui, les choses ont changé sur ce point. Sauf que les conversions descendantes ( down-conversion) sont devenues légions et le sont restées - pour les rx analogiques c.-à-d. avec premiers étages après  antenne analogiques et  DSP (démodulation / conversion/filtrage digitale) ensuite. Même Yaesu s'y est résigné en passant à la 1ère FI basse (9MHz) avec son  FT5000 . Les grandes exceptions demeurant à conversions montantes ( up-conversion, tels que pour les TR7/R7 et tous les autres ...) que je connaisse sont un japonais  et plusieurs  allemands ou français ( Hilberling PT8000A ou R&S avec déjà ses légendaires E1800 ou autres 1500,  Siemens, ou Thomson série TRC382, etc.. ). Ces RX ont des qualités IMD3 similaires aux précédents en dépit des 1ère FI à 40MHz ou plus et leur filtres roofing larges ( 15kHz).

Les RX à numérisation (ou DSP ) dès l' entrée ( dès le signal d' antenne) sont une autre affaire.

Là, en dépit des valeurs IMD3 hors pair,  il s' agit de bien voir à partir de quel niveau de forts de signaux d' entrée , malgré leur excellente dynamique ,  tout s' écroule!

(et de voir  des courbes IMD3 en fonction des niveaux d' entrée forts - bien au delà il est vrai de S9 -  si elles sont données).

En plus de Rob, qui classe  ces récepteurs en tête , une revues (Funkamateur) donnait récemment  sous forme de courbes des résultats de mesures IMD3 de comportement de DSP ou conversion  directe à l' antenne. Et l' écroulement aux signaux forts! C'est pourquoi, ces équipements gagnent à avoir d' excellent filtres analogiques d' entrées, notamment en milieu contest multi-op HP ( 1kW) etc..ou  à très fort QRM!

:))

On trouve une conférence de ROB sur ces sujets avec ses transparents (fichier joint) ou bien son site à partir d'  http://www.sherweng.com/huntsville2013/Banquet/NC0B-Huntsville-Banquet-3a.pdf 

Cela dit,  encore une fois excellent article de Jean-François, très technique, et qui sensibilise au passage aussi sur la dualité reciproqual mixing et intermodulation du 3ème ordre ( IMD3) .

Merci à Jean- François et à radioamateur.org

73.

Pierre, F3WT

 

 

NC0B-Huntsville-Banquet-3a.pdf

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...