Jump to content
FR8QP

Logiciel pour rotor

Recommended Posts

FR8QP

Bonjour à tous -  je viens d'acquérir un nouveau rotor, un SPID RAU avec son controleur ROT1

Avant de faire le montage sur mat, je procède à plusieurs essais . Mon problème est sur le mode automatique . Le controleur peut fonctionner avec plusieurs drivers

de données dont ORBITRON que j'utilise actuellement . Entre Orbitron et le controleur on suggère entre autres  myDDE  et PSTrotor . j'ai chargé l'un et l'autre, exécutés,

je vois bien que Orbitron dialogue avec soit myDDE soit PSTrotor, puisque les données azimut sont affichées et défilent , mais le controleur en mode automatique ne réagit pas.

je suppose que c'est un problème de vitesse qui doit être de 1200 Bds pour le controleur, et que le PC lui envoi plus . Mais nulle par dans les paramètres de configuration

je n'aie trouvé de vitesse a sélectionner. SI par hasard un OM possède le même rotor et qu'il le fait fonctionner en automatique avec Orbitron, merci de bien vouloir

m'informer comment procéder.

Alain

 

 

Share this post


Link to post
F1IOZ

Bonjour,

Je n'utilise pas Orbitron, mais PstRotator avec un Spid Rack.

Lla vitesse en Bds se défini dans "Setup" puis "Contrôleur Setup" en choisissant le bon rotor.

Dans votre cas ce serait "Alfaspid Rack/RAU Setup".

Il est possible de déterminer la vitesse de 600 à 460800 Bds.

Pour finir il y a un mode "Tracking" dans PstRotator, mais je ne l'ai jamais utilisée.

Share this post


Link to post
FR8QP

Bonjour , merci de l'info .  j'y suis arrivé mais pas comme vous.

j'utilise Orbitron + myDDE + PstRotator et ça fonctionne super bien en traking que ce soit pour les satellites ou EME.

Si on utilise le logiciel PstRotator az  il n'y a pas de traking , mais on peut quand même faire aller le rotor dans une direction géographique

qui est déjà enregistrée dans le logiciel ou faire des pré-réglages d'azimut.

Je cherche actuellement un inclinomètre qui pourrait me sortir 1 bit par degrè (soit état 1 ou 0 ) et là je sais pas s'il existe des inclinomètres

qui ont ce genre de sortie ?   Je veux installer un verin pour faire le site, mais il faut un asservissement . Connaitriez vous une astuce ?

Alain

 

Share this post


Link to post
Guest
Il y a 5 heures, FR8QP a dit :

 

Je cherche actuellement un inclinomètre qui pourrait me sortir 1 bit par degrè (soit état 1 ou 0 ) et là je sais pas s'il existe des inclinomètres

qui ont ce genre de sortie ?   Je veux installer un verin pour faire le site, mais il faut un asservissement . Connaitriez vous une astuce ?

 

 

Bonjour,

Ma réponse n'est que théorique car je ne l'ai pas mis en œuvre concrètement. Comme j'ai un projet en tête pour un rotor site/azimut en portable, piloté par ESP et supervisé par un Rasberry, j'ai un peu réfléchi à d'éventuelles solutions.

La solution "old school" consistait à mettre un potentiomètre de recopie , solidaire du support orientable en site. Sur l'axe du potentiomètre, on fixe une tige rigide terminée par une masselotte. La tension de recopie est liée (selon la loi du potentiomètre) à l'angle par rapport à la verticale et peut être exploitée dans une électronique analogique classique (comparateur à fenêtre avec AOP).

Il y a deux inconvénients majeurs:

-) le travail en analogique
-) un potentiomètre fiable et précis est cher (plus la tenue aux intempéries).

Pour une solution numérique, il faut remplacer le potentiomètre de recopie par un capteur d'angle, de préférence sans contact physiques (usure, faux contact). Il faut donc privilégier les capteurs
optiques ou à effet hall.

Dans ces capteurs, il faut encore distinguer les capteurs relatifs qui fournissent des impulsions qu'il faut encore analyser (sens, nombre de pas) tel ce capteur:
https://www.amazon.fr/Incremental-Optical-Encoder-Coupling-Photoelectriques/dp/B079DT1QSF/ref=sr_1_1?s=electronics&ie=UTF8&qid=1532512674&sr=1-1&keywords=encodeur+rotatif

Les capteurs absolu donnent directement la position. AMHA, si vous avez accès à une imprimante 3D (FABLAB), il doit être assez facile d'en réaliser un entièrement en plastique (donc pas de corrosion). Le disque doit pouvoir être réalisé avec la mème technique que les mylars pour circuits imprimés. Le code de gray doit être envisagé (un seul bit change entre 2 positions).

Le principal inconvénient d'un capteur relatif est qu'il nécessite une procédure d’étalonnage, au minimum à la mise en route initiale. Ceci nécessite la présence de contact de fin de course.

Voila, ce n'est qu'une piste de réflexion en espérant que d'autres OM vous présenteront des cas concrets.

73 Sylvain

Share this post


Link to post
FR8QP

Bonjour Sylvain  OK pour tout .  Le potentiomètre + un arduino pour la conversion analogique/ digital devrait fonctionner. Mais je ne veux pas de potar

a l'extérieur . J'ai connu ça avec les rotor Prosistel, et il fallait changer le potar tous les 6 mois.

les capteurs incrémentiels pourraient peut être faire l'affaire mais j'ai pas compris leurs caractéristiques , par exemple 400 P  ou 600 P

cela veut il dire que pour un tour il y aurait 400 ou 600 impulsions ?   Pour que mon controleur de rotor fonctionne en asservissement

j'ai besoin d'une impulsion par degré.  Le système avec le code gray ne peut être réalisable qu'avec des écarts de 10 degrés.

je cogite sur un système simple avec un petit aimant rotatif qui passerait devant un ILS ou capteur hall tous les 1 degré.

Dans tous les capteurs et inclinomètres existants,  il doit bien y avoir celui que j'ai besoin.  Un OM aurait-il une solution ?

Alain

 

Share this post


Link to post
Guest

C'est bien pour cela que j'ai insisté sur les défauts du potentiomètre de recopie, même s'il ,est de grande qualité.

J'ai poursuivi mes recherches sur le capteurs incrémentiel que j'avais mentionné pour l'exemple.

Le mode de fonctionnement est parfaitement définit dans la page pointée: capteur optique, sortant 25 phases en quadrature.
De mémoire, il me semble qu'il doit bien déjà exister une bibliothèque Arduino tellement c'est trivial.

Pour la question sur les différents modèles, il semble qu'il s'agit d'une famille générique LPD 3806 avec des variantes quant à la résolution (400 = 400 Pulse per Revolution). Ceci semble être confirmé par le tableau suivant:
https://french.alibaba.com/product-detail/incremental-rotary-encoder-lpd3806-360bm-g5-24c-60707289262.html

Pour le DIY d'un capteur optique reposant sur le code de Gray, la largeur des pistes était imposée par la surface de contact des multiples balais (1 par bit). En mode optique, avec une fenêtre de lecture limité à la seule surface de la photodiode, je ne vois pas de contrainte particulière pour limiter la résolution. Il faudrait faire un dessin à l'échelle pour trouver le diamètre du disque.

Si vous réalisez tout vous-même, y compris le logiciel de pilotage, vous n'êtes pas obligé de prévoir un débattement de 180 °. Vous pouvez limitez l'amplitude de 0 % (l'horizontale) à 90 ° (la verticale. arrivé à la verticale, il suffit de faire une rotation de 180° en azimut pour continuer la poursuite en redescendant vers le 0 % de l'horizontale.

Sylvain

Edited by Guest
Ortograf

Share this post


Link to post
FR8QP

Le capteur donné dans le lien semble intéressant car il peut sortir 360 pulse par tour , bon pour de l"azimut avec un couplage mécanique 1/1

et pour l'élévation diviser la sortie par 2 pour 180° ou par 4 pour 90°.

Je vais voir pour m'en procurer un et faire un test , le hic, si ça vient de chine, c'est 2 mois d'attente .....

Merci encore et 73

Alain

 

Share this post


Link to post
Guest

La construction semble sérieuse, inox, roulement à billes...
C'est en voyant votre indicatif que j'ai insisté sur la corrosion, je suppose que l'air marin est omniprésent.
En attendant, pour tester le logiciel, vous pouvez vous amuser avec une vieille souris électro-mécanique. Normalement, les 2 fourchettes optiques délivrent un signal en quadrature. Il y a un siècle, on aurait utilisé une fonction XOR pour connaître le sens du mouvement (comme dans les premières PLL).

Avez-vous un gros groupement d'antennes (ou une grosse parabole) à bouger ? Si oui, une solution économique et qui doit se trouver sur l'île sans attendre des mois, c'est d'utiliser un vieux cric de voiture (à parallélogramme ), dont on motorise la vis avec un moteur d'essuie-glace. Vous pouvez interfacer le moteur avec un Arduino (ou un ESP) ou un Raspberry avec une interface en double pont. C'est costaud et c'est irréversible, même hors tension.

Avec le capteur de position, vous pouvez modifier la vitesse de déplacement pour éviter les vibrations et les à-coups au démarrage ou lorsque la position est atteinte. Une commande en PWM vous permet, à couple quasi-constant, de démarrer doucement, d'accélérer puis de ralentir avant la position

Bon courage et tenez-nous au courant.

Sylvain


 

Share this post


Link to post
FR8QP

Bonjour .  J'ai lu avec intêret vos derniers posts et liens . Ce qu'a fait Lucien F1TE est un excellent travail pour accéder à une grande précision afin d'utiliser

des paraboles hyper.  Pour ce qui me concerne, je suis très modeste , juste 4 X 7 éléments pour de l'EME et éventuellement satellites. Mais cette dernière activité

là ou je suis est quasi nulle. Beaucoup de satellites passent, je reçois très QRO leur balise, mais jamais du trafic.

Pour la VHF, il ne me reste que l'EME . j'ai déjà copié des QSO avec seulement une antenne 7 éléments à l'horizontale. Avec 4X7 pilotées en site, je devrais certainement

avoir de meilleurs résultats . Je ne cherche pas un système ultra sophistiqué pour le site . L'élévation ou la déclinaison de 1° se font entre 4 à 5 minutes.

Je n'ai besoin que d'un capteur me donnant 1 bit par degré pour que le contrôleur du moteur soit content ( et moi aussi HI )

Je vais m'adresser chez mégatron pour obtenir ce genre de capteur.  Merci pour vos infos qui m'ont aidé a mieux comprendre ces divers capteurs.

Alain

 

 

Share this post


Link to post
Guest
il y a 15 minutes, FR8QP a dit :

Je n'ai besoin que d'un capteur me donnant 1 bit par degré pour que le contrôleur du moteur soit content ( et moi aussi HI )

Je vais m'adresser chez mégatron pour obtenir ce genre de capteur.  Merci pour vos infos qui m'ont aidé a mieux comprendre ces divers capteurs.

 

 

 

Bonjour Alain,

Je ne suis pas certain de bien comprendre votre besoin.
Quand vous écrivez "un bit par degré" je suppose que vous voulez dire que la résolution doit être de 1°.
Le capteur Megatron pointé par notre ami est un capteur absolu, dont le codage est réalisé sur 12 ou 14 bits (selon modèle ?), et dont le mot est transmis sur une liaison série de type SPI (pour ce capteur).  Cette interface est très facile à gérer avec un arduino (ESP) ou un Raspberry.

Si vous avez réellement besoin que le capteur génère 1 bit par degré, il faut se tourner vers un capteur incrémentiel dont j'ai décrit le fonctionnement (il délivre 2 signaux en quadrature et en espérant qu'à cette faible vitesse angulaire (1 ° en 4 minutes), le signal soit assez raide pour être traité.

Sylvain

Share this post


Link to post
FR8QP

Oui Sylvain, c'est bien un capteur incrémentiel qu'il me faudrait - je viens d'envoyer un mel chez Mégatron avec toutes mes explications

et leur demandant quel modèle il propose.  j'attends de voir ( si toutefois j'obtiens une réponse )

A+  Alain

 

Share this post


Link to post
F6FVY

Bjr

AMHA un codeur incrémental n'est pas adapté à votre besoin. C'est une vraie galère à gérer, sachant qu'en cas de rupture d'alim, il n'y a plus moyen de retrouver là où en en est. Il faut alors avoir un point de calibration (en général, une butée) pour se repositionner.

Le codeur absolu a l'énorme avantage d'être "statique". Qu'il soit 12, 14 ou 8 bits n'a aucune importance. Il suffit de "secouer" les chiffres pour sortir la résolution dont vous avez besoin. De toutes façons, dans ces installations, ce n'est pas l’électronique ou le code qui posent problèmes mais la partie mécanique : liaison entre le codeur et l'axe de rotation, rigidité, inertie etc.

73

Laurent - F6FVY

Share this post


Link to post
FR8QP

OK Laurent   je vais voir ce que propose Mégatron .  Sinon si la chose se complique, il y a aussi les capteurs rectilignes que l'on peut coupler

en // avec le vérin, et traiter le signal avec un PIC ou arduino .  Je ne voudrais pas en arriver a un méga système avec plein de petits modules

interconnectés . Un système simple et efficace sans être au centième de degré . Si les capteurs rectilignes peuvent travailler des millions de fois

c'est que leur résistance ne doit pas être au carbone ...   Peut être serais ce la solution ?

Alain FR8QP

 

Share this post


Link to post
Guest
Il y a 3 heures, F6FVY a dit :

Bjr

AMHA un codeur incrémental n'est pas adapté à votre besoin. C'est une vraie galère à gérer, sachant qu'en cas de rupture d'alim, il n'y a plus moyen de retrouver là où en en est. Il faut alors avoir un point de calibration (en général, une butée) pour se repositionner.

Le codeur absolu a l'énorme avantage d'être "statique". Qu'il soit 12, 14 ou 8 bits n'a aucune importance. Il suffit de "secouer" les chiffres pour sortir la résolution dont vous avez besoin. De toutes façons, dans ces installations, ce n'est pas l’électronique ou le code qui posent problèmes mais la partie mécanique : liaison entre le codeur et l'axe de rotation, rigidité, inertie etc.

+1000 à un bémol près ?

J'ai souligné ce problème inhérent aux capteurs incrémentiels dès mon premier post. Il faut obligatoirement prévoir une procédure de calibrage, en général en allant de butée de fin de course en butée de fin de course.

Si notre ami opte pour un système irréversible (comme celui que j'ai suggéré par exemple), il peut très bien stocker la position dans une EEPROM à chaque changement de position. Au retour de l'alimentation, il retrouve la dernière position qui n'a pas du changer.

Je suis néanmoins d'accord avec vous sur l'avantage du codeur absolu.

Sylvain

Share this post


Link to post
F6FVY

Re

Il y a 1 heure, F1MYZ a dit :

Il faut obligatoirement prévoir une procédure de calibrage, en général en allant de butée de fin de course en butée de fin de course.

De toutes façons, il n'échappera pas à une procédure de calibration à un moment donné, quelque soit le système choisi. Et en espérant que toute la chaîne soit linéaire (ou que la linéarité soit acceptable).

Il y a 1 heure, F1MYZ a dit :

il peut très bien stocker la position dans une EEPROM à chaque changement de position. Au retour de l'alimentation, il retrouve la dernière position qui n'a pas du changer. 

Mouais... (/me dubitatif)

C'est assez borderline et peu fiable. Par ex, si le jus tombe pendant une rotation, l'inertie mécanique va probablement faire continuer la rotation et l’électronique risque de ne plus être alimentée assez longtemps pour prendre en compte cette fin de mouvement. D'où un décalage.

Bref, comme pour tout, il y a des avantages et des inconvénients à chaque solution !

73

Laurent

 

Share this post


Link to post
Guest
Il y a 10 heures, FR8QP a dit :

... Si les capteurs rectilignes peuvent travailler des millions de fois

c'est que leur résistance ne doit pas être au carbone ...   Peut être serais ce la solution ?

 

Bsr,

Auriez-vous SVP un lien (ou une référence) que l’on puisse regarder  comment ça fonctionne ?

Nota: Les bus SPI, I2C... , même si le débit n'est pas monstrueux, ont une longueur (très)  limitée. Ceci implique que le circuit de traitement soit très proche des caapteurs et des moteurs (rotor, vérin, montage perso..).
J'ai vu dans une autre discussion que vous envisagez de réaliser un PA de 1 kW. Ça, + le groupement des 4  x 7 éléments,  va générer un sacré niveau de HF . La protection CEM du boîtier de contrôle (mise en boîtier métallique, nombreux découplages sur les entrées et sur l'alim...) ne sera pas un luxe . Sinon, vous risquez d'envoyer des CI au paradis ou de voir les antennes s'affoler et tourner dans tous les sens.

Sylvain

Share this post


Link to post
FR8QP
Bonjour !   vous me faites flipper  HI !   je n'ai pas encore monté le système d'élévation, je suis encore dans la réflexion
avant de me lancer.  J'ai eu la réponse d'un commercial de chez Mégatron :  ils ne vendent pas aux particuliers !
De ce coté là, c'est a oublier, faut trouver autre chose ou la méme chose ailleurs.
Pour les capteurs rectilignes , c'est justement chez Mégatron que je les ai vus - ce n'est qu'un potentiomètre rectiligne
encapsulé dans un tube et ressemble a un vérin.
Le SSPA de 1 KW , non, je ne veut pas une telle puissance , 300 W me suffiraient . Je me demandais tout simplement
si ces amplis pouvaient fonctionner sur 144 , et si peut etre quelques OMs en avaient fait l'essai.
Je vais chercher une solution dans tous les échanges que nous avons eus, et faire des essais sur "table" avant de passer
a la réalisation.
 
A+  Alain

Share this post


Link to post
Guest
il y a 13 minutes, FR8QP a dit :
Bonjour !   vous me faites flipper  HI !   je n'ai pas encore monté le système d'élévation, je suis encore dans la réflexion
avant de me lancer.  J'ai eu la réponse d'un commercial de chez Mégatron :  ils ne vendent pas aux particuliers !

Bonjour,

-) L'objectif n'est certainement pas de vous faire flipper  mais de vous aider, dans votre réflexion, à prendre en compte un maximum de facteurs.

-) Je ne suis pas surpris que Mégatron ne vende pas aux particuliers mais les produits doivent bien être disponibles chez un revendeur, certainement au prix fort.
   Ont-ils eu la courtoisie de vous suggérer un modèle de capteur ?

-) Je suis étonné du peu de réponses alors que votre sujet me semble très intéressant. C'est peut-être dû au positionnement dans la rubrique "logiciels pour rotor". AMHA, vous devriez essayez de poster dans antennes (pas obligé de tout reprendre, vous pouvez mettre un lien vers ici). Profitez-en pour vous renseigner sur les problèmes de couplage et de polarisation en EME . Avoir des réponses d'OMs qui pratiquent réellement l'EME serait une réelle plus-value. J'ai clairement souligné que mes réponses n'étaient que théoriques.

A+ Sylvain

Share this post


Link to post
F6FVY

Bjr

Il y a 5 heures, F1MYZ a dit :

Je ne suis pas surpris que Mégatron ne vende pas aux particuliers mais les produits doivent bien être disponibles chez un revendeur, certainement au prix fort.

Il faudrait p-e se renseigner auprès de la boutique du REF puisqu'ils vendent un kit (ou du moins, un prêt-à-assembler) de la réalisation décrite sur le site de F1TE qui accepte ce genre de codeurs. Ou auprès d'OM qui utilisent ce kit, pour savoir où ils ont approvisionné les codeurs.

73

Laurent - F6FVY

Share this post


Link to post
F5MMX

Bonjour,

pourquoi ne pas utiliser un accéléromètre MEMS genre MMA8451. Avec sa résolution le dixième de degré est accessible. 

Jean-Michel

Share this post


Link to post
Guest
Il y a 1 heure, F5MMX a dit :

Bonjour,

pourquoi ne pas utiliser un accéléromètre MEMS genre MMA8451. Avec sa résolution le dixième de degré est accessible. 

Jean-Michel

Bonjour,

Ça peut peut être une piste intéressante à explorer surtout que ces composants ont vu leur prix s'effondrer avec l'utilisation massive dans les GSM (souvent couplé avec gyroscope et compas magnétique).
Par contre, sauf erreur de ma part, ce modèle ne donne que l'accélération sur 3 axes.  Passer de cette information à une mesure d'angle nécessite un traitement mathématiques qui n'est pas trivial sur un microcontrôleur (PIC, Arduino, ESP..)

La note d'application suivante montre 2 méthodes:

https://www.st.com/content/ccc/resource/technical/document/application_note/d2/d6/22/4f/b9/8f/45/59/DM00119046.pdf/files/DM00119046.pdf/jcr:content/translations/en.DM00119046.pdf

La deuxième méthode donne une sensibilité constante sur 360°

Vu le faible coût, faire une maquette sur table (breadbroad) pour valider le concept ne serait pas une perte de temps. Le capteur n'étant sensible qu'à l'accélération, ilo peut être monté avec le reste de l'électronique dans un boîtier métallique (cf. mon observation sur la CEM).

Sylvain

Edited by Guest
Courtoisie, oubli de Bonjour.

Share this post


Link to post
F5MMX

Bonjour,

pour ce qui est de relever l’élévation de l’antenne c’est on ne peut plus simple avec un arduino nano et un MMA8451 style Adafruit: il suffit de suivre l’exemple de la librairie Adafruit ou similaire. 

Jean-Michel

Share this post


Link to post
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...