Jump to content
F4DBD

Evolution du radio-amateurisme au fil du temps

Recommended Posts

F5TYH
Le 02/08/2018 à 20:55, F6BHW a dit :

 

...  Concernant l’évolution de l’activité j’ai commencé à toucher à la radio au début des années 60 et à cette époque on utilisait des équipements radio de surplus de la guerre que l’on modifiaient pour faire de l’AM car la BLU est arrivée fin des années 60 début 1970. Bien entendu la situation actuelle n’a plus rien avoir avec cette époque !... Et cela est normal. .....

 

 

73 à tous . je n'interviens peu sur le forum . Je suis passionné de radio depuis que j'ai 10 ans (j'en ai bientôt 52) .

je ne suis plus actif , la station étant remisée au grenier depuis pas mal de temps . j'ai toujours un rx de branché et , de temps en temps (surtout les WE) , il m'arrive de l'allumer pour écouter nos bandes .

A part les contest et autres activations de tout (chateaux , etc ... et , pourquoi pas , peut être un jours des sanisettes ?) je n'entend rien de bien intéressant qui me donne envie de dépenser du temps à remonter ma station , temps que je préfère à consacrer à d'autres activités (électronique , sport , musique , etc)

Si j'ai cité F6BHW , c'est que moi aussi , j'ai démarré la radio (en 27Mhz) à la fin des années 70 avec du matériel de surplus mais même à ce niveau , tout à changé (et le monde radioamateur n'y est pour rien)

La mode des collectionneurs de miltaria est passée par là et les matériels de surplus que l'on achetaient <<au poids>>  a vu ses prix atteindre des sommets Elyséens .

des trucs que je payait 50F fin des années 70/80 se négocient maintenant entre 1000/2000€.

73 a tous et merci de m'avoir lu

Share this post


Link to post
Guest
1 hour ago, F5TYH said:

des trucs que je payait 50F fin des années 70/80 se négocient maintenant entre 1000/2000€.

Bonjour et merci pour votre intervention intéressante.

Au fond, ce qui peut contribuer à casser le côté "presse-boutons" tant décrié par les OMs portés sur la bidouille, c'est le prix prohibitif d'une grande partie du matériel. Sauf que c'est à double tranchant : soit les OMs se tourneront vers kits et autres assemblages maison, notamment dans les bandes moins fréquentées que sont les SHF, soit ils privilégieront le matériel bas de gamme en provenance de l'Empire du Milieu.

 

J'en profite pour apporter sur ce sujet quelque peu polémique un éclairage différent, venu du Royaume-Uni, pour les OMs que cela intéresse et qui comprennent la langue de "chaque spire".

Où l'on se rend compte que la RSGB (équivalent du REF) considère que contests, DXCC et parlote font partie intégrante du passe-temps à égalité avec le fer à souder et la fabrication OM. Largesse d'esprit de notre voisine la Verte Albion ? Capitulation face à une évolution jugée inéluctable ? Je trouve la phrase "...évaluer la qualité de l'opérateur..." au deuxième point particulièrement drôle (humour anglais ??); quant au dernier paragraphe, il rejoint de manière saisissante les quelques lignes entrevues ces dernières semaines sur ce forum sur des sujets se rapportant à l'évolution du radioamateurisme. Cela me rappelle le QSO entendu ce printemps dans le coin où un OM bien connu pour ses compétences techniques et bricolages hors pair (73s, Christian!) imaginait le jeu de télé-réalité suivant : on laisse des radioamateurs dans une déchetterie géante avec pour mission de décrocher un contact sur du matériel récupéré sur place, sans aide extérieure, et monté sur place, avec le soleil et une loupe pour seul fer à souder. (à faire en août...). 

Il serait intéressant d'aller piocher chez d'autres voisins leur approche sur ce thème.

 

73s de (ancien membre), Laurent (40)

RSGB.JPG

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F6BHW

Bonjour,

Merci pour votre message f5tyh. Je vois que globalement vous partagez mon expérience.

Pour ce qui me concerne, j’ai revendu tous les appareils de conceptions récente, car faire des QSO automatiques entre ordinateurs via internet : cela est sans intérêt pour moi !... de même que faire des « contests » avec des « five-nines » a longueur de journées et de nuits avec 3 Kw ! (mais chacun est libre de faire ce qui lui plait)

J’ai racheté des appareils des années 80/90 un FT102 que j’ai modifié et de même pour un IC751 Icom que j’ai modifié également. Et j’en profite pour remercier encore les OM qui m’ont vendu, ou donnés, des pièces détachées pour remettre ces appareils en état de fonctionnement.

Et c’est vrai que la « retape » des anciens appareils est une activité importante actuellement dans le milieu radioamateur, activité que je pratique avec plaisir !...

Merci encore pour votre message

Cordialement

73 de Robert f6bhw

Share this post


Link to post
F4DBD

Bonjour Laurent,

Il y a 1 heure, (ancien membre) a dit :

J'en profite pour apporter sur ce sujet quelque peu polémique un éclairage différent, venu du Royaume-Uni, pour les OMs que cela intéresse et qui comprennent la langue de "chaque spire".

Où l'on se rend compte que la RSGB (équivalent du REF) considère que contests, DXCC et parlote font partie intégrante du passe-temps à égalité avec le fer à souder et la fabrication OM. Largesse d'esprit de notre voisine la Verte Albion ? Capitulation face à une évolution jugée inéluctable ? Je trouve la phrase "...évaluer la qualité de l'opérateur..." au deuxième point particulièrement drôle (humour anglais ??); quant au dernier paragraphe, il rejoint de manière saisissante les quelques lignes entrevues ces dernières semaines sur ce forum sur des sujets se rapportant à l'évolution du radioamateurisme.

Il serait intéressant d'aller piocher chez d'autres voisins leur approche sur ce thème.

La RSGB a depuis bien longtemps cédé à la facilité pour le recrutement avec la "foundation licence". Il n'est donc pas étonnant qu'aujourd'hui ce soit surtout l'aspect communication qui soit mis en avant dans son marketing. Ce n'est qu'une bulle éphémère.

C'est une vision à court terme qui se base sur le pourcentage d'adhésion pour qu'une association puisse avoir des retombées financières. Peu importe qui fera quoi une fois l'examen décroché du moment qu'un pourcentage suffisant assure le financement des associations.

C'est du pur clientélisme (pour une cible qui de toute façon se réduit de plus en plus). Ce n'est pas comme cela qu'on assure l'intérêt et la continuité d'une activité technique sur le long terme, mais ça c'est le cadet de leurs soucis. Pour s'en convaincre il suffit de se plonger dans les archives. Pas facile de trouver des publications associatives qui rappellent les fondements du radio-amateurisme, des règles sur le contenu des QSO etc.

Pas de vague avec les financiers adhérents, c'est un leitmotiv récurent.

Lorsque les associations de radioamateurs mettent dans leur bulletin hebdomadaire une majorité d'activités "blabla", on comprend vite à quel niveau nous sommes tombés et à qui elles s'adressent en priorité. On comprend aussi pourquoi les adhérents se font de moins en moins nombreux.

Share this post


Link to post
F5TYH
Il y a 18 heures, F6BHW a dit :

Bonjour,

Merci pour votre message f5tyh. Je vois que globalement vous partagez mon expérience.

Pour ce qui me concerne, j’ai revendu tous les appareils de conceptions récente, car faire des QSO automatiques entre ordinateurs via internet : cela est sans intérêt pour moi !... de même que faire des « contests » avec des « five-nines » a longueur de journées et de nuits avec 3 Kw ! (mais chacun est libre de faire ce qui lui plait)

J’ai racheté des appareils des années 80/90 un FT102 que j’ai modifié et de même pour un IC751 Icom que j’ai modifié également. Et j’en profite pour remercier encore les OM qui m’ont vendu, ou donnés, des pièces détachées pour remettre ces appareils en état de fonctionnement.

Et c’est vrai que la « retape » des anciens appareils est une activité importante actuellement dans le milieu radioamateur, activité que je pratique avec plaisir !...

Merci encore pour votre message

Cordialement

73 de Robert f6bhw

Bonjour et merci pur votre réponse , Robert.

je vois que effectivement nous sommes sur la même ligne. Moi aussi , j'achetais des TX de cette époque en épave que je remettait en état (j'ai le souvenir de l'état de mon FT102, que j'ai toujours, quand je l'avais acheté : rebobinage manuel du transfo qui avait grillé , les 3 tubes 6146 du PA qui avait tellement chauffés que le verre s'était ramollit puis percé (ce qui la fout mal pour un tube à vide ?) , pas de 28 mais du 27 à la place et tout le réalignement à refaire . j'avais payé à l"époque dans les 100F et la même chose pour un IC720.

je continue , de mon côté l'électronique avec la restauration des bonne vieilles TSF de nos grands parents (je leur ajoute quand même une fonction bluetooth) . et , il me reste encore  quelques années avant la roue libre mais je me suis promis , qu'une fois à la retraite , je me remonterai une station comme on en faisait dans les années 60.

 

Edited by F5TYH

Share this post


Link to post
Guest
On 8/6/2018 at 4:10 PM, F4DBD said:

Lorsque les associations de radioamateurs mettent dans leur bulletin hebdomadaire une majorité d'activités "blabla", on comprend vite à quel niveau nous sommes tombés 

Bonjour Frédérick,

si j'apprécie la majorité de vos interventions et idées, ainsi que votre blog tourné vers la bidouille que je consulte régulièrement avec grand intérêt, j'avoue avoir parfois un peu de mal à digérer, bien que je la respecte, votre opposition systématique et épidermique à tout ce qui peut ressembler à de la conversation en radio. (ce que vous aviez nommé précédemment "la parlote")

Qu'y a t-il d'intrinsèquement négatif ou péjoratif à apprécier une conversation en radio si elle ne déborde pas outre mesure du cadre réglementaire ? Vous me direz que l'on a fait le tour de la question sur d'autres sujets, certes...

Je me bornerai donc simplement à citer l'écrivain Guy Debord : "la conversation est presque morte, et bientôt le seront beaucoup de ceux qui savaient parler".

73s de (ancien membre), Laurent

PS. si je vous entends par chance en BLU sur 2m, je serai le plus bref possible, hi !

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F4DBD

Bonjour Laurent,

Je ne suis pas allergique aux QSO lorsqu'ils ont un but précis et qu'ils sont conformes à la règlementation.

Contacter pour la première fois un OM, un pays ou une entité, réaliser de vrais essais, donner des nouvelles concernant son installation radio ou ses problèmes électroniques/informatiques à un OM qu'on connait bien tout en respectant le cadre de notre règlementation, là je ne vois rien à critiquer. Je rappelle d'ailleurs que dans la règlementation il est précisé le déroulement des QSO :

****************************************************************************************

Résumé de la réglementation officielle concernant le trafic (extrait du manuel du radioamateur de F5ZV)

- Il est interdit de monopoliser une fréquence
- Avant d'émettre et pendant le contact il est obligatoire de s'assurer que l'on ne brouille pas.
- L'indicatif de la station d'amateur doit être passé au début et la fin de chaque message et régulièrement pendant la transmission.
- Les informations transmises doivent concerner la radio d'amateur et les conditions d'émissions.


Règles

- Écouter avant d'émettre, demander si la fréquence est libre.
- Les réglages de l'émetteur doivent être effectuer d'abord sur charge non rayonnante ensuite sur une fréquence libre à puissance réduite.
- N'utiliser que la puissance nécessaire à l'établissement de la liaison.
- Employer un langage correct, clair et courtois vis à vis des autres stations.
- Permettre à toute nouvelle station de s'incorporer dans un QSO multiple
- Ne pas monopoliser les relais et dégager la fréquence aussitôt que la liaison avec une station rare et recherchée a été contactée.
- En télégraphie manipuler à la vitesse du correspondant le plus lent et en découpant correctement les signaux.
- Respecter les sous-bandes établies par l'IARU
- Faire des messages courts, laisser un "blanc" avant de reprendre le micro.
- S'exprimer avec des mots corrects en pensant que notre trafic peut être écouté par d'autres services officiels ou par des nouveaux venus à la radio d'amateur.

****************************************************************************************

En dehors de ça, effectivement je suis allergique aux QSO qui ont lieu tous les jours à heure et fréquence fixes et qui une fois le report donné, tournent en rond pour sortir totalement des sujets autorisés et que j'apparente aux discussions de comptoir. De même, je trouve totalement contre-productif que des associations de radioamateurs fassent l'écho d'activités qui ne concernent en rien le radio-amateurisme ou son histoire.

C'est à croire qu'une fois l'indicatif obtenu et une installation commerciale branchée, l'opérateur n'a plus rien à raconter concernant le radio-amateurisme. Du coup, il cherche tout et n'importe quoi pour justifier le paiement de sa taxe et son passage en émission : il fait juste de l'animation radio :( Venant de radioamateurs qui ont plus de 40 ans de pratique cela peut à la limite s'expliquer, mais de la part de plus jeunes radioamateurs c'est incompréhensible.

Entendre ces QSO fleuves où les indicatifs sont rarement passés (ou alors avec des termes exotiques qui n'ont plus rien à voir avec l'alphabet international...) cela ne donne pas une bonne image de nous. Il suffit d'écouter la bande phonie du 80/40m pour en entendre à coup sûr et ce depuis plus de 30 ans. Ce n'est plus du radio-amateurisme, c'est quasi comparable à une émission de radio locale de la bande FM, du téléphone, de la CB ou du skype like. Si notre tutelle nous écoutait encore, les rappels au règlement seraient rentables pour la poste :lol:

Ces bandes sont polluées par ce type de trafic puisque ce sont des longueurs d'onde qui facilitent le contact local. En VHF on retrouve cela également en FM et sur les relais mais dans une moindre mesure car l'activité au dessus de 50MHz en dehors des concours se raréfie.

Je pense que tout cela entre en plein dans les raisons du désintérêt du radio-amateurisme des dernières décennies et entretien le cercle vicieux du moral en berne des radioamateurs.

Pas de fabrication = pas d'essais = manque de sujet de conversation = démonstration du radio-amateurisme par le QSO = dérive = arrivée d'OM qui n'aiment pas la technique = polémique et on boucle...

Le radio-amateurisme ce n'est pas un moyen de communication, c'est l'étude de ce qui permet de faire des communications radio. Il y a une grosse nuance. On n'obtient pas le droit d'émettre pour faire du téléphone sans fil, mais pour apprendre et pratiquer l'électronique et la radio-électricité.

Pour ceux qui disent qu'au lieu de participer aux forums on ferait mieux de "faire de la radio" je répondrai juste qu'il vaut mieux papoter ici que de polluer les bandes avec des propos ou des pratiques qui n'y ont pas leur place. Il y a un temps pour tout et on peut très bien bricoler et papoter en même temps, le tout étant de le faire au bon endroit.

Voilà pour les précisions sur le fond de ma pensée. Pour les VHF, il faudra être patient car je n'y suis plus actif depuis l'année dernière. On verra ça dans 2 ans au moment de mon changement de domicile avec une installation qui devrait être beaucoup plus sérieuse. En attendant je me limite aux bandes décamétriques avec des QSO randoms qui font très rarement plus de 5 minutes. :P

73, Frédérick

Share this post


Link to post
F4HVX

Bonjour tout le monde,

Il y a aussi un profil de radioamateur qui est très certainement peu représenté sur ce forum, qui est plutôt issu des bidouilleurs/hackers avec souvent un lien avec l'informatique, et qui à un moment dans leurs expérimentations s'intéressent à la radio, et finalement décident de devenir radioamateur pour pouvoir faire des expérimentations légalement. Par contre, ce type de radioamateur est très peu intéressé par les cartes QSL, les contests, le trafic ...

Dès que je parle de radioamateur autour de moi, cette vision est souvent envisagée.


À bientôt
Julien

 

Share this post


Link to post
F5SSL

A la lecture de ce fil de discussion initié par F4DBD, on peut se demander à quoi sert il d'entamer et de développer une telle discussion, au lieu d'un sujet purement technique répondant parfaitement à la la pure acception du radioamateurisme? Recherchant l'augmentation de l'honneur , une attitude antinomique  se met au service du profit individuel...

• Le critique ignore-t-il les contradictions de l'esprit humain, et comment il sait séparer les choses les plus unies et unir celles qui sont les plus séparées ? (MONTESQ. Défense de l'Esprit des lois, 2e part. climat.)

Share this post


Link to post
Guest
Il y a 17 heures, F5SSL a dit :

A la lecture de ce fil de discussion initié par F4DBD, on peut se demander à quoi sert il d'entamer et de développer une telle discussion, au lieu d'un sujet purement technique répondant parfaitement à la la pure acception du radioamateurisme?

Parce que nous ne sommes pas sur l'air où la définition du service amateur et la règlementation s'appliquent. Les fora/forums sont prévus pour ces discussions. Qu'elles ne vous plaisent pas est une chose mais du moment qu'elles respectent la charte, elles ont tout lieu de figurer ici.

--

  • "On parle toujours mal quand on n'a rien à dire.", Voltaire.
  • "De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.", Coluche.

 

Share this post


Link to post
F4DBD

Bonjour Julien,

Il y a 18 heures, F4HVX a dit :

Il y a aussi un profil de radioamateur qui est très certainement peu représenté sur ce forum, qui est plutôt issu des bidouilleurs/hackers avec souvent un lien avec l'informatique, et qui à un moment dans leurs expérimentations s'intéressent à la radio, et finalement décident de devenir radioamateur pour pouvoir faire des expérimentations légalement.

Exactement et F6ITU en parle régulièrement. En fait le QSO "technique" s'est un peu déplacé sur internet car pour certains aspects c'est plus pratique. Par contre dans ce cas il n'est pas obligatoire de le faire avec son indicatif ou sur radioamateur.org donc pas facile de le vérifier. On touche déjà beaucoup plus de monde et en plus on peut illustrer ses propos pour faciliter les explications. Bien utilisé, le net est un complément à l'émission Hertzienne.

C'est peut-être aussi pour ça qu'il y a moins de QSO "intéressants" ou bien qu'ils sont noyés par les QSO fleuves qui n'ont pas vraiment d'intérêt à être écoutés. En SHF (surtout à partir de 10GHz) et en ATV la voie de service est souvent le 144MHz, on peut alors entendre de vrais QSO techniques (même si souvent ils oublient de donner régulièrement leur indicatif) ce qui donne envie de les rejoindre plus haut. Pour les réseaux hertziens en numérique c'est vrai aussi qu'il faut chercher un peu pour trouver là "où ça cause".

Des opérateurs sont persuadés que pour défendre le radio-amateurisme il faut occuper les bandes, j'en doute et j'ajouterai : pas à n'importe quel prix. Ce sujet n'est pas nouveau et revient régulièrement dans les archives de Radio-Ref. En dehors de quelques fréquences très très hautes je ne vois pas ce que nous avons perdu ? Au contraire, en 40 ans nous avons gagné les bandes WARC, le 50MHz, le 5MHz et le 70MHz (enfin pas pour les français), le 630m, l'accès à la HF sans épreuve de télégraphie etc. C'est donc que nous avons encore une raison d'exister et que notre reconnaissance est toujours là.

Ce n'est pas facile de faire comprendre tout ça à ceux qui ont découvert le radio-amateurisme à une époque ou le policier de l'air (notre tutelle) n'est plus actif (à partir de la fin des années 80) et/ou qui n'ont pas compris par eux-même le sens des textes qui nous règlementent.

Pourquoi parler de tout ça ici ?

En complément à la réponse de Philippe je me permets de rajouter que les écrits restent. C'est peut-être aussi un moyen de montrer à ceux qui veulent nous rejoindre et qui sont attirés par l'aspect technique du radio-amateurisme, qu'ils peuvent y trouver ce qu'ils cherchent. Tous les opérateurs ne sont pas obsédés par la QSL, le DX, le blabla. F4HTQ avec ses sujets volontairement orientés construction/technique va dans ce sens pour justement attirer ce qui correspond au coeur de cible du radio-amateurisme. Il suffit de quelques dizaines de personnes motivées pour donner une impulsion positive...

Mon intervention est aussi un énième tirage de la sonnette d'alarme qui invite à prendre le recul qui s'impose quitte à passer pour un emmerdeur / donneur de leçon. Nous sommes tous directement ou indirectement responsable de l'évolution du radio-amateurisme. Une chose que nous savons tous : sur l'air il ne faut pas répondre à un perturbateur. C'est pareil pour les QSO "non règlementaires", il suffit de ne pas y participer et d'utiliser nos fréquences à bon escient pour donner envie à d'autres de nous suivre et créer ainsi l'effet boule de neige. En avoir conscience serait déjà un pas en avant, agir et modifier sa pratique serait le suivant et ainsi de suite.

Pour terminer et coller à l'actualité j'ai lu un article qui disait que l'adaptation de l'humain à un dérèglement climatique ne pouvait se vérifier que sur 30 ou 40 générations. Concernant le radio-amateurisme l'évolution des pratiques des opérateurs est infiniment plus rapide et pourrait être aussi destructrice si nous nous laissons gagner par la facilité (le FT8 etc.) :lol:

Share this post


Link to post
F6BHW

Bonjour F5SSL.

 Je viens en défense de F4DBD.  Et en effet, « Dans nos sociétés, les événements ne se déroulent pas au hasard » « l’esprit des lois Montesquieu »

 Citation contre citation !... En effet, cette discussion initialisée par F4DBD a une origine : le nombre de radioamateurs titulaire d’un indicatif en opposition avec le nombre de radioamateurs membre du REF. Et F4DBD a démontré d’une manière très brillante qu’il y avait un problème insalubre entre les 2 chiffres ! Voilà la problématique !…

 En effet, si il y a le coté radioamateur technique qui fait des QSO, il ne faut pas oublier que le radioamateur peut et je dirai doit s’intéresser de la manier dont est gére et défendu dans ses intérêts par une association qui est sensée le représenter et le défendre. Or, en l’espèce, le REF défend d’abord le REF. Et éventuellement après les radioamateurs  !...

Oui, chacun peut avoir son idée et son explication ! .. Très bien vous avez la votre (…) Mais en tout état de cause ce n’est pas l’éditorial de juillet du Président du REF qui va arranger les choses « car insulter les inspecteurs de l’administration et tous les radioamateurs autorisés notamment les F6 avant la réforme de la réglementation par l’arrêté de 1983 » ne me semble pas la meilleur solution pour tenter de résoudre le problème soulevé par F4DBD. Et il me semble que cet éditorial laissera des traces dans le monde radioamateur et plus grave encore probablement aussi dans l’administration …

 Apres que vous ne soyez pas d’accord !...  c’est votre droit, mais il reste que le problème demeure. Car les faits sont les faits comme F4DBD l’a parfaitement démontré !..

 73,  Robert f6bhw

Share this post


Link to post
F4DBD

Bonjour à tous,

Par un temps gris je me suis amusé à sortir des chiffres issus de la base de données de l'ANFR (il manque 754 radioamateurs qui sont sur la liste orange).

Sur 13285 opérateurs en 2017, j'en compte donc 12531 à la date du 5 octobre.

Voici par exemple le détail par département et par indicatif :

om_dept.pdf

Je vais déposer dans la journée sur mob blog tout ce que j'ai pu collecter (tableau Excel avec indicatifs, villes et codes postaux). Ainsi chacun pourra en faire son propre usage.

Cela permet par exemple de découvrir qu'il y a des départements avec seulement 9 radioamateurs = la Lozère (48) etc.

Edited by F4DBD

Share this post


Link to post
F4DBD

Voici la carte de France métropolitaine + Corse des radioamateurs (hors liste orange) pour 2018 :

https://drive.google.com/open?id=1-XHCsPYNJYZPJ5iJLeayfRlars68GAPA&amp;usp=sharing

Ne sont indiqués que l'indicatif et la ville. Cela permet de voir la répartition géographique des uns et des autres et peut-être de découvrir les OM de son entourage.

Edited by F4DBD

Share this post


Link to post
Guest
Il y a 1 heure, F4DBD a dit :

Ne sont indiqués que l'indicatif et la ville. Cela permet de voir la répartition géographique des uns et des autres et peut-être de découvrir les OM de son entourage.

Sur la carte, comment fais-tu pour distinguer les indicatifs quand il y en a plusieurs pour une ville donnée ?

--
 

Share this post


Link to post
F4DBD

C'est le point faible de maps quand on est juste lecteur.

On peut cliquer sur la loupe, en haut à gauche et taper le nom de la ville ou son code postal et on a la liste des radioamateurs qui s'y trouvent.

Share this post


Link to post
F1AAY

Bonsoir Frédérick,

Pour mon cas perso, je suis mal localisé (bon village mais pas au bon endroit) et on est 2 om au QRA (mon fils et moi) et il n'y a que moi qui figure sur la carte...

Donc, c'est un très bon début mais il y a encore des bugs !!!

73

Didier  F1AAY (01)

P.S. : Bon alors, en fait si je fais une recherche par ville, ça sort bien les 2 indicatifs , au même endroit ,

avec une seule marque et pas au bon endroit géographiquement.

Edited by F1AAY

Share this post


Link to post
F4HTQ
Il y a 5 heures, F4DBD a dit :

Voici la carte de France métropolitaine + Corse des radioamateurs (hors liste orange) pour 2018 :

https://drive.google.com/open?id=1-XHCsPYNJYZPJ5iJLeayfRlars68GAPA&amp;usp=sharing

Ne sont indiqués que l'indicatif et la ville. Cela permet de voir la répartition géographique des uns et des autres et peut-être de découvrir les OM de son entourage.

Bonsoir,

Je ne suis pas vraiment fan de ce genre de map interactive pour localiser les radioamateurs.

Dans la région nous avons pas mal de problèmes avec des activistes anti-antenne ou anti-ondes, et les antennes relais ont tendance à être particulièrement inflammables.

A coté de chez moi, c'est même le fablab qui a brûlé.

Récemment,  un radioamateur de haute savoie c'est retrouvé avec son fil d'antenne coupé et antenne cassée ( antenne mobile de sa voiture ) avec un petit papier revendicatif d'un anti-onde "robin des toits". 

 Alors bien sur on peut être trouvé sans ça, mais avec une carte de "voila ou sont les radioamateurs les plus proches", l'effort devient minime.

Ce n'est pas tans que cet outil existe qui pose problème, mais plutôt sa mise a disposition du "public" sans contrôle de la diffusion.

Bonne soirée.

David.

 

 

Share this post


Link to post
F4DBD

Pour F1AAY, c'est volontaire cette "mauvaise position" car je n'ai pris en compte que la VILLE pour indiquer les radioamateurs. Comme répondu à Philippe (ancien membre), il suffit d'utiliser la loupe en haut à gauche de la carte pour indiquer un code postal ou une ville et avoir la liste des radioamateurs qui y sont présents. Le placement dans la ville est géré par Google (probablement le centre ville).

Cela évite ainsi de dévoiler l'adresse physique des radioamateurs (même si on peut la trouver via le site de l'ANFR ou du REF par exemple).

Pour F4HTQ, ce n'est pas parce qu'il y a une poignée d'illuminés qu'on doit se cacher. Il existe une carte des relais, elle est bien plus précise que celle que j'ai mis en ligne et un relai c'est autre chose qu'un simple OM en terme de temps d'émission d'ondes.

Après, si certains ne veulent pas figurer sur cette carte je peux le comprendre, il suffit alors de m'envoyer un mail avec l'indicatif et le département et bien entendu je ferai le nécessaire.

La liste orange est faite pour ne pas dévoiler ses coordonnées et donc pour éviter de se retrouver sur une carte. Pour moi une des différences entre un radioamateur et un pirate c'est que nous ne sommes pas anonymes. L'annuaire de l'ANFR ou la nomenclature dévoilent l'adresse complète sans que cela gêne plus que ça notre tranquillité alors...

Maintenant j'ai fait ça juste pour le fun avec des informations que tout le monde peut récupérer. L'objectif est de permettre aux radioamateurs de voir s'ils ont des confrères dans leur secteur. Cela permet aussi de comprendre pourquoi dans certains concours il y a des départements ou des régions qui sont plus rares dans les logs etc. (9 radioamateurs dans le 48...). Cela permet aussi de voir la densité de notre communauté, c'est plus parlant qu'un chiffre global.

Si vraiment ça dérange, ça me désolera et je garderai ça uniquement pour moi...

Cela fait des mois que la même chose existe pour le département 78 sur mon blog et ça n'a gêné personne hormis vous F4HTQ !

 

Share this post


Link to post
Guest
il y a 20 minutes, F4DBD a dit :

Le placement dans la ville est géré par Google (probablement le centre ville).

Dans Google Map, quand on tape le nom d'une ville, la position donnée est celle de la Mairie.

--
 

Edited by Guest

Share this post


Link to post
F4DBD

Merci pour la précision. Ce n'est pas plus mal comme ça :lol:

Share this post


Link to post
F4DBD

Le fichier om_dept.pdf indiqué plus haut a une coquille au niveau du nombre de F8 (il y a 821 F8 et non pas 898)

Voici la version corrigée : OM_dept.pdf

Share this post


Link to post
F1AAY

Bonjour,

Merci Frédérick et Philippe pour les précisions, effectivement, ça nous place à la mairie.

Perso, je m'en contrebalance d'être positionné ou pas, je ne suis pas en liste orange donc

mon adresse figure dans l'annuaire de l'ANFR.... (ceci n'engage que moi et je peux comprendre

que d'autres personnes ne le voient pas du même œil)

Donc, merci Frédérick pour cet outil et tout le travail accompli autour.

73

Didier F1AAY (01)

Share this post


Link to post
F4DBD

Merci Didier !

Je prépare la version "Dom-Tom" qui sera ajoutée à la carte principale. C'est un peu plus long car les codes postaux en 97x ne sont pas tous bien reconnus par google map.

L'ébauche est ici :

https://drive.google.com/open?id=1t5aCAFNsvzN6BYY5n7s8_ZOOZ7HGzcXg&amp;usp=sharing

Je dois faire pas mal de corrections à la main mais j'y tiens car nos français d'outre-mer le méritent bien.

Edited by F4DBD

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...