Jump to content
F4DBD

Evolution du radio-amateurisme au fil du temps

Recommended Posts

F4DBD

Bonjour,

Je profite de quelques tensions sur le forum pour alimenter le sujet sur l'évolution du radio-amateurisme.

Ce qui peut expliquer les régulières prises de bec entre radioamateurs c'est probablement la différence au niveau de la sélection.

Je ne connais pas bien la date à partir de laquelle un examen a été mis en place mais en gros je pense qu'on peut dire qu'il y a eu (je passe sur l'épisode des FC/FD) :

Les radioamateurs devant construire un appareil qu'ils présentaient à un examinateur. Ils devaient aussi décoder et manipuler en Morse (F2/F3/F6/F8 à 2 lettres, F9)
Les radioamateurs qui ont eu une autorisation par équivalence (techniciens radio dans l'armée etc.)
Les radioamateurs de l'armée dans l'active avec accès par équivalence (F7)
Les radioamateurs qui ont passé un examen technique + règlementation + décodage du Morse (F5/F6)
Les radioamateurs qui ont passé un examen technique + règlementation sans décodage du Morse et qui n'avaient accès qu'aux bandes THF (F1)
Les radioamateurs qui ont eu une autorisation car il étaient retraités (?)
Les radioamateurs qui ont passé un examen sur minitel technique + règlementation + décodage du Morse (F5/F8 ) 
Les radioamateurs ayant passé un examen sur minitel technique + règlementation sans décodage du Morse (F1/F4)
Les radioamateurs ayant passé un examen sur minitel technique et règlementation allégés (FA)
Les radioamateurs ayant passé un examen sur minitel technique et règlementation allégés + décodage du Morse en vitesse lente (FB)
Les radioamateurs ayant passé un examen sur minitel règlementation (F0)

Bien entendu dans le lot il y a ceux qui ont fait évoluer leur statut en passant l'épreuve complémentaire (F0 => F4 / F0 => F8, F1 => F6 etc.)

A ceux là s'ajoutent ceux qui ont eu droit à un cadeau de l'administration : les FA devenus F4 et les FB devenus F8 sans passer les épreuves complémentaires.

Cela fait donc environ 11 cas de figure au moins (s'il y a des oublis ou des erreurs n'hésitez pas à compléter mon message). Dans tout cela il y a aussi l'avant et l'après l'arrivée de la CB et Internet.

En 1 siècle de radio-amateurisme il y donc un paquet de générations qui n'ont pas tous le même niveau.

Tout ce petit monde se retrouve donc affublé d'un indicatif qui leur donne désormais les mêmes droits (à l'exception des F0 qui eux sont bloqués sur le 144MHz tant qu'il ne décident pas de passer l'examen de technique) mais pas forcément les mêmes compétences ou aspirations.

Comment, dans ces conditions arriver à maintenir un dialogue constructif et pacifique ? Comment faire évoluer le radio-amateurisme vers quelque chose qui puisse satisfaire autant de personnes venues d'horizons très différents et ayant en plus des aspirations diamétralement opposées.

Si tout pouvait à peu près bien se passer lorsqu'il n'y avait que le QSO sur l'air pour seul moyen de communiquer, tout se gâte lorsque la démocratisation de l'informatique arrive (cela commence par le packet radio et les BBS)  puis d'internet. Sur l'air on peut choisir son correspondant (ou faire la sourde oreille), on peut aussi se limiter à échanger des banalités. Tout se complique lorsqu'on sort de ces limitations.... 

Il ne faut donc pas chercher très loin les raisons pour lesquelles il est très difficile de maintenir l'ordre sur un forum comme celui de radioamateur.org. Le moindre petit mot de travers, la moindre remontrance qui sur l'air se traduirait par une porteuse ou par des perturbations sonores, se transforme sur le net en joutes écrites et autres échanges peu courtois qui se gravent dans le marbre.

Tout ceci contribue donc, aussi, à mon sens à l'évolution du radio-amateurisme que nous connaissons... et ce n'est pas fini !

Edited by F4DBD

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonjour Frédéric,

Je ne me baserais pas pour ma part sur les différentes licences pour expliquer un niveau ( et aussi des aspirations) hétérogènes.

Si on prend la licence actuelle, elle se passe en QCM sur une base de questions assez répétitive, et accessible, avec un peu d'entrainement à l'aide des logiciels disponibles, à des gens qui ont un background technique particulièrement précaire.

La réalité est celle la, celle d'un examen qui ne présage en rien des capacités techniques de ceux qui l'ont réussi. Du coup on a de tout, on a des gens, d'un bon niveau technique initial , pour qui cela à été une formalité ( ils n'ont bossé que la réglementation, a minima), et d'autres qui ont souffert, et dans certains cas longtemps, en s’entraînant répétitivement à passer les QCM un peu comme les élèves qui font et refont les exercices "classiques" les jours précédant un concours ( sans forcement tout comprendre à ce qu'ils font et pour oublier quasiment tout ensuite). Et tous ont la même licence.

Ce qu'apportent les logiciels d'entrainement au concours me semble  assez ambivalents, il me semble  indéniable qu'ils augmentent de façon sensible la quantité de nouveau radioamateurs ( je me suis par exemple entrainé à passer l'épreuve de réglementation avec), mais d'un autre coté ils permettent à des candidats qui n'ont pas grand chose à faire de l'aspect technique de notre activité d'obtenir leur licence.

Je n'ai pas de jugement définitif la dessus, tout simplement car les choses ne s’arrêtent pas à la licence. On peut très bien imaginer qu'un candidat, faible techniquement et  qui aurait eu son examen en bachotant avec les logiciels d'aide, se comporte ensuite en radioamateur "complet" en progressant régulièrement en technique. N'oublions pas que beaucoup d'entre nous sommes des autodidactes, et que profiter d'un palier de premier d'accès abordable peut être le début d'un cercle vertueux.

Bon dimanche.

David.

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
Guest
2 hours ago, F4DBD said:

Comment, dans ces conditions arriver à maintenir un dialogue constructif et pacifique ?ni !

Force est de constater que vous n'aurez pas excellé dans ce domaine.

D'autres viendront peut-être pour changer l'état d'esprit délétère qui règne souvent sur le Forum Principal. 

73s de (ancien membre) Laurent.

Share this post


Link to post
F4DBD

Bonjour David,

il y a 13 minutes, F4HTQ a dit :

Bonjour Frédéric,

Je ne me baserais pas pour ma part sur les différentes licences pour expliquer un niveau ( et aussi des aspirations) hétérogènes.

Si on prend la licence actuelle, elle se passe en QCM sur une base de questions assez répétitive, et accessible, avec un peu d'entrainement à l'aide des logiciels disponibles, à des gens qui ont un background technique particulièrement précaire.

La réalité est celle la, celle d'un examen qui ne présage en rien des capacités techniques de ceux qui l'ont réussi.

C'est bien ce qui ressort de mon message. Ceux qui se plaignent régulièrement de la baisse du niveau des radioamateurs sont le plus souvent ceux qui ont passé un examen de pratique (construction avec examinateur) ou qui ont une base technique. Se retrouver dans la même activité avec des gens qui ne partagent pas la même base devient TRES compliqué à supporter.

Petit à petit la qualité va baisser et se retrouver noyée dans la médiocrité. Cela me fait penser à l'urbanisme d'aujourd'hui depuis la suppression du PLU... :angry:

Forcément dire cela peut déplaire... mais c'est encore une liberté que nous avons !

 

Share this post


Link to post
F4OKC
Il y a 3 heures, F4DBD a dit :

Comment, dans ces conditions arriver à maintenir un dialogue constructif et pacifique ?

Frédéric

Je ne saisi pas bien l'idée que si des gens ont des parcours différents ils ne pourraient pas s'entendre...  ?

Ce qui est important, à mon sens, ce n'est pas que tout le monde passe un examen difficile. Mais plutot que nous ouvrions la porte aux jeunes (ou pas jeunes d'ailleurs). Ne pas oublier que la radio du 21eme siècle se pratique aussi avec un ordinateur. On parle là de radio nécessitant des logiciels, donc de la programmation, des protocoles de com a inventer etc. Vous ne pourrez plus exiger des generations futures d'OMs de passer les memes examens qu'il y a, ne serait-ce que 20 ans.

Diversité des profils parmi les OM ? Mais oui il en faut ! il  faut des electroniciens, des informaticiens, des gens qui savent un peu des deux, des qui ont juste envie de tester ce qu'on fait les autres. Et le tout si possible en toute amitié.

Herve

Edited by F4OKC

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonsoir,

Vaste question que celle de la cohésion d'une communauté.

Je vais essayer de vous montrer la différence qui m'est apparue au fil du temps chez les radioamateurs, en ce qui me concerne (j'approche des 50 ans de licence...) :

En 1960, il n'y avait qu'une seule licence, et tout le mode savait le code Morse, construire un émetteur, installer sa station, respecter à la lettre la réglementation, et presque tout le monde aussi était au REF. Il y avait une enquête administrative préalable et une surveillance des bandes. Impossible d'avoir le moindre propos digne d'un coup de téléphone ou pire d'un cibiste sans se faire rappeler à l'ordre. En 1970, il y avait deux licences, l'une étant exemptée de la connaissance du Morse à condition de n'exploiter que les bandes VHF et au-dessus.

Eh, bien jusque dans les années 70/80, le respect entre radioamateur était parfait. Pourquoi ? Parce que chacun savait que son interlocuteur avait subi un parcours identique et que même si il était un peu déficient soit en technique soit en Morse, il ne l'était pas dans les deux à la fois ! Même les débutants étaient un peu instruits car ils étaient d'abord SWL et en profitaient pour apprendre (il faut dire que les QSO de l'époque étaient instructifs tant dans leur tenue que dans leur contenu et étaient loin de ressembler aux 59 TU QRZ actuels ou aux rendez-vous du bar de la marine). Accessoirement, la politesse était de mise à l'époque et personne ne se serait avisé de traiter un correspondant de Gros C*** (nota : je pense au comportement récent d'un F0 sur ce forum...). ?

Vers la fin des années 70, il y eut en effet la possibilité pour des OM "seniors" d'être exemptés de l'examen de télégraphie, et c'était aussi l'époque de l'arrivée des premiers transceivers HF japonais en BLU, bien plus performants et bien plus faciles d'utilisation qu'un émetteur home-made en AM. Cela a conduit certains opérateurs à se laisser glisser vers une sorte de CB, pour des QSO entre amis, presque sur rendez-vous et sur une fréquence qu'ils finissaient un jour où l'autre par considérer qu'elle leur appartenait. La suite, vous la connaissez probablement avec l'écrasante majorité de stations équipées à coup de chèques et cartes bancaires.

Il faut enfin ajouter qu'il est de plus en plus difficile d'assurer la cohésion d'un groupe constitué de multiples chapelles et multiples pratiques. Trop de bandes, trop de modes, trop de techniques différentes, ont morcelé les centres d'intérêt et donc les discussions possibles. Si on ajoute à cela, la perte d'intérêt des QSO en phonie comme moyen de communiquer, et donc de discuter technique, entre radioamateurs, si on ajoute, une éducation parfois fort différente, on finit par retrouver ce que nous vivons dans la vraie vie... Mais par dessus tout, pour s'associer, un peu, il faut sinon s'aimer, au moins s'apprécier un peu. Un excellent technicien n'aura pas trop de mal à prendre en considération un débutant qui montre qu'il a deux ou trois neurones qui fonctionnent bien et qu'il sait s'en servir en faisant quelques efforts, un télégraphiste expérimenté n'aura pas trop de mal non plus avec un débutant qui connaît au moins l'alphabet à 5wpm, mais ni l'un ni l'autre n'insistera si au fil du temps il se rend compte que c'est improductif. Ou alors c'est un autre métier, enseignant, travailleur social, ou autre sauveur d'âmes en perdition, et ce n'est pas inscrit dans l'objet de la réglementation du radio-amateurisme. ?

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a une heure, F4OKC a dit :

Ce qui est important, à mon sens, ce n'est pas que tout le monde passe un examen difficile. Mais plutot que nous ouvrions la porte aux jeunes (ou pas jeunes d'ailleurs). Ne pas oublier que la radio du 21eme siècle se pratique aussi avec un ordinateur. On parle là de radio nécessitant des logiciels, donc de la programmation, des protocoles de com a inventer etc. Vous ne pourrez plus exiger des generations futures d'OMs de passer les memes examens qu'il y a, ne serait-ce que 20 ans.

Diversité des profils parmi les OM ? Mais oui il en faut ! il  faut des electroniciens, des informaticiens, des gens qui savent un peu des deux, des qui ont juste envie de tester ce qu'on fait les autres. Et le tout si possible en toute amitié.

Herve

 

Bonjour Hervé,

On ne peut qu'être d'accord avec vous. Toutefois, les profils que vous décrivez ne se trouvent que chez des gens qui ont fait un peu d'études. Et si ils ont le niveau requis pour faire tout ce que vous proposez, ils ont probablement aussi le niveau pour obtenir une licence normale de radioamateur. Justement, le niveau de son examen est suffisamment bas pour être accessible au plus grand nombre.

Méfions nous aussi du mirage de l'informatique. Je ne connais pas tant que cela de radioamateurs qui sont de vrais informaticiens. Par contre, j'en connais beaucoup qui utilisent des logiciels de toutes sortes et se disent informaticiens parce qu'ils ont changé trois lignes dans un code source. Un peu comme si ceux qui changent la dimensions des pneus et du pot d'échappement de leur voiture étaient de vrais pilotes de course... ?

Francis, F6AWN

 

Share this post


Link to post
F4OKC

Francis,

Ce que je souhaitais souligner c'est qu'il existe une autre manière de pratiquer la radio totalement différente.

Je prends un exemple : Un des modes récent de transmission informatique est le FT8, lequel utilise une très petite bande passante (plus petite que la voix), et permet d'etablir des contact d'un continent à l'autre, sans relais,  presque de façon quotidienne. Voilà une avancée réelle 100% informatique. Autre exemple le DSTAR (meme si c'est un protocole devenu commercial) est un systeme qui vous permet d'etablir une discussion a travers des relais informatique, et ce, sur des distance intercontinentales. Là encore, nul besoin de connaissance en électronique. Le DSTAR est un, parmi des dizaines d'autres protocoles, c'est de la recherche fondamentale que nous pratiquons. Meme si tres peu développent et que beaucoup testent, c'est comme ça.

Alors evidement rien de celà ne serait possible sans un emetteur et son antenne, mais en meme temps une avancée dans quelque domaine que ce soit, se fait toujours sur des fondations qu'on s'empresse de laisser de coté pour se consacrer à ce qui vient après.

Je reste tout de meme persuadé qu'il y a aura toujours des OMs passionnés qui maîtriseront leur TX. Dans mon cas personnel, en tant qu'informaticien de métier et développeur de logiciels, j'envisage plus la pratique de la radio dans la recherche de nouvelles possibilités de transmission. Fiabilité, rapidité, confidentialité il y a 1000 possibiltés de reflexion et de travail.

73 Hervé

Edited by F4OKC

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 9 minutes, F4OKC a dit :

Francis,

Ce que je souhaitais souligner c'est qu'il existe une autre manière de pratiquer la radio totalement différente.

Je prends un exemple : Un des modes récent de transmission informatique est le FT8, lequel utilise une très petite bande passante (plus petite que la voix), et permet d'etablir des contact d'un continent à l'autre, sans relais,  presque de façon quotidienne. Voilà une avancée réelle 100% informatique. Autre exemple le DSTAR (meme si c'est un protocole devenu commercial) est un systeme qui vous permet d'etablir une discussion a travers des relais informatique, et ce, sur des distance intercontinentales. Là encore, nul besoin de connaissance en électronique. Le DSTAR est un, parmi des dizaines d'autres protocoles, c'est de la recherche fondamentale que nous pratiquons. Meme si tres peu développent et que beaucoup testent, c'est comme ça.

Alors evidement rien de celà ne serait possible sans un emetteur et son antenne, mais en meme temps une avancée dans quelque domaine que ce soit, se fait toujours sur des fondations qu'on s'empresse de laisser de coté pour se consacrer à ce qui vient après.

Je reste tout de meme persuadé qu'il y a aura toujours des OMs passionnés qui maîtriseront leur TX. Dans mon cas personnel, en tant qu'informaticien de métier et développeur de logiciels, j'envisage plus la pratique de la radio dans la recherche de nouvelles possibilités de transmission. Fiabilité, rapidité, confidentialité il y a 1000 possibiltés de reflexion et de travail.

73 Hervé

 

Je vous comprends parfaitement. Mais, j'insiste, et vous le dites vous-même : une infime minorité développe et les autres ne sont que des utilisateurs pratiquement sans connaissances techniques. Méfions nous aussi de l'aspect informatique, car ce n'est plus de la radio. Ne tombons pas dans l'excès qui serait d'un côté le traitement du signal, de l'informatique donc, et de l'autre un truc sous la table que les vieux appelaient un émetteur-récepteur et qui s'est transformé en vulgaire modem auquel on ne s'intéresse plus guère. Dans radioamateur, il y a radio...

73,

Francis, F6AWN

 

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonjour Hervé,

Je vais vous donner quelques éléments de reflexion sur le fait de ne pas négliger l'électronique quand on fait des digimodes.

Je tiens à préciser que je suis aussi développeur de métier ( inégénieur spécialisé dans tout ce qui est temps réel, réalité virtuelle, simulation et compression de données), et électronicien a peu prés autodidacte ( même si j'ai aussi des diplômes d'électronique).

Sur ma première année de licence je n'ai fait que des digimodes ( PSK,JT9,JT65,FT8,RTTY) sur la bande des 30M et ceci avec un Tx totalement homemade.

Et  bien j'ai pu construire un TX spécifiquement optimisé pour les modes numériques, c'est à dire extrêmement simple ( quasiment aucun bouton), dénué de tous les gadgets totalement inutiles en digimodes, très compact et léger ( pratique pour le SOTA) et surtout présentant un rendement énergétique inatteignable avec un Tx généraliste ( PA en classe E, inutilisable en phonie mais optimal en FSK et FM).

Maîtriser l'électronique en plus de l'informatique nous permet de fabriquer des solutions sur mesure, et elles sont optimales.

La quasie-totalité des OM pratiquent les digimodes sur du matériel qui n'est pas adapté, même si cela fonctionne. Mais leur PA chauffe trop, leur DDS dérive trop, leur BF est saturée, et je ne parle même pas de ceux qui rajoutent du filtrage DSP avant d'envoyer leur signal sur WSJT-X, ce qui est totalement stupide.

On ne peut pas faire l'impasse sur le hardware, ou alors on passe a coté de plein de choses.

David.

 

 

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
F4DBD

Pour résumer, dans le radio-amateurisme la finalité ce n'est pas vraiment le QSO ou la QSL, c'est la manière de le réaliser qui importe le plus. C'est de la formation continue...

C'est comprendre comment la liaison s'établie, tant d'un point de vu matériel que d'un point de vue onde Hertzienne.

C'est aussi être capable de réaliser un contact avec quelques composants et du fil. Savoir lire et comprendre un schéma.

Bref, s'il y a bien une phrase qu'un radioamateur ne devrait jamais prononcer c'est : "la technique, ne n'y comprends rien" puisque c'est justement pour la technique qu'on doit normalement vouloir devenir radioamateur.

Lorsque je parle des différentes méthodes que l'état a utilisé pour filtrer les entrées je ne parle pas du niveau d'éducation ou scolaire. Je parle bien de méthodes, d'examen.

Le socle commun à tous les radioamateurs s'effrite à chaque révision des conditions d'accès. Je suis persuadé qu'un radioamateur des années 60/70 en savait bien plus et surtout il se débrouillait bien mieux en électronique qu'un candidat aujourd'hui (je ne parle pas d'un candidat qui aurait fait des études en électronique bien entendu) du simple fait que dans le premier cas il devait montrer une réalisation personnelle alors que maintenant le bachotage permet d'obtenir le sésame.

Le problème vient aussi du commerce qui a tendance à encourager ce refus de s'intéresser à la technique. On vend des antennes miracles, des postes avec des spécifications techniques qui parfois ne veulent rien dire mais "qui en jettent", des QSL en quadrichromie qui sont parfois des oeuvres d'art. Je ne parle même pas des associations qui inventent des diplômes et des concours à n'en plus finir juste pour conforter leurs adhérents dans ce esprit de communiquant de loisir.

C'est un peu comme comparer les sports mécaniques des années 60/70 avec ceux des années 2000... l'esprit n'est plus le même ! La démocratisation n'a pas que du bon lorsqu'il n'y a plus de garde fou.

Share this post


Link to post
F4OKC

OK Francis, j’entends bien, vous avez raison de rappeler que dans radioamateur il y a radio ?

David, oui c'est un tout (Vous allez dans le meme sens tous les deux)  La radio reste l'element principal de la station, mais l'avenir nous dira comment évolueront les OMs dans les années futures.

Par ailleurs je note que vous avez realisé un TX specifique pour les modes numeriques, ça m'interesserait d'avoir des details, peut etre avez vous publié à ce sujet?

73 Hervé

Share this post


Link to post
F6AWN
Il y a 15 heures, F4OKC a dit :

OK Francis, j’entends bien, vous avez raison de rappeler que dans radioamateur il y a radio ?

73 Hervé

 

Bonjour à tous,

Oui, Hervé, dans radioamateur il y a radio, et selon la définition officielle du R.R., le Service Amateur est un Service de radiocommunication, contrairement à d'autres dédiés aux télécommunications. Le Service Amateur utilise exclusivement des liaisons par radio entre ses correspondants. En théorie... ?

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F4HTQ
Il y a 15 heures, F4OKC a dit :

Par ailleurs je note que vous avez realisé un TX specifique pour les modes numeriques, ça m'interesserait d'avoir des details, peut etre avez vous publié à ce sujet?

Bonjour Hervé,

Non je ne l'ai pas publié.

le schéma est ici : http://david.alloza.eu/electronique/Homemade/Tx/DIGI30/DIGI30.pdf

et la station homemade 30M complete ressemble à ça:

https://s3.amazonaws.com/files.qrz.com/q/f4htq/IMG_1551.JPG

Les raisons pour lesquelles je ne l'ai pas publié sont principalement:

  • je ne suis pas totalement satisfait de certains choix que j'ai fait, même si ça marche bien, on peut faire mieux.
  • c'est un appareil difficile a régler, qui demande un peu de matériel "de labo" ( principalement a cause des filtres étroits), donc je n'ai pas envie que des gens souffrent sur la mise au point.

Ces défauts sont assez faciles a corriger, mais je n'ai pas eu le temps de faire une version "b" jusqu'a aujourd'hui.

j'en ferait peut être une, mais pas pour des bandes décamétriques ( certainement pour du 6M ou du 2M).

David.

 

Share this post


Link to post
F5PNI
Le 21/10/2018 à 17:37, F4OKC a dit :

Dans mon cas personnel

Voici ce qui aussi bien dans la société dans sa globalité que dans les différentes activités de loisir ou à but de recherche pour tout un chacun est la mort de l'esprit de l'association et de l'entraide en groupe...

Attention, cette remarque n'est pas visé pour la personne qui vient de la retranscrire mais ,mais cette expression est tellement présente maintenant dans notre société, tout comme le "moi personnellement".

 Et malheureusement c'est le signe flagrant de l'individualisme de la civilisation en pleine "évolution"...

Share this post


Link to post
F6BGV
Le 21/10/2018 à 17:02, F6AWN a dit :

Vers la fin des années 70, il y eut en effet la possibilité pour des OM "seniors" d'être exemptés de l'examen de télégraphie, et c'était aussi l'époque de l'arrivée des premiers transceivers HF japonais en BLU, bien plus performants et bien plus faciles d'utilisation qu'un émetteur home-made en AM.

Bonsoir Francis,

Je découvre ce vaste sujet ! Vous êtes, comme d'habitude, dans le vrai...

Petite rectification tout de même : l'arrivée des premiers transceivers japonais BLU, en remplacement des émetteurs home-made en AM, ne date pas de la fin des années 70, mais du milieu des années 60, soit 15 ans plus tôt.

Trafiquant en AM (home-made) depuis 1962 en 7X, je suis "obligatoirement" passé en BLU en arrivant en France, au début des années 70. CQFD !

Je n'interviens pas dans vos débats, fort instructifs, car tout a été dit...

Je reste fidèle au REF (depuis 1960) et, surtout, à l'esprit OM...d'origine !

Amitiés à tous

Jean-Pierre

P.S: comme par hasard, j'ai reçu aujourd'hui même, la QSL de YJ0CA du VANUATU (phonie), ce qui fait toujours plaisir !

Share this post


Link to post
F4DBD

Bonjour,

Au début de ce sujet, j'évoquai le ratio radioamateurs français / membres du REF.

Aujourd'hui, à l'occasion de la mise en ligne du nouvel habillage du site radioamateur.org je me suis penché sur le ratio membres du club / membres du site / radioamateurs français

4730 personnes sont inscrites sur le site (à la louche je compte environ 3500 indicatifs de radioamateurs français soit environ 26% des radioamateurs de notre pays)

384 personnes sont membres du club (toutes options confondues dont 327 juste pour le club, 7 pour le club+web, 48 en premium et 2 en premium+).

Cela donne un ratio de 8.11% de membre du club.

Ainsi on peut se rendre compte que quelque soit le système (association / club sur internet), le taux d'adhésion n'est pas énorme.

D'autant plus que sur les 4730 membres, il y a 2600 personnes avec leur compteur de message à 0

Soit 54.96% de.... muets !

cependant 18% des "communicants" sont membres du club ce qui dans ce cas est déjà un très bon score.

Radioamateur.org fonctionne avec seulement 2 administrateurs et 7 collaborateurs. Pas mal pour un système qui n'a que 15 ans d'age.

REF, Radioamateur.org, URC cela ressemble au trio de tête pour rassembler les radioamateurs de notre pays.

Share this post


Link to post
F5JVD

Bonjour,

Concernant la partie forum, il faut compléter par quelques autres chiffres...

150 000 messages (tous forums confondus) ont été postés par 2130 membres,

dont 50 000 messages proviennent de 27 membres,

dont 25 000 messages proviennent de 8 membres (inclus dans les 27).

73, PL

 

Share this post


Link to post
Guest
11 minutes ago, F5JVD said:

25 000 messages proviennent de 8 membres (inclus dans les 27).

 

... d'où un vague sentiment de prise d'otage idéologique ! HA HA !

73s de (ancien membre)NNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN

Share this post


Link to post
F4DBD

Merci Pierre-Louis.

Cela donne 16.8% des messages ont été envoyés par 8 membres.

Ces 0.16% sont donc de très grands bavards :

F6AWN = 6033msg (09/2005)
(ancien membre) = 4734msg (10/2003)
F6CER = 3555msg (03/2006)
F4HTQ = 2425msg (05/2015)
F1NZR = 2370msg (11/2004)
F6BSW = 2359msg (11/2004)
F8DQL = 2157msg (09/2003)
FP5CJ = 1886msg (11/2003)

Je devrais probablement être dans ce groupe car présent depuis octobre 2003 mais j'avais quitté le site durant une courte période vers 2007 et mon retour en 2008. Cela me place quand même 22ème avec 1180 messages depuis exactement 10 ans aujourd'hui (25 octobre 2008). :lol:

Francis, vous êtes le plus bavard encore présent sur le site ✌️

Edited by F4DBD

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 10 minutes, F4DBD a dit :

F6AWN = 6033msg (09/2005)

Francis, vous êtes le plus bavard encore présent sur le site ✌️

 

Bof..., une moyenne de un message et un quart par jour, soit dix messages tous les 8 jours, en 13 ans, vous pensez vraiment que c'est être bavard ?

Par contre, si on s'attache au nombre de mots employés, et aux phrases écrites en français que j'espère le plus correct possible, alors, oui, j'ai été bavard par moments. Surtout lorsqu'il s'agissait de parler de tout ce qui a enrichi le radio-amateurisme depuis ses débuts. Je vous laisse vérifier par vous-même dans les archives combien les échanges ont parfois été ici animés et instructifs. Lorsque je survole ce qui s'est dit ici au cours de ces deux dernières années, je suis d'accord avec vous : la plupart des "bavards" sont partis, mais ils étaient compétents dans bien des domaines et on voit la différence que leur départ a produit dans les discussions, pour autant qu'il y ait encore ici de vraies discussions et non pas seulement des appels au secours de radio-communicateurs mal à l'aise face à leur magnifique matériel et les logiciels qui vont avec.

Bien cordialement,

Francis, F6AWN

 

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonsoir,

En toute honnête, et sans chercher a polémiquer qu'aucune sorte, je trouve sincèrement désespérant ceci : https://radioamateur.org/promotion/

QSO QSO QSO encore QSO, ah oui DX Expédition, relais, concours et encore QSO, QSO par satellites ... bref.

Rien de rien sur la construction, mis à part dans la partie "historique", sur les pionniers, et encore du bout des doigts.

Absolument aucune référence à la dispense d'homologation, même pas dans la rubrique "que peuvent faire les radioamateurs".

Et ils s'y sont mis à plusieurs pourtant

Merci !
22_1.gifLe REF, éditeur, remercie plus particulièrement les associations ayant participé à l'élaboration de cette brochure. Ce travail a été effectué dans le cadre du groupe interassociations constitué spécialement pour la promotion du radioamateurisme et la formation des futurs opérateurs. Il tient à souligner l'entente parfaite et « l'ambiance OM » ayant animé ce groupe, tout au long de sa tâche, pendant près de deux ans. Ce qui lui a permis de progresser.
Le REF remercie également toutes celles et tous ceux qui ont mis à sa disposition, gracieusement, photographies, cartes QSL, schémas et autres dessins.

L'entente parfaite c'est très bien, ils étaient tous d'accord.

ça me conforte dans l'idée de ne jamais rejoindre le REF, si c'est ça la doctrine, qu'ils dépérissent entre eux.

David.

PS: je vais relire quand même, j'ai du rater quelque chose, c'est pas possible. Il y ont passé 2 ans quand même...

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
Guest
1 hour ago, F4HTQ said:

BRien de rien sur la construction, mis à part dans la partie "historique", sur les pionniers, et encore du bout des doigts.

Absolument aucune référence à la dispense d'homologation, même pas dans la rubrique "que peuvent faire les radioamateurs".

Bonsoir David,

si vous avez suivi assidûment les échanges du forum depuis le début de cette année, vous connaissez mon avis sur la question ( je résume quand même en ce qui me concerne, le radioamateurisme est un loisir aux  aspirations et aspects variés).  Voyez-vous, bien que la composante "QSO" ne me gêne pas autant que vous, je dois admettre avoir moi aussi relevé l'absence étonnante de références appuyées à l'aspect construction OM, conception etc... C'est dire ! A moins qu'il me faille relire aussi ... Enfin, c'est la base quand même, c'est curieux...

Share this post


Link to post
F8EBL

Bonsoir .

il y a 39 minutes, F4HTQ a dit :

Rien de rien sur la construction, mis à part dans la partie "historique", sur les pionniers, et encore du bout des doigts.

Absolument aucune référence à la dispense d'homologation

Si, là : https://radioamateur.org/promotion/page9

"Les installations de construction personnelle : le radioamateur étant alors à l'origine le concepteur complet ou partiel du matériel utilisé dans sa station. Ces constructions sont dispensées de marquage. Il est simplement exigé des radioamateurs que ces constructions personnelles soient conformes à la réglementation."

Mais, bon, vraiment du bout des doigts comme vous dites !

Et quand on lit que le début de la page commence ainsi :

" Sur la route, certains sont très heureux avec une petite voiture, d'autres rêvent d'une grosse cylindrée. Tout comme l'automobile, la station radio est une affaire d'envie."

Ca laisse rêveur, non?

 

 

 

Share this post


Link to post
Guest
il y a une heure, F4HTQ a dit :

PS: je vais relire quand même, j'ai du rater quelque chose, c'est pas possible. Il y ont passé 2 ans quand même...

On a déjà dit quelque part (dans le fil sur la refonte de radioamateur.org) que ce "truc" date de Mathusalem et n'a pas été refait. JB va voir avec le REF pour reprendre du contenu là où cela a été refait récemment (pas assez récent pour que ça parle de FT8) et ça a été refait par un radioamateur qui a mis un peu sa patte même s'il n'a fait "comme si c'était chez lui". D'ailleurs, chez lui, le 'A propos' donne la définition du Service Amateur et pas une énième resucée de ce qu'est sensé être un radioamateur...

--
 

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...