Jump to content
F6AWN

L'anglais est-il inévitable pour un radioamateur ?

Recommended Posts

F6AWN
il y a 49 minutes, F4TXR a dit :

Bonjour à tous ! ,

Pas de réponse à cette interrogation ????

Je redemande à ce jour cette même information ,

Merci d'avance à tous pour vos collaborations ,

73

Marc

 

Bonsoir,

Ah, les manuels en français...

Il n'est même plus nécessaire d'apprendre le code Morse pour être radioamateur. Par contre, apprendre un peu d'anglais est de plus en plus nécessaire car c'est LA langue la plus utilisée en électronique, informatique et radio ! Bien entendu, ce n'est pas obligatoire non plus pour être radioamateur. Mais, comme pour l'apprentissage du Morse, on peut s'y mettre à n'importe quel âge. Surtout pour essayer de comprendre l'utilisation d'un appareil aussi simple qu'une boite de couplage...automatique. ?

Il me semble aussi que tout appareil manufacturé acheté neuf en France est obligatoirement accompagné d'une notice d'utilisation rédigée en français. Parfois, l'aspect financier incite certains acheteurs à s'approvisionner à l'étranger, ce qui les prive en général de tout manuel en français. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre, hi...

Cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 7 minutes, F4BEW a dit :

.......mmmmouais .... et pour la doc alors ?

 

En anglais ou en français ? ?

Accessoirement, sachant que tout travail a un coût et que lorsqu'il est fait par un humain ayant nécessité une formation assez soutenue, ce qui est le cas pour un traducteur technique, ce coût peut vite devenir élevé, combien de boites d'accord accompagnées d'un manuel rédigé en français faudrait-il vendre pour que le prix de vente ne soit pas trop différent par rapport à celui du même produit vendu avec uniquement une notice en anglais?

Parce que le problème est simple : il s'agit d'un commerce mondialisé et les utilisateurs anglophones sont bien plus nombreux que les francophones. En conséquence, il y aura beaucoup moins de boites de couplage vendues à ces derniers qu'aux premiers. Et donc, l'amortissement du coût de la notice en français sera beaucoup plus difficile. Et si cela bouffe exagérément la marge, le choix sera vite fait : le produit ne sera pas proposé sur le marché francophone et chacun devra se débrouiller par ses propres moyens.

Il y a tout de même une solution : payer un traducteur en s'y mettant à plusieurs. Mais cela bouffera le bénéfice réalisé en achetant un produit prévu pour les anglophones et donc forcément moins cher pour cause de quantités plus grandes. On ne peut pas gagner sur tous les tableaux !

En fait, il y a une autre solution : apprendre comment fonctionne une boite d'accord automatique (ce qui n'est pas exagérément compliqué, et en plus c'est conçu pour des quasi-incompétents, militaires ou marins), puis brancher le fil d'alimentation en faisant bien attention de relier le fil rouge avec le fil rouge et le fil bleu avec le fil bleu, et non l'inverse, brancher le câble qui relie la boite d'accord au transceiver, puis un fil quelquonque faisant office d'antenne à la prise du même nom de la boite miraculeuse, ainsi qu'éventuellement un autre fil quelconque branché au connecteur marqué terre ou contrepoids si il y a lieu, et enfin émettre pour que le microprocesseur de la dite boite fasse son boulot en essayant de trouver un accord. C'est tout ! Mais c'est peut-être encore trop compliqué pour certains utilisateurs pourtant assidus sur ce forum. Probablement que le dit machin permettra de faire croire à l'émetteur que l'antenne ainsi constituée est parfaite puisque le ROS, ou plutôt le TOS pour les ex-cibistes devenus radioamateurs, est notablement faible, et ainsi tout le monde sera content ! Bon, pour les QSO, il sera tout de même préférable que le fil soit suffisamment éloigné de tout obstacle, mais ça, même une bourrique en est à peu près consciente...

Vous voyez, Georges, il n'y a pas plus simple que la radio, sauf peut-être quand on l'explique en français et à des Français du XXIe siècle, hi...

Bien cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F5PNI

Pour une fois , malgré nos légers accrochages dans nos échanges sur ce forum, je suis d'accord avec Francis.B)

Et pourtant je suis vendeur de "boites à boutons", mais je ne supporte pas les personnes qui ne savent pas prendre le temps de lire leur notice, qu'elle soit en Français ou en une autre langue...

Pour le SG-230, à partir du fichier pdf, vous pouvez très bien vous faire aider par google traduction, en faisant un copié collé progressif dans un traitement de texte de la partie traduite. Je fais ça régulièrement quand je traite des docs dont je ne peux avoir la version française et où mon anglais arrive à ses limites...

Share this post


Link to post
F6BGV

Bonsoir Francis, bonsoir à tous,

Ce que je crains par dessus tout, ce ne sont pas les notices techniques en anglais généralement basique, mais l'introduction subreptice des pieds, pouces (et orteils) en lieu et place de notre génial système métrique !

Il y a 40 ans, la notice de mon antenne d'origine US, était principalement cotée en métrique et, accessoirement, en pieds.

Il y a 10 ans, la notice de mon antenne d'origine US, n'était cotée qu'en pieds !

On y va droit, dans les années à venir...?

Delambre ... Au secours !!!

Amitiés à tous

Jean-Pierre

Share this post


Link to post
Guest

Pour répondre à la question du titre : OUI, l'anglais est inévitable, et même indispensable pour un radioamateur. Le fait de conclure à cela rend donc les demandes de documentations en français hors charte et donc sujettes à modération. C.Q.F.D.

Bonne nuit.

--
 

Share this post


Link to post
Guest
Le 19/10/2018 à 22:45, (ancien membre) a dit :

Pour répondre à la question du titre : OUI, l'anglais est inévitable, et même indispensable pour un radioamateur.
 

Prémisse exacte, un minimum d'anglais technique permet d'accéder à plus d''informations, y compris sur des sites d'auteurs d'autres nationalités.
On peut le regretter mais c'est un fait. Il sera plus facile (sauf rares exceptions)  à un Allemand, Espagnol, Chinois ou Ruse de maintenir sa doc  dans sa langue ET en anglais plutôt qu'en français.

Le 19/10/2018 à 22:45, (ancien membre) a dit :

Le fait de conclure à cela rend donc les demandes de documentations en français hors charte et donc sujettes à modération. C.Q.F.D.
 

Belle démonstration qu'une prémisse peut être exacte mais la conclusion fausse. Il suffit que le raisonnement soit vicié et le vôtre l'est à double titre:

1) Souhaitable ne signifie pas obligatoire,ni,  à plus forte raison,  légalement obligatoire. En France, on peut être radioamateur ET ne pas pratiquer l'anglais, même basique.

2) Comme un contributeur vous l'a déjà signalé sur un autre fil, ici vous n'êtes ni modérateur ni webmestre. Le site comprend une rubrique dédiée à la recherche de documentation, sans imposer de langue. Rechercher une doc en français y est tout autant conforme à la charte que de rechercher une doc dans n'importe quelle autre langue.

Vous n'avez donc rien démontré. En tout cas, pas ce que vous souhaitiez démontrer.

Sylvain

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 11 minutes, F1MYZ a dit :

Prémisse exacte, un minimum d'anglais technique permet d'accéder à plus d''informations, y compris sur des sites d'auteurs d'autres nationalités.
On peut le regretter mais c'est un fait. Il sera plus facile (sauf rares exceptions)  à un Allemand, Espagnol, Chinois ou Ruse de maintenir sa doc  dans sa langue ET en anglais plutôt qu'en français.

Belle démonstration qu'une prémisse peut être exacte mais la conclusion fausse. Il suffit que le raisonnement soit vicié et le vôtre l'est à double titre:

1) Souhaitable ne signifie pas obligatoire,ni,  à plus forte raison,  légalement obligatoire. En France, on peut être radioamateur ET ne pas pratiquer l'anglais, même basique.

2) Comme un contributeur vous l'a déjà signalé sur un autre fil, ici vous n'êtes ni modérateur ni webmestre. Le site comprend une rubrique dédiée à la recherche de documentation, sans imposer de langue. Rechercher une doc en français y est tout autant conforme à la charte que de rechercher une doc dans n'importe quelle autre langue.

Vous n'avez donc rien démontré. En tout cas, pas ce que vous souhaitiez démontrer.

Sylvain

 

Bonjour Sylvain,

Il y a une autre manière de voir les choses : faire circuler gratuitement la copie d'une documentation est à n'en pas douter illégal en France. Et plus encore faire circuler un fichier pdf qui se multiplie au fil du temps. Le manuel est attaché à l'appareil qu'il accompagne. Il est donc vendu avec ce dernier, et de plus des droits de traduction y sont liés. Donc, si c'est illégal, cela n'a rien à faire sur ce forum ou un autre.

J'incite ceux qui maîtrisent un peu d'anglais à fréquenter quelques forums US de bonne tenue où on discute de radio, d'électronique, ou d'informatique, puis de faire la demande de la copie d'un manuel, d'un livre, d'un programme informatique, et à plus forte raison si ce dernier est d'un prix raisonnable et produit par un indépendant, afin observer les réactions. Le participant le plus délicat indiquera l'adresse où il est possible de s'approvisionner légalement. Celui qui ne prend pas de gants critiquera vertement un tel comportement, et surtout le modérateur agira immédiatement en rappelant que c'est illégal donc hors charte. :heu:

Mais la France est la France. De nouvelles lois y fleurissent chaque jour mais pour la plupart du temps être bafouées donc être inutiles. J'ai vu qu'un autre fil abordait le sujet de la CB, bel exemple de non respect de la loi en matière de communications par radio. Bel apprentissage aussi. Alors ne nous étonnons pas de ce qu'est devenu le radio-amateurisme français ces dernières années. C'est juste une remarque à titre d'illustration. Ne tombons pas dans le hors-sujet en développant ici.

Cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
Guest

Bonjour Francis,

Il y a 5 heures, F6AWN a dit :

 

Il y a une autre manière de voir les choses : faire circuler gratuitement la copie d'une documentation est à n'en pas douter illégal en France. Et plus encore faire circuler un fichier pdf qui se multiplie au fil du temps. Le manuel est attaché à l'appareil qu'il accompagne. Il est donc vendu avec ce dernier, et de plus des droits de traduction y sont liés. Donc, si c'est illégal, cela n'a rien à faire sur ce forum ou un autre.

Sur ce point, pour m’être fait critiquer sur feu FRRA par celui qui a conduit à l'explosion en vol de ce forum pour avoir émis (en 2008) ce point de vue, je ne peux que partager votre avis:

https://groups.google.com/forum/#!searchin/fr.rec.radio.amateur/Mégahertz|sort:date/fr.rec.radio.amateur/xUBK2sy-cws/X6hRo8WATSkJ

Néanmoins votre réponse, pour intéressante qu'elle soit, me semble capillotractée et relever d'une tentative désespérée de rattrapage aux branches.
Vous occultez totalement le fait que certains constructeurs mettent eux-même leur documentation en ligne (pas dans toutes les langues évidemment).
Vous passez sous silence le fait que les appareils qui finissent entre les mains des OM peuvent avoir une longue vie derrière eux.
Vous avez "agressé" cet OM, non pas parce qu’il demandait une doc, mais parce  qu'il la souhait en français.

Si on fait la synthèse de votre intervention initiale et de votre message ici, on pourrait en  conclure que c'est mal de demander une doc française, même si elle est légalement disponible, mais que demander la même doc en anglais serait bien. Est-ce bien le message que vous souhaitez faire passer ?

Cordialement

Sylvain

Share this post


Link to post
F4DBD

Le souci c'est peut-être que nous sommes passé d'une époque ou le schéma suffisait à comprendre le fonctionnement d'un appareil à celle ou il est impératif d'avoir une documentation qui détaille toutes les fonctions.

Après, une doc technique en français ce n'est pas forcément la meilleure chose car certains termes n'ont pas d'équivalent simple dans notre langue. Certaines docs françaises contiennent parfois des erreurs de langage alors que celles en anglais se comprennent bien mieux même pour quelqu'un qui n'a pas un haut niveau.

Il n'y a pas vraiment besoin d'être bilingue pour comprendre une doc en anglais d'un appareil radioamateur surtout si on a des connaissances de base.

Aie, le mot est lâché... encore ces satanées connaissances de base ! Pourtant c'est bien grâce à elles qu'on arrive à se débrouiller et surtout à comprendre que connaitre un peu l'anglais s'est s'ouvrir déjà un nombre impressionnant de portes. Comme cela a été dit, on peut aussi se débrouiller avec un traducteur en ligne comme https://www.deepl.com/translator

Un exemple ? DATASHEET ! Trouver les caractéristiques de composants ou des acronymes en français... bon courage ! Ceux qui savent lire un schéma (normalement tous les radioamateurs non ?) vous le diront.

Exemple ? Une boucle à verrouillage de phase. Allez donc chercher ça sur un schéma alors que PLL (Phase Locked Loop) ça parle tout de suite mieux non ? :lol: 

Francis n'agresse pas les gens, il en a simplement ras le bol de ce nivellement par le bas auquel on assiste de plus en plus et à tous les niveaux.... Voir des gens qui ne font plus le moindre effort exaspère et ça on peut le comprendre il me semble.

Edited by F4DBD

Share this post


Link to post
F6ITU

Bonjour

Je rejoins Frederick dans cette analyse. 

Je distingue cependant deux types de "documentations". Celles destinées à une compréhension scientifique et technique -cela va des notes d'application Motorola, Intel, NXP etc, en passant par les articles expliquant l'art d'utiliser un oscillo ou un géné...), et celles plus restrictives d'un appareil spécifique (émetteur-récepteur du commerce par exemple) dans laquelle on cherche le résultat de l'action du bouton situé en haut à gauche, au fond du couloir. 

Dans un cas, j'estime que la communauté OM, dans le cadre du respect des droits d'auteur et grâce à un accord préalable avec ledit auteur ou société éditrice, peut parfaitement prendre en charge cette traduction. Chaque doc que j'ai pu traduire jusqu'à présent, principalement dans le domaine de l'instrumentation, l'a été avec le consentement ECRIT de l'auteur. Certains ont eu la malchance de faire latin-serbo-croate première langue (cette génération a tendance heureusement à s'amenuiser), et n'ont peut-être pas le don des langues ou la possibilité d'avoir un répétiteur à porté de la main. Nul n'est responsable des décisions de l’Académie (non, nous l'avons que des profs d'Espagnol, ce sera donc espagnol-Italien pour votre enfant)  ou de parents psychorigides (j'ai fait grec-allemand, tu feras allemand-grec ma fille !)

La non-maîtrise de l'anglais de certains devrait être compensée par les efforts de la communauté. (elle l'est d'ailleurs, en partie)

Dans le second cas, la disponibilité de ladite documentation en Français est une obligation légale, et doit conditionner l'achat du biglotron en question. Si l'on ne maîtrise pas la britannique langue et que l'on persiste à acheter un bidule à antenne sans l'assurance d'un manuel in French, en espérant un jour qu'un membre de la communauté se fade le boulot "passke cé lesprhi hauhemme", l'on ne récolte que ce que l'on a semé. On prend ses mains pleines de doigts, on saisi le texte à traduire dans google translate, puis l'on cherche à déchiffrer le résultat, sans attendre que la chose tombe toute rôtie dans le bec.

Les anglophones ont d'ailleurs une expression résumant la chose : Caveat Emptor. Et c'est pas du Texan moyenâgeux.

La barrière la plus importante demeure cependant celle de la langue parlée. Çà doit en partie expliquer l'engouement pour les types de modulation codées qui limitent les échanges à une conversation totalement synthétique et dénuée d'intelligence, voir de compréhension. C'est peut-être satisfaisant en termes de "points dxcc", mais c'est frustrant sur le plan du "contacts". (Souvenir d'un grand sentiment d'impuissance dans le sud de la Chine... là ou personne ne connait la moindre langue européenne, britton y compris). Dans le reste du monde "non asiatique", l'anglais est une lingua franca que l'on ne peut éviter. 

imho

Marc

 

 

 

 

Share this post


Link to post
F6BGV
Il y a 1 heure, F6ITU a dit :

Certains ont eu la malchance de faire latin-serbo-croate première langue (cette génération a tendance heureusement à s'amenuiser)...

Non, Marc, ce n'est pas une malchance et je ne vois pas pourquoi il est "heureux" que cette génération, dont vous êtes issu, soit en train de disparaître !

Que faites-vous de la culture générale d'un individu ? C'est le propre de la France et sa fierté !

Certes, ça remonte à longtemps (pardon), mais au sortir du CM2 communal, je me suis retrouvé en sixième avec du latin, de l'anglais et de l'arabe !

Bonjour les embrouilles ! Pour l'anglais, nous étudions des textes de Shakespeare (un cavalier sans tête, si j'ai bonne mémoire !). Bonjour la conversation !

Arabe pendant quatre ans, latin pendant six ans, anglais pendant sept ans. (+ Math-Elem + Fac de sciences pour terminer).

Heureusement, la culture c'est ce qu'il reste lorsque l'on a tout oublié !

Amitiés à tous

Jean-Pierre

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
ON3ONX

Amis du jour bonjour, amis du soir bonsoir.
Perso, je trouve que ce n'est pas indispensable ...
Par contre, laisser l'avis à tout un chacun sans blâmer, rétorqué, critiquer ceux qui ne sont pas d'accord ou en opposition de certains est bien à respecter ce qui n'est pas souvent le cas ... est là indispensable.
Il va de soit qu'il faut un minimum pour comprendre les manuels TECHNIQUE et un tout petit peu de langage pour communique dans notre hobby radio.
Bien à vous tous
    

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour,

La question posée est "La pratique de l'anglais est-elle inévitable...?". Ce n'est pas la même chose que "indispensable".

Accessoirement, la pratique du français est indispensable si on souhaite être compris sur un forum francophone...

Francis, F6AWN

 

Share this post


Link to post
Guest
Il y a 18 heures, F8DQL a dit :

Bonjour,

Ce genre de sondage binaire ne présente aucun intérêt et, compte tenu de l'échantillon consulté (OM inscrit sur radioamateur.org), ne sera représentatif de rien.
Les faits se suffisent à eux-mêmes pour démontrer la vacuité de cette question: Pouvez-vous me citer un article de notre réglementation qui oblige à pratiquer l'anglais pour être radioamateur ? A contrario, pour l'être il faut être titulaire d'un certificat (éventuellement obtenu par équivalence), posséder un indicatif et être à jour de sa taxe.

Donc rien n'autorise quiconque à décerner des pseudos certificats de vrais ou faux  radioamateurs en fonction d'une langue , surtout si c'est pour répéter en boucle "you are 559 NNNNNN  Please repeat your call again"

Vous pouvez pensez qu’une pratique minimaliste  du globish est  souhaitable, utile, recommandable mais vous ne pouvez pas décréter qu’elle  est incontournable ou inévitable.
 

Sylvain

Share this post


Link to post
F4DBD

Bonjour Sylvain,

Effectivement, règlementairement rien ne vous y oblige tout comme les recommandations de l'IARU n'ont rien d'obligatoire sur le papier mais dans la pratique c'est tout comme ;)

Sur l'air en utilisant le code Q comme seul moyen de communiquer avec un opérateur étranger dont on ne parle pas la langue, l'échange va être très limité. Même si c'est encore plus simple en télégraphie avec quelques abréviations (gm dr om tks fer rst ur 599 73 tu k) on tombe vite dans le 599 tu 73. Établir un qso technique dans ces conditions est quasi impossible (ceci dit cela évite aussi les discussions de comptoir :lol:  )

La vie du radioamateur ne s'arrête pas aux QSO "minimalistes" et dans le domaine de l'électronique/informatique il faut avouer que sans un minimum d'anglais on se coupe du monde.

Allez, faisons un compromis disons que l'anglais est fortement recommandé pour élargir ses connaissances et faciliter les contacts avec les radioamateurs étrangers.

73

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 24 minutes, F4DBD a dit :

Bonjour Sylvain,

Effectivement, règlementairement rien ne vous y oblige tout comme les recommandations de l'IARU n'ont rien d'obligatoire sur le papier mais dans la pratique c'est tout comme ;)

Sur l'air en utilisant le code Q comme seul moyen de communiquer avec un opérateur étranger dont on ne parle pas la langue, l'échange va être très limité. Même si c'est encore plus simple en télégraphie avec quelques abréviations (gm dr om tks fer rst ur 599 73 tu k) on tombe vite dans le 599 tu 73. Établir un qso technique dans ces conditions est quasi impossible (ceci dit cela évite aussi les discussions de comptoir :lol:  )

La vie du radioamateur ne s'arrête pas aux QSO "minimalistes" et dans le domaine de l'électronique/informatique il faut avouer que sans un minimum d'anglais on se coupe du monde.

Allez, faisons un compromis disons que l'anglais est fortement recommandé pour élargir ses connaissances et faciliter les contacts avec les radioamateurs étrangers.

73

 

Bonjour à tous,

Je me permets de rappeler que le premier moyen de communication par radio fut la télégraphie. Très vite il apparu qu'une "normalisation/codage" des échanges était souhaitable, indispensable même pour éviter les erreurs. Le code Q, entre autres, et les abréviations ont été définies à partir des langues anglaise et française, certes la première étant prépondérante. Puis la téléphonie est née. Tout naturellement, les pratiques de la téléphonie furent à peu près les mêmes qu'en télégraphie puisque le but était d'échanger des messages importants (marine, armée...) de manière fiable mais pas d'avoir des conversations de bistrot. Pour les radioamateurs, la question ne se posait pas non plus puisque le parcours était le même, télégraphie d'abord puis téléphonie ensuite. Jusqu'à la fin du XXe siècle, la réglementation indiquait ceci (Guide du radioamateur - avril 1999) :

"Mode opératoire radiotéléphonique - Règles générales - Les règles fixées par la méthode opératoire radiotélégraphique s'appliquent à la procédure radiotéléphonique".

Mais lorsqu'on n'a jamais appris correctement ces règles, même pour seulement faire de la téléphonie, on ne peut que mal trafiquer, mal être compris, à coup d'abréviations inadaptées ou d'épellations erronées (Alpha, Bravo, Charlie, Delta...).

C'est la fin du XXe siècle, et surtout ce début du XXIe qui a accouché de ces QSO minimalistes insipides et sans grand intérêt sauf à s'enthousiasmer devant une liste presque sans fin d'indicatifs obtenus par tous les moyens d'assistance possibles et qui ne valorisent plus la performance de l'opérateur dans sa chasse aux contacts rares ou lointains. C'est cette même période aussi qui a accouché de ces QSO de cibistes, c'est à dire dans lesquels on peut parler de tout et de rien, surtout de rien ou presque d'ailleurs concernant l'objet principal du radio-amateurisme.

Enfin, même avec un vocabulaire réduit, il est tout de même possible de discuter un peu. Les télégraphistes non anglophones y parviennent. Au fil du temps, leur vocabulaire anglais s'améliore et ils arrivent à parler un peu mieux de leurs conditions de trafic respectives, ce qui est justement le but fondamental d'un QSO amateur. Sinon, autant laisser tomber la radio et utiliser internet ! ?

Cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F6ITU

@ Jean Pierre f6bgv

Bien sur, vous avez entièrement raison... je me suis mal exprimé. 

Lorsque je mentionnais cette "malchance" c'est en référence à l' "Education Nationale". Vouloir apprendre l'anglais en Alsace dans les années 70 ou 80, hors grandes villes, relevait de l'impossible . Allemand première langue, puisque la majorité des enfants du coin possèdent déjà la base structurelle sémantique... c'est plus simple pour les profs, les directeurs d'établissements, les statistiques des notes aux exams (donc le classement des lycées et collèges) etc . Idem en Arpitanie, ou l'on oblige quasiment à apprendre l'Italien en L1. Et si, de surcroît, les parents s'en mêlent, invoquant une tradition familiale...

L'école n'est pas un ascenseur social, c'est un système conçu pour laminer et formater en fonction des nécessités économiques et des habitudes sociétales régionales... Bourdieu n'était pas franchement en odeur de sainteté en ce temps, et il n'est guère mieux lu aujourd'hui.

l'accès à l'anglais, qu'on le veuille ou non langue véhiculaire de notre siècle, est une nécessité (en attendant que le Chinois ou le Tamoul et l'Hindi le deviennent à leur tour). Ne pas pouvoir y avoir accès est un handicap, d'où le mot  "malchance". Malchance d'autant plus volontairement provoquée que c'est vers l'adolescence que l'imprégnation linguistique commence à décliner.L'enseignement de l'anglais dès les classes de maternelle, ou au plus tard dès la primaire, n'a commencé à devenir une évidence qu'à partir des années 90/2000 (Alors qu'en Hollande, en Finlande, en Suède par exemple, cela fait plus de 40 ans que l'Anglais est enseigné dès les petites classes)

Tout cela n'a bien entendu rien à voir avec la culture générale de l'individu, puisque celle-ci relève de l'effort personnel, des circonstances, du milieu familial, de la société....  J'ai dû, formatage scolaire oblige, subir Goethe et Schiller, à décliner "la vieille pipe brune" et endurer l'humeur dépressive chronique de profs devenus profs par défaut, incapables de comprendre leur propre métier, avant de m'éclater en anglais, et pas grâce à mes enseignants. Je dois une fière chandelle à PG Woodehouse et John Cleese, à Thoreau et à Kipling, à une bibliothèque bien fournie, à l'époque merveilleuse des Monthy Python sur la "bib" et à Radio Caroline.... bref, de la culture générale personnelle, je vous rejoint totalement.

Reste que l'anglais comme "moyen d'améliorer les contacts avec des radioamateurs étrangers me semble un aspect secondaire (bien qu'appréciable) de la question. Si un radioamateur doit maîtriser quelques bases en anglais, c'est avant tout parce qu'il s'agit de la langue dans laquelle est rédigée la quasi totalité des documents techniques tant de l'électronique que de la radioélectricité et de l'informatique.  

Comme je suis un individu que taraude la mauvaise foi, et pour rebondir sur l'argument de Francis 6AWN, je pense qu'être capable d'appliquer les mêmes règles en phonie que celles que l'on utiliserait en graphie nécessite une TRES bonne maîtrise de l'anglais, surtout si l'on tente d'aller au delà de l'échange minimaliste. Oh, l'illumination lorsqu'en potassant mon ACP131B, j'ai appris que l'on pouvait demander avec trois lettres "quelle est votre autonomie en heure de vol ou en litres de carburant  ?" ou entamer l'équivalent d'un roman balzacien avec un seul QNY. En langage parlé, c'est plus tout à fait le même tonneau.

73'

Marc

 

 

 

 

Share this post


Link to post
F6BGV
Il y a 17 heures, F6ITU a dit :

Si un radioamateur doit maîtriser quelques bases en anglais, c'est avant tout parce qu'il s'agit de la langue dans laquelle est rédigée la quasi totalité des documents techniques tant de l'électronique que de la radioélectricité et de l'informatique.  

 

 

 

 

Bonjour Marc,

Bien compris votre excellent exposé !

A l'époque, dans les années 50, la technique de l'émission-réception était largement diffusée dans des revues (LE HAUT-PARLEUR/RADIO-PLANS/TOUTE LA RADIO) et dans des livres (F3AV/F3LG/F3XY/etc...) et donc la connaissance de l'anglais n'était pas une condition sine qua non !

Au début des années 60, j'ai eu l'occasion, dans des conditions assez rocambolesques, d'être reçu par un ambassadeur US (K1YPE/SK) qui m'offrit l'ARRL-HANDBOOK de 1963. Je me suis donc remis à l'anglais, essentiellement technique, que je lis encore parfaitement.

A cette même époque, je contactais presque chaque jour vers midi, l'ami Dom (G3MAN) et je lui servais, m'avait-il dit, d'apéritif ! Nous parlions soit en anglais, soit en français.

C'était l'âge d'or des tubes et de l'AM...que je pratique encore au sein de l'ARACCMA (voir son site). Ce qui ne m'empêche pas de taquiner assidûment le DX.

Amitiés à tous

Jean-Pierre

Share this post


Link to post
Guest
20 hours ago, F6ITU said:

L'enseignement de l'anglais dès les classes de maternelle, ou au plus tard dès la primaire, n'a commencé à devenir une évidence qu'à partir des années 90/2000 (Alors qu'en Hollande, en Finlande, en Suède par exemple, cela fait plus de 40 ans que l'Anglais est enseigné dès les petites classes)

Bonjour,

enseignant l'anglais depuis 20 ans, en lycée, je ne peux que souscrire à vos points de vue, y compris votre référence bourdieusienne, fort à propos ici.

Ceci dit, la situation évolue, je vous propose de lire les pages 19 à 21 de ce rapport qui en atteste : http://cache.media.education.gouv.fr/file/Racine/33/4/propositions_meilleure_maitrise_langues_vivantes_998334.pdf

Par ailleurs, je suis ravi de constater que, bien que quelques-un de vos propos ici aient pu me courroucer, nous partageons, hormis une passion commune, des références en commun, qu'il me fait plaisir de voir mentionnées dans un forum traitant du radioamateurisme : John Cleese et les Monty Pythons, Wodehouse, Thoreau, Kipling ... ce qui prouve, si besoin il en est que la maîtrise de la chose électronique peut aller de pair avec une vaste culture générale.

20 hours ago, F6ITU said:

Si un radioamateur doit maîtriser quelques bases en anglais, c'est avant tout parce qu'il s'agit de la langue dans laquelle est rédigée la quasi totalité des documents techniques tant de l'électronique que de la radioélectricité et de l'informatique.  

Imparable.

Cordialement,

Laurent, (ancien membre) (40)

Share this post


Link to post
F6ITU

 sans oublier le regretté Debord, que j'ai eu la chance de croiser peu avant sa disparition

Je m'enflamme parfois, acceptez mes sincères excuses.

Marc

Share this post


Link to post
Guest
2 hours ago, F6ITU said:

 sans oublier le regretté Debord, que j'ai eu la chance de croiser peu avant sa disparition

Je m'enflamme parfois, acceptez mes sincères excuses.

Marc

C'est de bonne guerre, sans rancune. Je démarre aussi au quart de tour et me dois de vous présenter mes excuses également pour quelques paroles malheureuses et une arrivée sur ce forum peu pertinente. Passons...

G. Debord et les situationnistes, souvent mal compris, font également partie de mon panthéon personnel.

Puis-je vous demander (en déviant du sujet initial), vous qui maniez à la fois rhétorique et fer à souder, ce qui a constitué l'élément déclencheur qui vous a amené au radioamateurisme, cela ressemble fort à un parcours atypique (et donc intéressant)

73s de Laurent, (ancien membre) (40)

Share this post


Link to post
F6ITU

Si je vous répond Nietzsche et Lucrèce, cela vous étonnera-t-il ? 

Zarathoustra a été "le" choc de mes 15 ans. Et de l'athéisme joyeux et constructif qu'il diffusait (malgré un style amphigourique que je ne supporte toujours pas) il m'a conduit vers Lucrèce

.... et de Lucrèce vers la nature des choses, et cette approche intuitive des sciences et des techniques. Il y a tout dans Lucrèce -et probablement dans Epicure, encore faudrait-il que la villa des papyrus livre tous ses secrets. La finitude de la table de Mendeleïev, la loi de la gravitation universelle, la structure atomique -bien que là, il faille prendre des pincettes-, de solides notions de cosmologie, les mesures empiriques de vitesse de propagation des ondes, l'impermanence de toutes choses au sens physico-chimique du terme...

il n'a pas fallu beaucoup pour que mon cousin, qui s'orientait déjà vers un filière scientifique et technique, finisse par me convaincre qu'il était parfois amusant de se brûler les doigts, de prendre des coups de bourre et de fabriquer des machins capables de faire des réactions exothermiques. 

Je regrette sincèrement que la majorité des profs de philo négligent ou évitent de s’appesantir sur les sciences et techniques des présocratiques, à commencer par la secte pythagoricienne ou les travaux mathématiques des stoïciens . On n'enseigne pas non plus le mal que firent Socrate et Platon, les chantres de la soumission à l'autorité et à la négation des sciences

Pour en revenir aux langues, je suis actuellement en train de regretter d'avoir passé ma belle jeunesse dans les estaminets plutôt que d'écouter mes profs de Teuton. J'en bave sur les travaux de DJ1MR...

Marc

ps : deux minutes de trash-TV, de coupe du monde de n'importe quoi (radio ou football) ou de Jean Pierre Foucault font plus pour la compréhension de la société du spectacle que les propos d'une armée de sociologues :- ) 

Share this post


Link to post
F6ITU

@ f6bgv Jean Pierre

"A l'époque, dans les années 50, la technique de l'émission-réception était largement diffusée dans des revues (LE HAUT-PARLEUR/RADIO-PLANS/TOUTE LA RADIO) et dans des livres (F3AV/F3LG/F3XY/etc...) et donc la connaissance de l'anglais n'était pas une condition sine qua non"

c'est très juste.

J'avoue qu'à cette époque, je pensais plus à mon biberon qu'aux guides Radio-Tubes. Mais, pour avoir côtoyé quelques uns des rédacteurs des rubriques "radio" de ces magazines dans les années 80 et avoir travaillé avec certains d'entre eux, je puis assurer qu'ils étaient tous noyés sous la littérature anglo-saxonne. Les copains passaient à la rédaction pour récupérer le Texas TTL-Handbook ou le guide TRW "RF transitors" des années passées. Nous croulions sous le papier. Et du papier pas franchement rédigé en picard ou en bressan.

Je reconnais qu'il y avait également à l'époque beaucoup d'auteurs de schémas originaux francophones... ça aidait. 3LG, 3XY, 6DTA, 6CER... C'est nettement moins le cas aujourd'hui, et d'une certaine manière, ce n'est pas un obstacle, bien au contraire. Car l'abolition des frontières provoquée par Internet a également ouvert les vannes des recherches et réalisations de concepteurs du monde entier. Pas seulement US ou Gibi. Les Russes et les Japonais notamment, mais également les Chinois en instrumentation, les bricoleurs d'Amérique du Sud, les Allemands particulièrement dans le domaine des SDR... Il n'y a jamais eu autant de contributions bidouillesques accessibles à tous les niveaux et pour tous les goûts. Alors d'accords, le prix à payer, c'est de lire la langue de Jeeves et de Black Adder, Mais franchement, on s'amuse toujours autant :- ) 

73'

Marc

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...