Jump to content
News Radio

Le Radioamateurisme est-il mort ? Sommes-nous une espèce en voie d'extinction ?

Recommended Posts

F5SPJ

Bonjour

Ce que je constate, c'est que , nous ne sommes pas "connu, et surtout reconnu" du grand public, grand nombre de radioamateurs ont de gros problèmes  pour installer leurs aériens ,ce qui est peut encourageant pour les future RA. pas d'antenne, pas d'om

........Certains ce  détournent , voir arrête de pratiquer cette passion à  cause de cela. Mais pas que.

Nous au radio club de nous avons formé quelques oms et nous continuons mais nous avons des questions à ce sujet..

Nous avons beau faire des activations, ou autres , ce n'est que pour notre plaisirs et le grand public n'est pas concerné..

Il faudrait œuvrer en haut rang pour que cela change, ce ce que nous faisons, à quoi  ça peut servir, et notre utilité pour le grand public. n'est pas qu'au radio club de le faire, car c'est en circuit fermé,

au Canada ils sont fière d' etre radioamateur, au point qu'ils peuvent avoir leurs indicatif sur leur véhicules.et que leurs voisins sont sécurisés,   comme au japon, les antennes ne vont pas peur.

 

une direction à creuser 73 F5SPJ

 

Share this post


Link to post
F5FV

Bonjour,

Merci de corriger rapidement la date de la conférence qui est le 8 décembre et non pas octobre.

73's F5FV

Share this post


Link to post
F6CRH

Le radio amateurisme hélas est bien mort pour deux raisons ! Cela fait beaucoup ! La technique a évoluée ! C'est le moins grave ! Il y a des tas de jeunes passionnées par les vieilles voitures ! mobylettes ! moteurs en tout genre etc.….

La deuxième raison la plus grave à mon avis ! Le changement des mentalités humaines probablement dues à des phénomènes sociaux eux-mêmes dépendants des bombardements incessants d' idéologies médiatiques de quelques uns seulement !

Le informaticamateurs est nés et a remplacé  depuis plusieurs années la passion radio ! Elle pourrait renaître mais j'en doute ! Il faudrait pour cela des gens  mentalement soudés ! Et là c'est autre chose !  

Ces idées sont basés sur du vécu !

F6CRH

   

 

  

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonsoir,

Le radio-amateurisme français serait donc au bord du gouffre ?

Hum, j'ai bien l'impression que ce fil de discussion va l'aider à faire un pas en avant ! ?

Francis, F6AWN

  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F4HTQ

Bonsoir,

Je ne vais pas intervenir sur le fond de la question mais sur la façon dont elle est amenée.

Quand je lis l'article en question, j'ai l'impression de  voir la même construction "intellectuelle" que l'on trouve dans le populisme en politique.

C'est à dire un constat pas forcement étayé, d'une situation supposée catastrophique et  qui appelle à un sursaut car il y aurait une urgence.

A partir de la, la phase suivant c'est de vendre ses solutions devant ce péril majeur.

On est tristement pourris par le marketing, et pas uniquement celui des fabriquant de matériel.

David.

PS: je vous livre quand même la petite phrase que m'a balancé mon fils ( de 16 ans) pas plus tard que hier soir : "et ho papa, qu'est-ce que tu fait à parler dans ta radio, coucou ! tu sais que skype ça existe ?".

Succès a table garanti, ça a fait rire toute la famille ( moi moins).

 

  • Merci ! 1

Share this post


Link to post
F6CER

Bonjour

Françis et David  , je vous sens taquin , il est vrai que la radio en tant que telle et comme reconnue par le RR et figurant dans nos textes de loi n'a pratiquement plus cours . 

que nos nouveaux se rassurent c'est dans l'ordre général des choses , et lorsque j'ai voulu recruter des ingénieurs ayant de bonnes connaissances en électronique, les cabinets de recrutement m'ont systématiquement envoyé des informaticiens

Edited by F6CER
  • Message intéressant 2

Share this post


Link to post
F5SPJ

bonjour

 

c est surprenant la direction des réponses? le seul problème que nous rencontrons,  ce sont les autorisation d'installation de nos antennes. le reste, l évolution,  le numérique  , l'informatique la mentalité ect..ect...  ça n’empêche pas de trafiquer .Mais sans  antenne pas de radioamateurs, on le constate régulièrement la situation des nouveaux om qui ce retrouvent bloqué par ce problème.sinon y en aurait surement plus..

cordialement

F5SPJ

  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F4HTQ
il y a 48 minutes, F5SPJ a dit :

bonjour

 

c est surprenant la direction des réponses? le seul problème que nous rencontrons,  ce sont les autorisation d'installation de nos antennes. le reste, l évolution,  le numérique  , l'informatique la mentalité ect..ect...  ça n’empêche pas de trafiquer .Mais sans  antenne pas de radioamateurs, on le constate régulièrement la situation des nouveaux om qui ce retrouvent bloqué par ce problème.sinon y en aurait surement plus..

cordialement

F5SPJ

Bonjour,

Nous répondions au sujet sur lequel pour avez cliqué pour créer le fil de discussion.

Donc sur les questions d'autorisation au niveau des antennes, avez vous un ( ou des ) exemples précis ou des radioamateurs ont du renoncer à se doter d'une antenne après avoir épuisé les voies légales ?

Je parle bien évidemment d'une interdiction pure et simple d'avoir une antenne et non d'une restriction pour planter un pylône de 25M de haut.

La ou je vois pour ma part des problèmes d'antenne pour les jeunes radioamateurs, c'est tout bêtement qu'ils appartiennent à une génération bien plus urbaine que leurs aînés, et qu'il est donc moins évident de coller une antenne sur le toit d'une copropriété
dont ils occupent un appartement ( surtout pour ceux qui sont a un étage bas). Il est rare qu'un jeune radioamateur ait  un champ à disposition devant sa maison pour y installer un pylône.  

Un jour j'aurais une antenne sur le toit de l'immeuble, quand la flemme de faire la paperasse fléchira devant l'envie d'être un peu mieux entendu que ce que permet le doublet sur le balcon.

David.

EDIT: la flegme devient la flemme

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
F8DQL

La flemme David, parce que le flegme je crois que vous l'avez déjà. :)

  • Merci ! 1

Share this post


Link to post
F4HTQ
il y a 2 minutes, F8DQL a dit :

La flemme David, parce que le flegme je crois que vous l'avez déjà. :)

aarrrggghhh..!
Je corrige :)

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 15 minutes, F6CER a dit :

Françis et David  , je vous sens taquin , il est vrai que la radio en tant que telle et comme reconnue par le RR et figurant dans nos textes de loi n'a pratiquement plus cours . 

que nos nouveaux se rassurent c'est dans l'ordre général des choses , et lorsque j'ai voulu recruter des ingénieurs ayant de bonnes connaissances en électronique, les cabinets de recrutement m'ont systématiquement envoyé des informaticiens

 

Bonsoir Georges,

Mais si, la radio telle que définie officiellement a encore cours. Mais elle ne peut être pratiquée correctement que par des gens qui savent lire correctement, comprendre correctement, écrire correctement et parler correctement. Parce qu'il y a de la technique à comprendre, des règles à comprendre et à respecter, des échanges à effectuer par radio ou par internet. Et presque rien de tout cela n'est plus vérifié lors de l'examen qui permet d'obtenir une licence. Que peuvent donc faire ceux qui passent entre les mailles du filet ? Des QSO, avec du matériel manufacturé, de préférence en phonie ou en transmissions numériques et pour échanger entre eux de très pauvres messages rabâchés à l'infini, deux choses qui n'ont aucun intérêt pour la génération actuelle envahie par des appareils de toutes sortes et qui permettent de communiquer bien plus facilement, sans devoir s'enfermer dans une cave ou un garage et surtout sans devoir passer un examen. Alors, au milieu de toute cette masse, les vrais radioamateurs continuent d'exister mais ils sont devenus beaucoup moins visibles. Quant au point de vue d'un observateur extérieur, c'est simple, il ne voit plus que la partie encore visible, celle qui fait du bruit, qui s'agite, mais n'attire évidemment pas.

Le glissement de la radio vers l'informatique n'est pas un problème en soi, et il est inéluctable. Seulement, c'est un leurre de croire que c'est à la portée du premier venu, sauf pour une utilisation idiote ou presque et en appelant à l'aide sur un forum. Si on regarde vers les gourous, on trouve des amateurs qui ont une plus que solide formation universitaire ou de grande école, ainsi que quelques autodidactes acharnés qui ont tout de même une formation scolaire suffisante. C'est bien de se glorifier de compter dans nos rangs un prix Nobel ou quelques anciens élèves de grandes écoles réputées, mais, du point de vue communication vers la population et recrutement, il serait bien plus productif que la masse des radioamateurs ait un meilleur niveau et sache un peu mieux "se tenir en public" comme disaient nos anciens... ?

Cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F6BHW

Bonjour,

 Je vous rassure f6awn, le pas en avant est déjà fait !...

 Il suffit de regarder les projets de textes réglementaires en préparation ; ouverture des radio-clubs aux non titulaires du certificat pendant 180 jours (dernière demande du REF !...) Cela sera une fabrique de Cibistes et de pirates des bandes amateurs) Utilisation d’internet pour faire des QSO qui n’ont rien avoir avec le statut de radioamateur !... etc … Et bien entendu la dernière du REF la demande officielle de la suppression de la taxe annuelle. (Et cela signera probablement la fin de la reconnaissance de notre activité).

 Donc oui, la messe est dite, et je note au passage que lors de la consultation publique organisée par l’administration récemment combien de radioamateurs ont participé ???  Suivant mes informations une dizaine !... sur 13500 !

Il y a là, comme ailleurs, simplement le reflet de la société française actuel  !

 73 de f6bhw

Share this post


Link to post
F5LPR

Bonsoir à tous.

Je vais encore radoter mais quand on aura trouver les intervenants qui sauront utiliser les bons mots pour expliquer que la presque totalité des activités humaines est AUJOURD'HUI dépendante des communications et en particulier des liaisons RADIO et que ces liaisons radio sont VULNERABLES.......Hé...hé.....

Qui maitrise les techniques de comm RADIO maitrise le monde...et ça intéresse !

Enfin moi je dis ça mais je ne dis rien...?

Bonne semaine à toutes et à tous - Cordialement - f5lpr - Denis.

Share this post


Link to post
F4HTQ
il y a 1 minute, F6BHW a dit :

Donc oui, la messe est dite, et je note au passage que lors de la consultation publique organisée par l’administration récemment combien de radioamateurs ont participé ???  Suivant mes informations une dizaine !... sur 13500 !

J'y ai pour ma part participé, par la voie officielle ( en utilisant le mail fourni par le ministère).

 

Share this post


Link to post
F4HTQ
il y a 26 minutes, F5LPR a dit :

Bonsoir à tous.

Je vais encore radoter mais quand on aura trouver les intervenants qui sauront utiliser les bons mots pour expliquer que la presque totalité des activités humaines est AUJOURD'HUI dépendante des communications et en particulier des liaisons RADIO et que ces liaisons radio sont VULNERABLES.......Hé...hé.....

Qui maitrise les techniques de comm RADIO maitrise le monde...et ça intéresse !

Enfin moi je dis ça mais je ne dis rien...?

Bonne semaine à toutes et à tous - Cordialement - f5lpr - Denis.

Bonsoir Denis,

Quand je présente notre activité au "grand public", chance qu'offre régulièrement mon club, j'insiste sur deux choses.

  1. Notre dispense d'homologation et les possibilités d'expérimentation qui en découlent, et ça ça plait aux personnes dont je serais heureux qu'elles nous rejoignent.
  2. Le fait que nous ayons un réseau de communication mondial, résilient, totalement libre et indépendant des états et multinationales, et mine de rien ça fait mouche chez une certaine partie de notre jeunesse ( c'est l'occasion de parler propagation ionosphérique et satellites).

Quand certains visiteurs évoquent l'activité QSO (car ils ont le droit de poser des questions)  je la détaille quand même, mais bon, sans m'étendre forcement.

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 27 minutes, F6BHW a dit :

Et bien entendu la dernière du REF la demande officielle de la suppression de la taxe annuelle. (Et cela signera probablement la fin de la reconnaissance de notre activité).

73 de f6bhw

 

Bonsoir Robert,

Je me demande ce que penseraient les fumeurs français si on leur expliquait dans les jours qui viennent sur les réseaux sociaux qu'ils vont probablement devoir payer une taxe supplémentaire, à cause d'un député, pour que des radioZamateurs-cibistes puissent continuer à faire de la radio en économisant 46 € par an alors qu'ils ont probablement des milliers d'€ de matériel au bout des doigts... ?

Cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F1TAY
Il y a 1 heure, F6AWN a dit :

 

Bonsoir Robert,

Je me demande ce que penseraient les fumeurs français si on leur expliquait dans les jours qui viennent sur les réseaux sociaux qu'ils vont probablement devoir payer une taxe supplémentaire, à cause d'un député, pour que des radioZamateurs-cibistes puissent continuer à faire de la radio en économisant 46 € par an alors qu'ils ont probablement des milliers d'€ de matériel au bout des doigts... ?

Cordialement,

Francis, F6AWN

Pour l'instant, si j'en crois un rapport du Sénat, il n'y a que deux options :

- supprimer la taxe et l'État économisera de l'argent car cette taxe coute plus chère à prélever qu'elle ne rapporte

- fixer le montant de cette taxe à plus de 184 € annuel, seuil à partir de laquelle elle commence à rapporter de l'argent

Si, en cas de suppression, comme le suggère Francis les fumeurs seraient plus taxées au moins le radio-amateurisme aura une utilité celui de faire diminuer le cancer !

73 de Daniel

 

Share this post


Link to post
F1TAY
il y a 2 minutes, F1TAY a dit :

 

 

Edited by F1TAY

Share this post


Link to post
F8FCA

le radioamateur à , selon moi , un bel avenir . Les événements actuels nous font revenir toujours plus aux valeurs sûres et exploitables . le goût de l'autonomie des énergies ne peut nous laisser indifférent à la radio . l'activité QRP , prepping , et la telegraphie associée prend de l'ampleur car le radioamateurisme sera toujours prioritaire en cas de catastrophe / survivalisme . et nous en avons de plus en plus conscience que l'avenir nous pousse à nous intéresser aux montages d'urgences en toute autonomie . de fait , personnellement je pense que nous avons beaucoup de surprises et de découvertes encore à vivre . mais ce n'est que mon avis . 

  • Message intéressant 1
  • Merci ! 1

Share this post


Link to post
F6CRH

Moi F6CRH qui a laissé un commentaire en début de ce forum, je persiste et signe après avoir lu vos commentaires ! Impossible de redonner vie au radio amateurisme avec de telles idées ! Du sable sans ciment ! L'humilité des pionniers, leur sens de l'humain est bien mort !

 

Et la passion radio avec ! Je n'ai plus envie de trafiquer avec des OMs plus soucieux de leur image quye de l'image de la communauté ! Dernière pierre à mon édifice ! Je viens de contacter un OM avec qui j'ai eu des échanges amicaux il y a 40 ans puis nous nous sommes perdus de vue ! Je la' retrouvé après l'avoir recherché pendant des années ! Je lui ai écrit lui rappelant notre ancienne amitié, son enthousiasme d'alors ! Il a bien reçu mon mail ! Mais ne semble plus touché par le personnage qu'il a été ! Et cela je l'ai vérifié sur beaucoup d'anciennes amitiés que la vie sépare bien souvent ! Kif Kif ! La maladie d'Alzheimer que beaucoup redoute  est plus sournoise qu'on ne le pense ! Elle commence déjà sur des sujets bien portants ! Enfin qui se croient ! Je termine en disant que l'esprit du  radio amateurisme est

bien mort ! Ne vous en déplaise ! Les radio amateurs vocifèrent chacun allant de sa petite idée mais le funeste convoi ne s'arrêtera pas pour autant !

C'est l'humilité devant la curiosité et l'humanisme qui a permis au radioamateurs d'exister ! Ces sentiments n'existent plus ! Tout le monde sait tout ! Cela peut se lire sur ce forum ! Inutile de porter les cordons du poêle cela ne fait pas revenir les morts !     

  • Inutile ou HS 1

Share this post


Link to post
F4GDZ

Je suis actuellement en position QRT en raison du problèmes rédhibitoire du manque d'aérien à la maison. Amateur de liaisons intercontinentales, je n'ai pas trouvé de solution pour franchir cet obtacle éliminatoire. Les problèmes sont nombreux :

L'installation d'un aérien H.F. rebute mon épouse qui trouve les antennes horribles. L'installation d'une Hex-beam sur un mât serait néanmoins envisageable car elle m'a trouvé dans un état "radioamateuro-dépressif".

Le niveau de propagation actuelle, située en bas du cycle solaire, nécessite une installation H.F. dont le minimum aurait un impact visuel intolérable pour le voisinage en zone résidentielle.

Mes voisins m'ont déjà fait savoir que la gêne visuelle occasionnée serait légalement un motif de recour contre l'implantation d'une antenne RA.

L'implantation d'un antenne R.A., (dépassant 12m de hauteur, pour un minimum d'efficacité sur les angles d'attaque nécessaires aux liaisons intercontinentales), nécessiterait une demande auprès de ma Mairie. Cette démarche risquerait d'être refusée sur pression du voisinage.

Il suffirait s'installer une antenne, même non connectée, pour voir fleurir les plaintes pour QRM TVI.

Les risques liés à l'impact de la foudre sur ma maison et les risques d'incendies liés me font réellement très peur. 

La solution d'une opération mobile n'est malheureusement plus viable compte tenu du niveau de propagation actuelle, , du niveau de puissance utilisé par les stations étrangères et de la jungle régnant sur les ondes lors de la moindre activations extra européenne. Très loin de l'esprit OM, la loi du plus fort est la seule règle sur la HF. En voici un exemple vécu  : plus de 87000 stations sont passés devant moi lors d'une activation sur l'archipel des Kiribati. Aucune n'a dis "QRX, un Mobil essaie de contacter l'activation". Nan bien sûr, tout les mode s'écrase à coup de KWs et je n'ai jamais pu percer le pillup pendant 3 semaines, matin, midi et soir avec des sandwichs dans ma voiture en dehors des mes horaires de travail. C'était affligeant.

Quand la propagation s'ouvre enfin sur le nord de France. Les Ricains en activations dans le Pacifique hurlent "Staaand,byyyyye Eupope, USA only"?.

La progression au DXCC, nécessiterait donc l'implantation d'une station dont le coût serait prohibitif et bien au-dessus de mes moyens financiers. Je n'ai donc que peu de chance de casser les pilups, face aux stations utilisant des KWs et des yagis en stacking, installées sur des pylônes de tailles démentiels.

Les prévisions de propagation du cycle 25 s'annoncent encore plus désastreuse que celle du cycle 24. Nous nous dirigerions même vers un nouveau minimum de Maunder, déjà observé entre 1645 et 1715, et dont l'impact serait une abscence presque totale de propagation jusqu'en 2040.

Dans ces conditions, je ne peux recommander à un jeune de potasser les cours R.A puis d'aller se présenter à l'ANFR pour décrocher son indicatif.

Il ne reste Hamsphere pour faire "mumuse" mais cette solution ne représente aucun intérêt par rapport à Skype ou WhatsApp. ?

Le radioamateurisme est effectivement  peut-être bien mort en France, cela jusqu'à ce que nous soyons devenu une contrait DXCC rare.

Cordiales 73's.

F4GDZ Jean-Noël.

 

  • Inutile ou HS 1

Share this post


Link to post
F8FCA
il y a 25 minutes, F4GDZ a dit :

Je suis actuellement en position QRT en raison du problèmes rédhibitoire du manque d'aérien à la maison. Amateur de liaisons intercontinentales, je n'ai pas trouvé de solution pour franchir cet obtacle éliminatoire. Les problèmes sont nombreux :

L'installation d'un aérien H.F. rebute mon épouse qui trouve les antennes horribles. L'installation d'une Hex-beam sur un mât serait néanmoins envisageable car elle m'a trouvé dans un état "radioamateuro-dépressif".

Le niveau de propagation actuelle, située en bas du cycle solaire, nécessite une installation H.F. dont le minimum aurait un impact visuel intolérable pour le voisinage en zone résidentielle.

Mes voisins m'ont déjà fait savoir que la gêne visuelle occasionnée serait légalement un motif de recour contre l'implantation d'une antenne RA.

L'implantation d'un antenne R.A., (dépassant 12m de hauteur, pour un minimum d'efficacité sur les angles d'attaque nécessaires aux liaisons intercontinentales), nécessiterait une demande auprès de ma Mairie. Cette démarche risquerait d'être refusée sur pression du voisinage.

Il suffirait s'installer une antenne, même non connectée, pour voir fleurir les plaintes pour QRM TVI.

Les risques liés à l'impact de la foudre sur ma maison et les risques d'incendies liés me font réellement très peur. 

La solution d'une opération mobile n'est malheureusement plus viable compte tenu du niveau de propagation actuelle, , du niveau de puissance utilisé par les stations étrangères et de la jungle régnant sur les ondes lors de la moindre activations extra européenne. Très loin de l'esprit OM, la loi du plus fort est la seule règle sur la HF. En voici un exemple vécu  : plus de 87000 stations sont passés devant moi lors d'une activation sur l'archipel des Kiribati. Aucune n'a dis "QRX, un Mobil essaie de contacter l'activation". Nan bien sûr, tout les mode s'écrase à coup de KWs et je n'ai jamais pu percer le pillup pendant 3 semaines, matin, midi et soir avec des sandwichs dans ma voiture en dehors des mes horaires de travail. C'était affligeant.

Quand la propagation s'ouvre enfin sur le nord de France. Les Ricains en activations dans le Pacifique hurlent "Staaand,byyyyye Eupope, USA only"?.

La progression au DXCC, nécessiterait donc l'implantation d'une station dont le coût serait prohibitif et bien au-dessus de mes moyens financiers. Je n'ai donc que peu de chance de casser les pilups, face aux stations utilisant des KWs et des yagis en stacking, installées sur des pylônes de tailles démentiels.

Les prévisions de propagation du cycle 25 s'annoncent encore plus désastreuse que celle du cycle 24. Nous nous dirigerions même vers un nouveau minimum de Maunder, déjà observé entre 1645 et 1715, et dont l'impact serait une abscence presque totale de propagation jusqu'en 2040.

Dans ces conditions, je ne peux recommander à un jeune de potasser les cours R.A puis d'aller se présenter à l'ANFR pour décrocher son indicatif.

Il ne reste Hamsphere pour faire "mumuse" mais cette solution ne représente aucun intérêt par rapport à Skype ou WhatsApp. ?

Le radioamateurisme est effectivement  peut-être bien mort en France, cela jusqu'à ce que nous soyons devenu une contrait DXCC rare.

Cordiales 73's.

F4GDZ Jean-Noël.

 

Bonjour jean Noël , 

je suis dans le même cas que vous , personnellement j'ai trouvé mon bonheur dans l'activité Qrp qui est un excellent moyen d'allier sport et radio . Un simple dipôle un trx qrp une batterie et c'est reparti . en plus , plus de souci de TVI , voisinage , CPL ... tandis que le cycle solaire actuel même au plus bas de son seuil , nous réserve de temps en temps des surprises . Le SFI n'est pas mauvais du tout , l'activité géomagnétique est exploitable tout autant que la Gray Line . des tâches solaires apparaissent quand même au plus bas du cycle assez fréquemment . personnellement je ne manque pas de m'amuser et d'établir des contacts intercontinentaux en qrp moyennant l'exploitation des éléments atmosphériques météorologiques et géomagnétiques . Le DX est un art qu'il faut pratiquer en étude des possibles par la théorie , la technique , et la pratique vaille que vaille ? et tant pis si Simone nous fait goûter de son rouleau à pâtisserie ?

 

 

 

  • Merci ! 1

Share this post


Link to post
F6ITU

bonjour

je trouve intéressant que personne n'ait particulièrement relevé le fait que l'article "ferme" la question en concentrant les seules solution de sauvegarde autour de l'idée de radioclub et de paupérisation de l'examen. Depuis le temps, si la recette avait marché...

>1) La vision du Radioamateurisme par le grand public. 

wtf ? nous sommes un mouvement technique, élitiste par construction et par définition, comme toute association spécialisée (que l'on soit passionné d'ornithologie, collectionneur de timbre, randonneur à ski ou peigneur de girafe...) Pour quelle raison cet amour de la multitude, donc d'une forme de dictature populiste ? elle ne nous apporte rien sinon précisément les risques d'une dérive behavioriste.

2) Les statistiques actuelles des radioamateurs en France et en Allemagne. 

Peut-être... encore que l'influence du milieu éducatif et la forte connotation "technophile" du tissus Universitaire et supérieur Allemand doit y être pour quelque chose

3) De la difficulté de définir le Radioamateurisme. 

"personnes qui pratiquent, sans intérêt pécuniaire, un loisir technique permettant d'expérimenter les techniques de transmission". C'est confondre "de la difficulté à trouver logique et cohérent l'ajout d'activité stériles que certains détenteurs d'indicatifs souhaiteraient avancer comme raison première en raison de leur démission intellectuelle" (et dans ces certains l'on rencontre pas mal de personnes briguant des postes représentatifs dans nos associations, forts de leur position de représentants d'une majorité de partisans du moindre effort)

4) Comment rendre attractif le passage de la licence, aujourd’hui vu comme un obstacle? 

re WTF ? un examen n'a pas à être attractif, mais ce qu'offre le passage dudit examen. Ad augusta per angusta.A commencer par la récupération des fréquences mal occupées par les radioamateurs et l'ouverture à l'expérimentation "sans matériel homologué" comme le précise David. Et pour mériter ce cadeau, il faut un minimum d'effort que n'importe quel expérimentateur est prêt à fournir. En revanche, oui, l'amateur monomaniaque de facebook va être rebuté par l'examen.... mais est-il concerné ? Devons nous accepter toutes les bassesses et toute la veulerie nécessaire pour racoler dans ce milieu ? 

5) Comment attirer les jeunes dans les Radio-Clubs sur le long terme? 

De ce que je vois des radioclubs, j'aurais tendance à répondre "SURTOUT PAS !!!" c'est le meilleur moyen de l’écœurer de la radio pour le restant de ses jours... a de rares exceptions près. Nul instrument de mesure, pas de salle d'expérimentation, pas de projets communs ou très rarement, des réunions régulières qui se résument à l'ouverture de canettes de jus de fruits ou bières et conversations non constructives... 

N'attirons pas les jeunes dans les radioclubs, cherchons plutôt à les attirer à l'expérimentation radio. Les radioclub, ça n'est pas, ça n'est plus de la radio depuis bien longtemps.

6) Comment simplifier des concepts difficiles? L’effort nécessaire de pédagogie. 

Et non, on n'appelle pas ça de la pédagogie mais de la vulgarisation, et c'est un full time job. Et pour ce faire, il suffit de prendre son clavier et de pondre des "how to" et organiser conférences, ateliers et rencontres dans le cadre de manifestations... ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire etc etc

7) Comment toucher un large public? 

bis repetita.. pourquoi un large public ? donnez moi 10 passionnés plutôt que 100 empileurs de contacts. Le remède au trépas n'est pas de "faire du chiffre" mais de tabler sur un renforcement des fondations. Tant que l'on fera dans la vulgate, nous construirons sur du sable. Ou pire, nous abaisseront encore plus le niveau général, accélérant le trépas de notre mouvement.

? Créer la notion de plaisir et / ou de rêve de devenir radioamateur. 

Ce qui nécessite une action Extra Muros... faut sortir des radioclubs, ignorer leur image néfaste et ravageuse (encore une fois, pour la plupart... il y a des exceptions). S'inscrire et participer aux manifestations scientifiques et techniques généralistes (qui était à MakerFaire Paris ? ohzutalor, aucune asso radio, pas un club... il faut dire que c'était une manifestation confidentielle à peine couverte par la presse locale bien sur) 

9) De la difficulté de trouver des volontaires dans les Radio-Clubs. 

Non, de la difficulté à trouver des radioamateurs qui sortent des radioclubs et vont à la rencontre des autres. Cette forme de déresponsabilisation, ce tropisme à vouloir désigner un "chargé de formation", "chargé de propagande", "chargé d'expos et manifs" etc est une manière de jacobinisme mortifère. Les radioclubs ronronnent... et celui qui accepte d'y jouer un rôle perd autant de temps à ne pas aller au devant des autres, enfermé dans une routine et un cadre défini. (et je pense la même chose des instances nationale) 

Cette responsabilité prosélyte est l'affaire de tous et de chacun. Au lieu de gloser sur la technique qui évolue et qui tue la radio (ah, bon ? je constate le contraire pour ma part) il serait préférable que ce temps perdu soit consacré à aller à la rencontre des passionnés de technique, quand bien même cette technique serait numérique (oui, pour certain, c'est sale et c'est le mal... mais il y a une vie après la galène, les tubes à vide et les postes vendus sur étagère) 

5LPR a mille fois raison. Nous n'avons jamais autant baigné dans une telle soupe d'ondes, laquelle passionne énormément de monde.

- Il se déroulera un "capture the flag" à Sophia Antipolis le 14 décembre (Ph0wn), spécifiquement orienté IoT, donc 80% de vulnérabilités liées à la radio. Aucun radioamateur inscrit à ma connaissance... mais bon, "cépalamaime". Et c'est certainement pas dans cette population que nous pourrons recruter... ils risqueraient de nous donner des leçons, notre orgueil en prendrait un coup. 

- qui donc participera au prochain CCC Camp, plutôt que de se recueillir à la (je cite) "la grande messe de Friedrichshaffen", exposition autiste au possible, organisée par et pour une population nombriliste

Ce qui tue le mouvement, c'est son autisme, pas l'examen, pas la technique, pas la pénurie d'activations (sic). 

imho

Marc

 

 

 

 

 

 

 

Edited by F6ITU
  • Merci ! 1

Share this post


Link to post
F4HTQ

Nous avons visiblement 2 façons de disparaître.

  • Par disparition physique pure et simple, assez improbable car il y a quand même un quotta certain de petit jeunes qui nous rejoignent . Même si cela n'assure pas le renouvellement intégral de la "population", ça nous assure d'être quand même la encore plusieurs paquets de décennies.
  • En dénaturant assez ce que nous faisons ( et donc ce que nous sommes) pour que cela ne ressemble plus du tout au radioamateurisme dans ses fondements, que ce soit ( lentement ) par la pratique ou subitement via la réglementation. 

Il me semble donc rationnel de focaliser nos efforts sur le péril le plus imminent. 

Ce qui revient à citer Marc : "...donnez moi 10 passionnés plutôt que 100 empileurs de contacts..."

 

 

  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...