Aller au contenu
F5MI

Retour sur le PCB's home made

Recommended Posts

F5MI

Bjr à tous Bonne année 2019.

Mon problème est le suivant:

J'ai besoin de réaliser 3 PCB's :

2 en SF dont un avec des CMS

1 en DF avec des CMS

Côté CAO je dispose de :

Eagle que je maîtrise bien, Sprint-Layout que je maîtrise également; et Kicad qui ne me sert que pour voir ce que font les autres ....

Côté imprimantes j'ai une Epson capable de sortir des typons sous Transparents, une imprimante LaserJet pro sous Toner, et une plastiqueuse classique.

Plus une CNC qui me permet de percer manuellement mais ps encore de faire des circuits à partir du Gcode! Ni de la gravure anglaise ce qui serait pas mal!

Donc ce pourrait être pire! Alors les options:

Faire une CAO, envoyer les Gerber se faire voir en Chine, attendre et payer... la solution de simplicité!😃

Me taper les PCB's moi même!😅

1- Sortit un transparent à l'Epson et réutiliser la méthode classique: Insolage, révélation, puis le perchlo..cloclo!! 😀

2- Sortir un Transfert avec du papier jaune ( ou du blanc!) et transférer au fer ou à la plastifieuse!!! 🤣

3- Essayer le Transparent en préchauffant le PCB puis en mettant le tout au four de YL! 😩 Allô le 18!

4- Utiliser une autre méthode chimique que le perchlo! 🙄 Boummmmmmmmmmmmmmm!🤐

5- Trouver la solution la mieux adaptée? 😍

Voilà le pourquoi du post, et maintenant j'attends de savoir ce qui va m'être proposé!

Merci à tous A+

JP F5MI

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
F5MFI

Bonsoir,

Après avoir utilisé du "papier bleu" passé dans un copieur puis transférer sur le cuivre à l'aide d'un fer à repassé avec des résultats mitigés, j'ai tenté l'impression sur papier pub imprimé (papier fin pour ces tests).

J'ai également ajouté une étape dans le transfert, à savoir chauffer le circuit imprimé avant d'y poser le typon puis poser le fer à repasser entre 5 et 10mn puis jeter le CI dans l'eau froide.

Retirer le papier.

Je n'utilise plus de perchlo. Suite à différentes recettes passées sur ce forum, j'ai tenté le vinaigre de nettoyage à 9.5° + eau oxygénée à 12% (magasin de bricolage) à parts égales.

Dans un plat en verre à l'extérieur (ça bulle et ne sent pas très bon). Un fois le gravure terminée, un bon rinçage et nettoyage à l'acétone.

Pour le peu de CI simples que je fais, le résultat me convient.

73  F5MFI

 

CI.jpg

filtre.jpg

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

Bonjour à tous deux

Je suis sur le c.. en voyant la netteté de découpe du filtre 23 cm de Dominique. Ca ne veut dire qu'une seule chose : l'imprimante est d'excellente qualité, le toner est sacrément "recouvrant". On peut avoir une indication de la marque et du modèle du périphérique ? (c'est d'ailleurs étrange, car la qualité de la gravure sur ce qui semble être de l'alumine ou du ptfe est 100 fois meilleure que celle de l'autre circuit, plus piqueté et bavouilleux) 

Pour ma part, j'utilise systématiquement le papier "jaune" que l'on trouve sur ebay. Il reporte vraiment 100% du toner déposé, n'est pas cher, pas épais (bon transfert thermique lors du laminage)

le transfert est laminé avec une plastifieuse GBC (les deux rouleaux sont chauffants, ce n'est pas le cas des autres marques que j'ai pu démonter)

le support FR4 est posé sur le châssis métallique de la plastifieuse durant tout le temps de chauffe, afin qu'il soit amené progressivement à température avant de lancer le transfert

sur les circuits complexes, avec de grands plans de masse risquant d'être affectés de "mouchetures" dues à la porosité du toner, j'ajoute une passe d'encre thermo-déposée (on en trouve sous l'appellation de Green TRF  chez Pulsar, mais on peut également en trouver par rouleaux de 10 ou 100 mètres chez certains fournisseurs ebay ou revendeurs de matériel d'impression professionnelle. 

je grave au perchlo (chauffé à 40°C) car il m'en reste, je passerais à d'autres chimies lorsque mon stock actuel sera épuisé. Un bidon de 5 litre de perchlo me dure environ 8 ans, malgré le nombre assez élevé de protos que je bricole, mais comme j'utilise à fond les fonctions de remplissage de plans de masse, la gravure attaque très peu de cuivre à chaque fois.

Sur les pcb artisanaux, avant perçage, le cuivre est systématiquement étamé à chaud, avec une panne "tournevis" de grande taille, et un max de flux de plomberie qui favorise la capillarité. Nettoyage énergique pour éliminer les résidus de flux (l'épaisseur résultante est d'environ 5 à 8 µm, très uniforme)

Tu connais mes vices, dès que j'ai du cms en double face à produire, je suis plus expéditif : CAO, Gerber, expédition en Chine. 

Pour les protos très fins en simple face (genre "avec du bga"), j'utilise les ressources du lab. Impression sur transparent "négatif" à l'aide du traceur, pelliculage de fr4 brut avec du film Bungard, insolation, développement, gravure perchlo ou autre chimie, désoxydation à l'acide chlo, argenture ou étamage chimique en attendant que les bacs à électrolyse soient opérationnels. Mais c'est rare. 

En attachement, le pcb du filtrage des sorties alim pour le transceiver "red pitaya" et alim des cartes Alex. L'étamage est manuel, c'est du gros bourrin (alignement de condos chimiques d'un coté, de 100 nano en 1206 de l'autre), mais c'est la seule carte avec du "traversant" que j'ai fait depuis facilement 6 ou 7 ans, le reste étant "full cms". Paradoxalement, il est toujours plus délicat de graver des plaques avec de grands plans de masse que des circuits complexes bourrés de 0402 et de QFN. 

Marc

 

 

 

etamage_small.jpg

filtre alim.jpg

Partager ce message


Lien à poster
F5MFI

Bonjour Marc,

J'utilise un très vieux photocopieur N&B, température du four environ 175°c.

ensuite, comme vous, nettoyage du CI puis étamage avec graisse décapante mais le soucis que je rencontre en étamant le coté masse d'un circuit est que le CI a tendance à se cintrer. J'envisage donc le bain d'étamage.

73  Dominique  F5MFI

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

oui, effectivement, vous avez entièrement raison. 

J'évite le cintrage de la même manière que les soudeurs Tig évitent la déformation du support : par opérations "par points répartis". Je ne procède jamais de manière linéaire. J'étame des zone indépendantes, de surface limitée (quadrillage du pcb), puis je "rejoints" ces zones en fin d'opération. 

le bain d'étamage ne donnera hélas jamais de surface uniforme, et dépose une épaisseur trop importante même en la réglant le plus finement possible. Ce genre de détail n'a strictement aucune importance avec du "traversant", mais c'est vite problématique avec des cms un peu dense. 

Merci pour le coup du photocopieur. Je tenterais l'expérience, car franchement, on voit tout de suite que le dépôt de toner est plus que généreux. 

73'

Marc

Partager ce message


Lien à poster
F1US

bonjour 

je réalise beaucoup de CI simple et double face avec  ou sans cms

pour ma part j'utilise la méthode classique :

, impression d'un transparent (novalith laser III transparent translucide mat 100µ)

pulvérisation d'un densifieur de toner (blackstone spray assez efficace)

insolation de plaque FR4 Bungart ,( nettement supérieure en qualité)

développement puis gravure avec du persulfate d'amonium a 45/50°C, (ne tache pas !!) 

temps de gravure de 3 a15 minutes suivant l'age du bain et sa température

percage après gravure, nettoyage a l'Acetone puis badigeonnage de flux Weller qui èvite l'oxydation et facilite la soudure (avec plomb !!)

les résultats sont impeccables .Surtout pas d'etain chimique!!

j'ai essayé le "dry film" sur du substrat teflon, c'est très pointu pour l'insolation et le développement, mais on y arrive après pas mal d'essais.

surtout veiller a la qualité des produits , beaucoup sont très mediocres

cordialement

Partager ce message


Lien à poster
F5MFI

Merci pour le tour de main pour étamer les grandes surfaces de masse, je ne connaissais pas.

73 Dominique F5MFI

Partager ce message


Lien à poster
F6EHJ

Bonjour,
Pour ma part :

- impression sur calque "Micro Application" avec imprimante (de base) Canon MG3550
- insolation 1mn avec 4 tubes UV sur Bungart

- développement Soude caustique ou similaire
- gravure 1/2 acide chlorhydrique (Casto) + 1/2 eaux oxygénée 130 volumes (Gaches Chimie). Durée : 1 à 2 mn
- perçage si nécessaire
- nettoyage acétone + laine acier
- étamage à froid liquide.
 

IMG_1367.jpg

IMG_1368.jpg

IMG_1369.jpg

  • Message intéressant 1
  • Merci ! 1

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Bonjour Gérard,

Le résultat est superbe ! Merci pour les photos.

Si cela peut aider d'autres OM, on peut aussi utiliser de l'eau oxygénée moins concentrée et disponible au même endroit que l'acide chlorhydrique. Voir photo dans une autre discussion sur la gravure des circuits imprimés :

https://radioamateur.org/forums/index.php?/topic/36132-gravure-circuits-imprimes/&do=findComment&comment=238170

 

Pour finir, une question :

Pourriez-vous me préciser ce qu'est le "calque Micro Application" ainsi que le nom et/ou référence du liquide que vous utilisez pour "l'étamage à froid" ?

 

Bien cordialement,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F6EHJ

Bonjour Francis,

Merci pour le lien.
Pour le calque (Boulanger ou autre) et l'étamage (GOTronic ou autre) voir ci-dessous.
Ces calques sont très adaptés à l'impression des CI comparés à d'autres plus ou moins "granuleux" ou plus ou moins opaques.
Pour l'impression, il faut pousser le contraste au maximum et l'intensité à "foncée" (ce sont les termes utilisés sur ma Canon mais ça varie d'une marque à l'autre).
La définition doit être également maximale et sélectionner "Papier Photo Glacé" ou similaire.
Quelques essais sont indispensables pour obtenir la bonne opacité (sinon attaque intempestive des petites pistes) ainsi que la finesse du tracé. Des pistes de 0.2mm ne doivent pas poser de problème.
Il faut malgré tout faire attention lors du développement a bien "essuyer" le vernis afin que les zones à graver soient parfaitement définies. Par ailleurs, lors de la gravure, surveiller le processus et sortir le CI dès que tout le cuivre est parti sans prolonger au delà sous peine d'attaquer les zones utiles..
La solution ne se conserve pas, préparer donc juste ce qui est nécessaire.

73 QRO,
Gérard F6EHJ

IMG_1370.JPG

Etamage.JPG

Modifié par F6EHJ
  • Message intéressant 2
  • Merci ! 1

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN

Merci pour la réponse ! :-)

73,

Francis, F6AWN

Partager ce message


Lien à poster
F6EHJ

Suite...
Pour l'étamage, la solution semble s'oxyder naturellement à l'air libre. Penser à "compresser" le flacon pour vider l'air au maximum ou encore compléter le niveau avec des billes de verre ou autre.
Gérard

  • Merci ! 1

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ
Il y a 2 heures, F6AWN a dit :

..Si cela peut aider d'autres OM, on peut aussi utiliser de l'eau oxygénée moins concentrée et disponible au même endroit que l'acide chlorhydrique. Voir photo dans une autre discussion sur la gravure des circuits imprimés :

...Francis, F6AWN

Bonjour Francis,

J'ai fais encore pire.

aucun produit disponible et boutiques fermées.

J'ai mélangé de l'eau oxygénée faiblement concentrée prise dans la trousse à pharmacie avec du vinaigre blanc pris dans la cuisine ( les deux en même quantités et sans aucune dilution).

ça grave très bien, mais c'est carrément lent ( une bonne heure en sacrifiant un flacon entier d'eau oxygénée et un verre de vinaigre blanc pour graver un 10cm  * 15 cm, et encore j'avais chauffé la solution pour accélérer).

Mais bon, en solution de secours.. 

David.

Partager ce message


Lien à poster
F6AWN
il y a 10 minutes, F4HTQ a dit :

J'ai fais encore pire.

aucun produit disponible et boutiques fermées.

J'ai mélangé de l'eau oxygénée faiblement concentrée prise dans la trousse à pharmacie avec du vinaigre blanc pris dans la cuisine ( les deux en même quantités et sans aucune dilution).

ça grave très bien, mais c'est carrément lent ( une bonne heure en sacrifiant un flacon entier d'eau oxygénée et un verre de vinaigre blanc pour graver un 10cm  * 15 cm, et encore j'avais chauffé la solution pour accélérer).

Mais bon, en solution de secours.. 

David.

 

au-secours.gif.2614a3a779c45d874cf9545e51c5012e.gif

Partager ce message


Lien à poster
F5MI

Bon je commence à avoir ds réponses à mes questions!

Dominique? c'est quoi le papier pub imprimé! Je croyais qu'on ne pouvait plus acheter de l'eau oxygénée, mais j'ignorais les propriétés du vinaigre blanc!! Va falloir réviser les cours de chimie!! De toute façon le résultat sur le filtre 23cm est assez ébouriffant!

Marc OK pour le papier jaune d'Amazon! t'as pas essayé le blanc des Chinois, De toute façon je suis devenu (par utilisation excessive) allergique au perchlo! même chauffé! Va quand même falloir trouver autre chose..

Dis moi quand tu as une face plan de masse (à part de l'insoler) on la protège comment? peinture, encre?

T'as jamais essayé l'argenture chimique à chaud? c'est pas mal si le circuit est trés bien nettoyé!

Yaquelkun qui a fait un transparent avec une jet d'encre.. Ensuite qui a mis au four à 150° et qui a réussi! Parait_il!!!!!!!!!!! Ça vs parle?

Marc j'ai essayé de porter des fichiers Eagle sur la Kicad 5!! c'est pas Brigitte Bardot comme résultat!! ( celle de 1950, pas elle de maintenant!! 🤣)

73's JP

Ps! le Vinaigre blanc ou l'Acide Acétique est de composition C2H4O2 et l'eau Oxygénée est de composition H2O2 ça donne quoi ce mélange, à part d'attaquer le Cuivre et d'être irritant???

Et personne n'a encore gravé avec une CNC?

Partager ce message


Lien à poster
F5MFI

Bonsoir Jean Pierre,

On trouve le "papier pub" en général dans toutes les boites aux lettres, surtout en périodes de soldes et promos 😉

Pour cette première utilisation j'avais une pub en papier très fin, pratique pour le décoller plus facilement après le passage à l'eau froide.

73  Dominique  F5MFI

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

Ca me rappelle un des "mauvais qui-colle-qui" du regretté hamelin sur Inter...

Que dit Chimène lorsque son époux (qu'il est beau l'assassin d'papa) s'énerve inutilement pour des histoires d'honneur ? 

réponse ; "Ah, le Cid a ses tics"

Enchaînons, enchaînons. Non, je n'ai pas testé le papier blanc Chinois. Tu as une URL ou un numéro de fournisseur fiable ? (au kazou) 

L'eau oxygénée est en vente semi-libre, comme l'ether, si l'on parvient à tchatcher avec la pharmacienne. Celle qui, précisément, sait fort bien que tu n'en fait pas trafic en Afghanistan ou sur un rond-point ces jours-ci.

Le vinaigre blanc est la pire des cochonneries qui soit.. c'est un acide plutôt violent, surtout pour l'estomac, et l'activer ne nuit pas à son efficacité. En revanche, je ne conseille pas le procédé à ceux qui font des UHF ou Hyper, l'attaque est trop lente et "creuse" le cuivre dans son épaisseur, sur les bords de piste (comme dit David, c'est vraiment une solution de secours) 

lorsqu'il y a une face "plan de masse", je la protège tout bêtement avec du ruban adhésif électricien de grande largeur. Vite posé, vite ôté, protection garantie. 

Il faut que je demande ce qu'ils utilisent au lab... c'est d'une couleur bleu-vert, et lorsque l'acide est pompé, il suffit de rajouter de la limaille de cuivre (comme par hasard) et c'est reparti comme en 14. c'est quasiment une solution de gravure éternelle si on pense à la réactiver à périodes régulières

j'ai déjà essayé l'argenture chimique à chaud, à froid... et l'étamage chimique. Mais les surfaces sont moins facilement soudables. En outre, les circuits qui nécessitent une véritable argenture doivent avoir une épaisseur proportionnelle à la fréquence de travail... et comme le cibiste que je suis ne monte jamais plus haut que 2300 MHz, l'épaisseur nécessaire exige quasiment une argenture électrolytique (donc coûteuse). Les procédés chimiques sont trop superficiels et fins. J'y pense sérieusement, car je vais devoir usiner et argenter la nouvelle cavité 1020 MHz de mon analyseur

Si tu passes au lab un jour, on pourra te montrer ce que donne un pcb passé au traceur... noir c'est noir chantait Jauny. Mais je n'ai jamais vu de résultat propre partant d'une imprimante jet d'encre. Même sur des papiers transparents "spécial jet d'encre", l'encre perle et tu n'arrives jamais à un noir "90/10" d'imprimeur.

La solution laser et "bombe magique" demeure l'une des plus fiables dans le domaine artisanal. Ca, et le procédé de dépot de toner direct, mais qui exige que l'on sacrifie une imprimante laser très précise (ça ne marche pas avec toutes les marques). Je n'ai jamais eu le temps d'achever ce genre de bidouille... je pense que 2019 sera l'année des premiers essais concluants. 

j'ai gravé avec une cnc, mais le résultat est assez boaf. Plusieurs raisons

- ça fait de la poussière. Beaucoup, fine, mortelle pour les poumons, obligeant la CNC a avoir une buse d'aspiration efficace.

- même à 15 000 tm et une fraise à graver, on ne parvient jamais à obtenir des bords attaqués de manière rectilignes (on peut s'en moquer en déca, c'est pas glop en UHF. Ca peut être sympa pour ceux qui font beaucoup de numérique...)

- ca bouffe de la fraise. J'admets, maintenant qu'on a de la fraise pas chère sur Banggood, c'est plus trop un problème. Mais le verre, c'est sacrément méchant pour la pointe du stylet. 

- tout évidement de zone  assez large est à oublier. Gravure anglaise conseillée, remplissage des plans de masse à qui mieux-mieux dans les autres cas, pour éviter d'avoir un massacre à la charrue sur ces îlots sans cuivre

... et ça nécessite une CNC capable d'une grande position de repositionnement, donc pas un biniou asiatique à 300 euros, avec une broche de 40W, une potence renforcée avec des jambes de plastique. (ceci dit, une bonne Proxxon MF70, moins coûteuse, peut déjà faire des choses pas trop moches) 

J'ai beaucoup de peine... je ne verrais pas BB... tout est en kicad d'origine, chez moi (je testerais avec les fichiers de l'OpenROV du lab. ça devrait le faire je pense) 

 

j'espère n'avoir oublié aucun point.

Marc 

 

 

 

Modifié par F6ITU

Partager ce message


Lien à poster

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×