Aller au contenu
News Radio

Vidéo de l'évalution du SDR QRP ELAD ''FDM-DUO'' par Pascal VA2PV.

Recommended Posts

3A2NH

SUPERBE DEMO. CLAIRE ET NETTE.

MERCI, 73/51 DE 3A2NH 

MEILLEURS VOEUX POUR 2019.

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

ben moi, j'ai strictement rien pigé... (si ce n'est que c'est vachement bien, y'a des boutons, mais que les boutons c'est pas utile, mais c'est quand même utile, mais bon on pourrait s'en passer) (ou pas) 

Marc

 

Partager ce message


Lien à poster
3A2NH

Salut Marc

J aime bien ton humour. En fait je suis un nostalgique des boutons, dans les temps anciens sur les machines y avait que ça.

La technique évoluant moins de boutons plus d électronique.

Bientôt nous commanderons nos E/R par la pensée.A toi de juger !

jp  

 

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ
il y a 7 minutes, 3A2NH a dit :

 

J aime bien ton humour. En fait je suis un nostalgique des boutons, dans les temps anciens sur les machines y avait que ça.

La technique évoluant moins de boutons plus d électronique.

...

Bonjour,

Ce n'est pas ce que je remarque en levant la tête devant mon étagère:
Atlas.JPG

 

Et pourtant il est ancien :)

Bonne journée.

David.

 

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

MERCI 🙂 merci à tous deux, l'esprit du troll est toujours vivant

Pour être un peu plus sérieux, -et ceci ne présume pas du tout de la qualité du transceiver Italien-  je ne comprends pas à quoi sert une loooooongue vidéo qui passe à coté des choses essentielles. Par exemple, pourquoi utiliser un LTC2165 si l'on contraint l'utilisateur à des spectres restreints (192 kHz à 6 MHz, d'accord, mais pourquoi ne pas laisser ce choix à l'opérateur qui voudrait jouer avec 60 MHz d'I/Q ??? ) . Comment un machin closed source coté firmware peut-il évoluer dans le temps ?... car les "softwares" internes du S de SDR sont proprio... pourquoi également limiter la sortie des signaux I/Q à la bande passante des prises usb... quels sont les softs clients les plus adaptés, pourquoi une telle profusion de filtres dans le frontend (parce que franchement, avec la dynamique du LTC2165, on se fiche un peu des risques de saturation... )etc etc.

Bref, des questions sur cette sorte de la publicité pour du matériel commercial en étant encore "superhétérodyne dans sa tête" et sans bien comprendre ce qu'est une radio logicielle. Le journalisme, c'est un métier, et faire des reportages, même techniques, ça se prépare avec un long travail d'enquêtes, d'interviews, de comparaisons, de références... c'est pas "j'ai branché l'appareil et ça s'est mis à fonctionner", un œil sur la doc, un autre sur la caméra, sans même jouer du tournevis.

Ce n'est pas le premier SDR qui tombe entre les mains de ce testeur, et c'est toujours la même rengaine "on peut même le faire fonctionner avec un softouhare" entrecoupé de "j'ai vu ça dans l'épaisse documentation, mais je n'ai pas eu le temps de regarder précisément".

Pour en revenir au boutons (l'auteur de la vidéo avoue ne pas pouvoir vivre sans... ) c'était franchement de l'ironie.

Pour le reste, non, ce n'est pas tout à fait exact... moins de boutons, MOINS d'électronique (mais sacrément plus de soft et de firmware. Je me monte un petit SDR "for fun" qui compte à la louche 150 ou 170 composants, dont 104 capas de découplage de 100 nano.. Si on enlève les résistances, les connecteurs, les ferrites et quelques self, ça ne pèse pas lourd en silicium (mais en revanche, le fpga au milieu de tout ça, travaille comme une bête de somme) 

la vue de l'Atlas m'a fait verser une larme (si si). J'aime les transceivers qui chauffent et qui dérivent, et dans lesquels on peut mettre les doigts car le schéma est simple sans être simpliste. Ce fût mon premier et avant-dernier transceiver commercial déca. 

Marc

Modifié par F6ITU

Partager ce message


Lien à poster
F6FLT

Bonjour

La vidéo de VA2PV relève plus d'une revue légère de TRX classique que d'une revue de SDR. Je partage l'avis de F6ITU. Côté SDR, des infos essentielles manquent, comme la fréquence d'horloge du DAC et de l'ADC, les plages de fréquences qu'on peut utiliser simultanément et leur largeur, la profondeur de bits laquelle va déterminer la dynamique... Une recherche dans le manuel aide, mais le schéma avec nomenclature des composants n'est pas fourni. On aurait 16 bits pour le DAC et l'ADC. J'ai quelques doutes sur le fait que ce soit natif au niveau des composants. Il existe des designs augmentant le nombre de bits des conversions au-delà de celle des composants de base, mais c'est au détriment de leur fréquence max de travail.

Si on veut utiliser l'appareil comme un TRX conventionnel, on a les infos suffisantes. Si on veut faire de l'émission à partir d'un flux data I/Q d'un PC, là on reste un peu dans le brouillard. Vu son prix, je préfère la vraie "boîte noire" SDR, mais aux caractéristiques bien définies et entièrement pilotable depuis un PC, ce qui ne l'empêcherait pas d'être accompagnée d'une boîte de commande indépendante "clipable" à base par exemple d'un micro-PC genre Raspberry PI, pour faire de l'ensemble une station autonome classique. Là j'ai l'impression qu'on a affaire à un système batard et je ne suis pas sûr qu'il ne cumule pas plus les inconvénients des deux, que leurs avantages.

François

 

  • Message intéressant 1

Partager ce message


Lien à poster
F4DBD

Pour mesurer l'évolution technologique :

Voici le premier transceiver Yaesu à transistors, synthétisé et à couverture générale le FT-One (1982/1986), ici avec une de ses cartes surélevée pour faciliter la maintenance.

Pour un poids de 17 kilos !

ftone_10.jpg.e82632c44a7880f44ac9e47c7ff3cf5c.jpg

73, Fred

Partager ce message


Lien à poster
F4HTQ

Merci,

Quand je compare ça a mon TX actuel, lui aussi synthétisé, lui aussi a couverture continue ça fait drole.

je doit pas avoir plus de composants que sur une demi-carte de celui ci.

Ceci dit, ce TX doit aussi faire de l'AM et de la FM, avec un filtrage à la largeur adapté. Mais bon, avec un petit bout de SDR ces différents modes sont gérables en soft.

Bonne soirée.

David

Partager ce message


Lien à poster
F5NPV

Salut ,

Effectivement le matériel SDR est un peu déconcertant , quand je vois mon UBTIX a coté de mon Kenwood TS520 (1976 si je me souviens bien). L'audio des ces vieux  TX/RX est assez unique ! 

La techno SDR permet un apport en fonctionnalités sans parler des nouvelles modulations etc etc .... Avec un FPGA  , de nos jours c'est presque sans limite ... (Presque !)

6569101808_8496447340243058688_n.jpg?cb=

 

Modifié par F5NPV

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

La complexité exagérée des transceivers du commerce m'étonnera toujours (ceci dit, mon picastar pesait plus de 20 kg et n'est pas d'une simplicité biblique)

... et les types de modulations sur un sdr SONT effectivement sans limites, puisqu'elles ne dépendent pratiquement plus que d'une formule mathématique dont les deux principaux termes sont les vecteurs I et Q. Voir d'ailleurs à ce sujet le tout dernier papier "this month in QEX" sur un modulateur 1/1600 MHz à quadrature

http://www.arrl.org/files/file/QEX_Next_Issue/MarchApril2019/VanSlyke.pdf

Ci-joint, l'équivalent SDR d'un "micro-bitix". 0/30 MHz d'un coup, 5W PEP, tous type de modulation y compris celles qui ne sont pas encore inventées, 3 jours de fer à souder maxi, tests préliminaires y compris. Il mériterait une vidéo de présentation qui expliquerait " qu'il n'y a pas de bouton, mais y'a des softhouare, mais on pourrait ajouter des bouton... ou pas" (le lecteur excusera l'aspect excessivement technique de cette séquence) 

Marc

 

HL2-box-small.jpg

Partager ce message


Lien à poster
F5NPV

Bonsoir,

J'avais acheté une Hackrf (certainement pas le meilleur choix) et je suis resté un peu sur ma fin . Pas mal de possibilité en théorie mais pas vraiment adapté a notre activité ; Je vais attendre que les prix baissent un peu et je me laisserais tenté trés certainement (Pitaya ou autre) .

73's

Didier

Partager ce message


Lien à poster
F6ITU

bonjour

oui, le hackRF, bien que conçu par un radioamateur, n'est pas du tout destiné aux radioamateurs, mais au monde hacker pour leur faire découvrir le monde de la radio. En d'autres termes, c'est un système d'expérimentation orienté analyse de signal. 

Avec un Hermes Lite ou une Red Pitaya (cette dernière étant "closed hardware"), on est dans une toute autre approche, plus adapté "marché OM". L'avantage de la carte HacRF, c'est qu'elle peut toujours se revendre, le marché de l'occasion est bien portant :- )). Ca peut toujours contribuer à l’investissement suivant. 

Marc

Partager ce message


Lien à poster

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×