Jump to content
Guest

cibiste licencié versus licencié choucroute

Recommended Posts

Guest F4BEW
il y a 19 minutes, F1EST a dit :

Un site web perso est le reflet de la personne qui le gère et l'anime. On apprécie ou pas. Ceux qui me plaisent, je les mets en favoris, les autres je les oublie, sans porter de jugement. Peut être que si vous connaissiez mieux les personnes, leur histoire, leur expérience, vous les apprécieriez tel qu'ils sont, et pas comme leur site web vous le laisse imaginer. Tous n'ont pas le talent de webmaster, docteur en communication multimédia !

....des paroles empreintes de tolérance , respect et ouverture d'esprit ....merci

Share this post


Link to post
F4FUJ
il y a une heure, F6CER a dit :

Une fois qu'on a compris tout le reste, on peut s'amuser un peu 🤩

Je dirais "intégré le reste ( encore faudrait-il le définir.) 😎

Share this post


Link to post
F4FUJ
il y a une heure, F4DBD a dit :

 Voir un vendeur de pinard ou de pâté dans un salon organisé par une association représentative des radio-amateurs j'avoue que ça me sidère !  

73, Fred.

Pourquoi pas ? Il est plaisant de joindre l'utile à l'agréable. Please ne rejoignez pas les rigoristes de la pensée.

Share this post


Link to post
F4FUJ
il y a une heure, F4HSQ a dit :

 

Ah , ce dimanche pluvieux est propice à la prose , et à la mauvaise humeur ; défoulez vous 😀

 

Dimanche pluvieux !!!! Fake news, ici beau soleil !

Share this post


Link to post
F4HSQ
Citation

  Dimanche pluvieux !!!! Fake news, ici beau soleil ! 

Pardon ... je fais du parisianisme ! ! !😀

Share this post


Link to post
F4DBD

Bonjour,

OK ce sont toujours les mêmes qui s'expriment et nos visions sont incompatibles. Alors je vais conclure en endossant le rôle de Don Quichotte... :P

Écrire que des radioamateurs préfèrent voir des photos de bouteilles de vin ou de plats régionaux sur la page web d'un confrère plutôt que de découvrir son installation, c'est aller dans le même sens que dire qu'on ne s'intéresse pas à la technique. Je ne dis pas qu'il ne faut montrer que du matériel, quelques photos de sa région peuvent aussi être intéressantes lorsqu'elles montrent le relief et  expliquent le choix des aériens. Ajouter quelques petites touches personnelles, pourquoi pas, mais de là à ne montrer que ça ou sombrer dans les images vulgaires...

Est-ce ça la promotion du radio-amateurisme ?

Pourquoi devenir radioamateur puisque la CB c'est la liberté totale, bien plus raccord avec une vision folklorique de la radio revendiquée par certains ici ?

Au lieu de comprendre et d'admettre qu'il y a un malaise et que certaines dérives dénaturent progressivement et dramatiquement le radio-amateurisme, certains demandent d'être tolérant, de ne pas oublier le "Ham spirit", en gros de fermer les yeux et de laisser faire. Je répondrai que la nature n'aime pas le vide et qui ne dit rien consent !

Au départ les cibistes copiaient les radioamateurs (code Q, matériel, DX) maintenant c'est l'inverse, des radioamateurs se transforment en guides touristiques, ont des QSL et pages web vulgaires, refusent la technique, font des QSO blabla en oubliant totalement la règlementation etc. Tout ça se noie dans la communication de loisir.

Quelle sera la prochaine étape ?

On voit déjà le résultat ici même puisque ce site est devenu l'annexe de Google et du bon coin, les questions techniques trouvent de plus en plus leur réponse dans la lecture du manuel d'utilisateur, les demandes d'avis concernent surtout l'usage d'un produit commercial et ne s'intéressent même plus à ce qu'il y a derrière la façade...

La tolérance, permettre ce que l'on désapprouve, c'est valable pour accepter une minorité afin qu'elle puisse s'intégrer mais cela a des limites ! Lorsque cette minorité transforme une activité pour la rendre comme elle le souhaite, la tolérance devient un acte de résignation pour ceux qui subissent cela. Le cibiste licencié devient la norme et le radioamateur disparait.

Il y a des tas d'endroits où le short et les tongs ne sont pas acceptés, personne hurle à l'intolérance pour autant.

En clair, si on ne veut pas être qualifié de "cibiste licencié" et bien on se comporte comme un radioamateur. Si c'est trop demandé et bien on va sur le 27 ou les PMR et on se lâche ! Même si on n'a jamais pratiqué la CB de sa vie, c'est le comportement et les agissements qui sont pointés du doigt : Sa manière de communiquer, de s'exposer, de s'associer, de transformer une activité uniquement pour son seul plaisir.

Tout au long de mes messages j'ai exprimé mon point de vue. Certains le partagent d'autre non. Il faut faire avec.

@ DENOUX Christian  Au lieu de mettre des avis négatifs systématiquement à mes messages, exprimez votre pensée par écrit, c'est ça le but d'un forum de discussions !

 

  • Message intéressant 3

Share this post


Link to post
F4HTQ
Posted (edited)
il y a une heure, F4DBD a dit :

La tolérance, permettre ce que l'on désapprouve, c'est valable pour accepter une minorité afin qu'elle puisse s'intégrer mais cela a des limites ! Lorsque cette minorité transforme une activité pour la rendre comme elle le souhaite, la tolérance devient un acte de résignation pour ceux qui subissent cela. Le cibiste licencié devient la norme et le radioamateur disparait.

Bonjour,
C'est un point important.
En tant que radioamateurs nous profitons de plusieurs libertés ( dispense d'homologation et droit à l'antenne) qui sont liées a une certaine pratique de l'activité, et surtout qui ne sont que les résultantes de l'activité telle qu'elle à longtemps été. Si les dérives de type "cibiste indicativé"  avait  été prédominante a l'époque ou nous avons gagné nos droits, nous ne les aurions pas eu.
Pour un peu paraphraser Sartre (mais à l'envers) , c'est l'essence du mouvement ( les premiers expérimentateurs) qui a scellé les réglés de son existence ( le statut officiel des radioamateur). Et le danger c'est que si la pratique s'éloigne trop de celle qui à fondé le statut, alors le statut changera a son tour et nous perdrons ce qui nous est unique et donc nous défini (expérimentation, construction, instruction).

Donc ce n'est pas une question de tolérance ou intolérance, gentillesse ou méchanceté, mais uniquement de savoir si nous voulons être en position de défendre nos prérogatives afin qu'elles perdurent. 

C'est la l’essentiel.

 David.

 

EDIT:
Si on me demandait que faire un classement de ce que nous devons préserver en priorité voila quel serait mon classement

Du plus important au moins important:

Dispense d'homologation
Droit à l'antenne
Bandes de fréquences
Puissance autorisée.

Je pense que certains participants ne rechigneraient pas à établir l'ordre inverse, comment voulez vous qu'on rame dans la même direction ?

Edited by F4HTQ

Share this post


Link to post
F6AWN
Il y a 1 heure, F4DBD a dit :

Bonjour,

OK ce sont toujours les mêmes qui s'expriment et nos visions sont incompatibles. Alors je vais conclure en endossant le rôle de Don Quichotte... :P

Écrire que des radioamateurs préfèrent voir des photos de bouteilles de vin ou de plats régionaux sur la page web d'un confrère plutôt que de découvrir son installation, c'est aller dans le même sens que dire qu'on ne s'intéresse pas à la technique. Je ne dis pas qu'il ne faut montrer que du matériel, quelques photos de sa région peuvent aussi être intéressantes lorsqu'elles montrent le relief et  expliquent le choix des aériens. Ajouter quelques petites touches personnelles, pourquoi pas, mais de là à ne montrer que ça ou sombrer dans les images vulgaires...

Est-ce ça la promotion du radio-amateurisme ?

Pourquoi devenir radioamateur puisque la CB c'est la liberté totale, bien plus raccord avec une vision folklorique de la radio revendiquée par certains ici ?

Au lieu de comprendre et d'admettre qu'il y a un malaise et que certaines dérives dénaturent progressivement et dramatiquement le radio-amateurisme, certains demandent d'être tolérant, de ne pas oublier le "Ham spirit", en gros de fermer les yeux et de laisser faire. Je répondrai que la nature n'aime pas le vide et qui ne dit rien consent !

Au départ les cibistes copiaient les radioamateurs (code Q, matériel, DX) maintenant c'est l'inverse, des radioamateurs se transforment en guides touristiques, ont des QSL et pages web vulgaires, refusent la technique, font des QSO blabla en oubliant totalement la règlementation etc. Tout ça se noie dans la communication de loisir.

Quelle sera la prochaine étape ?

On voit déjà le résultat ici même puisque ce site est devenu l'annexe de Google et du bon coin, les questions techniques trouvent de plus en plus leur réponse dans la lecture du manuel d'utilisateur, les demandes d'avis concernent surtout l'usage d'un produit commercial et ne s'intéressent même plus à ce qu'il y a derrière la façade...

La tolérance, permettre ce que l'on désapprouve, c'est valable pour accepter une minorité afin qu'elle puisse s'intégrer mais cela a des limites ! Lorsque cette minorité transforme une activité pour la rendre comme elle le souhaite, la tolérance devient un acte de résignation pour ceux qui subissent cela. Le cibiste licencié devient la norme et le radioamateur disparait.

Il y a des tas d'endroits où le short et les tongs ne sont pas acceptés, personne hurle à l'intolérance pour autant.

En clair, si on ne veut pas être qualifié de "cibiste licencié" et bien on se comporte comme un radioamateur. Si c'est trop demandé et bien on va sur le 27 ou les PMR et on se lâche ! Même si on n'a jamais pratiqué la CB de sa vie, c'est le comportement et les agissements qui sont pointés du doigt : Sa manière de communiquer, de s'exposer, de s'associer, de transformer une activité uniquement pour son seul plaisir.

Tout au long de mes messages j'ai exprimé mon point de vue. Certains le partagent d'autre non. Il faut faire avec.

@ DENOUX Christian  Au lieu de mettre des avis négatifs systématiquement à mes messages, exprimez votre pensée par écrit, c'est ça le but d'un forum de discussions !

 

Bonjour,

Je trouve intéressant le message de Frédérick car il tient compte de l'historique du radio-amateurisme, de ses racines, de sa raison d'être. Contrairement à la CB, le Service Radioamateur n'a pas été défini comme une activité de loisir et seulement sur le plan national. C'est au contraire une activité intégrée dans le concert mondial des autres moyens de communication radioélectrique et donc qui partage les mêmes règles et bénéficie de ce fait de privilèges en matière d'émission radio. La CB, elle, n'est que l'utilisation de petits émetteurs personnels afin de communiquer librement entre individus selon le bon vouloir d'un État.

Ceci étant dit,

Citation

Pourquoi devenir radioamateur puisque la CB c'est la liberté totale...

Il y a deux réponses possibles :

- pour rejoindre le camp de ceux qui se cultivent en matière de radioélectricité et le font dans le cadre de règles officielles qu'ils respectent pour le bien de tous les utilisateurs du spectre radioélectrique, y compris les radioamateurs,

- pour rejoindre le camp de ceux qui ont plus de fréquences, plus de matériel, plus de puissance, plus de notoriété, le droit à l'antenne, et si possible sans rien vraiment changer des habitudes prises sur la CB ou tout simplement dans son village.

Dans le premier cas, on peut parler d'intégration. Dans le second cas, on ne peut que parler de pollution conduisant à des dérives, et à tel point que des radioamateurs pourtant issus des rangs précédents finissent pas se laisser aller un jour ou l'autre aux mêmes dérives et excès. Les QSO en phonie sont là pour faire la démonstration de cette contagion.

Donc,

Citation

La tolérance, permettre ce que l'on désapprouve, c'est valable pour accepter une minorité afin qu'elle puisse s'intégrer mais cela a des limites ! Lorsque cette minorité transforme une activité pour la rendre comme elle le souhaite, la tolérance devient un acte de résignation pour ceux qui subissent cela. Le cibiste licencié devient la norme et le radioamateur disparait.

 

C'est exact ! Mais il y a tout de même  trois catégories de gagnants dans cette démarche d'ouverture facile, de laxisme même : les commerçants, les associations en manque d'adhérents et les politiciens populistes. C'est forcément du court terme. C'est forcément destructeur.

Cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F4HSQ

La promotion du radioamateurisme ne se fait pas sur qrz.com ; c'est à "usage interne "

La promotion se fait en faisant écouter ce qui se raconte sur nos bandes , et là on est servis !

Insultes de F4MSY , QSO prostate , QSO tamalou , "caresse aux 4 pattes " , " bises a yvonne " , ou bien " you are fifty nine platz thank you for this contact " (?) , le tout avec quelques kilowatts ...

Rien à attendre également des fossiles qui en sont encore restés à " si tous les gars du monde ".

Les grandes envolées lyriques de Frédérick ne feront pas avancer le smilblick.

Il faut évoluer au mieux , ou bien disparaitre , et ne pas faire de la "conduite au rétroviseur"

Share this post


Link to post
F6BHW
Posted (edited)

Bonjour,

 f4dbd et f4htq vous avez oubliés, je crois, dans vos analyses pertinentes concernant cette population de nouveaux radioamateurs qui ne répondent plus totalement effectivement aux critères historique de la réglementation et plus largement, aux comportements souvent exemplaires et historique du radioamateur, sauf cas pathologiques, qui a toujours existé (…)

 Je crois qu’il faut rappeler encore une fois les raisons historiques de cette situation ou les nouveaux radioamateurs actuels ne sont pas les seuls responsables.

 En effet, qui a écrit l’arrêté de 1983 avec ses ribambelles de facilités pour « développer le service amateur » (classe A et B notamment) ?

 Qui a demandé et insisté auprès de l’administration de développer des classes novices sans épreuve technique ?

 Qui a demandé des indicatifs « bidons » pour « des activations » activités qui n’a rien a voir le monde radioamateur ?

 Qui a demandé et soutenu récemment la suppression de la taxe ?

 Qui actuellement demande l’ouverture des bandes de fréquences radioamateurs a des non titulaires de certificats d’opérateurs ?

 Et si j’ai compris le sens récent de votations lors d’une AG récente il y a 92 % de 3379 radioamateurs qui partagent ces orientations ?

 Etc …etc …

 Donc f4dbd et f4htq ne vous faites pas trop d’illusion sur la suite des événements du coté de cette association (et des autres) sa politique ne changera pas, car je vous rappelle qu’elle n’a pas  changée depuis 50 ans ; elle est simple mon association avant tout !...

73, Robert f6bhw

Edited by F6BHW
  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F4DBD
Posted (edited)
Il y a 2 heures, F4HSQ a dit :

La promotion du radio-amateurisme ne se fait pas sur qrz.com ; c'est à "usage interne "

La promotion se fait en faisant écouter ce qui se raconte sur nos bandes , et là on est servis !

Il faut évoluer au mieux , ou bien disparaitre , et ne pas faire de la "conduite au rétroviseur"

Détrompez-vous Jean-Louis, il n'y a pas grand chose en usage interne de nos jours concernant le radio-amateurisme. La preuve ici ou sur qrz.com tout est lisible sans être inscrit.

Nous sommes en plein dans l'effet papillon.

Avec sa carte QSL, ses messages publiques sur le net, ses QSO, ses sites perso, ses fréquentations, le radioamateur est le promoteur ou le fossoyeur du radio-amateurisme qu'il le veuille ou non.

Pour reprendre votre exemple de la personne qui écoute nos bandes et tombe sur des QSO du type que vous énoncez (le risque n'a jamais été aussi grand puisque les QSO règlementaires se font rares) :

Elle tape ensuite les indicatifs entendus dans un moteur de recherche et tombe sur la page personnelle de ces opérateurs qui sont au mieux à la hauteur de leurs propos sur l'air...

La première remarque sera : à quoi bon un examen technique pour faire ça ?! Ensuite si cette personne n'est pas bien entourée et décide quand même de passer l'examen, elle va prendre tout cela pour argent comptant et pratiquera la même chose ou pire une fois le certificat en poche.

La boucle est bouclée sans même venir de la CB !

Ce cercle vicieux initié depuis les années 80 a transformé le cas exceptionnel en cas récurent, la saturation approche...

Désormais ceux qui s'en plaignent et tirent la sonnette d'alarme sont traités "d'aigris frustrés" :blink: Ce n'est plus de la fiction. Entre les décès et ceux qui quittent le navire si on ne fait rien il n'y aura bientôt plus personne pour défendre cette si belle activité technique unique en son genre.

Malgré tout le salut du radio-amateurisme est et doit rester au niveau de la technique et de son apprentissage. C'est l'unique moyen de lui assurer sa survie (mais pas forcément celle des associations clientélistes). Le nombre de pratiquants importe peu dans ce cas de figure. Des gens de divers horizons oui, mais avec plus de points communs, des objectifs acceptés par tous, une meilleure image et donc une meilleure dynamique.

Il suffit de regarder les rares sujets véritablement techniques qui sont postés ici. L'esprit d'entraide est toujours là, les prises de bec rarissimes et surtout cela motive énormément de gens. L'exemple que donne F6ITU (littéraire à la base) est fédérateur.

Je pense que les polémiques malsaines, les phrases assassines, les noms d'oiseaux n'ont pour origine qu'une seule chose : le refus des fondements de notre activité.

73, Fred.

Edited by F4DBD

Share this post


Link to post
F5113SWL

 

il y a une heure, F4DBD a dit :

Il suffit de regarder les rares sujets véritablement techniques qui sont postés ici. L'esprit d'entraide est toujours là

Dans certains cas, ça se transforme un peu en tribune pour certains qui aiment montrer qu'ils sont bien là, quitte à faire un hors sujet.

 

il y a une heure, F4DBD a dit :

les prises de bec rarissimes et surtout cela motive énormément de gens.

peut-être parce que certains choisissent de ne pas 'nourrir le troll' (remettre une pièce dans le juke box), ou encore préfèrent rester en retrait pour ne pas devenir une cible.

 

il y a une heure, F4DBD a dit :

Je pense que les polémiques malsaines, les phrases assassines, les noms d'oiseaux n'ont pour origine qu'une seule chose : le refus des fondements de notre activité. 

Non, ils ont pour origine quelques personnes qui pensent qu'ils sont plus légitimes que quiconque pour définir ou décider de qui peut être radioamateur en fonction de leurs critères.

 

Heureusement, ils sont rares ceux ici qui apportent une ambiance délétère, mais comme la majorité silencieuse ne les remets pas en place, et bien ils sont très visibles.

Quand j'arrive sur un forum, j'ai l'habitude de ne pas m'imposer, d'essayer de contribuer positivement là ou je le peux, et de ne pas me mêler des querelles de clocher, mais il faut reconnaître que sur radioamateur.org, la proportion entre les échanges constructifs et les divergences d'opinions sont un peu anormales.

En fait, finalement, ces débats sont proche du niveau de grand nombre de QSO :D:D  (Notez bien que je termine ce petit billet d'humeur sur une pointe d'humour)

  • Message intéressant 1
  • Merci ! 2

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 27 minutes, F5113SWL a dit :

Non, ils ont pour origine quelques personnes qui pensent qu'ils sont plus légitimes que quiconque pour définir ou décider de qui peut être radioamateur en fonction de leurs critères.

 

Vous vous trompez. Il ne s'agit pas de légitimité, sauf peut-être celle résultant de l'antériorité et donc de l'expérience, mais de rappel aux règles fondamentales.

Je ne compte plus les fois où "les anciens" ont rappelé ici que la pratique du radio-amateurisme repose sur un règlement et des usages, en citant précisément lesquels, à commencer par le R.R. (Règlement des Radiocommunications). Jamais ces radioamateurs expérimentés n'ont défini ou décidé de qui peut-être radioamateur ou non en fonction de leurs propres critères mais bien en fonction des règles officielles.

Ce sont les cibistes qui ont créé des clubs et des règlements internes à géométrie variable leur permettant "d'auto-indicativer" leurs adhérents. Si on continue sur la voir actuelle, ce sera la prochaine étape pour le radio-amateurisme français, et sous la responsabilité d'une association probablement clientéliste, donc forcément plus que tolérante, c'est à dire laxiste ! :(

Francis, F6AWN

  • Merci ! 1

Share this post


Link to post
F4FQH

Et moi j'ai le droit de jouer ? 😁

On oublie que je suis un des meilleurs cibistes du site ! OHHHH !! 😂..

Bon plus assez de temps pour me battre avec les costards cravates..perte de temps dans cette vie ou le temps est compte...

Bonne fighting party !! amusez vous bien

See you in pilups...enfin du moins ceux qui pratiquent !! lol (et encore j'ai meme pas assez de temps pour les pilups)

73

les anglais sont meilleurs a la video.....des jeunes, des filles...

 

  • Message intéressant 2
  • Merci ! 2

Share this post


Link to post
F5BCZ

Super Vidéo ! mais ou donc ont-ils trouvé tous ces jeunes ?😂

Share this post


Link to post
F8AXD

@F5BCZ ; surement pas en France  ; vu la   mentalité  de certains ici  ;  c  est pas du  tout  fait pour recevoir de  nouvelles recrues  dans ce loisir !

  • Message intéressant 2
  • Inutile ou HS 1

Share this post


Link to post
F4DBD
Posted (edited)

Bonjour,

Cette vidéo date de 2015, elle est destinée aux jeunes adolescents ciblés par la "foundation licence" de la RSGB.

Elle montre un visage exemplaire du radio-amateurisme un peu comme une antenne isotrope (c'est le but d'une publicité).

Maintenant je vous invite à lire le billet rédigé par F8BXI en 2014 : https://radiobxi.org/blog/?p=1941 car il apporte un éclairage complémentaire que je trouve très intéressant.

Si une promo très ciblée donne des résultats il faut ensuite un bon "service après vente" pour s'assurer que les nouveaux venus ont bien compris le but de l'activité. Un environnement qui ne se tourne pas vers la facilité et les dérives, on en revient au coeur du sujet lancé par (ancien membre).

Si cela fonctionne bien avec la jeunesse le problème, chez nous comme ailleurs, ce sont ceux qui se servent de ces facilités d'accès pour obtenir la seule chose qu'ils recherchent : l'accès aux bandes pour y faire n'importe quoi. Ceux-là sont d'ailleurs bien souvent d'une tranche d'age largement supérieure à la vingtaine d'années.

Lisez aussi les commentaires postés à la suite sur la page Youtube. Beaucoup s'accordent à dire que c'est une très bonne vidéo. Lorsqu'on creuse un peu on trouve un américain qui s'étonne de voir autant de jeunes enthousiastes ! Il aimerait que cela arrive aussi dans son pays (comme quoi...). Un autre signale que le radio-amateurisme a beaucoup changé depuis la fin du 20ème siècle. Que c'est devenu une sorte de radio commercial avec du matériel que même les fabricants ne savent plus réparer et des radioamateurs qui construisent de moins en moins.

Pour finir voici une pointe d'humour extraite des commentaires :

Excellent video - we just need to find the secret to wrenching youngsters away from their games consoles and mobile phones to take this hobby up!

Excellente vidéo - il ne nous reste plus qu'à trouver le secret pour arracher les jeunes à leurs consoles de jeux et à leurs téléphones portables pour s'adonner à cette activité !

Encore un message qui ne va pas plaire à tout le monde :D

73, Fred.

Edited by F4DBD

Share this post


Link to post
F6AWN
Posted (edited)
Il y a 5 heures, F8AXD a dit :

@F5BCZ ; surement pas en France  ; vu la   mentalité  de certains ici  ;  c  est pas du  tout  fait pour recevoir de  nouvelles recrues  dans ce loisir !

 

Détrompez-vous ! Je connais une université de l'ouest de la France où on forme une quinzaine de candidats par an. Ce sont des étudiants en licence d'électronique ou informatique. Au bout d'un an, sur 15 environ, 5 réussissent l'examen et obtiennent un certificat. 3 autres ne réussissent que la partie technique car ils ont "oublié" de bosser sérieusement la réglementation, et la moitié restante a oublié de bosser tout court. Bref, la fac n'est plus ce qu'elle était. Ils auront donc leur certificat l'année d'après. Ou pas. Au bout de cinq ans, cela fait tout de même 30 à 40 nouveaux radioamateurs [Nota :  pas la peine de faire une remarque sur le sexisme, le genré, l'écriture inclusive, et toutes ces conneries. Radioamateur c'est le nom qui s'applique tant aux OM qu'aux YL ! Lol...] , tous intéressés par la technique, tous ayant envie d'en savoir plus, et qui ne considèrent pas que le radio-amateurisme est un "loisir" mais bien une activité fondée sur la curiosité et dont la pratique permet de faire des expériences et de se cultiver en y prenant du plaisir. Cela va compléter leur parcours universitaire. Et ils vont apporter du sang neuf dans notre communauté qui s'est laissée aller à ne plus faire que des QSO sans grand intérêt sauf pour les collectionneurs de cartes postales. Et peut-être qu'un jour l'un ou l'autre de ces nouveaux radioamateurs travaillera dans un ministère ou à l'Anfr, ce qui ne pourra que nous être bénéfique. Alors, soyez donc plus optimiste et arrêtez de croire que la sélection est un obstacle infranchissable. Certes, elle élimine du monde, mais c'est dans l'intérêt des pratiquants eux-mêmes. B)

Cordialement,

Francis, F6AWN

Edited by F6AWN
  • Message intéressant 2

Share this post


Link to post
F6AWN
Posted (edited)
Le 26/05/2019 à 13:17, F1EST a dit :

Je respecte la liberté de chacun d'agir comme bon lui semble, et je ne juge pas.

[...]

Il me semble que le Ham Spirit, c'est le respect des autres. Je trouve qu'il y a de trop nombreux fil pour critiquer et dire ce que "doit" être un "bon" Radioamateur.

[...]

Opposer Cibistes et Radioamateurs, c'est discriminer les personnes, et je trouve cela malsain.

[...]

...Il y a tant d'autres sujets trés intéressants à discuter sur notre passion commune, Cibistes et Radioamateurs, plutôt que nous diviser sur des critères plus ou moins subjectifs. 

F1EST

 

Bonjour,

Je reviens sur ces quelques phrases de votre message :

- Non, malheureusement chacun ne peut pas agir comme bon lui semble. Simplement parce que c'est courir le risque d'empêcher une autre personne de faire de même ! C'est pourquoi la liberté de l'un s'arrête où commence celle de l'autre.

- Le Ham Spirit est un bien grand mot. On pourrait le traduire par le "savoir vivre".  C'est ce qu'on appelle "la politesse". Selon le dictionnaire Le Robert, c'est "l'ensemble des usages, des règles, qui régissent le comportement, le langage, considérés comme les meilleurs dans une société, et le fait et la manière d'observer ces usages.". Rappeler cela régulièrement est une nécessité, sinon le ham spirit se dissout progressivement dans la médiocrité.

- Opposer cibistes et radioamateurs est simplement le fait du rejet des comportements des premiers par les seconds et inversement, parce que ce n'est pas à sens unique. Les cibistes veulent être libres de faire de la radio selon leur bon vouloir, les radioamateurs veulent que soient respectés la réglementation et les usages, donc le ham spirit. C'est incompatible et cela conduit progressivement à une opposition de plus en plus marquée.

- Relever les différences entre cibistes et radioamateurs, ce qui n'est pas exactement la même chose que les opposer, discrimine en effet les divers utilisateurs du spectre radioélectrique. C'est une bonne chose puisque, par définition, ces deux mondes sont différents et ont une réglementation et des usages différents qui permettent de les différencier de manière objective et non pas subjective comme vous le prétendez. Ce sont les cibistes qui ont toujours cherché à se faire passer pour des radioamateurs en outrepassant leurs droits, pas l'inverse. Il est donc normal de rappeler régulièrement que ce sont deux activités différentes, auxquelles on accède par des chemins différents, l'un facile, l'autre un peu moins, avec un inconvénient : la facilité n'a jamais conduit à la qualité.

- Il n'y a rien de malsain à discriminer sauf lorsque c'est interdit par la loi (domaine professionnel, race, religion, etc.), ce qui n'est pas le cas ici. A plus forte raison lorsque c'est organisé par la loi. Si le législateur avait voulu ne pas séparer les cibistes des radioamateurs, il n'aurait pas établi deux réglementations différentes et encore moins mis en place un examen pour les seconds. La discrimination est une nécessité, sinon vous risqueriez d'être opéré demain par votre boucher au prétexte qu'il sait manier le couteau à découper, défendu par votre voisine qui a lu en entier "le droit pour les nuls", ou bien transporté en A-320 par un pilote ayant son brevet d'ULM, voire même échouer au milieu de l'atlantique à bord de ce dernier parce qu'un cibiste équipé comme un porte-avions a cru bon d'émettre sur une fréquence qu'il n'a pas le droit d'utiliser. Comprenez-moi bien, l'émission radio n'est pas simplement un jeu individuel et égoïste, elle peut mettre en cause d'autres intervenants, créer des problèmes, faire courir des risques. Je vous rappelle que dans les années 90, période de gloire pour la CB, l'Anfr ou son équivalent de l'époque a eu affaire à des milliers de plaintes relatives à des perturbations, alors que dans le même temps les problèmes liés à des radioamateurs se comptaient sur les doigts de la main. C'est une excellente raison pour discriminer et recadrer les choses de temps en temps. ;)

- Enfin, je crois que vous allez un peu loin en parlant de "passion commune" entre cibistes et radioamateurs. La seule chose qu'ils ont en commun, c'est le fait de contacter leurs semblables, et pour les cibistes, dans l'illégalité tant pour les fréquences utilisées que pour le matériel employé ! Cela fait tout de même peu de choses. Les radioamateurs ont bien d'autres passions, heureusement !

Cordialement,

Francis, F6AWN

Edited by F6AWN
petites corrections...
  • Message intéressant 1
  • Merci ! 3

Share this post


Link to post
TK5MO

Bonjour.

Vu les échanges "fumants"; il serait nécessaire de revenir dans l'objectivité. Opposer CIBI et RA mérite qu'on analyse les choses.

La CIBI est un excellent moyen de démarrer dans la technique radio, de s'instruire, et de poursuivre naturellement vers RA. Je n'irai pas discuter sur la teneur des QSOs, on trouve de tout et des deux cotés...

Perso, j'ai démarré à l'age de 13 ans avec un BC620 des surplus militaires (et en cibi), c'est devenu une passion, et j'ai poursuivi vers RA. Aujourd'hui avec 64 spires au PA (indicatif F6EMO en 1975) puis TK aujourd'hui, j'en ai fait un métier, et envisage de me lancer aujourd'hui dans la radioastronomie. 

Il y a plein de choses à explorer et s'empoigner sur un forum est (à mon avis) stérile.

Si certains sont adeptes des QSO Five Nine etc... qu'ils s'amusent, je ne leur demande pas de s'intéresser à ce que je fais. Donc tolérance, tolérance, car autrement le sigle 73 ne signifiera plus rien .

Et puis les QSL "exotiques", pourquoi pas, j'en ai vu d'autres en SSTV.... et j'ai bien rigolé !  Il faut savoir rire...... (aussi).

 

73s

Dom

  • Message intéressant 2
  • Merci ! 3

Share this post


Link to post
F8AXD

oui dans les annees  1960   ; on trouvait facilement dans les surplus   du materiel , dans mon cas    un scr522      a modfier pour    le plaisir   et economies aussi    avec   grace aux  revues de l  époque  le Haut parleur    !  / radio plans   et a cette epoque     je débutais  rue du theatre    paris  15  au x  : A. M. E  ! et  nous etions environ   une bonne  centaine 

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 23 minutes, TK5MO a dit :

Vu les échanges "fumants"; il serait nécessaire de revenir dans l'objectivité.

 

Bonsoir Dominique,

Le meilleur moyen pour être objectif c'est de s'en tenir aux règles !

 

Citation

La CIBI est un excellent moyen de démarrer dans la technique radio, de s'instruire, et de poursuivre naturellement vers RA.

 

Un peu de sérieux, tout de même. Si la CB était cela, nous serions maintenant au moins dix à cent fois plus chez les radioamateurs, après la vague CB des années 80/90 ! ;)

Et puis, ne confondons pas les "cibistes/amateurs-radio" de l'époque ci-dessus avec les quelques OM de ton âge qui ont débuté dans les années 60/70 avec ce qu'ils ont pu trouver comme composants, à commencer par un quartz sur 27.125 Mhz récupéré sur un vieux talkie-walkie à 3 transistors, au lieu d'avoir la chance de mettre la main sur un FT-243 de 7025 kHz qui les aurait conduit immédiatement vers la télégraphie et les vrais radioamateurs... :lol:

Paci è saluta / Pace è salute,

Francis, F6AWN

  • Merci ! 1
  • Inutile ou HS 2

Share this post


Link to post
F8AXD

je crois  que la  periode cibiste a disparue   et pourtant   il y avait des  cibistes qui se comportaient  bien mieux que certains  radioamateurs   en ce moment  en trafic    et il serait  bien dommage de les rejetter ; mais au contraire tout faire pour les aider a franchir  l obstacle que certains redoutent  par  manque de connaissances  ou d efforts a faire pour rejoindre le monde radio  ! il faut aussi  admettre que tout a changé   ;  il y a déjà 15 ans  ou +    chez  l ex  Béric a  Malakoff  ; plus  personne  ne voulait  faire du kit !  bye bye  les  magasins de composants , d ailleurs plus du  tout rentable de vendre  10 résistances de 50  ohms  !

  • Merci ! 1

Share this post


Link to post
F6AWN
Il y a 13 heures, F8AXD a dit :

...mais au contraire tout faire pour les aider a franchir  l obstacle que certains redoutent  par  manque de connaissances  ou d efforts a faire pour rejoindre le monde radio  !

 

Bonjour,

Et vous proposez quoi pour aider ces personnes qui manquent de connaissances et qui ne font pas d'efforts pour en acquérir ? Le savoir en piqures ? les cours particuliers payés par l'État ? l'hypnose ? un voyage à Lourdes ? Ou alors... oui, voila la solution qui comblerait les amateurs-radio : la suppression de l'examen ?  :rolleyes:

Cordialement,

Francis, F6AWN

  • Merci ! 1
  • Inutile ou HS 2

Share this post


Link to post
TK5MO

Si l'on remonte dans le temps, on peut déterminer 3 périodes.

La CB des années 70, ou l'on trouvait des QSO DX (propagation excellente) en AM avec 30 W. J'avais un copain qui faisait les USA chaque jour, avec un poste 6 canaux à quartz. En ce temps, ça bricolait avec les moyens du bord, et il existait quelque chose de magique. D'ailleurs il u avait une interdiction (puissance/fréquence), dont je ne me rappelle plus exactement les termes, bref la CB n'était pas "libre".

Ensuite il y a eu le boom des années 90, avec la libéralisation (40 canaux et 4W il me semble), une "licence CB" en réglant une petite taxe, et on trouvait des postes CB de trés bonne facture dans tous les supermarchés à des tarifs dérisoires.. Et la, ce fut "la mort de la CB", aussitôt envahie de gogols et autres plaisantins dont le seul objectif était d'en découdre verbalement pour s'amuser !  Les quelques gens "sérieux" ont alors migré en SSB, et sur des bandes non autorisées dont les fréquences sont proches de ce que les RA utilisent.

Enfin, le soleil sonnera le tocsin de la CB quelques temps plus tard.... la propagation s'étant écroulée sur les bandes hautes...

Et ces 20 dernières années, les enfants naissent avec le "téléphone portable" dans le berceau, le net et autres réseaux "sociaux". Avec nos cheveux blancs, nos moyens de communications "encombrants" et ne répondant pas aux critères de communication "des d'jeuns", sans compter notre réglementation pour utiliser nos antiquités, nous ne faisons que constater que "les temps ont changé".  Hé Oui , pépé radote !!!

Ne parlons pas du décalage entre l’accès et la teneur des formations électroniques de l'époque, et ce qui se fait aujourd'hui.... Tout est résolument tourné vers les réseaux, et l'informatique. Seuls quelques "aficionados", vieux renards de la génération des ondes radio, sont à même de développer un système d'émission-réception qui tienne la route, avec les antennes ad-hoc.

73s QRO

Dom

 

  • Message intéressant 4
  • Merci ! 2

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...