Jump to content
F5SJF

Modification d'ampli à lampe Heathkit

Recommended Posts

F1ETJ

C'est exactement ce que je voulais répondre mais je me suis fait doubler par Roger !  J'ajouterai seulement PRUDENCE AVEC LA HT, quand on ne comprend pas parfaitement ce qu'on fait le danger est décuplé (risque d'électrocution, composants qui vous explosent à la figure, etc...)

Sans polarisation et grille en l'air j'ai peur que le tube ne se soit comporté comme un robinet grand ouvert excédent potentiellement ces spécifications max en termes de courant anodique ou puissance dissipable sur l'anode en l'absence de la 100K... Ceci dit  si vous êtes toujours resté avec 100K en série, sous 2100V ça ne fait que 21mA... le tube aurait-il survécu à ce traitement peu orthodoxe ???

En tous cas il faut (et aurait fallu !) impérativement monter un circuit de polarisation (généralement zener + transistor) dans le circuit de cathode et mettre la grille à la masse. Ceci rendra la grille négative par rapport à la cathode et freinera l'ardeur des électrons 😉 L'ajustement du courant de repos (de l'ordre de 40-50mA pour 1 tube) se fera en jouant légèrement sur la tension de zener (autour de 27v).  

Le mieux serait peut être de repartir sur un tube neuf pour minimiser les risques...mais d'abord potassez un peu la théorie des tubes.

73 Olivier

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 10 minutes, F1ETJ a dit :

J'ajouterai seulement PRUDENCE AVEC LA HT, quand on ne comprend pas parfaitement ce qu'on fait le danger est décuplé (risque d'électrocution, composants qui vous explosent à la figure, etc...)

 

Et j'ajouterai à mon tour : "Prudence dans tous les cas avec la Haute Tension, même quand on s'y connait. Et encore plus lorsqu'au fil des essais on fatigue jusqu'à faire une erreur !"

https://radioamateur.org/forums/index.php?/topic/35913-la-haute-tension-dun-ampli-hf-a-fait-une-victime-ce-week-end-un-radioamateur-de-35-ans/

 

Haute-Tension-Danger.jpg.0d45d2c482a60963f588c23c16fa99a1.jpg

 

Amicalement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F5NPV

Bonjour,

Je ne connais absolument pas les tubes GI7B mais par contre tres bien les 3 et 4CX 1000 et 1500 qui sont également des tubes céramiques.

Le protocole de rodage et reconditionnement des tubes pendant ma période Pompon Rouge était la suivante :

La procédure de rodage s’étalait sur 2 jours :

1er jour : filament

-Chauffage filament par paliers de 2 ou 3 heures environ et monter la tension progressivement la tension jusqu’à la tension nominale.

-Le tube étant refroidi avec une petite turbine.

2eme jour :

-Tension filament nominale

-Toutes les grilles à la masse

-Sur de la HT anode a 6000V on commencait en fait sur des tension basses (40/50v)

IMPORTANT IL NE FAUT SURTOUT PAS UTILISER LA HT DE SON AMPLI MAIS UN MONTAGE SOUS VARIAC AVEC LIMITEUR DE COURANT IMPERATIF (De mémoire il y avait une résistance sternice bâton de 2 ou 20kohm en série).

Idem on procédait par pallier avec une limitation de courant a 100ma et on montait tout doucement a 300/400ma sur la fin. A ce stade il faut surveiller le courant et celui-ci doit etre stable. Si pb a ce stade avec un courant qui se balade ou monte en fleche --> Tube cuit ou endommagé.

Sur variac la tension de « rodage » anode ne montait pas au-dessus de 500 ou 600v (Je dis ca de memoire , mais une certitude on ne montait pas au dessus de 1000V)

et SURTOUT IL FAUT UNE LIMITATION EN COURANT CAR SI LE TUBE ENTRE EN OSCILLATION ---> POUBELLE.

3eme jour, le tube a poste dans l’ampli, on applique filament, HT et courant de repos sans excitation pendant 2 ou 3 heures .

Pendant une demi-journée on passait le l’ampli en émission a puissance réduite pour commencer et on augmentait également par paliers la puissance , jusqu’à la puissance nominale –3db

------> il faut être patient mais au final tu auras un tube qui durera dans le temps . De plus cette manip permet d'identifier un tube ''pompé" ou défectueux

Edited by F5NPV
  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F5SJF

Alors, merci à tous pour vos explications et il est vrai que mon manque d'expérience dans le domaine des tubes est cruel. Par contre j'avais omis de dire Que les tubes étais dans leur support et les grilles à la masse.

Je vais me documenter le plus possible pour enrichir mes connaissances.

73 à tous

Share this post


Link to post
F4FKR

Un bon schéma ou plan de votre modification de votre sb201 , serait  une bonne chose pour commencer..

Share this post


Link to post
F5SJF

Rebonjour à tous,

les travaux à la maisons, le confinement et tout ce qui s'en suit ne m'ont pas permis de continuer mon ampli. Mais j'en ai profité pour lire des articles sur les tubes et leur polarisation.

J'en suis donc revenu au point de départ sur la polar de mes 2xGI7B. La tension de blocage de mes tubes n'est toujours pas atteinte et je ne comprend pas le pourquoi du comment. Donc le problème est, que les tubes se mettent à débiter dès que les filaments commencent à chauffer.

Est ce que des om's ont déjà eu l'occasion d'utiliser la platine de W4ZT ou identique, permettant de remplacer la zener qro par un montage avec un transistor ?

 

 

Share this post


Link to post
F6CER

Juste un detail , comment est faite la polar sur vos GI7B ?

Share this post


Link to post
F5SJF

Voici le montage de la platine. La connection Cathode va sur le fil de cathode et self du chauffage filament (12v) et le -B va sur le - de la HV.

 

 

BIAS.JPG

Share this post


Link to post
F5NPV
Posted (edited)

Bonjour,

Une chose me gêne dans ce schéma concerne la boucle sur la droite qui reboucle entre la masse et la sortie vers la cathode (R 47K et la capa cc100nf MKT). Normalement sa fonction doit être uniquement au repos pour la cathode afin que la ou les grilles soit au potentiel négatif au repos. Quand le relais commute normalement la partie droite R47K et la capa 100nf MKT sont en l’air et le tube passe au potentiel positif avec la partie gauche du circuit..Disons que la position du relais Keying tx on me gene. Concernant ton PB il faut t'assurer que la partie droite au repos ou Stby  commute bien R47K a la masse, quand l'ampli est en fonction PTT key ON , la partie gauche du circuit est en fonction et R47K en l'air . Si ca n'est pas le cas (Peut etre le cablage de ton relais) il n'est pas étonnant que ton ampli débite dés le demarrage.

Disons que j'aurais plutot mis le relais en haut sur CCAT 10nf car quand on ferme le relais (Tx on), tu as bien le circuit de droite en fonction mais egalement R47K , Il me semble que c'est l'un ou l'autre pas les deux en meme temps. Enfin j'aurais fait comme cela avec le relais sur l'entree CCAT 10NF d'un coté (TX ON) et R47k de l'autre (TX OFF) avec R47K MKT toujours sur la masse.

Pour JP (J’imagine JUMPER) , c’est la position STBY il me semble ?

73s F5NPV

Edited by F5NPV

Share this post


Link to post
F6CER

Je pense que vous n’avez pas compris comment ce circuit fonctionne : en st by , la cathode est reliée au moins alimentation par l’intermédiaire de la résistance  de 22 a 47 K , La tension qui se développe aux bornes de cette résistance diminue le courant des lampes a la limite du cut-off

lorsqu’on actionne le relais émission , le circuit de régulation de polarisation se retrouve en parallèle avec cette résistance et prend le dessus : ce circuit , d’ailleurs très classique , se comporte exactement comme une diode zener variable de puissance . le fameux jumper ajoute simplement 15v au regulateur du style TL431
Si le circuit est realisé correctement et fonctionne ( facile a vérifier avec un simple montage pour tester les diodes zener) l’ampli devrait avoir un minimum de courant en position st by et le courant de repos devrait pouvoir se régler a volonté en position émission (j’ai un  ampli 1296 avec une GI7 B et je crois me souvenir qu’il faut 25 a 30 volts sur la cathode  , a la louche !)

Attention , il est impératif que le transfo de chauffage soit totalement isolé de la masse  

sinon , il ne reste possible qu’une erreur de cablage

bonne chance

Share this post


Link to post
F5NPV
30 minutes ago, F6CER said:

Je pense que vous n’avez pas compris comment ce circuit fonctionne : en st by , la cathode est reliée au moins alimentation par l’intermédiaire de la résistance  de 22 a 47 K , La tension qui se développe aux bornes de cette résistance diminue le courant des lampes a la limite du cut-off

lorsqu’on actionne le relais émission , le circuit de régulation de polarisation se retrouve en parallèle avec cette résistance et prend le dessus : ce circuit , d’ailleurs très classique , se comporte exactement comme une diode zener variable de puissance . le fameux jumper ajoute simplement 15v au regulateur du style TL431
Si le circuit est realisé correctement et fonctionne ( facile a vérifier avec un simple montage pour tester les diodes zener) l’ampli devrait avoir un minimum de courant en position st by et le courant de repos devrait pouvoir se régler a volonté en position émission (j’ai un  ampli 1296 avec une GI7 B et je crois me souvenir qu’il faut 25 a 30 volts sur la cathode  , a la louche !)

Attention , il est impératif que le transfo de chauffage soit totalement isolé de la masse  

sinon , il ne reste possible qu’une erreur de cablage

bonne chance

Ben , disons que pour eviter tout souci sur mes amplis a tube je prefere mettre une commutation franche sur l'entrée afin d'isoler clairement ces  deux circuits. Pour le reste j'avais tout de meme compris le principe !

Share this post


Link to post
F5SJF

je comprends un peu l'explication, donc lorsque je mesure la tension au repos, et je dis bien au repos, c'est à dire juste dans la phase d'allumage ou les filaments commencent à chauffer, j'ai une tension de -12V. Ce qui est trop loin de la tension de Cut Off prévu qui doit se situer en gros vers -50V. A -12v le circuit est déjà trop conducteur et ne limite pas assez le courant est donc le tube se met à débiter. Et je confirme que le datasheet indique bien un courant de 800ma vers  -25V.

Le transfo de chauffage est isolé de la masse de l'ampli est des circuits annexes.

Donc comme le cablage est relativement simple vu que c'est une platine du commerce que j'avais acheté, je vais m'orienter vers un mauvais branchement.

 

Share this post


Link to post
F5SJF
Le 17/06/2020 à 14:42, F6CER a dit :

Je pense que vous n’avez pas compris comment ce circuit fonctionne : en st by , la cathode est reliée au moins alimentation par l’intermédiaire de la résistance  de 22 a 47 K , La tension qui se développe aux bornes de cette résistance diminue le courant des lampes a la limite du cut-off

lorsqu’on actionne le relais émission , le circuit de régulation de polarisation se retrouve en parallèle avec cette résistance et prend le dessus : ce circuit , d’ailleurs très classique , se comporte exactement comme une diode zener variable de puissance . le fameux jumper ajoute simplement 15v au regulateur du style TL431
Si le circuit est realisé correctement et fonctionne ( facile a vérifier avec un simple montage pour tester les diodes zener) l’ampli devrait avoir un minimum de courant en position st by et le courant de repos devrait pouvoir se régler a volonté en position émission (j’ai un  ampli 1296 avec une GI7 B et je crois me souvenir qu’il faut 25 a 30 volts sur la cathode  , a la louche !)

Attention , il est impératif que le transfo de chauffage soit totalement isolé de la masse  

sinon , il ne reste possible qu’une erreur de cablage

bonne chance

Comme indiqué, dans mon précédent message, je suis en train de reprendre chaque parti de l'ampli afin de voir si je n'ai pas un mauvais cablage.

J'ai donc compris l'explication que tu m'as faite pour la polarisation du tube. Dans le schéma ci-joint tiré du site de PA0FRI,  il y a un montage avec un transistor pour remplacer la zener de puissance. Donc Ok pour la polarisation en émission, mais d'après ce schéma, comment est obtenu le blocage du tube?

gi7bs2.gif

Share this post


Link to post
F1ETJ

Bonjour, relisez encore l'explication de Georges et analysez ce schéma, il fonctionne exactement de la même manière que le vôtre même si les composants diffèrent un peu: vous avez une 27K 5W entre cathode et masse qui bloque le tube à la limite du cut-off en standby, et lorsque vous passez en émission la diode zener de puissance constituée par Tr1 + zener associée, et commutée par le relais K1A, prend la main et impose à la cathode la tension qui va bien soit à peu près 25V pour obtenir le point de fonctionnement prévu.

Le bon niveau de compréhension sera acquis lorsque vous aurez compris le rôle exact de chaque composant du schéma

73 Olivier

  • Message intéressant 3

Share this post


Link to post
F1ETJ

Première étape : montrez nous l'ensemble du schéma de votre montage pour que nous puissions vérifier et vous donner le go pour ce qui suit.

Ensuite seulement:
- mettez l'ampli en service (chauffage puis haute tension) avec le switch Keying / Tx OUVERT de telle manière que seule la résistance de 47K entre cathode et masse soit en circuit. et lisez le courant d'anode qui doit être NUL, ce qui indique que le tube est bloqué (au cut-off).

Lorsque tout ça sera OK alors vous pourrez passer à la fermeture du switch et vérifier et régler le courant de repos via R1 de votre platine

Lorsque tout ça sera OK vous pourrez ensuite appliquer un peu de HF à l'entrée (après avoir préalablement connecté une charge 50 ohms de puissance adéquate à la sortie)

Olivier

  • Message intéressant 5

Share this post


Link to post
F6AWN

Hello !

C'est là où on s'aperçoit qu'avoir commencé la radio par la construction d'un émetteur à deux tubes avec au PA une EL-84 (en HF) ou une QQE-03-12 (en VHF) alimentée sous 200 à 300V avait du bon... :lol:

Cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F6CSS
Il y a 3 heures, F1ETJ a dit :

Montrez nous l'ensemble du schéma de votre montage

 

Je crois aussi que c'est une première étape indispensable , même si redessiner le tout est un peu fastidieux ...

Au passage un lien qui me semble intéressant et qui concerne les courbes caractéristiques du tube : https://owenduffy.net/tx/GI7B/index.htm


J. Claude F6CSS

Share this post


Link to post
F6CER

Quand on pense que ce tube date des années 40 ! C'était la LD7 : une de plus copiée par les russes

Share this post


Link to post
F1ETJ

@Francis: j'ai la chance de faire partie de la dernière génération qui sait ce qu'est une EL84 ou un QQE03/12 (j'en ai encore dans mes tiroirs) et mon premier ampli VHF a été à base de QQE06/40, aidé par Pierre F9KL (SK) pour la mise au point et beaucoup utilisé en SSB classe AB mais aussi en FM en classe C avec une commut. Pour débuter effectivement commencer par un ampli de faible puissance et donc avec une HT plus faible serait plus sécurisant !

Share this post


Link to post
F5NPV
Posted (edited)

Bonjour,

hahahahaha , Francis, Georges sont de la génération qui  se chauffait pendant les longues nuits d'hiver avec des triodes..........

Idem toute ma  formation pro a tourné pas mal autour des tubes , mon premier ampli etait sur une base de QQE06/40 qu'un OM (F6ESW) m'avait donné. Si mes  souvenirs sont bons , je le faisais tourné en HF (80w environ avec 2 tubes). La 3-400Z et les EL519 restent mes meilleurs amplis (La 3-400Z est un tube magnifique vraiment!)

Pour le reste je rejoins F1ETJ , il faut deja faire un essai avec une Resistance de 22 a 47k 5W sur la cathode et surtout une masse  donc normalement le tube DOIT etre au repos (faire l'essai avec un tube et alterner cela  permettra peut etre de dédouanner un tube qui serait défectueux), sans debit constaté. si cela  n'est pas le cas c'est qu'il y a un autre souci.

Par contre soit prudent pendant tes manips car quand ca  déconne, on s'agite et  ca entraine des bétises qui ne pardonnent pas !(toujours une canne de masse sous la  main pour décharger les capas voir un commutateur ou rupteur pour mettre le circuit anode a la  masse).

73s Didier

 

Edited by F5NPV

Share this post


Link to post
F5SJF

Merci pour vos conseils. Comme la modification de l'ampli s'appuie sur plusieurs schéma, j'ai commencé par refaire mon propre schéma et dès qu'il est fini je viendrai le déposer. Quand je dis cela, c'est par exemple, la partie alimentation vient de tel site avec une carte circuit imprimé, la tempo vient d'un autre schéma, Mais dans l'ensemble il n'y a rien de bien sorcier comme montage. Vous pourrez alors me répondre que la polarisation n'est pas sorcier non plus à mettre en place. Vous aurez peut être raison hi, mais pour l'instant je n'arrive pas à finaliser cela.

Je fais très attention avec la Haute Tension. J'ai quand même mon circuit de mesure qui fonctionne. Cela donne un bon indicateur, même si cela ne fait pas tout sur la prudence.

Share this post


Link to post
F1ETJ

Rien de bien sorcier... mais tout de même il y a un problème, et ce problème a une cause qu'il faut trouver ! Certes c'est un peu fastidieux de tracer un schéma mais ça permettra de vous aider plus efficacement et parfois le simple fait de prendre le temps de le dessiner permet de se rendre compte d'une erreur, et puis dans 2 ou 3 ans quand vous voudrez modifier ou réparer l'ampli vous serez content d'avoir le schéma;-) La tempo ne m'intéresse pas vraiment je préfèrerais voir le circuit anodique et l'alimentation, savoir par exemple si vous avez un galva de courant anodique, si vous avez un ou des fusibles, si vous avez une résistance de limitation en série dans le +HT, savoir si vous avez des chimiques et des résistances d'équilibrage bien dimensionnés, etc...

Etes vous sûr du tube que vous avez monté, A-t-il passé avec succès le test de début anodique en basse tension ?

Quant à Francis et Georges, je n'ai pas vraiment de doute qu'ils sache tirer toute la quintescence d'une triode et même se chauffer avec !

73. Olivier

Share this post


Link to post
F5SJF

Oui Olivier, le schéma permettra toujours de se rappeler à l'avenir de ce que j'ai fait. C'est vrai que lorsque l'on est dans le jus, c'est facile de se rappeler mais au bout de quelques temps, c'est moins le cas.

Donc je suis en train de dessiner le schéma. Cela prend un peu de temps.

Pour faire simple je me suis inspiré de la modification d'un ampli Dantron GLA1000. Tedd Lee a créé des platines (alimentation HV, circuit  tempo de chauffage, alc que je ne me sers pas car trx moderne.

Le circuit BIAS est un circuit imprimé en kit de PA5MS (sur le même principe de W4ZT).

Le circuit de mesure courant Anode, HT, SWR sont ceux d'origine du Heathkit SB201.

Voilà les grosses lignes.

Donc comme j'ai déjà pu le dire (peut être), les tubes étaient neufs, et on été chauffé d'abord sous 5V, puis 8 V et enfin sous 12V.

A force de trop faire de manip, je les ai peut être déjà tués. Ce n'est pas impossible non plus. J'en ai encore une paire de neufs, mais je ne veux pas les mettres en place de suite sans avoir réglé ce problème de base. Je préfère mettre les chances de mon coté.

Je vais faire la manipulation indiquée par Didier 5NPV en intégrant un ampèremetre dans le circuit de cathode au repos afin de mesurer si le tube débite ou pas.

Share this post


Link to post
F5SJF

Je viens donc de faire l'essai à l'instant. Résistance de 47K 5w entre l'anode et la masse. Le tube ne débite rien du tout et le montage à l'air bien stable.

Par contre, une fois la tempo passée, est dés que le relais s'enclenche (je précise qu'il n'y a pas de HF), la HT chutte à 1700v et le courant monte aux envrions de 1A alors qu'il devrait être beaucoup beaucoup plus faible que cela. De plus, la résistance ajustable du circuit bias a été réglé sur la valeur maxi des 10K.

Il y a de la progression car j'avais la HT qui chuttait dès la mise sous tension pratiquement. la seule chose que j'ai faite, en regardant mon schéma, c'est de brancher mon bias de l'autre coté de la self du chauffage filament.

 

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...