Jump to content
Sign in to follow this  
F6FLT

Archivage du spectre radio

Recommended Posts

F6FLT

Bonjour,

Ca amuserait sûrement beaucoup de monde de disposer du spectre radio des années 1940 et de le rejouer aujourd'hui. Hélas personne ne pouvait l'enregistrer à l'époque ! 
Mais c'est aujourd'hui possible grâce aux logiciels de SDR. J'ai donc pensé aux amateurs et historiens futurs de la radio. En 2015 j'ai enregistré avec HDSDR 5 à 10 mn de spectre de 2 MHz et 8 MHz (fichiers wav I/Q), depuis une SDRPlay + antenne ALA1530. C'est disponible ici : https://drive.google.com/drive/folders/0B4DItxjnKGBjamFTMm5WUk04TUU

Je ne sais s'il existe des banques de données avec ce genre d'archives, en tout cas je ne suis jamais tombé dessus, sauf courts enregistrements à la fois en temps et en largeur de spectre.

Ce sont de gros fichiers, plusieurs Go, et je n'ai pu mettre sur le drive que 2 fichiers seulement des 2 premiers MHz, donc cela concerne plus la radiodiffusion et les stations utilitaires que le radioamateurisme, même si on a le 160 mètres (mais en bout de bande, avec quelques artefacts).

Ce fichier est "libre de droits" 😊 et peut être repris et stocké ailleurs, c'est même conseillé si on veut le faire passer à la postérité. Merci de seulement de laisser visibles les informations sur la source.
Et si vous disposez de gros espaces d'archivage en ligne, je peux aussi fournir entre autres un fichier de 25mn de 8 Mhz de spectre de 2015 (45 Go).

73

François

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F5LPR

Bonjour François.

Gros fichier...........:P mais avec du temps et du saindoux, ça rentre !

Peut-être êtes vous déjà membre de RadioFil, auquel cas je suppose que vous les avez déjà contactés ?

Sinon voir ici: http://www.radiofil.com/qui-sommes-nous/le-club-tsf,fr.html

Je pense que cela pourrait les intéresser.

Cordialement - f5lpr - Radiofil RFL n° 270 - Denis.

Share this post


Link to post
F6ITU

bonjour

ça me fait penser à un strip de Scott Adams https://dilbert.com/strip/2013-09-06

Pourquoi effectuer une sauvegarde alors que tout ça se trouve nécessairement sur les serveurs de nos chers (très chers quand on compte leur capacité de stockage et le prix du pétaoctet facturé) barbouzes 

https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/02684527.2020.1743538

d'un point de vue purement légal, il est impossible de déclarer "libre de droit" un enregistrement de spectre comprenant au moins un émetteur broadcast (leurs droits et leur propriété intellectuelle sont inaliénables et la reproduction de leurs émissions doit être soumise à leur approbation, dura lex, on a déjà assez du pillage de Google pour que des amateurs ne viennent pas finir de pourrir le métier...). Donc quel que soit le type de licence que vous utiliserez, cc, tapr, cern etc, ça ne pourra pas marcher, c'est déjà illégal . (en Europe, ca remonte au moins à la Convention de Rome)

Enfin, chaque radio possède ses propres archives (en France nous avons l'INA). Pour tout se qui se situe hors broadcast et hors bandes amateurs, je me demande dans quelle mesure il n'y aurait pas non plus quelques contradictions avec le 226-3 du CP et articles relatifs (il y a assez de juristes sur ce forum pour donner un avis plus précis). A priori, si écouter, bien que soumis à autorisation, n’entraîne plus de poursuites depuis belle lurette, diffuser largement doit violer quelques textes et pourrait faire réagir des grincheux ou des procéduriers. 

Enfin, j'dis ça, j'dis rien, pour reprendre l'expression populaire

73'

Marc

Share this post


Link to post
F6FLT

Bonjour

@F5LPR

Je connaissais Radiofil pour y avoir chercher quelques plans de TSF il y a quelques années. Je n'y ai rien vu concernant le spectre radio mais il faudra effectivement que je leur demande si ça les intéresse, après tout collectionner les vieux matériels et archiver les plans, pourquoi pas aussi le spectre radio ?

@F6ITU

Si le spectre est enregistré, c'est bien possible chez les barbouzes, je crains que ce ne soit que très partiel et ciblé car les moyens à mettre en oeuvre seraient considérables. J'ai fait le calcul. Rien que pour la bande 0-30 Mhz, il faut dans les 10 To par jour. Il faut de plus surveiiler des zones géographiques diverses, et là on ne parle même pas des VHF, UHF, SHF... 

Pour les droits, je m'étais fugitivement posé la question. Amha ça peut se discuter si ça devait aller en justice (ce dont je doute fortement), du fait que ce ne sont pas des enregistrements "audio" et que la législation n'interdit pas spécifiquement l'enregistrement du spectre radio ni sa mise à disposition publique. Ce serait un nouveau domaine où éventuellement légiférer (parce que ça, on sait faire). Quant au fond, quand on y regarde de plus près, ces histoires de droits ne consiste qu'à monopoliser le domaine public pour le monnayer. Un brevet d'invention, c'est 20 ans après son dépôt, ok, l'auteur doit pouvoir en profiter. Les droits sur une oeuvre audiovisiuelle, je crois qu'aujourd'hui c'est 70 ans après la mort de l'auteur. Trouver l'erreur. La liberté ne s'use que si l'on ne s'en sert pas, donc je ne serai pas plus royaliste que le roi en me censurant moi-même. Le spectre radio va bien au-delà du contenu des fréquences de radiodiffusion. On a aussi le bruit de fond, le fading, les pirates, et les parasites, tout ce qui fera le plaisir du curieux du futur...  🙂

 

 

Share this post


Link to post
F6ITU

rotantacha à tous

Certainement François. Reste que ça fait un bout de temps que la défense du salaire des entreprises de gestion des ayants droits relève d'une cause politique nationale (la dernière preuve en date, la reconduction de la perfusion financière de la commission Hadopi). Si diffusion, alors paf, faut payer, que l'on soit un boulanger qui écoute la radio un peu trop fort et qui atteint les oneilles de ses clients, ou responsable d'une  école primaire encourageant ses ouailles à pousser une ritournelle "avec ayants droits" durant une fête patronale. Les sbires de la Sacem et des whatdouzmilles société de gestion des droits veillent au salut de l'empire.

l'argument tiendrait si vous étiez absolument certain que votre spectre ne contient strictement aucune émission de radiodiffusion, aucune émission militaire (et là, il est absolument impossible de le savoir avec les nouvelles formes d'ondes mises en oeuvre), et il me semble bien que le 226-3 vise spécifiquement l'usage des appareils pouvant effectuer "l'interception, l'écoute, l'analyse, la retransmission, l'enregistrement ou le traitement de correspondances émises, transmises ou reçues sur des réseaux de communications électroniques" (dito)... aucune ambiguïté possible, l'enregistrement d'un spectre fait partie de cette catégorie.

quand à la comparaison des droits, si les auteurs ont mieux su défendre leurs intérêts que les industriels, l'erreur est peut-être à rechercher du coté du système industriel, qui estime que le travail d'une personne appartient à l'entreprise si la personne a développé l'idée ou l'objet dans le cadre de son travail... une logique de profit à court terme et d'accaparement du travail d'autrui qui justifie ces "seulement" 20 années. Lorsqu'un auteur pond un texte ou une partition, sa propriété intellectuelle est inaliénable, et c'est heureux. 

bref, je ne jouerais pas à ça, le fait de ne pas être d'accord avec un texte de loi ne fait pas de nous des législateurs ou des "intouchables" 

Marc

  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F6FLT

Bonjour,

Industriels ou éditeurs de musique ou gestionnaires de droits "artistiques", je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de différences. Mais au moins concernant l'activité industrielle, on ne voit quand même pas établir des péages sur les ponts à la demande d'entreprises de génie civil, pour ponctionner les automobilistes et faire vivre pendant des décennies les intermédiaires qui font le recouvrement des sommes et les enfants des ingénieurs ou ouvriers qui les ont construits et sont morts depuis, ce qui est l'équivalent exact de ce qui se passe dans le domaine de l'édition et de audiovisuel. 

La loi n'est qu'une formalisation de la morale et des pratiques d'une société à une époque. Quand elle n'est plus en phase avec les aspirations des gens, on en change. Quand on voit sur Youtube le nombre de vidéos dont manifestement ceux qui les ont mises en ligne n'ont pas les droits, et le laisser-faire plutôt général des ayant-droits qui ne luttent plus que sur les cas excessifs (c'est à dire ceux qui peuvent leur détourner le plus d'argent), on comprend que la loi n'est plus en phase avec la société. Il ne s'agit pas vraiment de protéger les auteurs et les artistes, mais de subventionner de façon inique une industrie particulière, par des passe-droits par rapport aux autres industries, au nom en France de l'exception culturelle alors qu'il ne s'agit que de business.

Mes petits fichiers I/Q, où les éventuels contenus protégés de stations AM seront forcément d'une qualité dégradée et accessibles seulement par l'infime partie de la population équipée en logiciel SDR, ne constituent pas une menace pour les "ayant-droits". Non seulement les publier est complètement anodin par rapport à ce qui est largué sur Youtube, mais l'idée que le spectre radio-électrique, considéré comme ressource naturelle et public à l'instant présent, ne devrait plus l'être quand il a été enregistré, est une question contestable en justice, elle va bien au-delà des seules lois sur l'audiovisuel.

En conséquence je poursuivrai ce genre d'enregistrement, mon souci étant moins les éventuels ayant-droits que de trouver des capacités suffisantes de stockage en ligne, et j'encourage chacun à le faire aussi.
Dans mes enregistrements, je pense même avoir peut-être la seule copie I/Q d'un spectre AM stéréo en C-QUAM, France-Bleu sur 864 KHz. Plus tourné vers l'avenir que le passé, ce qui est mon cas, ne doit pas empêcher de regarder d'où on vient, c'est même à ça qu'on voit qu'on progresse. L'Histoire est importante, et je dirai dans ma modeste bouffissure que je contribue à la conservation du "patrimoine" et qu'il doit resté public. 😉

François

 

 

Share this post


Link to post
F6FLT

J'ai investigué pour savoir pourquoi mes fichiers IQ dont ceux-là : https://drive.google.com/drive/folders/0B4DItxjnKGBjamFTMm5WUk04TUU ne peuvent pas être lu avec SDR# mais seulement avec HDSDR et SDRUno.

En fait les fichiers IQ wav des 3 logiciels sont heureusement compatibles. Le seul problème est SDR# qui ne supporte pas les fichiers de plus de 2 Go, contrairement aux deux autres. Donc à la limite on peut utiliser un "splitter" de wav pour couper un gros fichier wav en morceaux et lire chacun avec SDR#.

73

François

 

 

 

 

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...