Jump to content
FP5CJ

licence novice

Recommended Posts

F4HSQ
Citation

La licence F4 est facile à obtenir, pour les gens qui ont déjà une formation en électricité.

Pas du tout

Je suis dans le médical , rien à voir avec électricité , même si j'en ai fait comme tout le monde un peu au Lycée.

Les licenciés du radio-club chez moi ont les professions suivante : retraité bancaire ; 1 aide comptable , 1 secr"taire , un monteur de lignes PTT , 1 conducteur de pelle mécanique , 1 artisan bâtiment , 1 policier ,

On cherche les experts en électricité .......

Citation

En tout cas cette politique d'une seule licence conduit à une baisse des effectifs.

Ca s'appelle une affirmation péremptoire.

Citation

J'ai bossé régulièrement tous les soirs, quand j'avais des questions, je me tournais vers les OM du radio-club, et il m'a fallu trois mois pour être prêt.

C'est surtout une question de motivation, car tout ne vient pas tout cuit dans votre assiette.

C'est mon cheminement ( et je suis loin d'être le seul dans ce cas ) , et c'est comme cela que cela se passe lorsqu'on n' a pas professé 40 ans dans la technique et la radio-electricité.

Cordiaux 73.

Une petite pensé d'Aristote (l'homme a la lanterne) : "L'idiot affirme , le savant doute , le sage réfléchit"

Share this post


Link to post
F4HSQ

supprime

Edited by F4HSQ
supprime

Share this post


Link to post
F4HSQ
il y a 10 minutes, F4EGX a dit :

J'avais la même sensation que vous, depuis j'ai changé d'avis.

Mon YL travaille dans le secteur de la pâtisserie, avec aucune connaissance en électricité / électronique, à part ce qu'elle a appris au collège, comme tout le monde, il y a des années.
Elle était motivée. Elle est sérieuse et rigoureuse, elle s'est bien entraînée avec les questions. Elle a suivit les cours de F6KGL. Elle a sa F4 depuis cet été, avec de très bonnes notes à l'examen.

 

Exemple parfait  HI

Share this post


Link to post
FM4PN

Qu'il y ait des gens étrangers aux profession "électrique" qui réussissent c'est très bien et même très très bien.

Maintenant je n'ai trouvé sur l'internet que des chiffres s'arrêtant à 2018 et c'est une baisse continue du nombre de RA.

73 JP FM4PN

 

Share this post


Link to post
F5PNI
Le 15/09/2020 à 20:49, F8EBL a dit :

La belle affaire !

Si tant est que ça soit vrai ... ( plus que nous / de plus en plus ??? )

Pour vous et les autres:

https://f8khr.r-e-f.org/images/20160402_JPO/radioamateur_par_pays.pdf

Et nous en avons déjà discuté sur ce forum, il y a...                                                         ... 5 ans déjà !

Et depuis, que s'est il passé ?                                RIEN 

 

Share this post


Link to post
F5CMQ

5 ans ? On discutait déjà passionnément d'une "ouverture" vers les Cibistes lors du "boum" de la CB dans les années 80, pour tenter d'y puiser les "meilleurs éléments" . C'était le discours associatif de l'époque qui visait à tenter de concilier les "pour" et les "contre" en faisant mine de sélectionner les postulants.

Les discussions et consultations de l'époque n'avaient pas avancé d'un seul kHz car les radioamateurs français étaient et sont toujours bien trop divisés, sur ce sujet comme sur d'autres. Et les associations dites représentatives n'avaient pas réellement travaillé à un accord, chacun pensant être en position de force sous les regards goguenards d'une administration de tutelle encore très légèrement attentive aux requêtes des "amateurs".

Finalement, la CB étant devenue aussi désuète sinon plus que le readioamateurisme, le réservoir "Cibiste évolué", assez fourni à la grande époque, a fui et s'est rapidement tari. Bien, mal ? Une occasion perdue, en tout cas.

Jm

Share this post


Link to post
F4FQH

F5CMQ pas d'acc !

Aujourd'hui j'aimerai bien savoir combien de nouveaux radioamateurs viennent du 11m !!! attention je parle en premier des passionnes de DX comme moi !

Si j’avais pas fait 18 ans sur 11m j'aurais pas de licence radioamateur. Et aujourd’hui a mon avis le chiffre est toujours important !

Bon ici j'en connais qui on plus passe leur licence pour pourvoir mettre une antenne pour le 11m dans des endroit bien peuples mais, d'autres maintiennent leur passion en evoluant un peu.

Cette frange du peuple radaiomateur est mal consideree sur ce site, mais on existe et on maintient une certaine activite, du technique au simple plaisir du contact.

Alors certain l'on bien compris, la source, meme, si elle coule moins, c'est toujours bon a prendre a condition que l'eau soit potable...

Je le concede,il y a de la racaille qui passe mais des fois elle disparait vite, pas de vrais passionnes....

73

Olivier

 

Share this post


Link to post
F5CMQ

Si si, nous sommes d'accord, il y en a eu. Du temps où la limite d'âge pour passer la licence radioamateur était fixée à 16 ans, j'ai moi-même débuté sur 27 MHz le temps d'arriver - péniblement, on est toujours impatient quand on est jeune - à l'âge requis.

Je voulais simplement pointer le fait que les associations respectives n'avaient jamais pu s'entendre pour aller un peu plus loin, tenter d'allonger un peu plus la passerelle ; elles ont eu plutôt tendance à la savonner, d'un côté comme de l'autre.

Je confirme donc il y a de très bons OM's venant des rangs cibistes comme il y en a de très moyens n'en provenant pas, je pense ici tout particulièrement à ceux qui ont tendance à confondre un peu trop "amateurs" et "professionnels".

73


 

Edited by F5CMQ

Share this post


Link to post
F6AWN
Il y a 12 heures, F6FMT a dit :

Selon, le pays étranger, la license française est suffisante pour se voir attribuer toutes ou partie des fréquences de trafic autorisées dans ce pays.. Pour les F0, je ne sais s'il a envoyé une license HAERC ??

 

Bonjour,

L'ancienne licence FØ, pour les novices, n'est pas HAREC ! Elle n'a une valeur qu'en France et n'est normalement pas reconnue à l'étranger. Mais l'erreur est humaine ou bien les États font ce qu'ils veulent. Donc, si au Zimbougra, par exemple, un fonctionnaire décide, à tort ou à raison, d'autoriser dans son pays un FØ à trafiquer sur les bandes amateur, rien ne peut à mon avis l'empêcher.

Cordialement,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
F6CER
il y a 9 minutes, F6AWN a dit :

Donc, si au Zimbougra, par exemple, un fonctionnaire décide, à tort ou à raison, d'autoriser dans son pays un FØ à trafiquer sur les bandes amateur, rien ne peut à mon avis l'empêcher.

Francis , ça s’appelle la magie du billet vert  😷 

  • Message intéressant 2

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 5 minutes, F6CER a dit :

Francis , ça s’appelle la magie du billet vert  😷 

 

Smiley-bravo.png.0a9e56fa56edbc0d12470362f17a11d4.png

Share this post


Link to post
F6ITU

@DO1JML 

Bonjour Jérome 

le lien de la vidéo youtube est https://www.youtube.com/watch?v=gHGsi70c89M

Celui des transparents est bien https://www.defcon.org/images/defcon-16/dc16-presentations/defcon-16-jonm.pdf et est toujours actif (à noter que bien des réseaux d'entreprise, voir parfois des fournisseurs d'accès, bloquent les sites à la moindre mention du mot "hacker" sans autre raison que la justification de leur incommensurable ignorance) 

Il faudrait peut-être qu'un nouveau "talk" soit organisé sur le sujet, traitant des nouvelles techniques numériques "ouvertes" ou des radios logicielles et autres évolutions de nos activités (JonM est imho un peu trop focalisé sur les protocoles propriétaires). Pourquoi pas durant une CCC Berlinoise ou un Hardwear.io à Amsterdam... l'avant-dernier CCCamp avait, sur ce point, connu un immense succès. 

73'

Marc

 

 

  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F6ITU
Le 16/09/2020 à 15:48, F5CMQ a dit :

Hum, on peut facilement citer quelques autres "amateurs" qu'on ne peut caser aussi facilement dans la catégorie "à risque" : Judo (arts martiaux en général), étoiles en ski, divisions en football / rugby amateur, grades aux échecs...

bonjour Jean Marie. 
j'entendais par là "activité à risque" celles pouvant impacter d'autres personnes que le pratiquant. L'aviation légère notamment... ou la conduite automobile, qui nécessite un permis contrôlé par l'Etat. Les étoiles de ski, les "plumes" en tir à l'arc et autres hochets n'ont d'autres justification que celles de fournir du travail aux moniteurs et satisfaire les parents, émus devant la fierté de leur rejeton revenant avec une "troisième étoile"... je ne connais pas de compétiteur en équipe de snowboard, de tir à l'arc, d'escalade, de ski etc (donc sports dits "de glisse" ou "de tir") qui aient passé le moindre diplôme, échelon, qualification... une assurance, un certificat médical et une inscription à la "fédé" suffisent.

Que d'autres fédérations en fassent une obligation ne prouve qu'une chose : l'organisation tutélaire cherche là un moyen d'arrondir son budget (et l'on en revient aux associations représentatives, à leurs course à la cotisation, aux problèmes de financement évoqués par un compte-rendu de l'IARU soupçonnant certaines associations de truander leurs chiffres à la baisse pour "moins payer" et autres querelles de chapelle).Toute qualification d'opérette génère sa propre dose de caporalisme, et révèle des générations spontanées de "sachants" autoproclamés dont la principale activité consiste à affirmer son ego vis à vis des débutants (ah, la bonne époque de la seconde lettre après le préfixe que certains vieux birbes qualifiaient d'équivalent à la "Extra Class" US alors qu'ils n'avaient que le privilège de l'age) 

Dans un "meilleur des mondes", l'on pourrait imaginer un truc incroyable, inimaginable, que dis-je, abracabrantesque, des sortes de structures départementales ou locales dans chaque ville, que l'on appellerait "radio club", lesquels disposeraient d'un fond d'instruments de mesures, d'outils mécaniques (perceuse à colonne, plieuse, cisaille, fer à souder... ), de personnes expérimentées - ou pas- prêtes à aider, expliquer dans la mesure de leurs moyens, à coordonner des projets de groupe, à animer des causeries sur un thème technique... 

las, pour l'instant, cela fait belle lurette que les véritables filières d'apprentissage des techniques radio ont déserté nos structures et que l'on trouve bien plus de bon techniciens et expérimentateurs totalement étrangers à notre communauté. Y ajouter des badges sauce scoutisme (non, Nico ! c'est une image à ne pas prendre au premier degré) ne servirait en rien à notre mouvement, bien au contraire. 

imho

Marc 

 

Share this post


Link to post
F4HZS

@F6ITU je ne le prends pas au premier degré.... je BOSSE dans le premier degré, c'est bien pis 😎

  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour Marc,

 

il y a 29 minutes, F6ITU a dit :

j'entendais par là "activité à risque" celles pouvant impacter d'autres personnes que le pratiquant. L'aviation légère notamment... ou la conduite automobile, qui nécessite un permis contrôlé par l'Etat.

 

Ah... Et vous considérez donc qu'une émission radio mal effectuée (du point de vue technique, fréquence utilisée, ou puissance)  ne risque pas d'impacter un jour où l'autre d'autres personnes que le pratiquant ?

Et moi qui croyait que le radio-amateurisme avait été réglementé aussi pour cette raison ! Eh ben non, si je vous comprends bien, tout comme l'usage du smartphone, l'usage d'une station d'amateur est maintenant à la portée du premier venu, ce n'est plus "une activité à risque" et les problèmes de sécurité sont du ressort de toutes les personnes concernées sauf le radioamateur lui-même. Conclusion : supprimons la licence et son examen et laissons le matériel amateur à tous ceux qui le souhaitent, pour une sorte de nouvelle CB de luxe ! Le premier pas a été récemment franchi : la suppression de la taxe annuelle... :lol:

73,

Francis, F6AWN

Share this post


Link to post
DO1JML
1 hour ago, F6ITU said:

le lien de la vidéo youtube est https://www.youtube.com/watch?v=gHGsi70c89M

Celui des transparents est bien https://www.defcon.org/images/defcon-16/dc16-presentations/defcon-16-jonm.pdf et est toujours actif (à noter que bien des réseaux d'entreprise, voir parfois des fournisseurs d'accès, bloquent les sites à la moindre mention du mot "hacker" sans autre raison que la justification de leur incommensurable ignorance) 

Il faudrait peut-être qu'un nouveau "talk" soit organisé sur le sujet, traitant des nouvelles techniques numériques "ouvertes" ou des radios logicielles et autres évolutions de nos activités (JonM est imho un peu trop focalisé sur les protocoles propriétaires). Pourquoi pas durant une CCC Berlinoise ou un Hardwear.io à Amsterdam... l'avant-dernier CCCamp avait, sur ce point, connu un immense succès. 

Merci pour le lien vers la video. Pour une raison que j'ignore, le lien vers le pdf ne marchait pas hier, mais il marche aujourd'hui sur le même ordinateur connecté de la même façon...

J'ai regardé la vidéo et elle correspond assez bien aux raisons qui m'ont conduit à passer la licence. Pour le CCCamp, l'avant-dernière session a vu développer le badge "Rad1o", une version un peu modifiée du HackRF. Le développement a été conduit par le CCC Munich, qui est l'endroit où j'habite. J'ai donc pu suivre ce qui se passait... Il y a un CCCamp tous les 4 ans, le prochain est dans 3 ans. Il y a un congrès tous les ans entre noël et le jour de l'an avec plusieurs conférences concernant la radio (il y a 2 ans avec un concours de décodage de signal...), mais cette année le congrès sera virtuel à cause de covid.

Bref, et pour revenir sur le sujet, mon impression est qu'il y a nettement plus d'activité "radio-amateur" (au sens large) dans les jeunes classes d'âge que ce que soupçonnent les associations. J'ai d'ailleurs une anecdote sur le sujet. J'ai préparé ma licence en suivant des cours en ligne de Eckart Moltrecht sur le site du DARC et sans l'aide de personne (il y avait aussi covid...). Nouvellement licencié, j'ai cherché à me rapprocher des clubs locaux pour m'inscrire au DARC, essentiellement pour les soutenir politiquement. Les contacts par radio avec les clubs locaux s'avérant difficiles (pas pour des raisons techniques, je reçois très bien et suis parfaitement reçu des répéteurs locaux), je suis allé à la première réunion après déconfinement.

Un des sujets présentés par le conférencier: "pourquoi avons nous aussi peu de nouveaux licenciés qui s'inscrivent au DARC?" (il semble que moins de la moitié des nouveaux licenciés s'inscrivent). Je réponds qu'ils ont un de ces nouveaux licenciés devant eux en ma personne. Je signale que je ne suis certainement pas le seul à avoir utilisé les cours en ligne et suggère de simplement poser la question au nouveaux postulants par ce moyen. Il se trouve que, dans la salle, personne ne sait pourquoi les nouveaux veulent passer la licence et ce qu'ils ont l'intention de faire avec (moi le premier d'ailleurs). Donc, puisqu'il y a déjà un site web, pourquoi ne pas leur poser la question? Eventuellement, cela permettrait au DARC de savoir quoi leur offrir...

Je ne pense pas avoir été compris. A ce jour, aucune question n'est posée sur le site du DARC.

Share this post


Link to post
F5NPV

Bonjour,

Vaste débat , très souvent discuter sur les forums de beaucoup de pays et donc pas  seulement en France. Quand j'ai arreté cette activité dans  les  années 90 , le message de notre association nationale etait clair : il faut amener le plus   de cibiste a nous rejoindre et surtout adapter l'examen en conséquence. On voit le resultat et malheureusement il est sans appel ! Beaucoup de pays ont suivi la  meme voie  et font exactement le meme constat.

Attention , je ne dénigre aucunement la Cibi , mais regardons la réalité en face , combien de Cibistes possédant un bon bagage technique nous  ont rejoint ............

Maintenant que disent nos autorités de tutelle (ANFR, IUT etc etc ...), un radioamateur c'est quoi ?

« Opérateur possédant certaines qualifications techniques et opérationnelles minimales pour assurer l’exploitation correcte d’une station d’amateur ou d’amateur par satellite » et « Service de radiocommunication ayant pour objet l'instruction individuelle, l'intercommunication et les études techniques, effectué par des amateurs, c'est-à-dire par des personnes dûment autorisées, s'intéressant à la technique de la radioélectricité à titre uniquement personnel et sans intérêt pécuniaire »1., pour info l'IUT est également sur cette meme logique tout comme les reglementation de la plupart des pays et pour cause .

L'eternel leitmotiv : le radioamateurisme c'est aussi le DX , oui clairement oui , le probleme est que si nous sommes tous dans cette logique , tu n'auras vraiment plus personne pour developper , innover , experimenter bref tout ce qui permet justement de faire du DX. Il y a ceux qui font du DX en empilant du materiel commercial et ceux qui sont dans une démarche technique pour faire également du DX.  Il me semble que c'est justement le statut que nous sommes supposés avoir bien evidemment en fonction de ces competences techniques, situation géographique etc etc ......

Le principal problème et surtout incompréhension qui en découle est que le radioamateurisme est avant tout une activité technique voir scientifique pour ceux qui sont embarqués dans des projets pointus. Le DX n'est que l'aboutissement d'une gestation et réalisation personnelle. Fort heureusement il y a encore beaucoup d'OMs qui sont dans cette logique et surtout qui partagent leurs réalisation ou connaissance avec la communauté. F4HSQ a tres bien dit les choses en précisant que beaucoup d'OMS ne viennent aucunement du domaine technique et pourtant pour certains ils deviennent plus calés que la plupart des OMs qui eux viennent du domaine technique , comme quoi !!!!! Quand on a la passion , on renverse des montagnes faut-il encore le vouloir !

F0, pourquoi pas , Il faut un début a tout , cependant combien de ces OMs tomberont dans le domaine technique ???? Modifier l'examen , pourquoi pas , je ne sais pas a vrai dire !

Une chose est sure F0 ne doit utiliser que les bandes de fréquences autorisées !

73s Didier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Message intéressant 2

Share this post


Link to post
F4HSQ

Les cibistes d'aujourd'hui ne sont pas ceux des années 80.

Confinement oblige + propagation estivale , j'ai beaucoup écouté : j'ai constaté que l'immense majorité des cibistes  trafiquait aussi bien que nos Dxeurs patentés , si ce n'est mieux , car la teneur du QSO était bien plus riche qu'un "five nine + all informations on my page qrz dot com".

J'ai trouvé des OM décomplexés , techniquement compétents , pratiquant correctement l'Anglais ou l'Espagnol , et correctement équipés , souvent avec du  matériel d'occasion vendu par .... ( bravo,vous avez trouvé)

J'ai trouvé aussi quelques décérébrés , mais ils sont rares 😀

Le billet vert n'a pas d'odeur , l'Euro non plus.

Je le répète , et j'insiste , l'examen radioamateur est EXTRÊMEMENT facile , on l'on peut répondre juste a suffisamment de questions sans avoir de connaissances en électricité ( ne parlons pas de radioélectricité) et en mathématiques basiques (carré,puissance , log ...)

En ayant encouragé certains Cibistes à rejoindre nos honorables rangs moribonds , les réponses ont convergé , pratiquement unanimes : "Aucun intéret , pourquoi faire ??? " ; seuls les modes numériques les intéresseraient , par curiosité ...

Enfin , dès que l'on parle Cibiste , certains voient rouge immédiatement.

Certes , ça vole beaucoup plus haut dans le monde RA  lors des "activations de pissotières" , de "qso prostate" (bises a simone) ou des délires de MSY et ses fans , entre autres ...

Bref , on pourrait en faire un sujet de QSO sur l'air  , nous avons tellement à dire sur cet éternel sujet maintes fois débattu , ça changerait de le météo ou des reports , ou de je ne sais quoi encore !

" 73  51 et cordiales poignées de mains " (on passera du gel hydroalcoolique après)

Bonne soirée à tous ,

  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F6ITU

@Jérome DO1JML J'avais l'impression (mais on connait la rigueur scientifique des intuitions) qu'il y avait largement plus d'activité techniques orientées numériques et plus de grands frapadingues "nouvelle génération" en Allemagne qu'en France. 

Dans tous les projets auxquels je participe, que ce soit dans l'équipe de conception ou comme simple "suiveur", je rencontre énormément d'OM d'Outre Rhin. Ces derniers mois ,par exemple, j'ai du échanger quelques gigaoctets avec Mathis DB9MAT, et bon nombre de codeurs dans le domaine du forensique et du reverse de signaux radio sont en grande majorité de jeunes indicatifs... rencontré bien souvent sur github, plus que dans les clubs. 

Qu'un nouveau projet apparaisse, et les premiers à s'y intéresser sont les Allemands et les Anglais. Exceptionnellement les Français (deux indicatifs Foxtrot lors du lancement du projet Hermes Lite V1, et guère plus autour de M17)  Et si le site du DARC est d'un calme sépulcrale (il n'est pas le seul d'ailleurs), on constate une activité bouillonnante sur twitter (échanges rapides) IRC (échanges plus techniques et permanents), parfois même Discord (échanges entre membres d'un même projet, doublon avec IRC), sans oublier les mailing list Google groups ou l'activité de quelques mordus d'un domaine ou d'un autre, comme CQ-NRW.

(et bien entendu, je possède un Rad1o Badge...)

@Francis F6AWN Les dangers fantasmés de perturbations critiques des aéronefs, des pacemakers qui batifolent, des pompes à insuline qui dansent la gigue sur un simple signal radio ne sont que le prétexte -légitime j'en conviens, c'est d'une logique toute platonicienne- invoqués par les états pour surveiller ces bricolos qui peuvent causer au monde entier sans trop de flicage. Ergo, inculquons leur une autodiscipline, car il n'est de meilleures police que celles des gens qui se gendarment eux-mêmes et imaginent des scénarii catastrophe. Probablement la conséquence d'un vieux fond de dolorisme chrétien, ou de rigorisme légaliste protestant pour nos petits copains d'Outre Atlantique

J'ai effectivement assisté à des hacks de liaisons montantes de satellites, des emballements de pacemaker, des pompes à insuline partant en vrille, des développements de cellules de téléphonie mobile pirates, des fuites d'informations d'équipements de bords longs courriers via le réseau vidéo passager (sans accès aux commandes de bord). Voir même participé à certains d'entre eux. 

Mais en général, les particuliers qui possèdent la science pour le faire n'exploitent pas leurs talents à des fins diaboliques, on appelle ça le "sur moi". Bien au contraire, ils oeuvrent au renforcement des sécurités des équipements. 

La logique de l'examen "protection contre les dangers du mésusage" est une rengaine que j'entends depuis ces 40 dernières années à propos du hacking dans le domaine numérique. Il y aura toujours un ministre, un député, un vague président de comice agricole qui brandira le spectre du vilain hacker pour imposer une loi liberticide qui portera son nom...  Il y aura toujours des faibles d'esprit pour croire qu'il y a une armée de cyberpédophiles derrière chaque clavier, des hordes de radio amateurs ou pas à l'écoute de nos IoT et de nos téléphones... 

Si vraiment j'avais à craindre quoi que ce soit en matière d'abus d'usage dans le domaine des communications radio, j'ignorerais les individus "sachants", et je commencerais déjà par regarder du coté des institutions régaliennes et des grandes entités internationales. Les Gafam, des Telco, les forces de polices qui jouent avec des fausses cellules, des entreprises spécialisées dans la commercialisation de systèmes d'écoute "pour exportation" et qui ne seraient "pas plus dangereux qu'un stylo-plume" (mais que l'odeur du sang étranger ne dérange pas), des vendeurs de services SaaS gratuits qui vont du "surveille minet à collier gsm/gps intégré à l'étiquette de supermarché indiscrète, en passant par la montre de fitness qui signale au monde entier la position exacte de nos joyeuses barbouzes du Boulevard Mortier lorsqu'ils font leur jogging matinal. Le banditisme radio n'est qu'une histoire d'échelle. Passé plusieurs millions de victimes "intrusées" via leurs box ADSL/Wifi configurée en régime YOLO, ce n'est plus du piratage, c'est une "regrettable erreur de Deutsch Telekom"  (choisissez le nom de votre opérateur télécom favori qui préfère utiliser votre adresse MAC pour configurer votre mot de passe WiFi par défaut par exemple)

Et l'on voudrait me faire croire que l'examen, voir des "grades" rattachés à des licences à paliers multiples, ne seraient justifiées que par un éventuel "risque" d'usage ? Le détail est amusant. 

Non, la licence n'est PAS un garde fou contre le comportement de dangereux irresponsables, non, on ne voit toujours pas les boeing tomber du ciel comme à Gravelotte parce qu'un méchant cibiste ou un WiFiste fou a joué avec un ampli illégal. La licence, le statu de radioamateur en région 1 n'a qu'un but : créer un espace d'expérimentation dont les retombées pourraient accessoirement servir à l'industrie des télécoms. Et ça a souvent été le cas, ça peut encore le devenir.

 

il y a une heure, F4HSQ a dit :

En ayant encouragé certains Cibistes à rejoindre nos honorables rangs moribonds , les réponses ont convergé , pratiquement unanimes : "Aucun intéret , pourquoi faire ??? " ; seuls les modes numériques les intéresseraient , par curiosité ...

c'est déjà un bon début... voir justement la présentation Defcon 16 de JonM. Oui, aucun intérêt si c'est pour appeler le Japon ou le Chili... Skype (ou autre) font ça très bien, le fait que le bidule soit fabriqué par Samsung ou Icom ne change rien. Pour quoi faire ? Tandis que les coms numériques offrent un terrain de jeu tellement vaste, tellement riche, tellement prometteur d'évolutions... la curiosité fera le reste. 

La réponse de F5NPV est une parfaite synthèse de ce que nous sommes et de ce que vers quoi nous devons tendre. La chasse au DX, la course aux contests sont des aboutissements, la preuve que le poste que l'on vient de construire fonctionne et peut joindre une contrée lointaine, ou que sa robustesse est telle qu'il supporte une mise en service durant quasiment 48 heures d'affilé sans (trop) dégager de fumées bleuâtres et odeurs âcres. Toute autre tentative de justification du dévoiement de ces activité est vaine, stérile, inutile, destructrice et  mortifère pour notre mouvement. 

73'

Marc (dans un champ de pcb vierges qui viennent d'arriver à pied par la Chine)

 

 

Edited by F6ITU
  • Message intéressant 1

Share this post


Link to post
F6AWN

Bonjour Marc,

 

Il y a 9 heures, F6ITU a dit :

Ergo, inculquons leur une autodiscipline, car il n'est de meilleures police que celles des gens qui se gendarment eux-mêmes

:lol:

Quelle belle utopie !

Il suffit de voir ce qui se passe sur ce forum depuis qu'il existe et comment son usage a évolué. Il suffisait aussi d'écouter autour de 27 MHz dans les années 90 et maintenant sur les bandes amateur HF, QSO "bla-bla" ou DX, ou contest, pour comprendre que l'autodiscipline n'est pas à la portée de "tout le monde". Le problème est donc d'arriver à discipliner les pratiquants d'une activité qui accueille de plus en plus "tout le monde". La conduite automobile a évolué de la même manière et l'État n'a trouvé que peu de solutions abordables (en moyens humains) pour tenter de freiner l'indiscipline : les radars, les caméras, les fichiers, le traitement automatique des infractions, et pourquoi pas, un jour, l'arrêt/blocage automatique et à distance des véhicules. Alors arrêtons de rêver : si vous voulez développer l'autodiscipline, la première chose à faire c'est de mieux sélectionner les candidats, et pas seulement sur des critères techniques, la seconde c'est d'éliminer immédiatement ceux qui dérapent pour... la troisième fois, c'est à dire les récidivistes. Pour cela, il faudrait d'abord un peu beaucoup de personnel, alors c'est pas gagné !

 

Citation

La réponse de F5NPV est une parfaite synthèse de ce que nous sommes et de ce que vers quoi nous devons tendre. La chasse au DX, la course aux contests sont des aboutissements, la preuve que le poste que l'on vient de construire fonctionne et peut joindre une contrée lointaine, ou que sa robustesse est telle qu'il supporte une mise en service durant quasiment 48 heures d'affilé sans (trop) dégager de fumées bleuâtres et odeurs âcres.

 

Entièrement d'accord avec le message précédent de F5NPV et votre résumé. Le QSO, c'était initialement le moyen de vérifier que la station fonctionnait à peu près bien et était à peu près fiable, c'était aussi le moyen privilégié des radioamateurs pour communiquer entre eux assez facilement et gratuitement (hors matériel évidemment) et échanger des informations techniques et pratiques. C'est mort car nous avons maintenant Internet, bien plus pratique. Le DX, c'était le moyen de vérifier les améliorations de la station et en particulier du côté de l'antenne (mais on a aussi "expérimenté" les effets du compresseur de modulation, hi...). Quant aux contests, là, c'était le moyen de vérifier la fiabilité de l'ensemble, opérateur compris. Que reste t-il de tout cela avec les pratiques actuelles fondées d'une part sur une accumulation éhontée de matériel commercial performant et fiable qui fonctionne parfois mal seulement parce que son utilisateur est un branquignole et d'autre part une débauche de puissance loin d'être indispensable, sauf pour jouer des coudes tellement il y foule autour de certaines fréquences ? Pas grand chose, juste le loisir, paraît-il, de noircir des cases dans des tableaux, de faire des statistiques, de s'émerveiller "d'avoir fait tout cela", de s'enorgueillir et s'auto-satisfaire d'être le premier d'un truc ou autre, bref que des futilités et divertissements coûteux dont les effets disparaîtront avec la disparition de l'OM. Rien de bien différent avec le collectionneur de cendriers de bistrots ou de verres à bière. Si c'est cela le radio-amateurisme du XXIe siècle, pas étonnant que cela n'intéresse plus grand monde.

 

Citation

Marc (dans un champ de pcb vierges qui viennent d'arriver à pied par la Chine)

En espérant que lorsqu'ils ne seront plus vierges ils ne vous brouilleront pas l'écoute !

Cordialement,

Francis, F6AWN

  • Message intéressant 2

Share this post


Link to post
DO1JML
11 hours ago, F6ITU said:

@Jérome DO1JML J'avais l'impression (mais on connait la rigueur scientifique des intuitions) qu'il y avait largement plus d'activité techniques orientées numériques et plus de grands frapadingues "nouvelle génération" en Allemagne qu'en France. 

Je pense que c'est vrai, mais que les raisons en sont multiples: les études d'ingénieur en Allemagne sont plus pratiques, les ingénieurs français ont un enseignement théorique plus poussé, cela peut créer plus d'expérimentateurs en Allemagne. Le fait d'avoir des hobbies techniques est plus valorisant dans la vie professionnelle en Allemagne, etc... C'est un vaste sujet, mais ce n'est pas tout à fait le thème de ce forum.

Quote

(et bien entendu, je possède un Rad1o Badge...)

C'est très bien, mais je dois avouer à mon grand regret que je n'ai pas fait grand chose avec le mien. Manque de temps et manque d'expérience de la programmation...

Quote

J'ai effectivement assisté à des hacks de liaisons montantes de satellites, des emballements de pacemaker, des pompes à insuline partant en vrille, des développements de cellules de téléphonie mobile pirates, des fuites d'informations d'équipements de bords longs courriers via le réseau vidéo passager (sans accès aux commandes de bord). Voir même participé à certains d'entre eux. 

Mais en général, les particuliers qui possèdent la science pour le faire n'exploitent pas leurs talents à des fins diaboliques, on appelle ça le "sur moi". Bien au contraire, ils oeuvrent au renforcement des sécurités des équipements. 

Peut-être pas, au moins lorsqu'il y a de l'argent à gagner. N'oublions pas qu'il existe des groupes employant des informaticiens très talentueux pour écrire des virus et soumettre les entreprises, hôpitaux, etc... au racket. Mais cela n'a rien à voir avec l'obtention ou pas d'une licence. Quel que soit le domaine, quelqu'un qui a les connaissances peut les utiliser en positif ou en négatif, la licence ou le diplôme ne vérifie pas cela: une licence de radio-amateur ne vérifie pas si l'opérateur va volontairement brouiller des communications ou développer des cellules de téléphonie pirate de même qu'un diplôme de chimiste ne vérifie pas si l'ingénieur va faire des bombes ou de la drogue, qu'un diplôme d'informaticien ne vérifie pas si la personne va écrire des virus, etc...

Mais là encore, ça n'a rien à voir avec la radio ni avec la cibi. J'ai d'ailleurs l'impression que le problème des "ex-cibistes" n'est qu'un souvenir des années 80 et que les nouveaux licenciées radio-amateurs se recrutent surtout dans les rangs des ingénieurs en électrotechnique et télécoms. Ce n'est donc pas la technique qui leur fait défaut.

Share this post


Link to post
F6AWN
il y a 26 minutes, DO1JML a dit :

J'ai d'ailleurs l'impression que le problème des "ex-cibistes" n'est qu'un souvenir des années 80 et que les nouveaux licenciées radio-amateurs se recrutent surtout dans les rangs des ingénieurs en électrotechnique et télécoms. Ce n'est donc pas la technique qui leur fait défaut.

 

Exactement. Mais c'est assez récent et il faut donc essayer de continuer à intéresser ces nouveaux candidats potentiels !

Certes, cela intéressera probablement beaucoup moins ceux qui ont encore la fibre des années 80/90... Mais essayons aussi d'être pragmatiques : peu  importe, au fond, le niveau d'étude initial pourvu qu'il soit suffisant pour passer et réussir l'examen amateur sans faire du bachotage et pour autant que ce qu'il y a à apprendre dans ce cadre ait été compris, appris, et appliqué ensuite.

La suite, c'est de l'auto-formation au fil des ans, mais cela nécessite tout de même d'avoir l'état d'esprit qui va avec, la curiosité scolaire, le désir de lire, de comprendre, d'apprendre, d'appeler à l'aide pour ce qui constitue un obstacle que l'on n'arrive pas à franchir mais sûrement pas d'appeler à l'aide pour tout et n'importe quoi, à la moindre difficulté, comme de bons assistés démunis face au câble à brancher entre un transceiver et un ampli, ou au réglage d'une boite de couplage, ou au paramétrage de sous-menus cachés qui n'existent la plupart du temps que pour attirer le client en lui laissant croire que son nouveau merveilleux appareil pourra répondre à tous ses désirs, et être encore plus performant que celui de la concurrence. Tous ces petits problèmes trouvent rapidement leur solution dans les livres les plus courants et dans les manuels des appareils concernés.

Et on en revient au point de départ, c'est d'abord l'individu recruté initialement qui fait le radioamateur de demain. ;)

En vous souhaitant un bon week-end,

Cordialement,

Francis, F6AWN

 

  • Message intéressant 3

Share this post


Link to post
F0FFB

Bonsoir,

J'interviens peu et de toute façon, je ne trafique pas mais la suspension ou la suppression d'un certificat F0 me paraît difficile. Il me semble que c'est assimilé à un diplôme ? Je me trompe peut être mais imaginons qu'à l'époque où il existait le certificat d'étude, on le supprime car, l'élève n'avait pas passé le BEPC ? Quand à émettre sur une bande non autorisé, c'est anormal mais malheureusement cela fait partie du non respect permanent et contournement des lois, règlements dans ce pays.

Pour l'acquisition de la F4, oui elle est abordable puisque lors du passage de la F0, j'ai eu 27 sur 60 à la technique sans réviser. Je ne vais pas raconter ma vie car, d'autres priorités sont venus interférer et je me suis éloigné du monde radioamateur durant plus de dix ans.

Finalement, je suis devenu quand même un OM (70 ans).

Jean-Pierre F0FFB

 

Share this post


Link to post
F6ITU
Posted (edited)

Bonjour Jean Pierre

Je pense que ça relève plutôt du droit acquis, et non du diplôme. Des OM spécialisés en droit devraient pouvoir être plus précis. Lorsque l'Administration octroie un droit sans fixer la durée de la jouissance, ce droit est établi ad vitam aeternam.

Mais votre analogie contextualise bien la question. Lorsqu'ont disparu les "classes certificat d'étude" (circa 1968), c'était en raison du dévalorisation progressive du niveau des acquis, comparativement au niveau du "Beps" (ou brevet des collèges, comme on dit de nos jours). Le "certif" n'a pas été supprimé pour les générations l'ayant passé, mais sa valeur a tellement chuté qu'il ne représentait plus rien, et ainsi de suite. Sans oublier le fait que ce fameux "certif" était une survivance de la doctrine "l'éducation, ascenseur social", doctrine qui était précisément en train d'exploser à cette même époque (Les Héritiers a été écrit en 64, La Reproduction en 70.. on est en plein dedans) 

Peut-on voir dans la F0 une tentative de "certificatdétudisation" de l'examen radioamateur ? C'est une hypothèse plausible du point de vue des associations, mais que contredit l'augmentation du niveau des connaissances nécessaires au passage des exams pour ce qui concerne les licences VHF et déca (toujours en comparant les examens "avec examinateurs" qui se résumaient à quelques contrôles "loi d'Ohm" et l'exécution d'un "creux plaque", à l'opposé des premiers QCM défilant sur les écrans de l'amphi de Sup Télécom) 

Le seul examen qui compte, comme l'explique F6AWN, c'est celui que l'on s'impose en apprenant au fil des ans. Soit l'on apprend et l'on expérimente, soit l'on capitule et on loupe son examen permanent, l'on dégrade sa propre qualification et l'on vit sur ses acquis, dans un monde technologique qui, lui, ne s'arrête jamais. La véritable paupérisation du mouvement vient plus de l'intérieur, de l'attitude de ses membres, que des examens, que de ces histoires de F0 ou de F4 etc. Une attitude qui consiste à prémâcher les efforts au bénéfice du plus grand nombre sous prétexte de "gonfler les rangs" et entretenir l'illusion que l'on "colle au train" des évolutions technologiques. C'est créer des groupes d'enseignement qui se limitent strictement à ce qui est nécessaire au passage de l'examen, sans plus. C'est organiser des "install party" de passerelles et répéteurs de transmission voix numérique pour que ceux qui "ne savent pas" puissent s'intéresser aux nouvelles techniques sans toucher un fer à souder ou un clavier. C'est configurer à tour de bras des installations FT8 pour machin ou pour bidule. C'est persuader le plus possible de monde qu'il faut "occuper les bandes ", quitte à réaliser des activités d'une vacuité abyssale parce que de toute manière, c'est toujours plus simple de "faire ça" que d'avoir à réfléchir, d'avoir à se tromper, d'avoir à recommencer après avoir appris. 

Confondre "guider" et "faire à la place de" tue notre mouvement. Pousser à réfléchir est toujours plus fatiguant que de donner la becquée. Notre mouvement crève de ne pas avoir compris la parabole du bol de riz que l'on donne ou de l'enseignement de la culture des rizières. 

73'

Marc

PS : ergo, je reste persuadé qu'une licence novice est nécessaire pour "inciter", à condition qu'elle soit limitée dans le temps et limitée aux techniques de communication numériques. Une carotte pour attirer les générations Raspberry pi/arduino/stm32, un couperet qui dit clairement "ça t'a plu de "faire" et d'expérimenter ? on ferme... pour l'épisode 2 de la saison 1, passe ton exam" 

 

 

 

Edited by F6ITU
  • Message intéressant 3

Share this post


Link to post
F0FFB

Bonjour Marc,

Merci pour cette très bonne analyse que je rejoins à tous les niveaux. Comme je l'ai déjà dis par ailleurs, je ne cherche pas d'excuses et je n'en ai pas. Nous avons toujours de bons prétextes pour remettre au lendemain qui n'arrive jamais.

73

Jean-Pierre

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...