qu'est-ce qu'un radioamateur, à quoi ça sert F2DX & F8DQL Radioamateur.org radioamateur, radio, amateur, description, role, utilité

Chapitre 1

Le radioamateurisme : c'est à la portée de tous !

L'émission d'amateur est une activité scientifique qui permet, à ceux qui la pratiquent, d'établir des liaisons hertziennes (radio) avec les radioamateurs du monde entier. Elle permet d'acquérir des connaissances techniques dans les domaines de la radio et de l'électronique et de développer des liens d'amitié entre amateurs de différents pays.

Mais qui est le radioamateur ?

Le radioamateur est une personne qui a reçu l’autorisation officielle de communiquer par radio, avec d’autres personnes, elles aussi légalement autorisées. Ces communications se font sur les bandes de fréquences allouées par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) au service amateur et au service amateur par satellite. Le radioamateur pratique une activité à caractère technique ; ses compétences sont contrôlées et accessibles à toutes et à tous. L’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) lui délivre un certificat d’opérateur radioamateur et lui attribue un indicatif l’autorisant à exploiter les fréquences allouées par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Les indicatifs

En France métropolitaine, l'indicatif commence par le préfixe «F», suivi d'un chiffre et d'un suffixe de deux ou trois lettres. La licence pour les débutants comporte le chiffre «0» entre le préfixe et le suffixe (F0XYZ). Dans les départements et territoires d'outre-mer, une lettre supplémentaire, entre le «F» et le chiffre, précise la zone géographique d'où émet la station, par exemple : «FG» pour la Guadeloupe (FG1XYZ) ; «FR» pour la Réunion (FR1XYZ) ; «FO» pour la Polynésie Française (FO1XYZ) ; «FH» pour Mayotte ; «FJ» pour Saint-Barthélémy ; «FK» pour la Nouvelle Calédonie ; «FP» pour Saint-Pierre-et-Miquelon ; «FS» pour Saint-Martin ; «FT» pour les Territoires Antarctiques Français ; «FW» pour Wallis et Futuna ; «FY» pour la Guyane et «TK» pour la Corse.



La passion, c'est le lot quotidien du radioamateur