qu'est-ce qu'un radioamateur, à quoi ça sert F2DX & F8DQL Radioamateur.org radioamateur, radio, amateur, description, role, utilité

Chapitre 11




N'oubliez jamais qu'un radioamateur est d'abord un écouteur... Et qu'avant de savoir émettre, il faut savoir écouter.




Les hautes fréquences sont plus connues sous le nom d'ondes courtes (OC ou SW en anglais). Elles ont la propriété de se propager à très longue distance. De ce fait, elles ont été, depuis les débuts des transmissions radio, le terrain privilégié de nombreux utilisateurs d'émission à longue portée.


Radio France Internationale à Issoudun...
des antennes qui font rêver !
Ce sont les radioamateurs qui ont été les premiers à utiliser ces gammes de fréquences mais, très rapidement, d'autres chercheurs se sont intéressés à ces ondes « miraculeuses » qui permettent de transmettre, aisément, d'un pôle à l'autre de la Terre. Différents utilisateurs professionnels ont commencé à utiliser ces fréquences. Il a donc été nécessaire de les répartir pour que chaque type d'utilisateur, c'est-à-dire, de service, puisse en bénéficier, sans se gêner mutuellement, en fonction des conditions de propagation.

Outre les radioamateurs, il est possible de suivre l'actualité mondiale, en direct, grâce aux nombreuses stations de radiodiffusion internationales ou nationales. Les ondes courtes permettent d'avoir accès à une pluralité d'informations et d'être au coeur de l'événement. Il est ainsi possible de voyager à travers le monde, quand on le souhaite, sans avoir à payer le prix d'un billet d'avion.
Mais d'autres services ont aussi trouvé de l'intérêt dans les transmissions HF. Ce sont les services utilitaires et professionnels tels que : les militaires, la marine marchande, les agences de presse, les stations météorologiques, l'aviation civile... C'est donc tout un monde, très diversifié, qui utilise les ondes courtes.

Pour commencer à écouter, c'est aussi simple que d'utiliser certains équipements ménagers qui vous sont bien familiers. Pour progresser, il suffit d'écouter en premier les bandes allouées à la radiodiffusion, puis de suivre les émissions sur les bandes réservées aux radioamateurs. Ensuite, il est intéressant de développer ses possibilités d'écoute sur les bandes réservées aux stations utilitaires comme les stations météorologiques.
Pour vous aider dans vos recherches, un certain nombre d'ouvrages spécialisés vous indiqueront fréquences, stations, pays, heures de diffusion, modes... Ces ouvrages sont disponibles dans les bibliothèques ou en librairie. Vous pouvez prendre contact avec un club d'écoute comme il en existe plusieurs en France. Ils dispensent des conseils sur le choix du matériel et sur les fréquences les plus passionnantes.




L'écoute internationnale c'est le monde au bout des doigts
Pour débuter, il est possible de trouver sur le marché des récepteurs, d'un bon rapport qualité/prix, à partir de quelques euros (par exemple, en grandes surfaces spécialisées). En fonction des besoins, le coût du matériel évoluera par l'acquisition d'un récepteur plus performant incluant des systèmes spécifiques à de nouvelles écoutes.
Mais l'écoute n'est pas passive. Vous pourrez échanger des rapports d'écoute avec les stations professionnelles, comme avec les stations radioamateurs, participant pleinement ainsi à l'activité radiophonique. Chacun peut y trouver son plaisir, suivre l'activité internationale, découvrir les pays, écouter les radioamateurs dialoguer entre eux, ou bien consulter la météo dans le monde entier.

N'oubliez jamais qu'un radioamateur est d'abord un écouteur... Et qu'avant de savoir émettre, il faut savoir écouter. Vous écoutez déjà ? Venez émettre ! Devenez radioamateur !



La reproduction même partielle de ce document est interdite sans l'autorisation expresse du REF-Union
Source : Plaquette présentation et promotion du radioamateurisme du REF-Union - Réalisation html : Radioamateur.org