qu'est-ce qu'un radioamateur, à quoi ça sert F2DX & F8DQL Radioamateur.org radioamateur, radio, amateur, description, role, utilité

Chapitre 13


Cartes QSL de radioamateurs pratiquant l'espéranto ou l'anglais


Français, anglais... mais aussi la télégraphie, une « langue » à part entière et qui, pour les radioamateurs, est loin d'être morte !

Bien sûr la langue française est utilisée par les radioamateurs, à chaque fois qu'ils le peuvent. On peut même dire que, souvent, les liaisons se font dans la langue de Molière. À ce titre, les radioamateurs sont d'excellents ambassadeurs de la francophonie dans tous les pays. Outre le français, toutes les langues sont utilisées et en particulier l'anglais.

On peut noter que, dès le début, des radioamateurs ont utilisé une langue universelle, à savoir l'espéranto. C'est une langue de synthèse élaborée en 1887 par le docteur Ludwik Zamenhof, médecin et linguiste polonais. En raison de sa pratique, pendant plus d'un siècle par des locuteurs de tous pays, cette langue est devenue une véritable langue vivante, évoluant comme les autres langues.

Pour les non linguistes, une autre « langue » également universelle, est très utilisée par les radioamateurs, il s'agit de la télégraphie qui utilise le code morse. Nombreux sont ceux qui établissent leurs contacts, en s'affranchissant des barrières de la langue, grâce à ce procédé. Ce mode de transmission est performant. Il présente bien des avantages, notamment, lorsque tout autre système de transmission, phonie ou numérique, devient indécodable à cause de la faiblesse des signaux, du niveau de bruit ou des brouillages.


De plus, la télégraphie est facile à mettre en oeuvre tant au niveau du matériel qu'au niveau du mode de transmission.
Vous pouvez apprendre la télégraphie chez vous, à l'aide de cours enregistrés sur cassettes, ou même en vous aidant des logiciels informatiques ou, encore, en écoutant les émissions d'apprentissage sur l'air... mais le mieux c'est de rejoindre un radio-club.